Fiches de métiers

Courtier en prêts immobiliers

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°233

ROME : C1203 - C1202
CITP-08 : 2412 PCS 2003 : 227d - 545b

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Conseiller en prêts immobiliers, courtier immobilier, intermédiaire financier, conseiller en crédit bancaire.

2. DEFINITION

  • Le courtier immobilier sert d'intermédiaire entre un acquéreur d'un bien immobilier et une banque pour négocier pour le client les meilleures conditions de crédit. Il peut être soit salarié d'une entreprise de courtage de prêts immobiliers ou d'une entreprise de services aux particuliers, soit travailleur indépendant.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi peut être accessible à des autodidactes après une formation au sein d'une entreprise de courtage en prêts immobiliers mais une formation de niveau IV (bac) jusqu'à des niveaux II (bac + 5) selon la classification française et de niveau 3 à 5 selon la classification internationale CITE est souvent nécessaire.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Une partie de l'activité s'exerce en bureau (administratif) et l'autre en extérieur (prospection, visite de clients).

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • Rencontrer les agences immobilières pour leur proposer ses services d'intermédiaires de crédit
  • Etudier les offres de crédits des différences banques
  • Recevoir les clients à la recherche d'un crédit immobilier pour :
    • analyser leur demande
    • rechercher et proposer différentes solutions et/ou différentes banques
    • aider à la constitution du dossier en vérifiant la solvabilité et le présence de toutes les pièces justificatives
    • déposer le dossier en banque, suivre le dossier de prêt jusqu'à sa signature et son versement au client
  • Gérer plusieurs dossiers au quotidien en contactant les agences immobilières, les clients, les banques

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Poste informatique et matériel de bureautique
  • Téléphone, fax, informatique, bureau, voiture

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Logiciels spécifiques, procédures standardisées
  • Documentation financière, statistiques, études de marché, revues professionnelles

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Clients (acheteurs), agences immobilières (vendeurs), banques (préteurs)
  • Mais travail autonome pouvant créer un sentiment de solitude

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Savoir écouter et comprendre les clients
  • Se former aux métiers de la banque, notamment du crédit
  • Savoir utiliser les différents outils notamment les logiciels
  • Savoir respecter les procédures d'analyse des dossiers et de suivi
  • Pouvoir se déplacer chez les clients

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : maladies chroniques et cancers, certains troubles moteurs
  • Emploi peu compatible avec une surdi-mutité en raison des contacts avec la clientèle

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Superviser une équipe
  • Proposer d'autres services aux clients
  • Gérer son entreprise

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail de bureau :
    • Manque d'humidité de l'air ambiant facteur d'irritations oculaire et/ou ORL
    • Courant d'air en cas de climatisation mal réglée
    • Variation de température selon la saison en cas de chauffage mal réglé
    • Electrisation
  • Conduite de véhicule pour la prospection et la rencontre des clients
  • Travail sur écran avec risque de fatigue visuelle
  • Bruit des appels téléphoniques
  • Travail assis (bureau, voiture...)
  • Gestes répétitifs et contraintes rachidiennes lors de la frappe sur le clavier

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Ozone des photocopieurs, des imprimantes

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Légionellose en cas de climatisation mal entretenue
  • Acariens pouvant être présents dans les moquettes

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Nécessité de tenir les objectifs
  • Rémunération fixe + variable
  • Disponibilité et sens de l'écoute
  • Gestion de plusieurs affaires en même temps
  • Diplomatie pour concilier les exigences des vendeurs et des acheteurs
  • Psychologie pour cerner les besoins et les motivations
  • Travail par à coup
  • Travail tard le soir, travail le samedi, en fonction des disponibilités des clients
  • Horaires pouvant être importants pour réaliser un chiffre d'affaire suffisant
  • Horaires irréguliers
  • Difficultés relationnelles possibles au sein des agences
  • Rémunération parfois décalée dans le temps en fonction de la signature du contrat
  • Stress éventuellement

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Stress
  • Douleurs rachidiennes

8. SURVEILLANCE MEDICALE

  • Les travailleurs indépendants ne sont pas soumis à l'obligation d'une visite médicale de médecine du travail. Seuls relèvent de la médecine du travail les courtiers salariés.

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche puis visites tous les deux ans
  • En cas de travail sur écran, examen approprié des yeux et de la vue à l'embauche et lors des examens périodiques : acuité visuelle, phories, vision stéréoscopique, vision des couleurs
  • Vérifier l'absence de contre-indication à la conduite en cas d'utilisation d'un véhicule de société
  • Examen standard avec contrôle auditif, cardio-vasculaire et veineux et ostéoarticulaire
  • Surveillance auditive et visuelle, état rachidien, état psychique, retentissement du travail sur la vie personnelle

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Contrôle par un spécialiste si nécessaire

8.3. VACCINATIONS

  • Rappel DTPolio tous les 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant sauf risque spécifique

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pas à priori.

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ambiance thermique : mesurages à l'aide d'un thermomètre, d'un thermohygromètre...
  • Eclairage : mesurages effectués à l'aide d'un luxmètre, d'un luminancemètre...
  • Ergonomie de l'aménagement du bureau de travail : dimensions, implantation de l'écran...

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Bureau correctement implanté, selon les normes
  • Voiture confortable

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Correction des amétropies et des hétérophories
  • Gestion du stress si nécessaire
  • Hygiène de vie : sport, alimentation équilibrée

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • A la relation à autrui

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Travail sur écran :
    • Circulaire DRT 91-18 du 4 novembre 1991 relative à l'application du décret n°91-451 du 14 mai 1991 relatif à la prévention des risques liés au travail sur des équipements comportant des écrans de visualisation
    • Décret n°91-451 du 14 mai 1991 relatif à la prévention des risques liés au travail sur des équipements comportant des écrans de visualisation
    • Circulaire n°10 du 29 avril 1980 relative à l'application de l'arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance médicale spéciale
    • Arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance médicale spéciale. Travail d'opérateur sur terminal à écran.
  • Conduite automobile :
    • Arrêté du 21 décembre 2005 fixant la liste des affections médicales incompatibles avec l'obtention ou le maintien du permis de conduire ou pouvant donner lieu à la délivrance de permis de conduire de durée de validité limitée (fichier pdf 307 Ko).

11.2. RECOMMANDATIONS

Néant

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF EN ISO 9241-1. Mai 2001. Exigences ergonomiques pour le travail de bureau avec terminaux à écrans de visualisation (TEV). Partie 1 : Introduction générale
  • NF EN 1335. Juin 2000. Mobilier de bureau - Sièges de travail de bureau
  • NF EN 527-1. Mai 2000. Mobilier de bureau - Tables de travail de bureau
  • X 35-102. Décembre 1998. Conception ergonomique des espaces de travail en bureaux
  • NF EN ISO 9241-11. Juin 1998. Exigences ergonomiques pour le travail de bureau avec terminaux à écrans de visualisation (TEV). Partie 11 : lignes directrices concernant l'utilisabilité
  • NF EN ISO 9241-10. Septembre 1996. Exigences ergonomiques pour le travail de bureau avec terminaux à écrans de visualisation (TEV). Partie 10 : principes de dialogue
  • NF X 35-103. Octobre 1990. Ergonomie - Principes d'ergonomie visuelle applicables à l'éclairage des lieux de travail

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. C1203 Relation clients banque/finance - C1202 Analyse de crédits et risques bancaires. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 2412 Conseillers en finances et investissements. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 227d Autres indépendants divers prestataires des services de 0 à 9 salariés - 545b Employés des services commerciaux de la banque. (INSEE) (2003)

13. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail) (CMIE) (75)
DATE DE CREATION : Février 2007
DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).