Fiches de métiers

Architecte d'intérieur

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°296

ROME : F1102
CITP-08 : 3432 PCS 2003 : 312f - 465a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Aménageur d’espace intérieur, décorateur, décorateur-étalagiste.

2. DEFINITION

  • L’architecte d’intérieur est chargé de concevoir et de choisir  les structures, volumes, matériaux, éclairages, couleurs, utiles à l'aménagement ou à la décoration d'un lieu spécifique (appartement, boutique, scène de spectacle, entreprise...). C’est une personne qui a des capacités et des connaissances techniques et artistiques. Il doit savoir façonner les espaces de vie tout en prenant en compte les désirs du client et les contraintes du projet (temps de rendu du projet, budget, climat, etc.).
  • En sa qualité du créateur et de maitre d’œuvre ou de chef du projet, il doit gérer les relations entre le propriétaire et les entreprises et/ou professionnels intervenants (ébénistes, peintres, électriciens, charpentiers, etc.), et suivre le chantier jusqu’au rendu à la satisfaction du client.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Il existe une formation initiale qui est une formation à Bac +5 (1er et 2ème cycle + stage professionnel ). Cette formation s'appuie sur une culture artistique, technique, philosophique et sémiologique solide, intégrant l'histoire de l'art, de l'architecture et du design, la recherche plastique, la sémiologie, la communication et possède la maîtrise des outils de conception (CAO, DAO). Sont, en outre, nécessaires des connaissances en droit et législation du bâtiment et la maîtrise d'une ou deux langues étrangères pour s'adapter aux besoins européens et internationaux.
  • Il existe une possibilité de validation des acquis et d’obtention du titre pour les professionnels exerçant cette activité et ayant une des formations de base suivantes : 
    • Une formation dans le domaine artistique ou technique de niveaux IV à I (brevet technique d'agencement, brevet de technicien en arts appliqués, brevet technique supérieur en architecture d'intérieur).
    • Une formation dans une école artistique (Ecole des arts décoratifs, Ecole des métiers d'art, Ecole supérieure des arts appliqués aux industries de l'architecture d'intérieur, école d'esthéticien industriel...).
    • Une formation comme architecte d'intérieur - Titre homologué de niveau I ou Certificat d'études supérieures en architecture intérieure - CESAI – Titre homologué de niveau II.
    • Une formation d’architecte.
  • L'obtention du titre d'architecte d'intérieur est soumise à l'agrément de l'Office professionnel de qualification des architectes d'intérieur (OPQAI).

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L’activité s’exerce :
    • en partie sur le site de réalisation du projet,
    • en partie dans un bureau d’études (employeur, entreprise personnelle).

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • Concevoir le projet :
    • Faire des analyses préliminaires à l’aménagement  aussi appelé Etudes de faisabilité
    • Vérifier les possibilités budgétaires et réglementaires du projet
    • Interpréter les envies des propriétaires autant esthétiques  que d’aménagement de l’espace
    • Contrôler les exigences techniques  et constructives du projet
    • Présenter un première esquisse ou avant projet sommaire APS
    • Mettre au point les revenus du client et passer à l’avant projet définitif APD et à la demande d’exécution DPE
  • Etablir le projet définitif et les étapes de l’exécution :
    • Présenter le projet final avec les détails constitutifs et l’estimation budgétaire dernière
    • Consulter les bureaux d’études si c’est le cas, ou / et si la taille du projet le requière
    • Solliciter le coordonnateur de sécurité/santé, pour la préparation du chantier
  • Réaliser le projet PRO et consultations entreprises DCE
    • Ecrire le descriptif détaillé du projet CCTP. (cahier de clauses techniques particulières)
    • Choisir les matériaux définitifs et les finitions avec le client
    • Faire les appels d’offres aux entreprises appelées à intervenir dans le projet
  • Assurer la direction de l’exécution des travaux DET :
    • Suivre photographiquement du chantier
    • Comme maître d’œuvre, superviser la bonne exécution des travaux, rechercher des solutions techniques et la satisfaction du client
    • Pendant l’exécution, surveiller les conditions d’hygiène et de sécurité et la formation des employés pour les travaux avec des risques particuliers (travaux en hauteur, risques liés aux matériaux, etc.)
  • Assurer la remise définitive de l’ouvrage :
    • Procéder à l’état des lieux, faire effectuer les travaux correctifs si nécessaire
    • Etablir et remettre les documents techniques (garanties, maintenance…)

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Bureau ou agence :
    • Ordinateurs, téléphone, fax, photocopieuse, imprimante
    • Outils de dessin à la main
    • Papeterie générale en étape de conception
  • Activités du chantier :
    • Mètre, niveau
    • Appareil photo
    • Cahier et imprimés techniques de suivi du chantier

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Matériaux et outils pour la réalisation des maquettes : bois, plastique, carton, colle, peinture
  • Matériaux de construction : parpaings, briques, et d’équipements intérieurs, selon les étapes de construction

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Propriétaires des projets
  • Travail en équipe avec les architectes, dessinateurs, maquettistes, ouvriers
  • Représentants des entreprises intervenantes
  • Commerciaux des fournisseurs de produits utilisés
  • Organismes de contrôle et coordonnateur Sécurité et Protection de la Santé
  • Bureaux d’études.

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Compétences :
    • Excellents relations avec les clients
    • Claire capacité de communication
    • Talent d’écoute et des synthèses d’information
    • Précision pour présenter les idées de conception du projet
  • Exigences professionnelles :
    • Etroite collaboration avec des professions adjointes, tell qu’architecte, dessinateur, chef du chantier, ouvriers
    • Connaissances des techniques d’informatique pour le dessin assistée (CAD, 3D, etc.)
    • Respect des normes de sécurité pour les travaux sur les chantiers
    • Actualisation des connaissances sur les matériaux innovants et les techniques de construction.

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : maladies chroniques et cancers, atteintes de la motricité pour certains postes
  • Emploi peu compatible avec la cécité, la surdimutité

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Architecte, dessinateur, décorateur, étalagiste
  • Taches administratives : gestion de cabinet de design, rémunération du personnel (stagiaires, salariés et associés)
  • Gestion et contrôle : Gestion financier du chantier, achats, matériaux...

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chute de hauteur ou plain pied
  • Chute ou effondrement de matériaux et outillages
  • Projections

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Sur les chantiers : poussières,  intempéries, travail en hauteur, ontact avec l’électricité
  • Etape conception : travail sur écran, exposition à un éclairage artificiel en permanence
  • Etape construction : bruit des machines et odeurs de matériels tels que peintures entre autres
  • Contraintes posturales à l’occasion des travaux sur la table à dessin ou sur informatique pouvant entrainer des troubles musculo-squelettiques

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Exposition au ciment, aux adjuvants du béton, aux solvants, colorants et adjuvants des peintures
  • Exposition au plomb à l’occasion des chantiers de réhabilitation
  • Exposition possible à l'amiante en cas de découpe de matériaux amiantés

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Contact éventuel avec des poussières contaminantes

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Contraintes à cause des délais à respecter pour les projets. Très souvent ces projets doivent être mis en œuvre pour des dates précises (exposition ou activités particulières)
  • Déplacements fréquents entre le site et le bureau

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°1 RG : Affections dues au plomb et à ses composés
  • Tableau n°4 bis RG : Affections gastro-intestinales provoquées par le benzène, le toluène, les xylènes et tous les produits en renfermant
  • Tableau n°8 RG : Affections causées par les ciments (aluminosilicates de calcium)
  • Tableau n°30 RG : Affections professionnelles consécutives à l’inhalation de poussières d’amiante
  • Tableau n°47 RG Affections professionnelles provoquées par les poussières de bois
  • Tableau n°57 RG : Affections péri articulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°77 RG : Périonyxis et onyxis

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Syndrome de l’œil sec
  • Fatigue visuelle
  • Stress
  • Rachialgies (cervicalgies, dorsalgies, lombalgies)

8. SURVEILLANCE MEDICALE

  • La surveillance médicale n’est obligatoire que pour les architectes d’intérieur salariés.

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche puis visites périodiques tous les deux ans (ou tous les ans selon l'évaluation des risques
  • En cas de travail sur écran, examen approprié des yeux et de la vue à l'embauche et lors des examens périodiques : acuité visuelle, phories, vision stéréoscopique, vision des couleurs
  • Dépistage d'une éventuelle maladie professionnelle : troubles musculo-squelettiques (TMS), allergies, irritations cutanéo-muqueuses, troubles de la statique
  • Dépistage d'une inadaptation éventuelle : stress, surcharge de travail

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Contrôle de la vue par un spécialiste si nécessaire
  • Audiogramme en cas de travail dans un environnement bruyant

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 10 ans

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • En fonction des risques spécifiques dépistés (amiante, poussières de bois)

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • En cas d'exposition a des agents chimiques dangereux ou des agents cancérogènes, conservation du dossier médical pendant au mois 50 ans.
  • Dans les autres cas, pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical (sauf obligations particulières en rapport avec l'activité exercée) mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Bruit du chantier
  • Poussières
  • Risque d’incendie et/ou d’explosion en raison de l’utilisation de l’électricité et/ou de solvants sur les chantiers en cas de non respect des normes de protection
  • Effondrement de l’ouvrage en cas de mauvaise conception ou de mauvaise réalisation

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS  D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ergonomie de l'aménagement du bureau de travail : dimensions, implantation de l'écran...

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • En agence
    • Aération naturelle, bon éclairage
    • Isolation des machines bruyantes
    • Orientation correcte des bureaux et des écrans par rapport à l’illumination naturelle
    • Poste de travail ergonomique
    • Possibilité de pauses de détente et alternance d’activités
  • Sur les chantiers
    • Elaboration et respect des procédures de sécurité

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Correction des amétropies et des hétérophories
  • Humidification des yeux
  • Hygiène de vie : activité sportive, contrôle du poids
  • Casque de chantier
  • Chaussures de sécurité pour les visites sur les chantiers
  • Matériel adapté en cas de risque spécifique (masque : poussière de bois, de peinture au plomb ; combinaison : désamiantage ;  bouchons d’oreille : bruit...)

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation gestes et postures
  • Hygiène corporelle et alimentaire

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Sur l’activité libérale : les différents statuts d’exercice
    • statut de professionnel libéral
    • société civile professionnelle (SCP)
    • société en nom collectif (SNC)
    • société à responsabilité limitée (SARL)
    • entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL)
  • Sur l’activité professionnelle :
    • Loi n° 85-704 du 12 juillet 1985 modifiée relative à la maîtrise d'ouvrage publique et à ses rapports avec la maîtrise d'œuvre privée dite Loi MOP
  • Sur la prévention des risques :
    • Article L4141-2 du Code du travail : par rapport aux obligations de l’employer pour former ses employés en matière de sécurité
    • Articles R4222-4, R4222-5 et R4222-6 du Code du travail : Ventilation
    • Décret n°2001-97 du 1er février 2001 établissant les règles particulières de prévention des risques cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction et modifiant le code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d'Etat)
    • Arrêté du 18 septembre 2000 complétant l'arrêté du 5 janvier 1993 fixant la liste des substances, préparations et procédés cancérogènes au sens du deuxième alinéa de l'article R. 231-56 du code du travail
    • Loi n° 93-1418 du 31 décembre 1993 modifiant les dispositions du code du travail applicables aux opérations de bâtiment et de génie civil en vue d'assurer la sécurité et de protéger la santé des travailleurs et portant transposition de la directive du Conseil des communautés européennes no 92-57 en date du 24 juin 1992

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R291 Chutes de hauteur. Filets montés sur consoles
  • R345 Travaux de démolition des bâtiments : procédés mécaniques ou à la main
  • R346 Travaux de démolition des bâtiments : travaux par foudroyage à l'explosif

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF EN 361. Septembre 2002. Equipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur - Harnais d'antichute
  • NF EN 795. Décembre 2000. Protection contre les chutes de hauteur - Dispositifs d'ancrage - Exigences et essais
  • NF EN 397. Août 2002. Casques de protection pour l'industrie

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME es fiches métiers. F1102 Conception - aménagement d'espaces intérieurs. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 3432 Décorateurs et designers d'intérieur. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 312f Architectes libéraux - 465a  Concepteurs et assistants techniques des arts graphiques, de la mode et de la décoration (indépendants et salariés). (INSEE) (2003)
  • Studyrama : Architecte d'intérieur

13. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Maria Mejia (étudiante) (45), Jean-Pierre Gaillard (préventeur) (Périscop) (44), Nicole Motsch (médecin du travail retraité) (95), Pierrette TRILHE médecin du travail retraité) (37)
DATE DE CREATION : Juillet 2009
DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche

 

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).