Fiches de métiers

Ouvrier de fonderie d'alliage d'étain et plomb

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°192

ROME : H2907 CITP-08 : 7211 INSEE : 626b

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Fondeur, ouvrier métallurgiste, ouvrier sidérurgiste.

2. DEFINITION

  • L'ouvrier de fonderie d'alliage d'étain et plomb fabrique à partir de métaux purs ou de métaux de récupération des sardinières, baguettes, targettes, barres, lingots. Ces produits sont utilisés pour la couverture du bâtiment, la soudure électronique, les radiateurs de voiture, la bijouterie fantaisie, les coussinets antifriction, les "plombs" de chasse et pêche, les noyaux fusibles automobiles...

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Cet emploi/métier est accessible avec un diplôme de niveau CAP/BEP à Bac (Bac professionnel, Brevet Professionnel) en mécanique, électrotechnique ou travail des métaux.
  • Il est également accessible sans diplôme ni expérience professionnelle.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Fonderie

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • A partir de métaux purs :
    • Faire chauffer les cuves :
      • Allumage et réglage sur des tableaux à côté du poste de travail
      • Température de 280 à 380° pour les métaux purs
    • Charger la cuve
    • Agiter, écumer
    • Récupérer le métal
    • Mettre dans les moules
    • Démouler
    • Transférer les targettes sur un chariot
    • Au poste des baguettes : surveiller la fabrication, assister la découpe, mettre en botte
    • Peser et cercler
    • Palettiser
  • A partir de métaux de récupération :
    • Faire chauffer les cuves :
      • Allumage et réglage sur des tableaux à côté du poste de travail
      • Température de 350 à 500° pour les métaux de récupération
    • Peser
    • Trier
    • Charger la cuve
    • Mélanger
    • Décrasser : sur le métal fondu, on verse :
      • de la poudre de chlorure d'ammonium pour séparer le zinc à 270°
      • puis de la fleur de soufre pour séparer le cuivre et le cadmium à 300°
    • Evacuer les crasses
    • Mouler, démouler
    • Empiler les lingots
    • Transporter et stocker les lingots et les bidons de crasses (pesée/filmage)
  • Produits finis : targettes, baguettes, lingots
    • Sn/Pb pour la couverture en bâtiment, la soudure électronique et les radiateurs de voitures
    • Sn/Pb/Sb/Cd pour la bijouterie fantaisie
    • Sn/Pb/Cu pour les coussinets anti-friction
    • Pb/Sn/Sb pour les "plombs" de chasse et pêche
    • Bi/Sn pour les noyaux fusibles automobiles

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Fours de fonte, moules
  • Louches, agitateurs, couteaux à démouler, cutters
  • Machine rotative de découpe des baguettes
  • Chariots, transpalettes

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Métaux purs :
    • étain, plomb, antimoine, bismuth, cadmium, cuivre
    • plus rarement, argent, iridium
  • Métaux de récupération :
    • tuyaux, imprimerie, crasses de radiateurs et industrie électronique
    • composés de 40 à 99% de plomb
    • autres métaux : étain, antimoine
    • en faible quantité : cadmium, zinc, cuivre
  • Chlorure d'ammonium, fleur de soufre

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail en petite équipe

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir une bonne résistance physique pour supporter les contraintes du poste (manutention, travail debout, bruit, chaleur...)
  • Savoir lire et comprendre des instructions techniques
  • Savoir utiliser les équipements dans le respects des instructions et des normes de sécurité
  • Savoir respecter les procédures
  • Avoir éventuellent un CACES

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : surdité, troubles du langage, maladies chroniques et cancers, certains troubles moteurs.
  • Emploi incompatible avec lamalvoyance importante.

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Passage du poste de métaux de récupération au poste de métaux purs, selon les commandes
  • Livraison en urgence des clients

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Brûlures par flammèches et coulures lors du décrassage, du transport du métal fondu et des crasses
  • Lumbagos
  • Coupures avec le cutter

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Chaleur des fours (280° à 500°)
  • Poussières : oxyde de plomb, oxyde d'étain anorganique, antimoine, oxyde de cuivre, oxyde de zinc, chlorure d'ammonium, soufre
  • Organes en mouvement : machine rotative de découpe des baguetteS
  • Exposition au bruit
  • Odeur de soufre
  • Station debout prolongée
  • Port de charges (quelques grammes à 45 kg), manutention, gestes répétitifs
  • Contraintes posturales du rachis : flexion antérieure du rachis, chargement de la cuve, moulage et démoulage, pesée, cerclage, palettisation
  • Contraintes des membres supérieur : mélange manuel du métal, transport du métal fondu

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Vapeurs : anhydride sulfureux (R23, R36/37), hydrogène sulfuré (R12, R26, R50)
  • Oxyde de plomb, oxyde d'étain anorganique, antimoine, oxyde de cuivre, oxyde de zinc, chlorure d'ammonium, soufre
  • Certains sels de plomb et de cadmium sont cancérogènes.

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Tétanos en cas de plaie

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Suivant l'urgence des commandes
  • Relations avec les collègues et l'employeur
  • Travail en journée ou en 2 X 8

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

7.1.1. REGIME GENERAL

  • Tableau n°1 RG : Affections dues au plomb et à ses composés
  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.1.1. REGIME AGRICOLE

  • Tableau n°18 RA : Maladies causées par le plomb et ses composés

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Néant

8. SURVEILLANCE MEDICALE

  • Les salariés exposés au bruit et ceux exposés aux agents chimiques dangereux sont soumis à une surveillance médicale renforcée. Les salariés exposés au plomb sont soumis à une surveillance médicale renforcée s'ils sont exposés à une concentration de plomb dans l'air est supérieure à 0,05 mg/m3, calculée comme une moyenne pondérée en fonction du temps sur une base de huit heures, ou s'ils ont une plombémie supérieure à 200 micro g/l de sang pour les hommes ou 100 micro g/l de sang pour les femmes.

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite médicale d'embauche puis visites médicales tous les ans
  • Contrôle visuel, auditif, recherche d'allergie, de conjonctivite, de problèmes cutanés, ostéo-articulaires, cardio-vasculaires, veineux, rénaux

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Plombémie en cas d'exposition au plomb (articles R4412-152 et R4412-160 du code du travail) : la valeur limite biologique à ne pas dépasser est fixée à 400 microgrammes de plomb par litre de sang pour les hommes et 300 microgrammes de plomb par litre de sang pour les femmes
  • Audiogramme en cas d'exposition au bruit (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail)
  • Numération formule sanguine, crétinémie, PPZ, ALA urinaire
  • Indice biologique d'exposition au cadmium et à ses composés organiques :
    • cadmium dans le sang : doit être inférieur ou égal à 5 ?g/l
    • cadmium dans les urines : doit être inférieur ou égal à 5 ?g/g de créatinine

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Une attestation d'exposition aux agents chimiques dangereux est remplie par l'employeur et le médecin du travail et remise au travailleur à son départ de l'établissement.
  • Surveillance médicale postprofessionnelle tous les cinq ans ou, après avis du médecin conseil, plus fréquemment.

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Pour l'exposition à des substances cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction :
    • Contenu du dossier médical :
      • dates et résultats des examens médicaux complémentaires pratiqués
      • double de la fiche individuelle d'exposition établie par l'employeur, transmise au médecin du travail
    • Conservation du dossier médical pendant au moins 50 ans après la fin de la période d'exposition
  • En cas d'exposition au bruit, conservation du dossier médical au moins 15 ans

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pollution chimique par les métaux des eaux et du sol
  • Pollution atmosphérique par les vapeurs et les poussières métalliques
  • Inflammation de gaz (hydrogène sulfuré), de poussières ou de solides au contact de points chauds

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Agents chimiques : prélèvements d'atmosphère et analyses des vapeurs, gaz, poussières ; VLEP du plomb 0,1 mg/m3 sur 8 heures
  • Bruit : mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Ventilation générale des ateliers
  • Aspiration continue à la source aux postes de travail
  • Filmage des bidons de crasse
  • Nettoyage régulier de l'atelier à l'humide
  • Interdiction de fumer et de manger dans les ateliers
  • Lavage des mains avec un produit adapté
  • Mise à disposition de douches
  • Double vestiaire, lavage sur place des tenues de travail

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Vêtements de travail fournis et entretenus
  • Chaussures de sécurité, gants, masques P3 à valves
  • Protection auditive pour laquelle l'employeur doit s'assurer qu'elle est effectivement portée

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Risques chimiques : information/formation par l'employeur et le médecin du travail sur le risque plomb, lecture des étiquettes et des phrases de risques et de sécurité, port des équipements de protection individuelle (EPI), fermeture des poubelles
  • Risques liés au tabagisme : incendie des locaux, absorption de produits toxiques présents sur les mains à l'occasion du port de cigarettes à la bouche
  • Risques physiques : information/formation gestes et postures et bruit

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Code du travail :
    • Article R4411-6 : Substances et préparations dangereuses
    • Article R4541-9 : Manutention manuelle
    • Article R4412-41 : Fiche d'exposition
    • Article R4412-149 : Valeur limite d'exposition professionnelle
    • Article R4412-160 : Surveillance médicale renforcée pour l'exposition au plomb.
  • Autres textes :
    • Arrêté du 4 février 2008 prorogeant l'arrêté du 31 juillet 2003 relatif au titre professionnel de conducteur d'installation et de machines automatisées
    • Décret n° 2004-725 du 22 juillet 2004 relatif aux substances et préparations chimiques et modifiant le code du travail et le code de la santé publique (deuxième partie : Décrets en Conseil d'Etat).
    • Décret n° 2003-1254 du 23 décembre 2003 relatif à la prévention du risque chimique et modifiant le code du travail.
    • Arrêté du 31 janvier 1989 pris en application de l'article R.232-8-4 du code du Travail portant recommandations et instructions techniques que doivent respecter les médecins du travail assurant la surveillance médicale des travailleurs exposés au bruit
    • Circulaire du 6 mai 1988 relative à l'application du décret n°88-405 du 21 avril 1988 relatif à la protection des travailleurs contre le bruit
    • Circulaire du 7 juillet 1992 modifiant et complétant la circulaire du 19 juillet 1982 modifiée, relative aux valeurs admises pour les concentrations> de certaines substances dangereuses dans l'atmosphère des lieux de travail : Cadmium et ses composés VME 0,05 mg/m3 ; Oxyde de cadmium (en Cd) VLE 0,05 mg/m3
    • Circulaire n°10 du 29 avril 1980 relative à l'application de l'arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance médicale spéciale
    • Arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance spéciale.

11.2. RECOMMANDATIONS

  • R 350 Prévention des risques dus aux produits chimiques en fonderie

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF EN 1247. Février 2005.Machines de fonderie - Prescriptions de sécurité concernant les poches, les matériels de coulée, les machines à couler par centrifugation, les machines à couler en continu ou en semi-continu.
  • NF EN 352-7. Mai 2003. Protecteurs individuels contre le bruit - Exigences de sécurité et essais - Partie 7 : bouchons d'oreilles à atténuation dépendante du niveau.
  • NF EN 352-6. Mai 2003. Protecteurs individuels contre le bruit - Exigences de sécurité et essais - Partie 6 : serre-tête avec entrée audio-électrique.
  • NF EN 352-5. Mai 2003. Protecteurs individuels contre le bruit - Exigences de sécurité et essais - Partie 5 : serre-tête à atténuation active du bruit.
  • NF EN ISO 3747. Décembre 2000. Acoustique - Détermination des niveaux de puissance acoustique émis par les sources de bruit à partir de la pression acoustique - Méthode de comparaison in situ.
  • X 35-109. Avril 1989. Limites acceptables de port manuel de charges par une personne

11.4. CONVENTION COLLECTIVE ET ACCORDS DE BRANCHE

12. BIBLIOGRAPHIE

13. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Christine Maloyer-Petit (médecin du travail) (AMETIF) (95), Nathalie Paris-Luczkow (médecin du travail) (AMETIF) (95), Nicole Motsch (médecin du travail) (AMETIF) (95)
DATE DE CREATION : Octobre 2005
DERNIERE MISE A JOUR : Février 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).