Fiches de métiers

Agent polyvalent de pressing

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°166

ROME : D1205 CITP-08 : 8154 - 9121 INSEE : 217d - 637d - 685a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Nettoyeur à sec, teinturier.

2. DEFINITION

  • L'agent polyvalent de pressing assure les différentes opérations de nettoyage  des vêtements qui lui sont confiés.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est accessible sans qualification ou avec un formation de niveau V.
  • formation réglementaire spécifique pour l'entretien des textiles (nettoyage à sec) (rubrique n° 2345 des installations classées pour la protection de l'environnement)
    • pour le responsable de l'exploitation de la machine de nettoyage et toute personne d'être en contact 
    • formation obligatoire de 2 jours avec actualisation tous les 5 ans

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Magasin de ville ou galerie marchande de grande surface ; le magasin est souvent une pièce unique avec une ouverture sur le passage ou la rue.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

En raison du caractère souvent familial et/ou de la petite taille de l'entreprise l'employé de pressing est polyvalent et réalise toutes les tâches de la chaîne de nettoyage soit une dizaine de manutention par article au cours des opérations suivantes :

  • Accueillir les clients
  • Réceptionner le linge, le numéroter en automatique ou à la main (épingle ou agrafeuse), identifier les taches en vue d'un traitement spécifique
  • Trier le linge en séparant les couleurs claires et les couleurs foncées
  • Procéder au pré-détachage :
    • Rouille : produit à base d'acide fluorhydrique 
    • Sang : ammoniaque associée à des alcools et à des tensioactifs
  • Procéder au prébrossage des parties les plus sales
  • Détacher à la main
  • Nettoyer à sec en machine : charger le linge, mettre en route la machine, décharger le linge
  • Repasser
  • Contrôler la qualité
  • Redétacher si nécessaire
  • Emballer/housser
  • Stocker sur portants ou robots de convoyage
  • Déstocker, empaqueter et remettre au client
  • Encaisser
  • Entretenir la machine de nettoyage à sec au perchloréthyléne :
    • Charger en perchloroéthylène, nettoyer le distillateur
    • Vider le filtre à peluche et le filtre à boutons 2 à 3 fois par jour et contrôler le contrôleur de séchage quotidiennement
    • Retirer les bourres de textiles du tunnel de séchage, laver les filtres un fois par semaine
    • Contrôler l'étanchéité des circuits (joints), vidanger et nettoyer le séparateur une fois par mois
  • entretien des nouvelles machines de nettoyage avec les nouveaux produits de substitution

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Machine de nettoyage à sec au perchlorétyléne en circuit fermé (les machines en circuit ouvert sont interdites)
    • Filtres dont certains peuvent contenir de la silice (terres de diatomées)
  • machines de nettoyage à sec au solvant en substitution du perchloréthyléne
  • machines pour aqua nettoyage (nettoyage à l'eau): lavage/essorage et séchoir
  • Pistolet à vapeur pour le rinçage après détachage
  • équipements de remise en forme du linge
    • Mannequin ou topper
    • fer à repasser avec table à repasser en principe réglable en hauteur avec commande podale d'aspiration/soufflage, repose-fer
    • centrale à vapeur
    • presse
  • équipement pour transfert du linge : chariots ,...
  • Robot de convoyage, perche d'accrochage/décrochage, escabeaux (de préférence roulants et auto-freiné avec main courante)
  • Emballeuse ou housseuse

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Bidons de nettoyants, détachants ou bombes 
  • Sacs de sel pour l'adoucisseur d'eau
  • Articles textiles, paniers
  • Rouleaux de housse plastique
  • Agrafeuses, épingles
  • Moyens de paiement

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail isolé ou au sein d'une petite équipe
  • Très nombreux passage de clientèle

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Connaître et appliquer les règles de sécurité concernant l'utilisation des machines
  • Supporter les contraintes posturales (travail debout avec piétinement, manutention, gestes répétitifs...)
  • Supporter le travail en atmosphère chaude et humide
  • Travailler avec soin et minutie
  • Avoir une bonne vision de près
  • Avoir une bonne mémoire
  • Avoir le sens de l'organisation
  • Avoir la capacité d'assurer plusieurs tâches en même temps

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : certaines maladies chroniques et cancers, la surdi-mutité, de petits handicaps moteurs
  • Emploi peu compatible avec la cécité, la plupart des grosses pathologies ostéo-articulaires (rachis, membres), les dermatoses étendues des mains, les maladies neurologiques (en raison du contact avec les solvants)

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Blanchisserie
  • Gérance de magasin

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Intoxication aiguë du fait de l'inhalation de solvant : 
    • ébriéte,somnolence  jusqu'au coma avec +/- troubles respiratoires et  du rythme cardiaque avec le perchloréthyléne
  • Electrisation
  • Explosion en cas d'utilisation de solvants non conforme aux recommandations du constructeur ou flamme nue à proximité des machines
  • Chute sur sol encombré
  • Chute d'objet
  • Brûlures (vapeur, fer à repasser)
  • Lombalgies
  • Malaises

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Ambiance
    • Thermique:
      • travail le plus souvent en ambiance chaude et humide (machine de nettoyage , repassage,...
      • possibles courants d'air(galeries marchandes)
    • Sonore
      • environnement : animation des galeries marchandes, bruit de la rue
      • bruit des machines et des aspirations
    • Lumineuse, contraintes visuelles
      • le plus souvent éclairage artificiel en permanence en particulier dans les galerie
      • Fatigue visuelle liée au travail de précision avec forte luminosité (dépistage des taches, repassage) et à l'alternance avec activités exécutées dans des zones moins éclairées (chargement des machines, repérage des numéros des vêtements)
    • Odeur 
      • odeur caractéristique du perchloréthyléne 
      • odeur du linge
  • Contraintes physiques et autres
    • Contraintes posturales et articulaires :
      • travail debout et piétinement (repassage ,accueil des clients)
      • travail bras en l'air(accrochage et décrochage, repassage sur cintres ou mannequin)
      • flexion et extension du dos lors des opérations de chargement et déchargement des machines
    • Manutention de charge:
      • les articles textiles à différentes reprises :
        • de la réception à la remise au client de l'article nettoyé ,en moyenne un article est manipulé 10 fois
        • poids très variable : de la chemise à la couette...
      • poussée et traction des paniers et des chariots de linge
      • bidons de produit : solvant,sacs de sel pour adoucisseur ,déchets
      • rouleaux de film plastique 
      • fer à repasser en particulier si repassage vertical le vêtement suspendu à un crochet
    • gestes répétitifs( en particulier lors du repassage )
      • mouvement de va et vient avec préhension en griffe du fer à repasser et sollicitation du pouce sur le bouton pressoir de vapeur
      • travail à cadence rapide (8 à 20 articles repassés par heure)

6.3. AGENTS CHIMIQUES

Il s'agit de solvants et de détachants de différentes familles associés entre eux en fonction des taches à éliminer.

  • Tétrachloréthylène ou perchloréthylène :
    • Classification :
      • R40 (Effet cancérogène suspecté - Preuves insuffisantes) C3
      • H351 susceptible de provoquer le cancer (classification CLP)catégorie 2
      • classé par le CIRC (centre international de recherche sur le cancer ) comme cancérogéne probable chez l'homme (groupe 2A)
    • liquide incolore d'odeur caractéristique 
    • Valeurs limites d'exposition professionnelle : VME (valeur moyenne d'exposition mesurée sur 8 heures) = 20  ppm (138 mg/m3 d'air)depuis le 1 juillet 2012 ; pas de VLE (valeur limite d'exposition mesurée sur 15 minutes)
    • de plus en plus en voie de substitution du fait des contraintes réglementaires
    • utilisation interdite en prébrossage ou prédétachage manuel depuis 2002
    • Effets sur la reproduction :pas de consensus actuel sur la classification en tant que reprotoxique
  • produits de substitution au perchloréthyléne (détachage en machine) (manque de données toxicologiques actuellement  
    • siloxane D5 (décaméthylcyclopentanesiloxane)
      • vapeurs formant des mélanges explosifs avec l'air
      • irritant 
      • lors de sa décomposition thermique, génère du formaldéhyde
      • incertitudes sur des effets sur la reproduction (analogie structurale avec le D4)
    • alcanes C9-C13
      • Produit combustible
      • pas de classification harmonisée actuelle (irritant? vapeurs provoquant vertiges et somnolence ?)
    • Rynex 3 (dipropyléne glycol t-butyl éther majoritaire +dipropyléne glycol)
      • irritant oculaire H319
      • peut former des peroxydes organiques en cas de distillation (nettoyage à sec probablement)
      • odeur éthérée
    • Solvon K4 (dibutoxyméthane)
      •  serait instable thermiquement
      • pas de classification harmonisée actuelle :Proposition de classement : H 315 (provoque une irritation cutanée
      • manque de données toxicologiques au sujet  des produits de substitution
  • produits utilisés lors du pré détachage: produits inflammables,corrosifs ,irritants ...
    • acides :
      • dans les antirouille :acide citrique -dérivés de l'acide fluorhydrique 
    • Ethanolamines (di- et tri)
    • Alcools (isopropanol, éthanol, butanol)
    • Tensioactifs anioniques et non anioniques
    • Ammoniaque
    • mélanges de solvants dans lesquels on retrouve: xylénes,N-Méthylpyrrolidone,éthers de glycol,..)
  • terres de diatomées des filtres (silice)

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Possible par contact avec du linge souillé

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Organisation
    • Travail en zapping
    • Activité cyclique avec des périodes de pointe à certaines périodes de la journée (tôt le matin, tard le soir) et de la semaine (pic du samedi)
    • dans les galeries marchandes amplitudes horaire importantes 9-21h
    • Travail le samedi
    • polyvalence
  • Contact avec la clientèle
    • souvent travaille même à la vue des clients
    • gestion des clients agressifs et de leurs  exigences (nettoyage dans des délais courts)
    • conseils éventuels à la clientèle pour l'entretien 

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°4 bis RG : Affections gastro-intestinales provoquées par le benzène, le toluène, les xylènes et tous les produits en renfermant
  • Tableau n°12 RG : Affections professionnelles provoquées par les dérivés halogénés suivants des hydrocarbures aliphatiques : dichlorométhane (chlorure de méthylène), trichlorométhane (chloroforme), tribromométhane (bromoforme), dichloro-1-2-éthane, dibromo-1-2-éthane, trichloro-1-1-1-éthane (méthylchloroforme), dichloro-1-1-éthylène (dichloréthylène asymétrique), dichloro-1-2-éthylène (dichloréthylène asymétrique), dichloro-1-2-éthylène (dichloréthylène symétrique), trichloréthylène, tétrachloréthylène (perchloréthylène), dichloro-1-2-propane, chloropropylène (chlorure d'allyle), chloro-2-butadiène-1-3 (chloroprène)
  • Tableau n°30 RG : Affections professionnelles consécutives à l'inhalation de poussières d'amiante
  • Tableau n°32 RG : Affections professionnelles provoquées par le fluor, l'acide fluorhydrique et ses sels minéraux
  • Tableau n°49 RG : Affections cutanées provoquées par les amines aliphatiques, alicycliques ou les éthanolamines
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°66 RG : Rhinite et asthmes professionnels
  • Tableau n°84 RG : Affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnel : hydrocarbures liquides aliphatiques, alicycliques, hétérocycliques et aromatiques, et leurs mélanges (white spirit, essences spéciales) ; dérivés nitrés des hydrocarbures aliphatiques ; acétonitrile ; alcools, aldéhydes, cétone, esters, éthers dont le tétrahydrofurane, glycols et leurs éthers ; diméthylformamide, diméthylsulfoxyde
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Pathologie veineuse (travail debout et à la chaleur)
  • Troubles gynécologiques  et de la fertilité  : pas de consensus sur la reprotoxicité du perchloréthyléne (avortements spontanés et malformations foetales)  et manque de données pour les autres produits

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche puis visite tous les deux ans
  • Chez les femmes désirant avoir un enfant et /ou en cas de grossesse débutante information sur les risques et conseils renforcés de prévention : pas d'exposition au perchloroéthylène , port d'EPI pour les interventions sur machine (raclage de boues)
  • Examen clinique avec recherche de signes neurologiques, de dermatoses et/ou de troubles d'irritation oculaire, de troubles musculo-squelettiques, de troubles respiratoires allergiques, de troubles veineux (varices, jambes lourdes)

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Selon le poste
  • indice  biologique d'exposition (IBE) du salarié Voir Fiche  BIOTOX INRS
    • dosage d'acide trichloroacétique urinaire (valeur limite conseillée 7mg/l en fin de semaine
      • peu utile pour expositions faibles
    • Perchloréthylène sanguin: à privilégier
      • reflet de l'exposition de l'exposition de la semaine 
      • prélévement 16 heures après arrêt exposition
      • bonne corrélation avec concentration atmosphérique
      • interférence de la charge de travail,exposition à d'autres solvants et variations selon la masse graisseuse
      • (valeur limite conseillée 1 mg/l avant le  poste de travail mais valeur ancienne 1997?)
    • Perchloréthylène urinaire
      • réalisation en fin de poste
      • bonne corrélation avec concentration atmosphérique

8.3. VACCINATIONS

  • A discuter selon l'activité. Hépatite B en cas de blanchisserie associée
  • DTPolio tous les 20 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant sauf exposition antérieure à l'amiante
  • Une attestation d'exposition aux agents chimiques dangereux est remplie par l'employeur et le médecin du travail et remise au travailleur à son départ de l'établissement.

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Le dossier médical doit être conservé au moins 50 ans après la fin de la période d'exposition à des agents chimiques dangereux.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pollution de l'air par les solvants utilisés
  • Incendie en cas d'inflammation de solvants

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS  D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Métrologie du poste de travail :mesures individuelles de la VLEP perchloréthylène (rappel 20 ppm) de préférence
    • prélévements passifs
    • badges GABIE, ACS

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Les locaux :
    • Locaux ouvrant sur l'extérieur
    • Contrôle de l'absence d'amiante : matériaux de construction, calorifugeage, table de repassage
    • Installation électrique aux normes et vérifiée régulièrement
    • Lutte contre l'incendie et l'explosion:
      • Extincteurs en nombre suffisant, accessibles et vérifiés régulièrement
      • en particulier avec nouveaux solvants 
      • machines certifiées NF 107
    • Ventilation générale assurant un renouvellement d'air au minimum de 20 volumes par heure
    • Ventilation et aspiration des vapeurs de perchloroéthylène à l'intérieur du tambour avec un traitement des rejets extérieurs (cheminée ou filtre)
    • Climatisation des locaux et/ou rafraîchissement de l'air au poste de repassage
    • Tuyaux de vapeur calorifugés
    • Eclairage homogène
    • Interdiction de fumer dans les locaux
  • les produits de détachage
    • substituer par des produits moins dangereux
    • lors du prédétachage ou brossage : éviter produits avec acide fluorhydrique
    • nettoyage à sec en machine :
      • nouveaux solvants décrits ci-dessus
      • aqua nettoyage
      • des aides sont données par les CARSAT et les agences de l'eau selon certaines conditions pour aider à la substitution
    • éliminer les déchets(déchets dangereux dans des centres de traitement (machines à solvants) 
    • tenue d'un registre pour les solvants : nature,quantité, stockage, utilisation et élimination
    • Stockage des déchets dans des containers fermés et étiquetés et élimination en centre agréé
    • respect des régles de stockage des produits 
    • Détachage sous hotte
  • Les équipements :  
    • Pour les machines à perchloréthyléne
      • Machines aux normes, en circuit fermé avec neutralisation des vapeurs de perchloéthylène 
      • Appareils à pression utilisés selon les normes et inspectés régulièrement
      • Machines équipées de raclage automatique des boues et de remplissage du perchloréthylène par pompage direct
      • traitement des boues en centre de traitement autorisé
      • pas d'installation de nouvelles machines depuis le 1 mars 2013 dans les pressings  contigus à des locaux occupés par des tiers (logements ,commerces,..
      • interdiction de machines de plus de 15 ans au 1 septembre 2014
      • 2022 : plus de machines à perchloréthylène dans les pressings  contigus à des locaux occupés par des tiers (logements ,commerces,..)
    • contrôle de conformité annuels pour le matériel de nettoyage par un organisme compétent
    • Comptoir d'accueil à hauteur adaptée, informatisé
    • Bacs ou chariots  à linge facilement accessibles, à fond relevable mobile voire basculant pour favoriser le transfert dans la machine de nettoyage, disposant de roulettes et de poignets
    • Hotte de détachage avec aspiration frontale en fond de hotte
    • Rangement du linge sur des niveaux facilement accessible : chevalets et cintres à hauteur et roulants, étagères , système de convoyage 
    • repassage:
      • Pas de repassage vertical
      • table aspirante
      • repose-fer facilement accessible
      • fils et tuyaux sur support
      • suspenseur pour le fer
      • choisir un fer le plus léger possible
      • mannequin conseillé pour la remise en forme des articles
      • l'amiante est interdite dans les housses de repassage)
    • Machine à emballer le linge permettant un travail sans élévation des bras
    • Support à roulettes pour les transports de charge (bidons, sel...)
    • Point d'eau  facilement accessible pour les rinçages en cas de contact avec les produits détachants
  • L'organisation du travail :
    • Espace de travail propre, bien organisé avec des espaces de circulation dégagé
    • Limitation des transvasements de produits en privilégiant les conditionnements prêts à l'emploi
    • Utiliser une pelle ou un doseur pour le remplissage des appareils ou travailler à deux
    • Respect de la capacité nominale des machines (pas de surcharge)
    • Respect du cycle de séchage pour éviter l'évaporation du perchloroéthylène à l'air libre si le linge est insuffisamment séché
    • Rotation sur les postes de travail et pauses suffisantes pour les repasseuses
    • Pas d'intervention sur les filtres en cours de cycle

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Dosimétrie de l'exposition au perchloroéthylène au poste de travail
  • pour les femmes enceintes : exposition à maintenir à 10% de la VLEP (étude au cas par cas et réalisation IBE) 
  • Equipements de protection individuelle adaptés pour les opérations de maintenance:
    • gants en nitrile ou élastomère fluoré
    • lunettes
    • masque ou ½ masque à cartouche A2
  • En cas de silice dans les filtres utiliser un masque ou un ½ masque à poussière FFP3
  • Tabouret assis-debout pour l'accueil, le détachage, le repassage

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • formation IPCE (installations classées pour la protection de l'environnement ) pour l'utilisation des machines à  perchloréthlène et autres solvants  sauf si aqua nettoyage): formation initiale puis actualisation quinquennale)
  • information sur le risque chimique  : lecture de l'étiquetage et connaissances des  risques pour la santé selon produits utilisés....et surtout connaissance des activités les plus polluantes (chargement ou déchargement ,maintenance,..)
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique) notamment pour le repassage
  • Formation à l'aqua nettoyage et à la prévention des risques professionnels mise au point par la fédération française des pressings
  • Formation de sauveteur secouriste du travail (SST)

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 195 Machine à conditionner
  • R 202 Collectes des déchets urbains
  • R 288 Déchets industriels. Manutention, stockage, transport et traitement
  • R 387 Risque amiante
  • R 391 Prévention des risques liés à la fabrication et à l'utilisation des éthers de glycol

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF EN ISO 8230. Avril 1998. Exigences de sécurité pour les machines de nettoyage à sec utilisant du percloréthylène
  • NF G45-011. Juin 1984. Matériel de nettoyage à sec - Définition et contrôle des caractéristiques particulières à une machine de nettoyage à sec en circuit fermé

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

13. ADRESSES UTILES

REDACTION

  • AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail) (SMT d'Amboise, Bléré, Loches) (37), Groupe d'étude sur l'évaluation des risques dans les pressings (DDTEFP du 37)
  • DATE DE CREATION : Janvier 2005
  • RELECTEURS : Florence TALLANDIER (médecin du travail)
  • DERNIERE MISE A JOUR : novembre 2014

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).