Fiches de métiers

Ebavureur - Ebarbeur

agencia de citas cyrano drama FICHE METIER BOSSONS FUTE N°376

ROME : H3401 CITP-08 : 7224 PCS 2003 : 674d

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Agent de parachèvement industriel, opérateur de traitement d'abrasion de surface, sableur industriel

2. DEFINITION

  • L'ébarbeur réduit par abrasion les aspérités et rugosités des surfaces métalliques des pièces et produits industriels usinés, bruts de fonderie, afin de retirer toutes les bavures (aspérités qui dépassent) avant l'usinage à l'aide de différents outils, dans le respect des règles production et de sécurité.
  • L'ébavureur assure le parachèvement des pièces après leur usinage.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Cet emploi/métier est accessible avec un diplôme de niveau CAP/BEP à Bac (professionnel, technologique) en fonderie ou en mécanique.
  • L'accès peut se faire à partir d'une formation en alternance ou d'une promotion interne associée à une formation.
  • Il est également accessible avec une expérience professionnelle dans les mêmes secteurs sans diplôme particulier.
  • Un ou plusieurs Certificat(s) d'Aptitude à la Conduite En Sécurité -CACES- conditionné(s) par une aptitude médicale à renouveler périodiquement peu(ven)t être exigé(s)

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Atelier de parachèvement d'une entreprise de fonderie

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • Réceptionner les pièces brutes de fonderie après leur démoulage
  • Positionner les pièces à usiner à la main, au palan ou au pont roulant en fonction de son poids
  • Les installer en sécurité (calage ..)
  • Prendre connaissance des côtes à respecter
  • Inspecter les pièces afin de choisir les outils à utiliser les plus appropriés
  • Contrôler l'état de propreté et de fonctionnement des outils
  • Procéder à la rectifications des pièces pour les débarrasser de toutes les bavures métalliques et les coulées en utilisant successivement un ou plusieurs outils
  • En fin d'opération, enlever les excès de copeaux sur la pièce usinée et sur l'outillage
  • Enlever la pièce
  • Nettoyer le poste de travail avant une nouvelle opération d'ébarbage.

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Aides à la manutention (palan, pont, fenwick)
  • Balai
  • Burineurs
  • cales et mors de serrage
  • Comparateur
  • couteaux d'ébavurage
  • Disqueuses pneumatiques
  • Limes
  • Meuleuses
  • Plaquettes d'usure des outils
  • Pelles
  • Pied à coulisse
  • Soufflette

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Acier et aciers spéciaux
  • Aluminium
  • Autres métaux (fonte, cuivre...)
  • Inox
  • Fluides d'usinage (huiles minérales ou huiles de coupe)

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Interdépendance avec les activités des autres acteurs
  • Avec les régleurs, les caristes si besoin, les techniciens méthodes, le contrôle qualité, les responsables hygiène et sécurité, le chef d'atelier et/ou de service, les autres ateliers (rectification, traitement de surface...)

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Se conformer aux règles de sécurité
  • supporter des postures contraignantes
  • Travailler avec des EPI

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : surdité-mutité, troubles du langage,
  • Emploi peu compatible avec la cécité. les troubles moteurs

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Application d'un solvant, d'un dégraissant, d'un antioxydant
  • Approvisionnement en outillage et consommables
  • Approvisionnement et évacuation des pièces, évacuation des bennes à copeaux
  • Conduite de ponts roulants ou de chariots de manutention
  • Vérification des cotes de la pièce
  • Vérification des machines et des outils avant utilisation

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Brûlures,
  • Chutes de plan pied (sol encombré), chute de hauteur, glissage,
  • Contusions,
  • Corps étranger dans l'oeil,
  • Coups d'arc,
  • Coupures,
  • Déchirures musculaires,
  • Ecrasements, amputations,
  • Electrisation
  • Lombalgies aigües

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Adaptation des gestes et postures au travail sur la pièce(contorsions, position accroupie..)
  • Bruit : bruit des machines et impacts (burineurs),
  • Chaleur en fonction de la pièce à traiter,
  • Déplacements à des niveaux différents (montée, descente),
  • Eclats lumineux,
  • Gestes répétitifs,
  • Manutention, port de charges,
  • Odeurs,
  • Poussières métalliques,
  • Mauvaise visualisation de certaines parties de la pièce,
  • Vibrations transmises aux membres supérieurs par les outils.

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Fumées
  • Poussières métalliques, nanoparticules
  • Risque CMR : Lié à la qualité de l'alliage (chrome, vanadium, molybdène, brome, cadmium, thorium, métaux frittés)
  • Solvants, nettoyants, produits de dégraissage

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Pas a priori
  • Infection possible des plaies

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Charge mentale
    • Liée à la qualité du travail (respect des cotes)
    • Liée à l'interdépendance des différents ateliers
    • Liée à la répétitivité des gestes
    • Liée à la quantité de travail (nombre de pièces, urgence de la commande, exigence du client)
    • Liée au process (vérification de la programmation, de la qualité des outils utilisés, de leur type)
    • Liée au coût en cas d'erreur (prix du métal, des outils)
  • Dépendance
    • vis à vis des approvisionnements
    • vis à vis de la maintenance
    • vis à vis des méthodes, du service qualité
  • Travail en journée ou travail posté en 2X8 ou en 3X8, travail de nuit, travail en fin de semaine
  • Risque de perte d'emploi (délocalisation pour les grandes séries)

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°44 RG : Affections consécutives à l'inhalation de poussières minérales ou de fumées, contenant des particules de fer ou d'oxyde de fer
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°69 RG : Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes
  • Tableau n°70 RG : Affections professionnelles provoquées par le cobalt et ses composés
  • Tableau n°70 bis RG : Affections respiratoires dues aux poussières de carbures métalliques frittés ou fondus contenant du cobalt
  • Tableau n°84 RG : Affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnel : hydrocarbures liquides aliphatiques, alicycliques, hétérocycliques et aromatiques, et leurs mélanges (white spirit, essences spéciales) ; dérivés nitrés des hydrocarbures aliphatiques ; acétonitrile ; alcools, aldéhydes, cétone, esters, éthers dont le tétrahydrofurane, glycols et leurs éthers ; diméthylformamide, diméthylsulfoxyde
  • Tableau n°97 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par les vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Allergies (huiles, produits de nettoyage)

8. SURVEILLANCE MEDICALE

rencontre espagnol montreal 8.1. REGLEMENTATION DE LA SURVEILLANCE DE LA SANTE AU TRAVAIL  DES SALARIES

  • L'Article L4121-1 du Code du Travail stipule que :
    • L'employeur prend les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.
    • Ces mesures comprennent :
      • 1° Des actions de prévention des risques professionnels
      • 2° Des actions d'information et de formation ;
      • 3° La mise en place d'une organisation et de moyens adaptés.
    • L'employeur veille à l'adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement des circonstances et tendre à l'amélioration des situations existantes.
  • Depuis le 1er janvier 2017, en fonction de l’analyse des risques et de sa situation personnelle
    • le salarié du secteur privé doit bénéficier :
      • Soit d’une visite d’information et de prévention (VIP) assurée par un professionnel de santé
      • Soit d'un suivi individuel adapté (SIA)
      • Soit d’un suivi individuel renforcé (SIR) assurée par le médecin du travail. 
    • L'adaptation pour le secteur public en en cours

view it 8.2. CONTENU DE LA SURVEILLANCE MEDICALE

  • free full access hookup sites Clinique : Visite d'information et de prévention (VIP) assurée par un professionnel de santé et comportant
    • une interrogatoire portant sur les antécédents médicaux et professionnels, 
    • un examen clinique standard portant  notamment sur l'état cutané, respiratoire, musculo-squelettique avec un examen approprié de la vue,
    • un test d’évaluation de la charge mentale
    • des conseils de santé et sécurité, etc....
  • http://www.domenicanedisansisto.org/web/nichuya/1855 Examens complémentaires  :
    • Audiogramme (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail) selon la législation ; en cas de déficit auditif, orientation vers un spécialiste
    • Epreuves fonctionnelles respiratoires en raison de l'inhalation possible de poussières
    • Examen ophtalmologique par un spécialiste si nécessaire
  • Contrôle de la réalisation des  http://jewelofmuscat.tv/pijibi/3675 vaccinations 
    • medrol veel plassen obligatoires : Tuberculose (BCG); Diphtérie, Tétanos et Poliomyélite (DTP) ;
    • Rappel antitétanique conseillé tous les 20 ans entre 25 et 65 ans et tous les 10 ans avant ou après ces âges.
    • A discuter : grippe, coqueluche, rougeole, oreillons, rubéole, méningocoque C
  • cernos depot 1000mg price Suivi post-professionnel : Selon l'exposition aux risques : Bruit, produits CMR
  • Dossier médical : 
    •  La tenue d'un dossier médical est obligatoire. Ce dossier peut être consulté par le salarié.
    • Il doit contenir les informations :
      • Sur les postes occupés et les risques liés à ces postes
      • Le résultat des visites médicales et des examens complémentaires
    • Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel
    • Conservation du dossier médical au moins 50 ans en cas d'exposition à des agents chimiques dangereux et/ou cancérogènes, 15 ans en cas d'exposition au bruit.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Bruit
  • Incendie : copeaux incandescents à l'ébavurage, poubelles avec cartons, gobelets, chiffons imbibés d'huile
  • Risque routier en cas de livraison des pièces

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Bruit : mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail
  • mesure de l'empoussièrement au poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

Technique

  • Aspiration, captage à la source des poussières et des fumées
  • Eclairage adaptable
  • Gestion des déchets solides et liquides

Organisationnelle

  • Respect de la marche en avant en cas de travail en 3 X 8

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Masque adapté au type de poussières
  • Chaussures de sécurité
  • Gants de manutention, gants anticoupures
  • Lunettes de sécurité
  • Protection auditive (bouchons d'oreille moulés)
  • Tablier de cuir
  • Vêtements de travail

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation au poste de travail
  • Formation et information sur le risque chimique
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Formation et information sur le risque bruit
  • Formation à la mise en oeuvre et à l'utilisation des équipements de protection individuelle (EPI)
  • Formation à la manipulation des ponts et des chariots
  • Enseigner le principe des 5S : supprimer les objets inutiles, disposer les objets utiles de manière fonctionnelle, nettoyer régulièrement le poste de travail, formaliser les règles, suivre leur application (Trier, Ranger, Nettoyer, Maintenir l'ordre, Suivre)

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Articles R 4522-10 à 17 : Locaux à pollution spécifique
  • Art R 4223-2 : Eclairage
  • Prévention des risques d'exposition au bruit
    • Art R 4431-1 à Dispositions générales
    • Art R 4432-1 à Principes de prévention
    • Art R 4433-1 à 7 : Evaluation des risques
    • Art R 4434-1 à 6 : Prévention collective
    • Art r 4434-7 à 10 :  Protection individuelle
    • Art R 4435-2 à 5 : Surveillance médicale
    • Art R 4436-1 : Information et formation des travailleurs
  • Prévention des risques d'exposition aux vibrations mécaniques
    • Art R 4441-1 à R 4447-1
  • Manutention des charges
    • Art R 4541-1 à 10

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 423 : Ponts roulants, portiques et semi-portiques - Mesures de prévention des accidents
  • R 442 : Prévention du risque chimique dans les activités de traitement de surface
  • R 456 : Prévention des risques chimiques en fonderie

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF ISO 603-8 Décembre 1999 : Produits abrasifs agglomérés - Dimensions - Partie 8 : meules pour ébarbage et ébavurage
  • NF ISO 603-12 Décembre 1999 : Produits abrasifs agglomérés - Dimensions - Partie 12 : meules pour ébarbage et ébavurage sur meuleuses portatives droites
  • NF ISO 603-13 Décembre 1999 : Produits abrasifs agglomérés - Dimensions - Partie 13 : meules pour ébarbage et ébavurage sur meuleuses portatives à axe vertical
  • NF ISO 603-14 Décembre 1999 : Produits abrasifs agglomérés - Dimensions - Partie 14 : meules pour ébarbage et ébavurage sur meuleuses portatives à renvoi d'angle

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. H3401 Conduite de traitement d'abrasion de surface. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 7224 Meuleurs, polisseurs et affuteurs (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) :674d Ouvriers de production non qualifiés : métallurgie, production verrière, céramique, matériaux de construction (INSEE) (2003)
  • Titre professionnel du Ministère du travail : Titre professionnel d'opérateur régleur en usinage assisté par ordinateur
  • Titre professionnel du Ministère de l'éducation nationale : Bac Pro Traitements de surfaces

13. ADRESSES UTILES

REDACTION

  • AUTEURS : Claire AMOUREUX (Médecin du travil) (01), Jean Frédérick DELBART (médecin du travail)(   ), Philippe GOULOIS (préventeur)(69), Elisabeth HALTER (médecin du travail) (94), Thierry HALTER (ingénieur retraité)(94)
  • DATE DE CREATION : Décembre 2012
  • RELECTEURS : Adrien TESTARD Etudiant LP QHSSE  U-PEM
  • DERNIERE MISE A JOUR :

 Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).