Fiches de métiers

Agent technique d'entretien des cours d'eau

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°148

ROME : A1204 - A1202 CITP-08 : 5419 PCS 2003 : 533b - 684b

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Agent d'entretien des rivières, garde-rivière, agent de rivière.

2. DEFINITION

  • L'agent technique d'entretien des cours d'eau est chargé de préserver la propreté et de faciliter l'accès des cours d'eau. Il joue un rôle important de prévention et d'animation avec l'ensemble des acteurs locaux de la rivière.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est accessible à partir d'une formation initiale de niveau V en agriculture, dans le domaine forestier ou dans celui de la pêche. les formations initiales les plus appréciées sont les CAPA et BEPA "Aménagement et gestion de l'espace rural - spécialité rivières et milieux humides" ou encore un bac technique (niveau IV).
  • La formation initiale peut être complétée par une formation complémentaire délivrée par des centres de formation spécialisés notamment les centres de formation professionnelle forestière, les centres de formation professionnelle et de promotion agricole... ou la maison nationale de l'eau et de la pêche.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'activité s'exerce en général dans le secteur public : collectivités locales (conseils généraux, établissements publics de coopération intercommunale, syndicats mixtes...) et les parcs naturels régionaux...Le salarié affecté à cette tâche peut être un agent titulaire de la fonction publique territoriale de catégorie C.
  • Elle peut également s'exercer au sein d'une entreprise d'insertion.
  • Elle peut aussi s'exercer pour des entreprises spécialisées dans l'entretien des berges, des associations de pêche ou de protection de la nature.
  • L'activité s'exerce en plein air la plupart du temps, le long des cours d'eau.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • Surveiller les cours d'eau et leur évolution : qualité et propreté de l'eau, état du lit, des berges
  • Repérer tout élément polluant susceptible de nuire à la santé des cours d'eau
  • Effectuer les travaux d'entretien (abattage, débroussaillage, plantation d'arbres...), de protection des berges ainsi que des travaux d'aménagement nécessaires dans le lit mineur (aménagement piscicole, enlèvement des obstacles...)
  • Assurer le suivi des actions de conseil, d'information ou de sensibilisation auprès des divers acteurs concernés (riverains, usagers, élus, personnels communaux...) sur les projets et travaux en cours, les pratiques à adopter et certains aspects réglementaires
  • Informer les représentants des polices de l'eau et de la pêche des problèmes ou infractions constatées
  • Il peut-être amené à réaliser auprès des scolaires des actions de sensibilisation sur les milieux aquatiques.

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Débrousailleuse, élagueuse tronçonneuse (scie à chaîne), levier d'abattage, tracteur de débardage, treuil à main, abatteuse-empileuse, abatteuse-tronçonneuse

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Sonde
  • Essence, huile (pour la tronçonneuse)

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Promeneurs, propriétaires riverains, usagers, élus, personnels communaux, entreprises, gardes-pêche

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Une bonne résistance physique et l'intégrité des membres inférieurs
  • Des connaissances sur la législation de l'eau et de la pêche
  • Des connaissance sur la faune et la flore aquatique
  • Des connaissances de base en hydrologie et chimie de l'eau
  • Savoir nager

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

Pour la bonne intégration des personnes handicapées ne pas oublier une sensibilisation de l'équipe et du chef d'équipe.
Penser à former à l'embauche la personne handicapée aux risques professionnels propres à son poste de travail.

  • Déficit auditif : Transmission écrite des consignes (la surdité ne protège pas de l'exposition au bruit qui peut soit aggraver le déficit existant ; soit entraîner l'apparition d'effets secondaires, tels que des vertiges, des nystagmus , de la fatigue , etc. Il faut impérativement que la personne utilise des protections auditives au poste de travail. Attention aussi à l'exposition aux vapeurs auxquelles sont très sensibles les mal- entendants)
  • Déficit visuel : Activité peu compatible avec un déficit visuel
  • Handicap psychique : Transmission claire des consignes, faire reformer pour vérifier la compréhension, présence d'un responsable accompagnant
  • Handicap moteur : Prévoir des compensations mécaniques aux déficiences éventuelles d'un membre supérieur. Poste peu compatible avec une atteinte importante des membres inférieurs
  • Pathologies chroniques :
    • Horaires stables pour permettre la prise régulière des médicaments
    • Horaires souples permettant la modulation des tâches en fonction de l'état de fatigue
    • Temps partiel si nécessaire
    • Eviter le travail au rythme imposé avec dépendance vis à vis d'autrui

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Entretien du matériel
  • Actions de formation et de sensibilisation du public (scolaires...)
  • Encadrement d'une équipe
  • Toute autre activité municipale ou au sein de son entreprise

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chute
  • Noyade
  • Blessures par traumatisme (tronc d'arbre, objet contondant...), explosion (obus)
  • Piqûres d'insectes
  • Agression verbale et/ou physique
  • Accident de la circulation

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail en extérieur avec exposition aux intempéries (vent, froid, pluie, humidité), à la chaleur et aux ultra-violets (pouvant être responsables de cancers de la peau)
  • Vibrations des machines-outils portatives : vibrations de fréquences moyennes transmises aux membres supérieurs
  • Bruit des moteurs
  • Odeurs des produits de décomposition
  • Manutention, port de charge
  • Marche en terrain difficile, station debout prolongée
  • Contraintes posturales : posture à genou, accroupie, rachis en flexion

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Produits phytosanitaires éventuellement

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Contaminations diverses à l'occasion de plaies : poliomyélite, tétanos, leptospirose, hépatite A
  • Mycoses par port prolongé de bottes
  • Infections par morsures d'animaux

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Vigilance nécessaire pour assurer sa propre sécurité (animaux, trous d'eau...) et pour assurer un contrôle de qualité des lieux (fissurations des digues, infiltrations des berges, gène à l'écoulement des eaux par des végétaux ou des détritus...)
  • Risque routier (déplacements fréquents)
  • Travail en situation d'isolement
  • Contrainte hivernale

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°19 RG : Spirochétoses (à l'exception des tréponématoses)
  • Tableau n°40 RG : Maladies dues aux bacilles tuberculeux et à certaines mycobactéries atypiques : Mycobacterium avium/intracellulaire, Mycobacterium kansasii, Mycobacterium xenopi, Mycobacterium marinum, Mycobacterium fortuitum
  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°45 RG : Infections d'origine professionnelle par les virus des hépatites A, B, C, D et E
  • Tableau n°46 RG : Mycoses cutanées
  • Tableau n°56 RG : Rage professionnelle
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°65 RG : Lésions eczématiformes de mécanisme allergique
  • Tableau n°66 RG : Rhinite et asthmes professionnels
  • Tableau n°69 RG : Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Tétanos
  • Zoonoses ne figurant pas dans les tableaux de maladies professionnelles

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Embauche puis tous les deux ans ou tous les ans si le salarié est soumis à une surveillance médicale renforcée ou s'il relève de la fonction publique
  • Examen standard avec contrôle visuel, audition, cardio-vasculaire et veineux et ostéo-articulaire

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Visiotest, audiogramme

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio conseillé
  • Leptospirose, hépatite A conseillées
  • Rage si zone d'endémie

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • En cas de contact avec des produits phytosanitaires, une attestation d'exposition aux agents chimiques dangereux est remplie par l'employeur et le médecin du travail et remise au travailleur à son départ de l'établissement.

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Sauf risque particulier, pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pollution par les produits phytosanitaires
  • Bruit des outils
  • Risques d'inondation en cas de rupture de digues

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Etude du poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Faire une reconnaissance du terrain avant, pour mieux évaluer les risques
  • Ne pas faire travailler un salarié seul à un poste de travail dangereux (il est préférable qu'un ouvrier reste constamment visible d'un autre membre du personnel notamment pour les travaux exposant les agents au risque de chute dans l'eau)
  • Toute intervention revêtant un caractère exceptionnel doit être exécutée sous la direction d'un agent de maîtrise compétent
  • Prévoir la possibilité d'appel des secours (téléphone portable) exemple en cas de problème de santé (crise d'épilepsie, problème cardiaque, vertige...)
  • Diffuser des consignes précisant la conduite à tenir en cas d'accident
  • Eviter le travail de nuit

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Vaccinations à jour
  • Chaussures à semelles antidérapantes pour éviter les glissades
  • Harnais de sécurité, gilet ou plastrons de sauvetage pour l'exécution de travaux exceptionnels en bordure de rivage (vérifier qu'ils sont effectivement utilisés)
  • Bottes suffisamment larges pour être facilement enlevées en cas de chute dans l'eau ; interdire le port de bottes cuissardes
  • Protections auditives lors de l'utilisation des machines
  • Visières de protection lors du débroussaillage et du tronçonnage

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation sur l'utilisation de machines à moteur
  • Information des agents sur le droit d'alerte et le droit de retrait
  • Formation de sauveteur secouriste du travail (SST) : il est souhaitable que les agents aient leur brevet de secouriste
  • Formation à l'hygiène cutanée
  • Formation au risque chimique

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Sur le statut : textes réglementant la fonction publique territoriale
  • Sur la prévention : Il est important de rappeler l'obligation plus générale (article 2-1 du décret du 10 juin 1985) les autorités territoriales sont chargées de veiller à la sécurité et à la protection de la santé des agents placés sous leur autorité"
  • Travail en situation d'isolement
  • Le Code du Travail précise pour certains risques particuliers l'obligation de ne pas laisser un agent en situation d'isolement. C'est le cas notamment
  • Pour les travaux d'extraction par déroctage ou dragage : Article 13 et 14 de l'arrêté du 28 septembre 1971 "Si les travaux exposent au risque de chute dans l'eau, un ouvrier doit rester visible d'un autre membre du personnel. S'il y a des travaux spéciaux, un agent de maîtrise compétent dirige la manœuvre et dispose d'une embarcation".

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R221 Piqûres d'insectes

11.3. NORMES

  • Néant

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

  • De l'entreprise ou de l'association pour le personnel de droit privé

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. A1204 Protection du patrimoine naturel - A1202 Entretien des espaces naturels. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 5419 Personnel des services de protection et de sécurité non classé ailleurs.( O.I.T.) (2008)
  • Guide de prévention pour les travaux sur plan d'eau, canal et rivière : CRAM Nord-Picardie (disponible sur internet) - Avril 2003
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 533b Agents techniques forestiers, gardes des espaces naturels - 684 b Ouvriers non qualifiés de l'assainissement et du traitement des déchets. (INSEE) (2003)

13. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Eric Adolphi (médecin du travail) (ACIST) (94), Nadine Drouet (DRH) (60), Pierrette Trilhe (médecin du travail retraité) (BF) (37)
DATE DE CREATION : Avril 2008
DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).