Fiches de métiers

Graveur de verre

http://creatingsparks.com.gridhosted.co.uk/?endonezit=free-stock-charts-for-binary-options'a=0 check out this site FICHE METIER BOSSONS FUTE N°225

ROME : B1303
CITP-08 : 7316 PCS 2003 : 214e - 637a - 685a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Artisan verrier, graveur, ciseleur, réparateur de cristal.

2. DEFINITION

  • Le graveur sur verre réalise toutes ou partie des finitions sur les pièces de verre ou de cristal pour en faire un objet d’art. Il peut parfois effectuer des réparations.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi peut s'exercer à partir d'une formation de niveau V (CAP de verrier ou autre) pour les opérations les plus simples. L’activité nécessite de l’expérience et un tour de main pour les pièces complexes.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'activité s'exerce dans un atelier de cristallerie à froid, parfois à titre artisanal.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

follow link L’activité consiste à intervenir dans tout ou partie du cycle de fabrication des pièces de cristal en réalisant une ou plusieurs des opérations suivantes :

  • Etudier la pièce et déterminer l’ordre des opération à effectuer
  • Choisir les différents outils à utiliser et si nécessaire en fabriquer pour certaines pièces
  • Réaliser les opérations dans l’ordre choisi :
    • le sillage (enlèvement de matière à la scie ou à la meule diamantée sous filet d’eau)
    • le surfaçage (meulage de grandes surfaces planes)
    • le flettage (pour le lissage)
    • la taille (meulage de parties du décor)
    • la gravure (meulage de petits détails du décor)
    • le bitumage (pose au pinceau de bitume ou de colle pour protéger certaines parties d'une pièce de l'action de l'acide ou du sable)
    • le traitement acide (matage, dépolissage, satinage, polissage)
    • le sablage pour usiner la pièce
    • la décoration à la pointe
    • le polissage, le lustrage (à la roue de liège ou de tissu)
    • le lavage parfois aux ultrasons
    • parfois la peinture et la décoration
  • Contrôler l'état de la pièce et procéder aux derniers ajustages

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Meuleuses
  • Sableuses
  • Meules de différentes tailles en fonction de la pièce
  • Meules en corindon (oxyde d'aluminium)
  • Poinçons
  • Chariots de manutention

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Ponce (oxyde de cérium)
  • Eau
  • Sable
  • Colles, bitume, pour la protection des surfaces à ne pas traiter
  • Parfois acides forts pour certaines gravures à l’acide

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail indépendant

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Bonne perception des 3 dimensions
  • Bonne acuité visuelle de près
  • Patience
  • Gestes précis et minutieux
  • Bonne tolérance aux contraintes posturales

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d'en avoir les capacités professionnelles et le goût, ce travail artisanal peut être  accessible à des travailleurs motivés atteints de surdi-mutité, de certaines maladies chroniques et de cancers.
  • L'emploi est peu compatible avec des troubles de la vision de près, des atteintes rachidiennes, des tremblements des membres supérieurs.

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Etre artisan (gérer son entreprise)
  • Encadrer une équipe

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Brûlures chimiques de la peau
  • Coupures par bris de cristal
  • Projections et brûlures oculaires
  • Contusions
  • Irritations des mains
  • Lombalgie aiguë

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Vibrations des machines
  • Ultrasons
  • Bruit
  • Contraintes visuelles
  • Gestes répétitifs
  • Station debout prolongée
  • Piétinement
  • Manutention

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Silice cristalline
  • Plomb
  • Colorants
  • Acides forts : acide fluorhydrique, acide sulfurique, acide chlorhydrique

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Surinfection de plaies

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Travail minutieux
  • Travail en journée ou en 2x8

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°25 RG : Affections professionnelles consécutives à l'inhalation de poussières minérales renfermant de la silice cristalline (quartz, cristobalite, tridymite), des silicates cristallins (kaolin, talc), du graphite ou de la houille
  • Tableau n°32 RG : Affections professionnelles provoquées par le fluor, l'acide fluorhydrique et ses sels minéraux
  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Rhinite d'irritation
  • Troubles circulatoires, varices

8. SURVEILLANCE MEDICALE

  • Les salariés exposés au bruit, à la silice, au plomb sont soumis à une surveillance médicale renforcée. . Il en est de même pour l'exposition au chrome, au brome, au cadmium, au manganèse, à l'arsenic, à évaluer en fonction de la composition du cristal et des colorants mis en oeuvre.

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite médicale préalable à l'affectation puis visites médicales annuelles ou tous les deux ans selon l'évaluation des risques
  • Recherche par l'interrogatoire de troubles ORL (rhinite) et pulmonaires
  • Examen ostéo-articulaire, circulatoire, dermatologique
  • Examen de la vue

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audiogramme en cas d'exposition au bruit (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail)
  • Plombémie en cas d'exposition au plomb (articles R4412-152 et R4412-160 du code du travail) : la valeur limite biologique à ne pas dépasser est fixée à 400 microgrammes de plomb par litre de sang pour les hommes et 300 microgrammes de plomb par litre de sang pour les femmes
  • Radiographie pulmonaire, épreuves fonctionnelles respiratoires (EFR)
  • Fluorurie, fluorémie en cas d’utilisation d’acide fluorhydrique
  • Radio du bassin (recherche de calcifications osseuses), ostéodensitométrie (recherche d'ostéoporose) en cas d’utilisation d’acide fluorhydrique

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous le 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Une attestation d'exposition aux agents chimiques dangereux est remplie par l'employeur et le médecin du travail et remise au travailleur à son départ de l'établissement.
  • Si exposition à la silice : surveillance médicale postprofessionnelle tous les cinq ans ou, après avis du médecin conseil, plus fréquemment.

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Le dossier médical devra être conservé 50 ans après l'arrêt de l'exposition à des agents chimiques dangereux ou cancérogènes.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Contamination de l'environnement en cas de déversement accidentel avant neutralisation des bains acides
  • Poussières de cristal contenant de la silice de plomb, des colorants à base d'oxyde de métaux lourds à éliminer dans un circuit spécialisé

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Agents chimiques : prélèvements d'atmosphère et analyses des vapeurs, gaz, poussières ; voir VLEP (article R4412-149 du code du travail)
  • Bruit : mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Mise en conformité et maintenance du circuit électrique, contrôle et entretien régulier des machines
  • Eclairage adapté du poste du travail, mesuré par luxmétrie et luminancemétrie
  • Organisation ergonomique du poste de travail et rangement
  • Travail à l'humide ou captage et aspiration des vapeurs à la source
  • Utilisation d'un outil portatif pour polir
  • Utilisation d'une potence pour pièce lourde (système contre poids)
  • Mise en place d'une gouttière pour maintenir les avant-bras
  • Siège assis debout si nécessaire
  • Réduction du bruit
  • Réglage en hauteur et en profondeur du bac plus accoudoir pour pouvoir se rapprocher de la meule au maximum
  • Isolation des bacs acides
  • Dispositif pour les bains d'acide permettant de ne plus tremper les mains dans le bain et/ou d’éviter les déversement accidentel
  • Organisation des premiers secours : accès facile à du gel de gluconate de calcium et prévoir des ampoules buvables de gluconate de calcium

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Vêtements de protection fournis et entretenus par l'entreprise
  • Chaussures de sécurité
  • Lunettes de protection
  • Protections anti-bruit
  • Masque si nécessaire

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation au poste de travail
  • Formation et information sur le risque chimique
  • Formation aux consignes de sécurité en cas de contact avec un acide
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Formation de sauveteur secouriste du travail (SST)
  • Contrôle régulier de l'étanchéité des gants pour le travail à l’acide

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Code du travail :
    • Article R4411-6 : Substances et préparations dangereuses
    • Article R4541-9 : Manutention manuelle
    • Article R4412-41 : Fiche d'exposition
    • Article R4412-149 : Valeur limite d'exposition professionnelle
    • Article R4412-160 : Surveillance médicale renforcée pour l'exposition au plomb
  • Autres textes :
    • Décret n° 2006-892 du 19 juillet 2006 relatif aux prescriptions de sécurité et de santé applicables en cas d'exposition des travailleurs aux risques dus au bruit et modifiant le code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d'Etat)
    • Circulaire DRT n°12 du 24 mai 2006 relative aux règles générales de prévention du risque chimique et aux règles particulières à prendre contre les risques d'exposition aux agents cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction (fichier pdf)
    • Décret n° 2004-725 du 22 juillet 2004 relatif aux substances et préparations chimiques et modifiant le code du travail et le code de la santé publique (deuxième partie : Décrets en Conseil d'Etat).
    • Décret n° 2003-1254 du 23 décembre 2003 relatif à la prévention du risque chimique et modifiant le code du travail.
    • Décret n°2001-1016 du 5 novembre 2001 portant création d'un document relatif à l'évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs, prévue par l'article L.230-2 du code du travail et modifiant le code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d'Etat)
    • Décret n°2001-97 du 1er février 2001 établissant les règles particulières de prévention des risques cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction et modifiant le code du travail (deuxième partie : décrets du Conseil d'Etat).
    • Décret n°97-331 du 10 avril 1997 relatif à la protection de certains travailleurs exposés à l'inhalation de poussières siliceuses sur leurs lieux de travail
    • Arrêté du 28 février 1995 pris en application de l'article D. 461-25 du code de la Sécurité sociale fixant le modèle type d'attestation d'exposition et les modalités d'examen dans le cadre du suivi post-professionnel des salariés ayant été exposés à des agents ou procédés cancérogènes. Annexe II (Modalités d'examen dans le cadre du suivi post-professionnel).
    • Décret n°92-1261 du 3 décembre 1992 relatif à la prévention du risque chimique et modifiant la section V du chapitre Ier du titre III du livre II du Code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d'Etat)
    • Arrêté du 31 janvier 1989 pris en application de l'article R.232-8-4 du code du Travail portant recommandations et instructions techniques que doivent respecter les médecins du travail assurant la surveillance médicale des travailleurs exposés au bruit
    • Circulaire du 6 mai 1988 relative à l'application du décret n°88-405 du 21 avril 1988 relatif à la protection des travailleurs contre le bruit
  • Circulaire n°10 du 29 avril 1980 relative à l'application de l'arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance médicale spéciale

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 409 Evaluation du risque chimique (2004)

11.3. NORMES

source site Néant

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. B1303 Gravure - ciselure. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 7316 Peintres d'enseignes, peintres-décorateurs et graveurs. (O.I.T.) (2008)
  • Fiche toxicologique FT 13 Acide chlorhydrique (INRS) (2006)
  • Aménagement d'un poste de travail : poste de polissage acide. Anne Breton (2005)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 214e Artisans d’art - 637a Modeleurs (sauf modeleurs de métal), mouleurs-noyauteurs à la main, ouvriers qualifiés du travail du verre ou de la céramique à la main - 685a Ouvriers non qualifiés divers de type artisanal. (INSEE) (2003)
  • Fiche toxicologique FT 232 Silice cristalline (INRS) (1997)

13. ADRESSES UTILES

http://salarflies.com/microneziya/8051 http://mohsen.ir/?danilov=خيار-ثنائي-مكاÙ أة-مجانيAUTEURS : Damien Michel (médecin du travail) (AST67) (67), Paula Bussy (secrétaire médicale) (78), Zahia Mahiout et Pierrette Trilhe (médecins du travail) (CMIE) (75)
http://www.visionarywebsite.com/?kiolsa=opzioni-binarie-mordi-e-fuggi&4dc=73 DATE DE CREATION : Octobre 2006
useful forex tools DERNIERE MISE A JOUR : Février 2010 http://ny.ithu.se/pl/mediatips-20122013

Commentaires

operazioni binarie demo Réagir à cette fiche

see Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).