Fiches de métiers

Responsable qualité

check out this site FICHE METIER BOSSONS FUTE N°322

ROME : H1502 CITP-08 : 1223 INSEE : 387c - 387d - 387f

http://mohsen.ir/?danilov=خيار-ثنائي-مكا٠أة-مجاني1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Directeur qualité, qualiticien, ingénieur qualité, coordinateur qualité, manager qualité

http://www.visionarywebsite.com/?kiolsa=opzioni-binarie-mordi-e-fuggi&4dc=73 2. DEFINITION

  • Le responsable qualité contribue à l’amélioration de la performance de son entreprise et à la satisfaction de  l’ensemble des parties prenantes (clients, actionnaires, personnel, fournisseurs et partenaires collectivités) en assurant le déploiement de la politique qualité fixée par la direction de l’entreprise.

useful forex tools 3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Le responsable qualité peut être diplômé d'une école d'ingénieur ou avoir obtenu un Master de sciences et techniques. Le poste peut être également accessible aux titulaires d'un BTS, d'un DUT ou d'une licence professionnelle assortis d'une bonne expérience professionnelle.
  • La pratique de la langue anglaise est vivement souhaitée. La pratique d’une autre langue européenne est un plus.

http://ny.ithu.se/pl/mediatips-20122013 4. ACTIVITE PRINCIPALE

http://talkinginthedark.com/introducing-vanilla/2017/01/ 4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'entreprise :
    • Toutes les entreprises sont concernées, aussi bien dans les sièges sociaux que dans les filiales et chez les sous-traitants.
    • Des déplacements à l'étranger sont fréquents.
  • Les locaux
    • Locaux administratifs
    • Salles de réunion
    • Bureaux d'étude
    • Ateliers

http://creatingsparks.com.gridhosted.co.uk/?endonezit=free-stock-charts-for-binary-options'a=0 4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • follow link Finalité de la fonction :
    • Assurer la cohérence et la synergie entre les démarches qualité de son entreprise
    • S’assurer de l’efficacité de la politique qualité et être force de proposition auprès de sa direction
    • Apporter  sa compétence au traitement des évènements accidentels concernant la qualité et, en fonction de leur gravité, en informe son directeur.
    • Piloter le système de management de la qualité afin d'assurer sa performance dans la réponse aux attentes des parties prenantes.
    • Piloter le surveillance du SMO (Optimisation des médias sociaux) afin de mesurer l'efficacité de ce dernier par rapport au référentiel interne.
  • source site L'activité consiste à :
    • Conseiller  la direction dans l’élaboration de la politique qualité, participer à la conception des plans d’action qualité et piloter leur déploiement
    • Construire et faire évoluer les systèmes de management qualité en s’assurant qu’ils soient les mieux adaptés aux attentes et besoins internes et externes à l'entreprise.
    • Superviser la mise en œuvre globale de l’approche processus, de l’amélioration continue, et de la maîtrise des risques & opportunités au sein de chaque service et processus de l’entreprise.
    • Veiller au raccordement des instruments de mesures aux étalons de métrologies
    • Exercer un rôle d’alerte en matière de risques qualité auprès de sa direction
    • Piloter l’exploitation des systèmes de management qualité
    • Evaluer et améliorer l’efficacité du système de management qualité (satisfaction clients, conformité du produit, sécurité du personnel, maîtrise des impacts environnementaux et performances des processus)
    • Conduire les démarches de certifications et de qualifications d’entreprise ainsi que leur renouvellement
    • Proposer des objectifs qualité à sa direction, participer à l’élaboration des plans d’action qualité et suivre leurs déploiements
    • Piloter le processus d’enquête et d’analyse d’incidents, de non conformités, réclamations clients, dysfonctionnements qualité et des actions correctives et préventives associées
    • Coordonner le programme d’audits internes qualité et conduit lui-même certains audits qualité
    • Préparer les revues de direction qualité et veille à leur bon déroulement
    • S’assurer que les processus de sensibilisation et de communication en matière de qualité sont efficaces et y contribue
    • Informer sa direction des évolutions de la législation, des normes et des recommandations en matière de qualité
    • Assure le reporting qualité de son entreprise vers sa direction
    • Animer l’équipe de correspondants Qualité  et/ou animateurs sécurité de son entreprise (coordination et mutualisation de leurs actions)
    • Participer aux actions suivantes : audits croisés, groupes de travail, journées qualité, échanges de pratiques...
    • Représenter l’entreprise auprès d'organismes extérieurs (clients, grands comptes, maîtres d’œuvre)

http://salarflies.com/microneziya/8051 4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Ceux nécessaire à une activité bureautique : ordinateur, divers logiciels, scanner, internet, téléphone, fax, photocopieur.
  • Module qualité des logiciels de gestion de production (ERP), de traitement de la non-qualité, d'audit ..

operazioni binarie demo 4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Normes ISO 9001 et autres ISO (ex : ISO 31000 : management du risque)
  • Ou tout autre référentiel sectoriel
  • Standards de produits (ou services)
  • Documents de design et de production
  • Outils de résolution de problème : AMDEC, 8D, 5S, PDCA (roue de Deming) ...

http://bowlnorthway.com/?jisdjd=guida-facile-opzioni-binarie&f2a=b1 4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Direction et chefs de service
  • Clients
  • Maitres d'œuvre
  • Pilotes de processus
  • Fournisseurs
  • Autorités d'accréditation et de certification

الخيارات الثنائية السعودية 4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • S'intéresser à la sécurité
  • S'intéresser à l'environnement
  • Comprendre l'esprit des textes
  • Se tenir au courant des problèmes juridiques
  • Connaître les process de l’entreprise, les flux et les technologies associées
  • Maîtriser l’analyse statistique et les techniques de contrôle définies dans l’entreprise
  • Maîtriser les outils de l’informatique de gestion et avoir des bases en informatique industrielle
  • Savoir s'organiser, être rigoureux
  • Savoir écouter et prendre en compte les remarques de ses collaborateurs
  • Savoir communiquer aussi bien à l'oral qu'au moyen de différents média et  être capable de développer un argumentaire adapté pour convaincre ses interlocuteurs
  • Savoir travailler en équipe
  • Savoir prendre des décisions et s'y tenir
  • Savoir reconnaître ses erreurs et en tirer les leçons
  • Savoir apprécier correctement les compétences de ses collaborateurs
  • Savoir déléguer
  • Savoir gérer son stress et préserver sa vie privée
  • Savoir imposer une décision
  • Savoir être source de proposition

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant tous types de handicaps moyennant des adaptations : certaines maladies chroniques et cancers, de petits troubles moteurs, des troubles ostéoarticulaires légers.
  • L'emploi est en principe peu compatible avec certaines pathologies psychiatriques.

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Avoir des responsabilités dans d'autres domaines au sein des petites entreprises
  • Enseignement, publication, congrès
  • Mise en place d'autres systèmes de management : pour l'environnement (ISO 14001), pour la sécurité (OHSAS 18000), pour la sécurité alimentaire (HACCP...) et autres référentiels clients (automobile, aéronautique, grande distribution...)
  • Consulting, prestations externes.

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Accidents de la route lors des déplacements en entreprise
  • Accidents de mission dans les ateliers de l'entreprise
  • Accidents de mission liés aux différents risques des entreprises visitées

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Déplacements locaux ou nationaux : lever précoce, coucher tardif, suralimentation
  • Déplacements internationaux : nourriture locale, décalages horaires, variations climatiques
  • Travail sur écran : fatigue visiuelle
  • Travail sur ordinateur en position statique : contraintes posturales
  • Bruit dans certaines entreprises

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Pas à priori
  • Risques spécifiques à l'entreprise

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • En cas de déplacements dans certains pays étrangers
  • Risques infectieux potentiels en cas d'intervention en milieu exposant à des agents biologiques

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Surmenage : pression de la hiérarchie, contraintes réglementaires, inertie des structures et des mentalités en place, conflits d'intérêt ...
  • Multiplicité des tâches concomitantes
  • Multiplicité des contacts professionnels
  • Rapports pouvant être difficiles avec les autres directions
  • Rapports pouvant être difficile avec les salariés
  • La question de l'utilité de la fonction se pose une fois le système qualité opérationnel dans l'entreprise  En pratique un renouvellement périodique – tous les 10 ans environ -  de ce système et la mise en place d'autres systèmes de management (liés à l'environnement ou la sécurité par exemple) calqués sur cette démarche assure la pérennité de la fonction.

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Celles du secteur professionnel concerné

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Cervicalgies, dorsalgies et lombalgies  liées aux contraintes posturales
  • Troubles circulatoires des membres inférieurs
  • Le stress peut entrainer l'apparition de troubles dermatologiques, de maladies digestives, de problèmes cardiaques, des troubles psychologiques pouvant aller jusqu'au syndrome d'épuisement professionnel (burn out)

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. SUIVI MEDICAL

  • Visite d’information et de prévention initiale réalisée par un professionnel de santé puis suivi périodique qui ne peut excéder 5 ans
  • Suivi individuel renforcé lorsque le salarié est exposé à des risques spécifiques
  • Apprécier le poids, l'état général, l'existence d'une pathologie connue et traitée
  • Evaluer les conséquences éventuelles des déplacements fréquents sur les pathologies existantes
  • Examen approprié de la vue lors de la visite d’information et de prévention initiale et lors des suivis périodiques : acuité visuelle, phories, vision stéréoscopique, vision des couleurs
  • Dépistage des maladies professionnelles ou à caractère professionnel : troubles musculo-squelettiques (TMS), allergies, irritations cutanéo-muqueuses, troubles de la statique,
  • Rechercher les manifestations psychosomatiques du stress (troubles du sommeil, dermatose, troubles gastro-intestinaux, troubles endocriniens, hypertension artérielle
  • Apprécier l'état psychique (hyperexcitabilité, agressivité)
  • S'enquérir de la consommation de café, d'alcool, de tabac (cigares et cigarettes), les prises de psychotropes (anxiolytiques, antidépresseurs, somnifères)
  • Contrôler la surconsommation de médicaments
  • Pratiquer éventuellement des tests  de dépistage du stress
  • Dépistage des facteurs de pénibilité

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Bilan cardiaque, glycémie, lipides sanguins, contrôle visuel et auditif conseillés

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 20 ans conseillé
  • Hépatites A et B, typhoïde, fièvre jaune conseillées en cas de déplacement à l'étranger

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Pas à priori sauf risques spécifiques à l'entreprise

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • La Haute Autorité de Santé rappelle qu’en santé au travail il n’existe pas de règle générale pour la conservation des dossiers médicaux. Il existe des règles spécifiques pour la conservation des dossiers pour certains risques professionnels.
  • Une durée supérieure à 10 ans est à envisager en raison de la prescription de 10 ans en matière de responsabilité médicale à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Non documenté
  • A évaluer

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS  D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ergonomie de l'aménagement du bureau de travail : dimensions, implantation de l'écran...
  • Eclairage : mesurages effectués à l'aide d'un luxmètre, d'un luminancemètre...
  • Ambiance thermique : mesurages à l'aide d'un thermomètre, d'un thermohygromètre...
  • Questionnaires d'évaluation du stress

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Poste de travail aménagé de façon ergonomique
  • Organigrammes fonctionnels et hiérarchiques clairement définis : formuler clairement les objectifs à l'échelon supérieur pour que ceux-ci puissent être clairement déclinés aux échelons inférieurs
  • Bonne organisation du planning et des horaires
  • Délégation des tâches précisées
  • Temps de récupération suffisant en cas de déplacements
  • Véhicule de service ou de fonction en bon état, régulièrement entretenu
  • Qualité de vie au travail
  • Droit à la déconnexion (Régulation automatique des autorisations d’utilisation des réseaux (informatiques et mobiles).

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Conseils hygièno-diététiques : pratiquer un sport, s'alimenter de façon équilibrée, mener une vie régulière
  • Gestion du stress et sophrologie
  • Conseil aux voyageurs
  • Prendre des vacances, s'intéresser à des activités non professionnelles, penser à sa vie de famille
  • A l'évolution des techniques industrielles et innovations en matière de QSE
  • A l'évolution des référentiels
  • Au suivi de la réglementation
  • Aux techniques de communication
  • Au droit à la déconnexion
  • A la conduite de réunion
  • A la gestion des ressources humaines
  • A la relaxation et à la gestion du stress
  • Au management de la Qualité, de la Sécurité et de l’Environnement
  • A l'analyse des risques
  • A la gestion des différentes personnalités et comportements rencontrés
  • Au management interculturel

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Code du travail
  • Les lois applicables du pays d'accueil en cas d'expatriation ou de déplacement à l'étranger

11.2. RECOMMANDATIONS

  • Néant

11.3. NORMES

  • Normes ISO 9001, etc...

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

  • Convention collective de la branche d'activité de l'entreprise

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. H1502 Management et ingénierie qualité industrielle. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 1223 Directeurs et cadres de direction recherche-développement. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 387c Ingénieur et cadres des méthodes de production - 387d Ingénieurs et cadres du contrôle qualité - 387f Ingénieurs et cadres techniques de l'environnement. (INSEE) (2003)
  • Guide d'évaluation des risques. Tertiaire. (CRAM des Pays de la Loire) (2003)
  • Studya : Responsable Qualité - Sécurité - Environnement
  • Manager la sécurité : une volonté, une culture, des méthodes (Alain MARTINEZ-FORTUN aux éditions INSEP Consulting)
  • Publications AFNOR Editions
  • Publications de l’INRS

13. ADRESSES UTILES

REDACTION

  • AUTEURS : Maxime Lomme (animateur prévention sécurité) (SPIE) (59), Michel Blanchet (responsable qualité) (Société T'nB) (13), Pierrette Trilhe (médecin du travail retraité) (BF) (37), Jean-Marc Vosgien (préventeur) (Le Lys Pourpre) (11)
  • DATE DE CREATION : Septembre 2010
  • RELECTEURS : CABARROU Florent, DUFAU Inaki, RUHIER Fabrice - Master MAE QSE ESQESE 2017
  • DERNIERE MISE A JOUR : Mai 2017

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).