Fiches de métiers

Responsable d'installation, de maintenance et/ou d'exploitation en climatique

http://talkinginthedark.com/introducing-vanilla/2017/01/ check out this site FICHE METIER BOSSONS FUTE N°313

opzioni binarie 60 indicatori
ROME : I1306 CITP-08 : 7127 INSEE : 216c - 485a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Chargé de clientèle, responsable d’installations, responsable d'exploitation, responsable de maintenance,  responsable de site, responsable d'unité, technicien supérieur de maintenance en conditionnement d'air, technicien supérieur de maintenance et d'exploitation en génie climatique, technicien frigoriste.

2. DEFINITION

  • Le responsable d'installation, de maintenance et/ou d' exploitation climatique assure le suivi des installations de chauffage/climatisation et la maintenance des systèmes chez les particuliers ou dans le secteur tertiaire ou industriel.
  • Il effectue une part importante de son activité au bureau, mais il est également fréquemment en rendez-vous extérieur, en clientèle ou chez ses fournisseurs.
  • Il se déplace régulièrement sur sites pour suivre les opérations de maintenance conduites par les équipes dont il a la charge et peut être amené à intervenir en personne. Il exerce alors à l’intérieur de locaux techniques (chaufferies, sous-stations, groupes de production d’eau glacée, réseaux de distribution hydrauliques et aérauliques) situés à l’intérieur des bâtiments, en sous-sol, en rez-de-chaussée et en terrasse. Ces espaces peuvent être bruyants, poussiéreux, salissants et exigus et sont généralement éclairés à la lumière artificielle.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi peut être accessible à l'issue d'une formation initiale le plus souvent de niveau III ou par validation des acquis.
  • Voici quelques titres et/ou diplômes professionnels :
    • BTS Fluides-Energies-Environnement option A : génie sanitaire et thermique
    • BTS Fluides-Energies-Environnement option B : génie climatique
    • BTS Fluides-Energies-Environnement option C : génie frigorifique
    • BTS Fluides-Energies-Environnement option D : maintenance et gestion des systèmes fluidiques et énergétiques
    • DUT Génie Thermique et Energie

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L’entreprise :
    • Entreprises d’installations de froid et/ou de chauffage/climatisation
    • Entreprises d’exploitation des installations de chauffage et de conditionnement d’air
    • Constructeurs d’équipements thermiques et de conditionnement d’air
    • Gros utilisateurs, lorsqu’ils assurent eux-mêmes la gestion technique, l’exploitation et la maintenance de leurs équipements
  • Les locaux :
    • Travail administratif dans des bureaux pour effectuer une part importante de son activité mais également fréquemment en rendez-vous extérieur, en clientèle ou chez ses fournisseurs.
    • Travail sur site pour suivre les opérations de maintenance conduites par les équipes dont il a la charge et où il peut être amené à intervenir en personne.
    • Travail à l’intérieur de locaux techniques (chaufferies, sous-stations, groupes de production d’eau glacée, réseaux de distribution hydrauliques et aérauliques) situés à l’intérieur des bâtiments, en sous-sol, en rez-de-chaussée et en terrasse. Ces espaces peuvent être bruyants, poussiéreux, salissants et exigus et sont généralement éclairés à la lumière artificielle.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • Fonction commerciale :
    • Rencontrer les clients
    • Faire des propositions
    • Suivre l’avancement des travaux
    • Faire la réception des travaux
  • Fonction technique :
    • Concevoir des systèmes de conditionnement d’air
    • Elaborer des contrats de maintenance sur des grosses installations en précisant
      les procédures à respecter  en fonction de chaque installation. Ces contrats lient les parties et sont à objectifs de résultats.
    • Etudier des modifications d'installations
    • Réaliser la maintenance de niveau III (NF X 60-010) des armoires électriques de commande des équipements thermiques de moyenne puissance des installations de climatique
    • Effectuer des opérations d'expertise
    • Réaliser le bilan d'exploitation et analyser les consommations en proposant des solutions rationnelles d`économie d`énergie
    • Anticiper les dysfonctionnements en appliquant les procédures de maintenance conditionnelle et systématique
  • Encadrement et gestion de personnel :
    • Organiser le planning de son équipe en fonction des activités prévues et des urgences
    • Veiller à la formation de son personnel
    • Veiller aux respects des consignes de sécurité par le personnel (travail en hauteur, travail isolé...)
    • Veiller à assurer la sécurité des personnes et des biens en fonction de l’évaluation des risques liés aux fluides frigorigènes qui sont consignés dans le document unique (DU) ou le plan de prévention
    • Veiller à ce que les chantiers soient tenus propres et bien rangés
  • Logistique :
    • Utiliser les matériels appropriés aux travaux à réaliser
    • Veiller à l’approvisionnement des chantiers
    • Veiller à la protection du matériel et à son entretien suivant les règles
    • Veiller à son remplacement en cas de doute sur son état

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Centrales de production d’air conditionné
  • Machines vibrantes
  • Echafaudages ou des nacelles pour le travail en hauteur
  • Matériel de bureautique
  • Petit outillage : tourne-vis
  • Outillage spécifique au domaine du génie climatique : balances, station de récupération (unité de transfert), détecteurs de fuites, thermomètre numérique, pince multimètre, thermo anémomètre, mégohmmètre

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Produits nettoyants et/ou détartrants
  • Liquides sous pression (fluides frigorifiques, fluides divers...)
  • Electricité
  • Gaz (risque d’intoxication, d'asphyxie, d’explosion)

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Clients
  • Fournisseurs
  • Personnels techniques sous sa responsabilité

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Etre autonome
  • Avoir des capacités d’encadrement
  • Avoir le sens de la sécurité et de la protection de l’environnement
  • Avoir des capacités d’analyse globale pour proposer un devis conforme aux règles et en fonction des souhaits du client
  • Connaître et faire respecter les consignes de vérifications périodiques qui sont d’ordre réglementaire et celles qui sont spécifiées dans les carnets de maintenance qui sont d’ordre contractuel
  • Connaître et faire respecter les mesures de sécurité pour les interventions sur les appareils, électriques,  les circuits de gaz caloporteurs ou frigorifiques, le fioul (si thermie associée)
  • Disposer d’un esprit d’analyse pour réagir rapidement en fonction des dysfonctionnements en utilisant les procédures de la maintenance curative
  • Faire un reporting systématique et occasionnel en cas d’urgence aux fins de prises de décisions urgentes
  • Faire un rapport d’intervention rapidement après la remise en service et restitution de l’équipement
  • Se tenir au courant des évolutions technologiques programmées dans le cadre de la formation continue ou du DIF
  • Avoir les capacités médicales de conduire sur la voie publique
  • Avoir la capacité médicale de réaliser occasionnellement les opérations des mises en route, les réglages et les dépannages de certains organes et appareillages à la charge de ses équipes (contraintes posturales, manutention...)
  • Posséder l’agrément pour la manipulation des fluides frigorigènes (Attestation de capacité : décret n° 2007-737)Connaître et appliquer la réglementation concernant les fluides frigorigènes utilisés dans les équipements frigorifiques et climatiques (Décret 92-1271)
  • Posséder l'agrément pour la manipulation de fluides frigorigènes : décret no 92-1271 du 7 décembre 1992, modifié par le décret no 98-560 du 30 juin 1998
  • Avoir l'habilitation pour les travaux électriques (norme C18-510) : décret no 88-1056 du 14 novembre 1988.

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : maladies chroniques et cancers, certains troubles moteurs
  • Emploi peu compatible avec la cécité, la surdi-mutité

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Gestion de son entreprise pour les artisans à leur compte

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chute de hauteur, chute de plain-pied
  • Accident lié à la manutention
  • Accident de la circulation routière
  • Blessures par outils
  • Risques d’explosion, d’incendie, d’accident au contact des organes mécaniques en mouvement

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail administratif :
    • Travail sur écran
    • Bruit : téléphone
    • Qualité de l'éclairage
  • Travail sur site :
    • Travail en milieu chaud et parfois humide
    • Travail en milieu bruyant (machinerie)
    • Travail dans des espaces poussiéreux, salissants, exigus
    • Travail en lumière artificielle permanente et souvent faible (chaufferie, locaux techniques, caves...)
    • Travail en extérieur et être exposé aux intempéries et/ou aux rayonnements solaires (toiture, façades...)
    • Travail en milieu parfois insalubre (présence d’animaux, de déjections...)
    • Travail en atmosphère pouvant être confinée

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Produits cancérogènes ou dangereux pour la reproduction, toxiques, corrosifs (penser à se renseigner sur les anciennes installations : fluides frigorigènes, amiante, résidus de fioul...)
  • Produits pouvant être irritants ou allergisants pour les poumons, la peau, les yeux, le nez (fluides frigorigènes, détartrants, peinture...)

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Légionelloses
  • Leptospiroses

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Se déplacer en permanence pour voir des clients ou inspecter des chantiers
  • Etre en contact avec des clients (présentation, information, disponibilité...)
  • Disposer d’une capacité de négociateur dans le cadre de la gestion des conflits Clients/fournisseurs
  • Supporter des amplitudes horaires importantes si la situation le nécessite
  • Travailler en horaires variables (astreintes, urgences, nuits et jours fériés en astreinte)

7. RISQUES POUR LA SANTE

  • Ils sont le plus souvent en rapport avec les activités de terrain.

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°30 RG : Affections professionnelles consécutives à l'inhalation de poussières d'amiante
  • Tableau n°30 bis RG : Cancers broncho-pulmonaires provoqués par l'inhalation de poussières d'amiante
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°84 RG : Affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnel : hydrocarbures liquides aliphatiques, alicycliques, hétérocycliques et aromatiques, et leurs mélanges (white spirit, essences spéciales) ; dérivés nitrés des hydrocarbures aliphatiques ; acétonitrile ; alcools, aldéhydes, cétone, esters, éthers dont le tétrahydrofurane, glycols et leurs éthers ; diméthylformamide, diméthylsulfoxyde
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Lombalgies, stress, aggravation des pathologies veineuses, légionnelloses, leptospiroses, cancers cutanés

8. SURVEILLANCE MEDICALE

  • Les salariés exposés  au bruit, aux vibrations à l'amiante ou aux agents biologiques sont soumis à une surveillance médicale renforcée selon l'évaluation des risques.

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche puis visites périodiques en fonction de la réglementation des surveillance médicale renforcée
  • Examen standard avec contrôle visuel, audition, cardio-vasculaire et veineux et ostéo-articulaire

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • En fonction des résultats de la visite médicale

8.3. VACCINATIONS

  • Rappel DTPolio tous les dix ans conseillé
  • Leptospirose, hépatite A conseillées

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • En cas de contact avec des produits chimiques, une attestation d'exposition aux agents chimiques dangereux est remplie par l'employeur et le médecin du travail et remise au travailleur à son départ de l'établissement.

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Sauf risque particulier, pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Des défauts d'entretien peuvent occasionner des pollutions atmosphériques (légionelloses notamment)
    Pollution de l'environnement par les produits chimiques :
    • d'où la nécessité d'une élimination par tri sélectif des rebuts
    • d’où la nécessite d’un suivi précis de la récupération des fluides de tous les équipements de réfrigération, de climatisation et de pompe à chaleur.

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ergonomie de l'aménagement du bureau de travail : dimensions, implantation de l'écran
  • Eclairage : mesurages effectués à l'aide d'un luxmètre, d'un luminancemètre
  • Ambiance thermique : mesurages à l'aide d'un thermomètre, d'un thermohygromètre, mesurages de la vitesse de l'air dans les établissements climatisés
  • Atmosphère confinée: mesure de la teneur en oxygène avant intervention dans une situation potentiellement confinée ; à défaut utilisation d'un système respiratoire autonome

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Voir travail sur écran pour les activités administratives
  • Contrôler régulièrement les véhicules de fonction
  • Procéder aux consignations des équipements en fonction des procédures afin d’interdire toute intervention manuelle sur organes sous tension ou en mouvement
  • Tenir compte des mesures préventives établies par la hiérarchie  sur le DU (Document unique) en fonction des renseignements fournis par les fabricants à, partir des FDS (Fiches de données sécurité)
  • Prévenir le risque chimique :
    • Vérifier l'étanchéité et l'absence de corrosion des installations lors des interventions. Le cas échéant procéder au remplacement des éléments défectueux
    • Respecter strictement les conditions d'utilisation des produits de décapages des soudures sur inox

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Port des EPI lorsque c'est nécessaire
  • Bonne hygiène de vie

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation à la conduite de réunions et à la gestion des équipes
  • Formation à la manutention et aux gestes et postures
  • Formation au travail en hauteur
  • Formation aux nouvelles technologies et aux évolutions réglementaires

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Réglementation de l’activité  :
    • Décret n°2010-349 rendant obligatoire l'inspection régulière des systèmes de climatisation et des pompes à chaleur réversibles d'une puissance frigorifique nominale supérieure à 12 kilowatts.
    • La liste des éléments contrôlés a été fixée par un arrêté du 16 avril 2010.
    • Un second arrêté du 16 avril 2010 définit les critères de certification des compétences des personnes physiques réalisant cette inspection périodique
    • Habilitation pour les travaux électriques (norme C18-510) : décret no 88-1056 du 14 novembre 1988.
    • Agrément pour la manipulation de fluides frigorigènes : décret no 92-1271 du 7 décembre 1992, modifié par le décret no 98-560 du 30 juin 1998.
  • Titre professionnel :
    • Titre professionnel Technicien(ne) supérieur(e) de maintenance et d'exploitation en climatique
    • Arrêté du 07/09/2004 paru au JO du 16/09/2004
    • Arrêté de prorogation du 16/07/2007 paru au JO du 02/08/2007

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 232 Appareils mettant en œuvre des jets liquides
  • R 252 Postes de travail isolés et dangereux ou essentiels pour la sécurité
  • R 407 et R 422 Sécurité lors des interventions sur machines, appareils et installations
  • R 409 Evaluation du risque chimique
  • R 416 Travail isolé et dangereux
  • R 447 Prévention des accidents lors des travaux en espaces confinés

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • Norme NF EN 13306 X 60-319 sur les niveaux de maintenance

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVE

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. F 1603 : Installation d'équipements sanitaires et thermiques - I1306 : Installation et maintenance en froid, conditionnement d'air. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 7127 Mécaniciens-installateurs réfrigération et climatisation. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 211d Artisans plombiers, chauffagistes - 216c Artisans réparateurs divers - 485a Agents de maitrise et techniciens en production et distribution d'énergie, eau, chauffage. (INSEE) (2003)

13. ADRESSES UTILES

http://creatingsparks.com.gridhosted.co.uk/?endonezit=free-stock-charts-for-binary-options'a=0 http://mohsen.ir/?danilov=خيار-ثنائي-مكاÙ أة-مجانيAUTEURS : Maxime Lomme (Animateur Prévention sécurité ) (SPIE) (59), Pierrette Trilhe (médecin du travail retraité) (BF) (37), Jean-Marc Vosgien Préventeur indépendant (Le-lys-pourpre) (11)
http://www.visionarywebsite.com/?kiolsa=opzioni-binarie-mordi-e-fuggi&4dc=73 DATE DE CREATION : Juillet 2010
useful forex tools DERNIERE MISE A JOUR : Septembre 2010

opitionbit

Commentaires

follow link Réagir à cette fiche

source site Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).