Fiches de métiers

Façadier - peintre

http://www.accomacinn.com/?falos=binary-options-mt4-demo opzioni digitali con bonus iniziale FICHE METIER BOSSONS FUTE N°275

ROME : F1611 CITP-08 : 7133 PCS 2003 : 632a  - 681a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Crépisseur, enduiseur de façade, ravaleur ragréeur, conducteur de malaxeur.

2. DEFINITION

  • Le façadier assure la rénovation de façades ou la réalisation de façades neuves de maisons ou de bâtiments divers.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • La profession est accessible à partir d'un CAP ou d'un BEP des métiers du gros oeuvre du bâtiment (maçon, plâtrier), éventuellement complété par une formation spécialisée ou une expérience professionnelle.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Sur des chantiers extérieurs
  • Exceptionnellement à l’intérieur

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • Prendre connaissance du type de chantier
  • Préparer les commandes de produits en conséquence
  • Préparer le chantier en chargeant le camion avec les produits et le matériel
  • Décharger le camion
  • Mettre le chantier en sécurité
  • Installer les échafaudages
  • Protéger toutes les parties qui ne seront pas crépies notamment toutes les ouvertures (les portes et fenêtres, les parties des murs qui ne doivent pas être crépis les bords de toit les poutres apparentes, les auvents) avec un film plastique (polyanne) collé avec du ruban adhésif
  • Protéger les sols avec plastique collé avec ruban adhésif ou des bâches
  • Enduire de colle spéciale les parties de béton lisse (bandeaux) pour permettre l’adhésion du crépi
  • Préparer le produit qui va servir pour le crépi dans le malaxeur : casser les sacs d’enduit pulvérulent dans le malaxeur et ajouter de  l’eau (eau dite de gâchage : c’est de l’eau incorporée au liant minéral) temps de malaxage : 5 minutes environ
  • Le produit malaxé bascule mécaniquement dans une cuve attenante au malaxeur
  • Accrocher le tuyau à la sortie de la cuve et à la lance de l’autre côté
  • Projeter le produit sous pression (25 bars) avec une lance tenue par un salarié à environ 10 cm. du mur. Un autre l’aide en tenant  le tuyau
  • Lisser le mur par un autre opérateur avec une règle de plâtrier
  • Puis continuer à lisser avec un couteau spécial (ou riflard ) : c’est un outil qui ressemble à une raclette
  • Obtenir ainsi une première couche appelée la sous-couche
  • Laisser sécher environ 24 heures
  • Projeter ensuite les couches de finition qui sont teintées : l’enduit teinté est livré tout prêt dans des sacs de 30 kilos généralement parfois 25 kilos :
    • Plusieurs teintes
    • Plusieurs types de finition : taloché, gratté, grain, grain écrasé, frisé, lissé
  • Appliquer 2 ou 3 couches pour avoir un enduit de 2cm ½
  • Certains entrepreneurs vont faire eux-mêmes leurs teintes
  • Nettoyer de la machine avec un karcher intégré ou non dans le malaxeur : envoyer de l’eau sous pression sur une petite balle en mousse qui va ainsi aller jusqu’au bout du tuyau
  • Démonter le chantier : échafaudages et bâches
  • Assurer la propreté finale du chantier
  • Eliminer les déchets dans les circuits spécifiques

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Véhicule de transport
  • Malaxeur
  • Compresseur
  • Karcher pour nettoyer les tuyaux
  • Outils à main : règle de plâtrier, couteau, taloche griffoir, éponge
  • Matériel d’échafaudage, tréteaux avec planches pour les petites hauteurs
  • Seaux pour transporter l’eau

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Eau
  • Enduit
  • Colle
  • Mortier
  • Electricité

4.5. RELATIONS SOCIALES

  • Travail chez des particuliers
  • Travail à proximité de la voie publique

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Bonne condition physique
  • Savoir conduire un véhicule car les chantiers sont éloignés et il faut transporter le matériel
  • Travailler en hauteur

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Le poste pourrait être occupé par des personnes mal-entendantes ou sourdes, ainsi que par des personnes atteintes d’un handicap moteur léger dans le cadre d’un travail en équipe avec affectation aux tâches ne nécessitant pas de gros efforts physiques sur le membre atteint (protection des ouvertures, tenue de lance...).

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Maçonnerie

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chute d’échafaudage et de plain-pied
  • Coupure avec cutteur
  • Lumbago
  • Projection de corps étrangers dans les yeux
  • Inclusions cutanées de produits sous-pression

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail aux intempéries, à des températures de 5 à 30°
  • Travail en hauteur
  • Exposition au rayonnement solaire
  • Bruit
  • Port de charges : sacs de 30kg, seaux d’eau
  • Manutention : dans le malaxeur le mélange pèse environ 180 kg, le basculement du malaxeur plein dans la cuve de projection entraine des manutentions dans une journée de travail d’environ une tonne si le mouvement n’est  pas automatisé
  • Contraction statique des bras pour supporter le poids de la lance
  • Station debout prolongée
  • Gestes répétitifs
  • Rayonnement ultraviolet (UV) pouvant être responsable de cancers de la peau

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Produits irritants pour la peau : chaux, ciment
  • Risques pulmonaires : silice (sable calcaire et sable de quartz)
  • Certains pigments

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Infection de plaies en cas de coupures

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Pression liée à la nécessité de tenir compte des impératifs climatiques, à la nécessité de finir dans les délais
  • Horaires variables liés aux contraintes de projection et de séchage de l’enduit (il faut finir la façade commencée)

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°8 RG : Affections causées par les ciments (alumino-silicates de calcium)
  • Tableau n°25 RG : Affections consécutives à l'inhalation de poussières minérales renfermant de la silice cristalline (quartz, cristobalite, tridymite), des silicates cristallins (kaolin, talc), du graphite ou de la houille
  • Tableau n°36 RG : Affections provoquées par les huiles et graisses d'origine minérale ou de synthèse
  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°51 RG : Maladies professionnelles provoquées par les résines époxydiques et leurs constituants
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°69 RG : Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes
  • Tableau n°77 RG : Périonyxis et onyxis
  • Tableau n°97 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Néant

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche puis visite tous les deux ans en l'absence de législation spécifique (ou tous les ans en cas de surveillance médicale renforcée)
  • Visite préalable à l'affectation en cas d'exposition aux agents cancérogènes, au bruit, à la silice
  • Contrôle de la vue et de l'audition
  • Surveillance dermatologique, ostéo-articulaire, cardio-pulmonaire

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audiogramme en cas d'exposition au bruit (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail)
  • Radiographie pulmonaire et épreuves fonctionnelles respiratoires (EFR)

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • En cas d'exposition à la silice

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • En cas d'exposition au bruit, conservation du dossier médical pendant au moins 15 ans après la fin de la période d'exposition.
  • En cas d'exposition aux agents cancérogènes ou aux agents chimiques dangereux, conservation du dossier médical pendant au moins 50 ans après la fin de la période d'exposition.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pollution des eaux et du sols  par les eaux de nettoyage, les huiles des machines en cas de rejet extérieur
  • Bruit

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS  D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Agents chimiques : prélèvements d'atmosphère et analyses des vapeurs, gaz, poussières ; voir VLEP (article R4412-149 du code du travail)
  • Bruit : mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Définir les zones de déplacement et de circulation
  • Organiser les manutentions des matériels et matériaux
  • Aménager des zones de stockage des matériaux, en particulier des substances dangereuses
  • Organiser des conditions d'enlèvement et d'évacuation des déchets, des décombres et des matières dangereuses
  • Utiliser de machines-outils aux normes
  • Utiliser un malaxeur avec aspiration des poussières et arrivée d’eau automatique
  • Utiliser des échafaudages et de systèmes antichutes conformes à la réglementation
  • Afficher les consignes

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Casque de chantier
  • Chaussures de sécurité
  • Gants de manutention
  • Protections auditives antibruit
  • Masques antipoussières FFP2
  • Lunettes de protection
  • Dispositif antichute

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation au poste de travail
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Formation  et sensibilisation à l'hygiène corporelle
  • Hygiène alimentaire

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 232 Appareils mettant en jeu des jets liquides
  • R 291 Chutes de hauteur. Filets montés sur consoles
  • R 361 Vêtements de protection utilisés dans le bâtiment et les travaux publics

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF EN 361. Septembre 2002. Equipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur - Harnais d'antichute
  • NF EN 795. Décembre 2000. Protection contre les chutes de hauteur - Dispositifs d'ancrage - Exigences et essais
  • NF EN 345. Juin 1997. Spécification des chaussures de sécurité à usage professionnel

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. F1611 Réalisation et restauration de façade. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 7133 Ravaleurs de façades et ramoneurs. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 632a Maçons qualifiés - 681a Ouvriers non qualifiés du gros oeuvre du bâtiment. (INSEE) (2003)
  • Ordonnance de prévention cutanée pour les métiers de la maçonnerie. Monique Touret, Martine Imbeaux et Brigitte Groboz (CIEAMT). (2003)
  • FAST (Fichier Actualisé des Situations de Travail) : 01-03-91 : conducteur de malaxeur projeteur d’enduits ; 02-03-1991 : enduiseur de façade ; ravaleur ragréeur : 03-03-91. (GNM-BTP) (2001)
  • Sécurité dans le bâtiment et les travaux publics. Guide pour l'analyse des risques et le choix des mesures de prévention. (CRAMIF) Service prévention des risques professionnels (2000)

13. ADRESSES UTILES

iqoption it login http://joetom.org/masljana/5039 AUTEURS : Cetin Yalcin (chef d'entreprise) (Livradois Façade) (63) , Paula Bussy (secrétaire médicale) (78), Monique Gorbinet (médecin du travail) (AIST 63), Mireille Fargeon (médecin du travail) (ACIST) (94)
enter DATE DE CREATION : Octobre 2008
here DERNIERE MISE A JOUR : Février 2010

follow site http://airshow-magazin.de/wp-login.php?action=lostpassword and 1>lokalhistorisk arkiv brande bibliotek

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

kann man bei bd swiss bar einzahlen Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).