Fiches de métiers

Contrôleur aérien

see FICHE METIER BOSSONS FUTE N°373

ROME : N2202
CITP-08 : 3154 INSEE : 451d

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

http://prettytallstyle.com/birkof/5995 Aiguilleur du ciel, ingénieur du contrôle de la navigation aérienne, contrôleur d'approche, contrôleur de la navigation aérienne, air traffic controller

2. DEFINITION

follow link Le contrôleur aérien a la responsabilité de guider en permanence les pilotes au moment du décollage, en vol et pendant l’atterrissage, ceci en temps réels et sans interruption des flux.

http://thingstodoinphils.com/?mioslies=we-rencontre-celibataire&9f6=30 Selon la Réglementation de la Circulation Aérienne le contrôleur aérien doit assurer un écoulement sûr, rapide et régulier du trafic aérien tout en évitant les abordages et collisions.

buscar mujeres solteras en huanuco  

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Les contrôleurs aériens sont formés à l'ENAC (Ecole Nationale de l'Aviation Civile) de Toulouse;
    • L'entrée se fait sur concours après les années de classe préparatoire
    • Les élèves admis au concours sont fonctionnaires et rémunérés
    • La durée des études est de 3 ans dont une partie en salle de contrôle.
    • A la fin des études une période de 2 ans est nécessaire pour être qualifié.
  • La formation continue est obligatoire et permanente
  • La maitrise de l'anglais est indispensable

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

paginas online conocer gente L'activité s'exerce dans les tours de contrôle des aéroports ou dans des Centres en Route de la Navigation Aérienne (CRNA) qui sont 5 en France.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

http://cafemamboibiza.com/?vuuijj=filles-a-rencontrer&1ba=cf L'activité consiste à :

  • Assurer la sécurité des vols dans le secteur aérien dont il est responsable au sein d'une équipe, tout en minimisant les coûts de consommation du carburant (utilisation des courants ..) et en respectant  u mieux l'environnement
  • Dans les aéroports
    • Donner aux pilotes toutes les directives pour l'organisation du décollage (météo, piste, horaire, couloir aérien ...)
    • informer les CRNA
    • Donner aux pilotes toutes les directives pour l'organisation de l'atterissage (météo, piste, horaire, intensité du trafic ...)
    • Gérer les priorités : atterrissage d'urgence, secours à mettre en place ...
  • Dans les CRNA
    • Identifier les avions qui traversent la zone
    • Prendre connaissance des plan de vol
    • Contrôler la vitesse, la position, l'altitude de l'avion avec le pilote
    • Veiller au respect des normes de sécurité : écart d'altitude de 300 m minimum, écart entre deux avion de 8 km minimum
  • Indiquer aux pilotes les mesures nécessaires à prendre pour gérer les aléas
    • trafic intense
    • problèmes météorologiques
  • Mettre en place des mesures de sécurité d'urgence si nécessaire : atterrissage d'urgence, déroutement, les détournements sont gérés par les militaires, les aiguilleurs n'assurent que les transmissions.
  • Assurer un contact permanent avec les autres contrôleurs aériens pour se tenir informer des entrées et des sorties des avions dans la zone
  • Assurer et recevoir une formation

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Ecrans

  • Radars
  • Ordinateurs
  • Radios
  • Téléphone et micro-casques
  • Plan de vol
  • Bandes de progression ou strips (sur lesquelles sont inscrites les informations relatives aux vols pris en charge par le contrôle aérien.  À chaque phase de vol correspond donc des strips, où sont imprimés les détails connus du vol : indicatif d'appel en radio téléphonie, route, provenance, destination, type d'aéronef, niveau de vol ou altitude, waypoints de passage.Le contrôleur utilise ensuite ce strip pour y inscrire les instructions qu'il donne à l'aéronef : changements de cap, d'altitude ou encore de vitesse, autorisations d'atterrissage ou de décollage, horaires de passage de certains points...Par la suite, le strip est archivé et utilisé comme preuve pour facturer le service de contrôle aérien à la compagnie aérienne.)
  • Certains systèmes modernes remplacent les strips en papier par des « strips électroniques » affichés à l'écran alors que d'autres système de contrôle s'affranchissent totalement des strips (système stripless), les informations de chaque vol sont alors affichées directement dans le label de la piste sur l'écran.
  • Normes

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Logiciels spécifiques

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Maîtrise de l'anglais indispensable
  • Travail en équipe
  • Pilotes
  • Chef de salle
  • Contrôleurs aériens des secteurs limitrophes
  • Techniciens en informatique

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • avoir moins de 27 ans lors de l’entrée en formation
  • La maîtrise de l’anglais général et aéronautique est indispensable
  • Supporter les horaires atypiques : travail en 5 X 8
  • Bonne résistance au stress
  • Bon équilibre psychologique
  • Capacité à gérer plusieurs problèmes en même temps
  • Rigueur et esprit d’initiative
  • satisfaire aux exigences des conditions de renouvellement de la licence (tous les 3 ans)

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations
  • L'emploi est peu compatible avec certains handicaps :
    • surdimutité
    • troubles importants de la vision
    • Gêne à la communication

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chutes (sols encombrés, travail en hauteur ..)
  • Electrisation

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Air conditionné et/ou climatisé
  • Eclairage naturel ou tubes fluo
  • Multi écrans (fatigue visuelle, posture)
  • gestion des alertes et alarmes sonores

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Produits de nettoyage des écrans et des claviers
  • Nanoparticules (ventilation des serveurs, ordi)

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Contamination possible des distributeurs d’eau (importance des rotations des bonbonnes, du stockage et du nettoyage des systèmes de distribution). Nécessité d’un contrôle particulier pour éviter un bio-terrorisme vis à vis d’un service sensible.
  • Contamination de l'air conditionné et de l'air sanitaire par des légionelles.

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Travail en horaire atypique avec des rotations pour assurer une permanence 24 h sur 24 tous les jours de l'année et pouvant générer des troubles du sommeil et de la vie sociale
  • Forte astreinte cognitive générée par la nécessité d'une synchronisation temporelle et spatiale
  • Fixation et mobilité oculaire sur les écrans / Tablettes / Strips
  • Interférence des informations en provenances des autres secteurs de la salle de contrôle (radio)
  • Bruit lié à la co-activité
  • Nécessité d'une adaptation rapide en cas d'aléas techniques et organisationnels (absences)
  • Exemples : 
    • conjugaison des deux outils d’analyse (matrice et graphes),
    • Gestion de différentes zones,
    • Gestions de différents vols,
    • Utilisation de différents canaux audio,
    • Transferts entre différents contrôleurs,
    • Synchronisation des informations venant soit oralement soitpar écrit
    • Restitution rapide des informations
    • Disponibilité pour gérer des alertes ...

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Prise de poids liée aux horaires alternés
  • Troubles du sommeil
  • Légionelloses
  • Souffrance mentale et/ou instabilité affective, en raison des difficultés à concilier vie personnelle et professionnelle
  • Pathologies liées au stress éventuellement
  • Pathologies infectieuses liées aux postes outre-mer

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'aptitude à l'entrée en formation, à l'embauche puis tous les deux ans par un médecin agrée
  • Visite de prévention par un médecin du travail en fonction de la réglementation
  • Examen approprié des yeux et de la vue à l'embauche et lors des examens périodiques : acuité visuelle, phories, vision stéréoscopique, vision des couleurs
  • Dépistage des maladies professionnelles ou à caractère professionnel : troubles musculo-squelettiques (TMS), allergies, irritations cutanéo-muqueuses, stress, troubles de la statique

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Examen ophtalmologique par un spécialiste si nécessaire
  • Audiotest
  • ECG
  • Recherche de toxiques
  • Autres examens en fonction de la clinique et des exigences réglementaires spécifiques

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 10 ans
  • Vaccination anti-grippale éventuellement conseillée
  • En fonction e la clinique et des exigences réglementaires spécifiques et en fonction des affectations (outre-mer…)

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

Une panne des systèmes informatiques peut avoir des conséquences très graves

  • économique : retards des vols

  • humaines en cas de collisions en vol : décès
  • environnementale en cas d'atterrissage hors zone : destruction des biens et des personnes, incendie...

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS  D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ergonomie de l'aménagement du bureau de travail : dimensions, implantation de l'écran...
  • Eclairage : mesurages effectués à l'aide d'un luxmètre, d'un luminancemètre...
  • Ambiance thermique : mesurages à l'aide d'un thermomètre, d'un thermohygromètre...
  • Sonométrie
  • Hygrométrie
  • Mesure de la ventilation

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Aménagement des locaux : acoustique, espaces de repos et de détente, ergonomie des postes de travail
  • Surveillance des systèmes de filtration de l’air conditionné
  • Respect des rythmes biologiques
  • Mise en place d’actions de prévention des risques

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Correction des amétropies et des hétérophories
  • Adaptation du poste à la morphologie de l'opérateur
  • Réalisation d'exercices de relaxation cervicale et dorsale
  • Vaccination antigrippale
  • Respect des règles hygiéno- diététiques : respect du rythme de sommeil, alimentation équilibrée, activité physique…
  • Vigilance sur les prises médicamenteuses et prises de toxiques

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Accueil des nouveaux arrivants
  • Informations sur la prévention (tabagisme, gestes et postures)
  • Hygiène de vie (alcool, tabac, alimentation, sport, sommeil)
  • Formation à l'ergonomique des postes de travail
  • Utilisation optimale de l'éclairage et de la climatisation
  • Gestion du stress
  • Gestion de carrière réaliste

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Statut général des fonctionnaires
  • Loi n° 71-458 du 17 juin 1971 (JO du 18 juin 1971) modifiée  relative à certains personnels de l'aviation civile;
  • Décret n° 71-917 du 8 novembre 1971 (JO du 17 novembre 1971) modifiée portant statut particulier du corps des ingénieurs des études et de l'exploitation de l'aviation civile.
  • Arrêté du 30 janvier 1991 (JO du 15 mars 1991) fixant les modalités d'organisation et le programme de l'examen professionnel de recrutement dans le corps d'ingénieur des études et de l'exploitation de l'aviation civile.
  • Arrêté du 16 mai 2008 http://www.mycoldprairie.com/pizdboluy/5182 relatif aux critères et conditions de délivrance des attestations d'aptitude médicale de classe 3 nécessaires pour assurer les services du contrôle de la circulation aérienne et à l'organisation des services de médecine aéronautique

11.2. RECOMMANDATIONS

  • Néant

11.3. NORMES

Normes sur la navigation arienne civile édictées par l'OACI au niveau international et adapté en France dans la RCA (Réglementation de la Circulation Aérienne)

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

Pas de convention collective, le personnel est fonctionnaire d'État

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. N2202 Contrôle de la navigation aérienne. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 3154 Contrôleur de la circulation aérienne (O.I.T.) (2008)
  • Le travail sur écran en 50 questions. (INRS) (ED 923) (2004)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 451d Ingénieurs de contrôle de la navigation aérienne (INSEE) (2003)
  • DGAC : Devenir contrôleur aérien http://www.controleur-aerien.com/devenir-controleur/en-france-dgac/visite-medicale-classe-3/

  • Légifrance
  • SIA : Service de l'information aéronautique
  • Wikipédia

13. ADRESSES UTILES

http://tjez.gob.mx/perdakosis/537 AUTEURS : Jérémy CHOBRIAT (Médecin du travail) (51) ; Touria DANI (Interne en médecine du travail) (52) ; Corinne DUGUA (Chargée de prévention au conseil régional Rhone-Alpes) (69),Brigitte MIRANDE (Médecin de prévention) (   )


click DATE DE CREATION : Novembre 2012
conjugaison rencontrer en espagnol DERNIERE MISE A JOUR :

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).