Fiches de métiers

Assistant en santé au travail

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°237

ROME : J1303 - M1609
CITP-08 : 3256 PCS 2003 : 542b - 451h

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Secrétaire médicale auxiliaire hôtesse, secrétaire médicale, secrétaire médicale coordinatrice, assistante médicale, chauffeur-assistant.

2. DEFINITION

  • Les assistants en santé au travail collaborent avec les médecins du travail, les ingénieurs en sécurité, les techniciens en hygiène, sécurité et environnement, les toxicologues, les ergonomes. Ils sont notamment chargés de la gestion administrative des données concernant les entreprises et les salariés. Ils peuvent être affectés auprès d'un médecin dans un centre médical autonome ou dans un service interentreprises. Ils peuvent éventuellement être affectés à des tâches spécifiques (formation, métrologie...).
  • La fonction est en plein remaniement depuis la réforme de la santé au travail survenue en 2004.
  • Dans le secteur privé les assistants en santé au travail devraient progressivement remplacer les secrétaires médicales et les chauffeurs secrétaires.
  • Dans le secteur public les assistants en santé au travail devraient comme les secrétaires médicales titulaires être classés en agents de catégorie B recrutés sur concours. Ils peuvent aussi être contractuels ou occuper des emplois précaires (C.E.S., emploi jeune...).

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Dans le secteur privé l'emploi était généralement accessible à partir d'une formation de niveau V mais une évolution vers des niveaux de formations de niveaux IV ou III comme dans la fonction publique se dessine.
  • Dans la fonction publique le recrutement se fait sur concours pour le personnel titulaire.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Le plus souvent dans des centres médicaux de santé au travail de services interentreprises
  • Au siège des services interentreprises pour des missions spécifiques
  • Dans les centres médicaux des services autonomes ou des centres intégrés
  • Dans des unités mobiles pour les chauffeurs-assistants
  • Dans les services de santé au travail de la fonction publique territoriale d'état, hospitalière ou territoriales

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • Assurer le premier contact avec les adhérents : donner les informations, répondre aux réclamations
  • Assurer la planification des vacations cliniques en centre sur site et sur camion, et le suivi des visites médicales des salariés
  • Réaliser, après formation, certains examens complémentaires : audiogrammes, visiotests, EFR...
  • Assurer le suivi des examens complémentaires
  • Assurer l'accueil des salariés, l'ouverture des dossiers, les examens para-cliniques, l'enregistrement des données
  • Prendre les rendez-vous pour les activités internes et externes du médecin : actions en milieu de travail (AMT), activités connexes, instances syndicales et autres...
  • Accompagner le médecin sur le terrain lors d'un comité d'hygiène de sécurité et des conditions de travail (CHSCT), d'une visite d'entreprise, d'une étude de poste...
  • Assurer la frappe des courriers, des fiches et des rapports annuels d'entreprises, des compte-rendus
  • Renseigner les documents administratifs demandés par le service et les adhérents
  • Gérer les fournitures, l'entretien du matériel, des blouses et des locaux
  • Ranger, classer, archiver

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Informatique fixe ou portable, téléphone fixe et portable, fax, Internet, dictaphone, appareil photonumérique, photocopieurs, agendas
  • Balance, toise, lecteur de bandelettes urinaires, visiotest ou ergovision, audiomètre, spiromètre, tensiomètre de poignet, peak flow...
  • Boussole, sonomètre, luxmètre, hygromètre, fumigène...

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Logiciels spécifiques ou non (tableur, traitement de texte...)
  • Dossier médicaux, papier, encre, classeurs, boîtes à archives
  • Questionnaires d'enquête

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • En interne : les médecins, les membres de l'équipe pluri-disciplinaire, les autres secrétaires, le personnel de maintenance, le personnel administratif...
  • En externe : les salariés, les employeurs et notamment les services administratifs et les directions des ressources humaines, les fournisseurs, les médecins de ville, les assistantes sociales, les avocats, les hôpitaux, les laboratoires, les centres des santé, la sécurité sociale et d'autres organismes

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Connaître :
    • les bases législatives et réglementaires de la santé au travail (domaine général ou statut particulier des fonctionnaires), les différents types de surveillance, d'examens médicaux
    • les particularités des postes de travail
    • les classifications, dont les catégories socio-professionnelles (CSP) de l'INSEE, pour les enquêtes
    • les documents utilisés par le service en direction des adhérents
    • les documents utilisés en interne
    • la politique du service en matière de tarification, de prestation
    • le règlement intérieur
  • Savoir utiliser :
    • le matériel paramédical
    • le matériel de métrologie
    • les logiciels de gestion des dossiers ou de visites médicales
    • les outils de bureautique : tableur, traitement de texte, logiciel de présentation
    • l'intranet et l'internet : envoyer des mails, créer des dossiers, faire de la recherche documentaire
    • des documents spécifiques éventuellement : enquêtes, codifications...
  • Savoir s'adapter :
    • à des pratiques médicales différentes
    • aux besoins du service
    • aux diverses demandes de sa direction et des adhérents
  • Etre capable de :
    • Savoir s'organiser
    • Gérer plusieurs tâches en même temps
    • Se tenir régulièrement au courant de l'évolution de la réglementation
    • Etre diplomate
    • Avoir le sens de la discrétion

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : malvoyance, maladies chroniques et cancers, certains troubles moteurs.
  • Emploi peu compatible avec la cécité, la surdi-mutité.

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Conduire un camion
  • Gérer la documentation, assurer des formations en interne et chez les adhérents (secourisme, travail sur écran, gestres et postures ..), tutorat, assurer la rédaction de documents destinés à la communication interne et externe, coordonner les différents acteurs d'un même projet, assurer les démarches dans le cadre du maintien dans l'emploi
  • Pour le personnel le plus qualifié : assurer la métrologie et l'analyse des risques en entreprise, organiser des formations en entreprises, assurer des formations en entreprise

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Microcoupures au niveau des doigts ou des mains avec les feuilles de papier à l'occasion du rangement des dossiers
  • Piqures septiques avec les documents agrafés
  • Risque de chute sur sol encombré
  • Accident de circulation pour les chauffeurs secrétaires ou lors des déplacements en entreprises

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail en milieu confiné en camion
  • Travail sur écran en permanence avec contraintes visuelles
  • Bruit du téléphone, musique d'ambiance
  • Manutention de dossiers pour consultation, mise à jour, archivage
  • Gestes répétitifs lors de la frappe sur le clavier

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Ozone des photocopieurs, des imprimantes

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Contamination aérienne possible

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Multiplicité des tâches et des intervenants
  • Travail en zapping
  • Travail pouvant connaître des périodes plus intenses que d'autres
  • Horaires en principe standard du lundi au vendredi mais il peut y avoir des consultations tardives (travail de soirée ou de nuit pour les chauffeurs)
  • Agression verbale par les employeurs ou les salariés
  • Risque routier pour les chauffeurs
  • Harcèlement

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Stress
  • Varices, cervicalgies

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Dans le secteur privé : visite médicale d'embauche puis visites tous les deux ans
  • Dans le secteur public :
    • visite médicale d'embauche puis visites médicales annuelles réalisées par un service de santé au travail
    • visite médicale de titularisation réalisée par un médecin assermenté
  • En cas de travail sur écran, examen approprié des yeux et de la vue à l'embauche et lors des examens périodiques : acuité visuelle, phories, vision stéréoscopique, vision des couleurs
  • Examen standard en surveillant particulièrement la vue, l'audition, la statique et l'état veineux
  • Recherche de troubles musculo-squelettiques
  • Evaluation du stress et de la souffrance mentale

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Aucun dans le secteur privé
  • Ceux prévus par la législation en cas de visite préalable à la titularisation pour les services publics
  • Examen ophtalmologique par un spécialiste si nécessaire
  • Examen audiométrique conseillé en cas de travail à partir d'un dictaphone

8.3. VACCINATIONS

  • Vaccinations obligatoires pour les personnels exposés à des risques de contamination (fonction publique hospitalière...) : hépatite B, diphtérie, tétanos, poliomyélite
  • Vaccinations conseillées : rappel DTPolio tous les 10 ans, rubéole chez la femme jeune

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pas à priori.

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ambiance thermique (température, hygrométrie) : mesurages à l'aide d'un thermomètre, d'un thermohygromètre...
  • Ergonomie de l'aménagement du bureau de travail : dimensions, implantation de l'écran...
  • Eclairage : mesurages effectués à l'aide d'un luxmètre, d'un luminancemètre...

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Recrutement adapté aux exigences du poste
  • Respect des normes pour le travail sur écran
  • Organisation du travail permettant un traitement rapide et approfondi des dossiers
  • Logiciels ergonomiques et rapides
  • Autonomie

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Correction des amétropies et des hétérophories

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Remise à niveau en fonction des exigences du poste :
    • Actualités réglementaires en santé au travail (AT, MP, invalidité, handicap ..)
    • Aptitude et inaptitude au travail (conditions, délais, démarches)
    • Technique d'analyse d'un poste de travail
    • Dépistage et gestion du stress lié au travail
    • Tabagisme en entreprise
    • Urgence vitale (SST)
  • Comportement adapté aux diverses agressions
  • Gymnastique de pause, relaxation

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Profession :
  • Services de santé au travail :
    • Circulaire DTR n°3 du 7 avril 2005 relative à la réforme de la médecine du travail
    • Accord du 28 novembre 2006. Accord relatif à la mise en oeuvre de la formation professionnelle
    • Décret n° 2004-760 du 28 juillet 2004 relatif à la réforme de la médecine du travail et modifiant le code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d'Etat).
    • Loi n°2202-73 du 17 janvier 2002 de modernisation sociale : certains articles concernent la médecine du travail (services de santé au travail, pluridisciplinarité, formation des médecins)
    • Annexe technique à l'arrêté du 12 janvier 1984 relative aux caractéristiques générales, à l'aménagement et à l'équipement des locaux médicaux fixes et mobiles.
    • Loi du 11 octobre 1946 modifiée par la loi n°66-354 du 8 juin 1966 relative à l'organisation des services médicaux du travail (Articles L.241-1 à L.241-11 du Code du travail)
  • Risques professionnels :
    • Articles R4223-1 à R4223-11 du Code du travail : éclairage
    • Articles R4212-2 à R4212-3 du Code du travail : ventilation
    • Arrêté du 15 mars 1991 fixant la liste des établissements ou organismes publics ou privés de prévention ou de soins dans lesquels le personnel exposé doit être vacciné. Services de médecine du travail.
    • Circulaire DRT 91-18 du 4 novembre 1991 relative à l'application du décret n°91-451 du 14 mai 1991 relatif à la prévention des risques liés au travail sur des équipements comportant des écrans de visualisation
    • Décret n°91-451 du 14 mai 1991 relatif à la prévention des risques liés au travail sur des équipements comportant des écrans de visualisation
    • Décret n°83-721 du 2 août 1983 (Article R.232-7 du Code du travail : Eclairage)
    • Circulaire n°10 du 29 avril 1980 relative à l'application de l'arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance médicale spéciale
    • Arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance médicale spéciale. Travail d'opérateur sur terminal à écran.

11.2. RECOMMANDATIONS

11.2.1. RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

Néant

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF EN ISO 13406-2. Mai 2002. Exigences ergonomiques pour travail sur écrans à panneau plat. Partie 2 : Exigences ergonomiques des écrans à panneau plat
  • NF EN ISO 9241-1. Mai 2001. Exigences ergonomiques pour le travail de bureau avec terminaux à écrans de visualisation (TEV). Partie 1 : Introduction générale
  • NF EN 1335. Juin 2000. Mobilier de bureau - Sièges de travail de bureau
  • NF EN 527-1. Mai 2000. Mobilier de bureau - Tables de travail de bureau
  • X 35-102. Décembre 1998. Conception ergonomique des espaces de travail en bureaux
  • NF EN ISO 9241-11. Juin 1998. Exigences ergonomiques pour le travail de bureau avec terminaux à écrans de visualisation (TEV). Partie 11 : lignes directrices concernant l'utilisabilité
  • NF EN ISO 9241-10. Septembre 1996. Exigences ergonomiques pour le travail de bureau avec terminaux à écrans de visualisation (TEV). Partie 10 : principes de dialogue
  • NF X 35-103. Octobre 1990. Ergonomie - Principes d'ergonomie visuelle applicables à l'éclairage des lieux de travail

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. J1303 Assistant médico-technique - M1609 Secrétariat et assistanat médical ou médico-social. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 3256 Assistants médicaux. (O.I.T.) (2008)
  • Le dossier médical en médecine du travail (DMT) : Rapport adopté par le Conseil national de l'Ordre des Médecins (2004) (fichier pdf 156 Ko).
  • La médecine du travail. Les services de santé au travail. Liaisons sociales Quotidien. Supplément au numéro 14390 du 27 mai 2005. (Groupe Liaisons SA)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 542b Dactylos, sténodactylos (sans secrétariat, opérateurs de traitement de texte - 451h Professions intermédiaires administratives des hôpitaux. (INSEE) (2003)
  • Le secret professionnel en médecine du travail. Archives des maladies professionnelles, volume 61, n°4, juin 2000. (Masson)

13. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail) (CMIE) (75), Mylène Montout (secrétaire médicale) (CMIE) (75)
DATE DE CREATION : Juin 2007
DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).