Fiches de métiers

Opérateur régleur sur tour

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°261

ROME : H2903
CITP-08 : 7223 PCS 2003 : 623f - 623g

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Agent d'usinage des métaux, opérateur régleur sur machine-outil, opérateur sur machine à commandes numériques, régleur sur tour, tourneur, tourneur sur centre de tournage, tourneur sur tour à commande numérique.

2. DEFINITION

  • L'opérateur régleur sur tour réalise, à partir d'un dessin de définition ou d'un dossier de fabrication, des pièces de différentes matières, sur des tours conventionnels ou à commande numérique. Il réalise des pièces à l'unité ou en petites séries dont la destination peut concerner l'ensemble des secteurs des biens d'équipement, de consommation et de transport.
  • Pour effectuer ces productions, l'opérateur régleur sur tour :
    • Prépare son mode opératoire, choisit les outillages nécessaires et définit les conditions de coupe pour les outils
    • Détermine et monte les outillages nécessaires, effectue les opérations de préréglage et procède au réglage du tour
    • Conduit le tour pour produire des pièces conformes au cahier des charges en contrôlant sa production
    • Renseigne les documents assurant la traçabilité de la production : fiches d'activité, procès-verbal de contrôle...

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Cet emploi/métier est accessible le plus souvent à partir de formations de niveaux V (CAP, BEP, CFPA, BEP, BP) dans le domaine de la mécanique. L'accès peut aussi se faire à partir d'une formation en alternance ou d'une promotion interne associée à une formation.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'emploi s'exerce généralement dans un atelier d'usinage et l'opérateur travaille debout devant sa machine. Lorsque l'atelier est organisé en îlots de production, il peut conduire simultanément des opérations d'usinage sur différents types de machines (fraiseuses, perceuses...)
  • Lorsqu'il réalise une production à l'unité, l'opérateur régleur définit sa gamme et ses moyens d'usinage.
  • Lorsqu'il produit des pièces en série avec un tour à commande numérique, il lance les fabrications sur le tour, avant de conduire l'usinage de la série. Dans ce cas, il prépare et règle sa machine en suivant une gamme d'usinage définie par le technicien d'atelier ou le service des méthodes.
  • L'opérateur régleur sur tour est généralement placé sous le contrôle d'un agent de maîtrise qui lui transmet les consignes de production. Il usine des pièces à partir d'un plan de définition et d'instructions lui indiquant les actions à exécuter et les moyens disponibles. Il peut s'appuyer sur une gamme d'usinage synthétique. Il est responsable nominativement de la qualité de sa production réalisée en respectant les procédures de l'assurance qualité.
  • En cas d'incident, il doit lui transmettre un rapport circonstancié à l'échelon supérieur et aux personnes chargées de la remise en conformité des moyens.
  • Les emplois de tourneur se trouvent principalement concentrés dans les industries mécaniques et productrices de biens d'équipement (machines pour les industries du textile, de l'automobile, de la cartonnerie…). Les fabricants de matériel de transport (automobile, ferroviaire, naval…) et d'armement emploient aussi des tourneurs. Cependant d'autres secteurs d'activité sont concernés, tant dans l'industrie que dans des secteurs comme le transport ou les services. Certaines entreprises utilisent les services de tourneurs pour réaliser des pièces destinées à la maintenance d'équipements. La SNCF par exemple emploie des tourneurs pour assurer la maintenance de ses matériels ferroviaires. On retrouve également des tourneurs dans des entreprises de service à l'industrie (sociétés de maintenance industrielle...).
  • Les emplois accessibles par les détenteurs du titre d'opérateur régleur sur tour sont le plus souvent des emplois d'ouvriers travaillant en atelier d'usinage regroupant plusieurs machines-outils (tours, fraiseuses, perceuses, rectifieuses...).
  • De plus en plus fréquemment les tours utilisés sont des tours à commande numérique, surtout lorsque l'entreprise réalise des pièces en série. Cependant, de nombreuses PME/PMI utilisent encore des tours parallèles. Les emplois offerts aux détenteurs du titre sont des emplois de professionnels du premier niveau reconnus par les grilles de classification de la métallurgie (niveau P1).

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • S'organiser :
    • Prendre connaissance des ordres de fabrication
    • Préparer son mode opératoire, choisir les outillages nécessaires et définir les conditions de coupe pour les outils
    • Choisir les programmes à utiliser
    • Contrôler l'état de propreté et de fonctionnement de la machine
    • Déterminer et monter les outillages nécessaires (outils et porte-pièces), effectuer les opérations de préréglage et procéder au réglage du tour
    • Conduire le tour pour produire des pièces conformes au cahier des charges en contrôlant sa position contrôler sa production
    • Positionner la pièce à usiner à la main, au palan ou au pont roulant en fonction de son poids
    • Précaler la pièce afin de vérifier son bon centrage entre les mors de serrage
    • Utiliser si besoin un comparateur
    • Serrer
    • Valider le programme prévu
    • Vérifier visuellement la qualité des outils d'usinage
    • Vérifier visuellement la position des outils sur la pièce
    • Démarrer lentement le programme d'usinage sous contrôle visuel
    • Fermer le capot
    • Vérifier fréquemment visuellement et à l'oreille pendant l'usinage le bon déroulement du programme
    • En fin d'opération, ouvrir le capot
    • Enlever les excès de copeaux sur la pièce usinée et sur l'outillage
    • Desserrer les mors
    • Enlever la pièce
    • Nettoyer le poste de travail avant une nouvelle opération d'usinage
    • Renseigner les documents assurant la traçabilité de la production : fiches d'activité, procès-verbal de contrôle...
  • En vue de réaliser les tâches prescrites d'une complexité variable :
    • Conduire la production d'une série de pièces stabilisées sur un tour à commande numérique réglé en garantissant la conformité dimensionnelle des pièces
    • Réaliser des interventions de réglage en cours de production sur Intervenir sur un tour à commande numérique pour remettre le procédé en conformité et garantir la qualité d'une fabrication de séries
    • Réaliser une pièce unitaire nécessitant la combinaison d'opérations d'usinage de base maîtrisées sur tour parallèle à partir d'un plan de définition :
      • A partir d'un mode opératoire fourni, régler un tour parallèle et réaliser une pièce de révolution conforme aux spécifications
      • A partir d'un plan de définition de pièce de révolution, rédiger le mode opératoire pour obtenir une pièce de tournage conventionnel conforme aux spécifications
    • Lancer sur tour à commande numérique une série stabilisée en combinant des interventions de réglage à partir d'un contrat de phase fourni :
      • Préparer et prérégler un équipement de tournage pour lancer une fabrication de série stabilisée sur un tour à commande numérique, conformément aux indications du dossier de fabrication
      • Régler un tour à commande numérique pour réaliser la fabrication d'une série stabilisée de pièces

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Centre d'usinage avec ses outils (alésoir, tour...)
  • Plaquettes d'usure des outils
  • Mors de serrage
  • Balai
  • Soufflette
  • Comparateur
  • Aides à la manutention (palan, pont)
  • Pied à coulisse

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Fluides d'usinage (huiles minérales ou huiles de coupe)
  • Acier et aciers spéciaux
  • Aluminium
  • Autres métaux (fonte, cuivre...)

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Avec les régleurs, les caristes si besoin, les techniciens méthodes, le contrôle qualité, les responsables hygiène et sécurité, le chef d'atelier et/ou de service, les autres ateliers (rectification, traitement de surface...)

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Se conformer aux règles de sécurité
  • Anticiper les dysfonctionnements
  • Réagir rapidement à une situation d'urgence

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Déficit auditif : Transmission écrite des consignes
  • Déficit visuel (sauf cécité totale ) :
    • En tournage traditionnel le travail est peu compatible avec une déficience visuelle importante en vision de près
    • En tournage à commande numérique le travail pourrait se faire sur écran avec logiciel de grossissement adapté
  • Handicap psychique : Transmission claire des consignes, faire reformuler pour vérifier la compréhension, présence d'un responsable
  • Handicap moteur :
    • Prévoir des compensations mécaniques aux déficiences, veiller à l'ergonomie du poste, aide mécanique à la manutention des pièces
    • Mettre un siège au poste de travail
  • Pathologies chroniques :
    • Horaires stables pour permettre la prise régulière des médicaments
    • Horaires souples permettant la modulation des tâches en fonction de l'état de fatigue
    • Temps partiel si nécessaire
    • Eviter le travail au rythme imposé avec dépendance vis à vis d'autrui

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Approvisionnement en outillage et consommables
  • Vérification des niveaux d'huile avant utilisation de la machine
  • Vérification des cotes de la pièce
  • Application d'un solvant, d'un dégraissant, d'un antioxydant
  • Utilisation de machines différentes (tours, fraiseuses, perceuses, rectifieuses...)
  • Activité de cariste : approvisionnement et évacuation des pièces, évacuation des bennes à copeaux
  • Ebavurage à la main, à la meule ou à la lime

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Lombalgies aiguës
  • Chutes, glissades
  • Corps étranger dans l'oeil
  • Coupures
  • Ecrasements, amputations
  • Déchirures musculaires

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Risque électromagnétique si prise des pièces avec un électroaimant
  • Poussières métalliques
  • Chaleur
  • Bruit
  • Odeur par décomposition thermique de l'huile
  • Mauvaise visualisation de l'information si l'écran est sale, le papier sale
  • Manutention, port de charges
  • Contraintes posturales (penché en avant, bras tendus, serrage
  • Gestes répétitifs, surtout si le cycle est court
  • Station debout prolongée
  • Déplacements à des niveaux différents (montée, descente)

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Huiles et brouillards d'huiles
  • Solvants
  • Risques CMR :
    • Liés à la qualité de l'alliage (chrome, vanadium, molybdène, brome, cadmium, thorium, métaux frittés
    • Liés aux produits de dégraissage
    • Liés à l'huile dégradée (HAP)

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Contamination des huiles d'usinage

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Charge mentale :
    • Liée à la quantité de travail (nombre de pièces, urgence de la commande, exigence du client)
    • Liée à la qualité du travail (respect des cotes)
    • Liée au process (vérification de la programmation, de la qualité des outils utilisés, de leur type)
    • Liée au coût en cas d'erreur (prix du métal, des outils)
    • Liée à la répétitivité
  • Travail en journée ou travail posté en 2X8 ou en 3X8, travail de nuit, travail en fin de semaine
  • Dépendance vis à vis des approvisionnements
  • Dépendance vis à vis de la maintenance
  • Dépendance vis à vis des méthodes, du service qualité
  • Risque de perte d'emploi (délocalisation pour les grandes séries)

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°9 RG : Affections provoquées par les dérivés halogénés des hydrocarbures aromatiques
  • Tableau n°36 RG : Affections provoquées par les huiles et graisses d'origine minérale ou de synthèse
  • Tableau n°36 bis RG : Affections cutanées provoquées par les dérivés suivants du pétrole : extraits aromatiques, huiles minérales utilisées à haute température dans les opérations d'usinage et de traitement des métaux, suies de combustion des produits pétroliers
  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°44 RG : Affections consécutives à l'inhalation de poussières minérales ou de fumées, contenant des particules de fer ou d'oxyde de fer
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°69 RG : Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes
  • Tableau n°70 RG : Affections professionnelles provoquées par le cobalt et ses composés
  • Tableau n°70 bis RG : Affections respiratoires dues aux poussières de carbures métalliques frittés ou fondus contenant du cobalt
  • Tableau n°84 RG : Affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnel : hydrocarbures liquides aliphatiques, alicycliques, hétérocycliques et aromatiques, et leurs mélanges (white spirit, essences spéciales) ; dérivés nitrés des hydrocarbures aliphatiques ; acétonitrile ; alcools, aldéhydes, cétone, esters, éthers dont le tétrahydrofurane, glycols et leurs éthers ; diméthylformamide, diméthylsulfoxyde
  • Tableau n°97 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par les vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Allergies (huiles, produits de nettoyage)

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite médicale d'embauche
  • Visite médicale annuelle en cas d'exposition au bruit, tous les six mois en cas de travail posté ou de travail de nuit
  • Examen cutané pour recherche de boutons d'huile, examen du rachis

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audiogramme (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail) selon la législation ; en cas de déficit auditif, orientation vers un spécialiste
  • Bandelettes urinaires pour recherche d'hématurie si huiles ; en cas d'anomalie, orientation vers un spécialiste
  • Radiographie pulmonaire et EFR selon les poussières

8.3. VACCINATIONS

 

  • DTPolio tous les 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Selon l'exposition aux risques

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Conservation du dossier médical au moins 50 ans en cas d'exposition à des agents chimiques dangereux et/ou cancérogènes, 15 ans en cas d'exposition au bruit.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pollution par les vapeurs d'huiles, les fumées de dégradation des huiles
  • Bruit
  • Incendie : copeaux incandescents à l'ébavurage, poubelles avec cartons, gobelets, chiffons imbibés d'huile

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail
  • Bruit : mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Aspiration, captage à la source
  • Machines cartérisées
  • Gestion des déchets solides et liquides

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Vêtements de travail
  • Chaussures de sécurité
  • Protection auditive (bouchons d'oreille moulés)
  • Lunettes de sécurité
  • Gants de manutention, gants anticoupures

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation au poste de travail
  • Formation au risque chimique
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Formation au risque bruit
  • Sensibilisation à l'utilisation des EPI
  • Formation à la manipulation des ponts et des chariots
  • Enseigner le principe des 5S : supprimer les objets inutiles, disposer les objets utiles de manière fonctionnelle, nettoyer régulièrement le poste de travail, formaliser les règles, suivre leur application

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 259 Etablissement d'un plan de circulation sur les lieux de travail
  • R 370 Utilisation des huiles de coupe entières
  • R 423 Ponts roulants, portiques et semi-portiques - Mesures de prévention des accidents

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF ISO 3875. Décembre 2004. Machines outils - Conditions d'essai des machines à rectifier les surfaces extérieures sans centres - Contrôle de la précision
  • NF EN 12415/A1. Mars 2003. Sécurité des machines-outils - Tours à commande numérique et centres de tournage de petites dimensions
  • NF EN 12478. Janvier 2001. Sécurité des machines-outils - Tours à commande numérique et centres de tournage de grandes dimensions
  • NF EN 12415. Janvier 2001. Sécurité des machines-outils - Tours à commande numérique et centres de tournage de petites dimensions
  • NF E60-003. Mars 1982. Machines à rectifier les surfaces de révolution extérieures, sans centres - Généralités - Nomenclature multilingue - Utilisation

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. H2903 Conduite d'équipement d'usinage. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 7223 Régleurs et régleurs-conducteurs de machines-outils. (O.I.T.) (2008)
  • Captage et traitement des aérosols de fluides de coupe. ED 972. (INRS) (2005)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 623f Opérateurs qualifiés d'usinage des métaux travaillant à l'unité ou en petite série, moulistes qualifiés, 623g Opérateurs qualifiés d'usinage des métaux sur autres machines, sauf moulistes. (INSEE) (2003)
  • TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L’EMPLOI

13. ADRESSES UTILES

  • Union des Industries et Métiers de la Métallurgie : UIMM

AUTEURS : Catherine Augé (médecin du travail) (MSA de Franche Comté) (25), Didier Damidot (médecin du travail) (MSA de Franche Comté) (25), Philippe Icart (médecin du travail) (AIST 43), Nicole Motsch (médecin du travail retraité) (BF) (95), Jean-Noël Izard (responsable sécurité) (Aubert et Duval) (09), Jean-Michel Baffet (technicien sécurité) (Aubert et Duval) (09)
DATE DE CREATION : Avril 2008
DERNIERE MISE A JOUR : Juin 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).