Fiches de métiers

Conducteur de machines de fabrication de produits textiles (tricotage)

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°137

ROME : H2403 CITP-08 : 8152 INSEE : 627a - 675a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Bonnetier. Appellations spécifiques : rebrousseur, bonnetier échantillonneur.

2. DEFINITION

  • Conduit et surveille une ou plusieurs machines destinées à la fabrication de produits textiles tricotés (tissus « maille »).

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est accessible avec une formation de niveau V.
  • le développement de la polyvalence et l'automatisation des installations favorise les niveaux IV (bac professionnel et BP) dans le domaine de la productique matières souples

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Atelier de tricotage

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • Assure les opérations de mise en marche des machines (mise en route, approvisionnement des matières)
  • Surveille le bon déroulement du tricotage et évalue  visuellement la conformité du produit
  • Intervient en cas d'incidents (rupture de fils, aiguilles cassées)
  • Selon les entreprises et le type de machines, le bonnetier assure seul ou en équipe la surveillance d'un nombre variable de métiers à tricoter
  • Assure l'entretien des machines (nettoyage des machines et du poste)
  • réalise des opérations de maintenance préventive
  • Les produits tricotés sont récupérés, conditionnés pour être acheminés vers d'autres étapes de la fabrication textile.

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Métiers à tricoter :
    • circulaires grand diamètre
    • circulaires chaussants
    • tricoteuses rectilignes
    • métiers Cotton
  • Ciseaux, aiguilles, coupe fils, pinces brucelles,clés à pans,pinceaux,mètre...
  • Soufflette pour nettoyage des machines
  • Balances informatisées
  • Ecrans de visualisation (gestion des produits tricotés)
  • marqueurs indélébiles pour identification des pièces
  • chariots pour le déplacement des rouleaux de tissu ou bacs à roulettes
  • escabeaux ,marche pieds pour la mise en place des bobines 

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Bobines de fils naturels : coton, laine, soie...
  • Bobines de fils synthétiques (jusqu'à 5 kg)
  • Bobines de fils ayant subi des traitements d'ennoblissement (teintures, huiles d'ensimage, apprêt)
  • Lubrifiants pour métiers(huiles et paraffine)
  • à noter que pour le fonctionnement des métiers circulaires ,le bonnetier peut mettre en place de 60 à 90 bobines en moyenne (certains peuventt nécessiter jusqu'à 180 bobines)

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail individuel sous la responsabilité d'un chef d'équipe
  • Travail en collaboration avec les régleurs et les salariés assurant le contrôle des articles tricotés (visiteur, contrôleur,..)
  • contact avec le cariste et/ou magasinier qui apporte les cartons de matières premières

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Connaître et appliquer les protocoles de fabrication et les techniques de tricotage
  • Connaitre et appliquer les consignes de sécurité
  • Supporter le travail à la chaine et au rendement
  • Pouvoir gérer plusieurs tâches en même temps
  • Faire preuve d’une vigilance continue
  • Utiliser des produits pouvant être irritants ou allergisants pour les poumons, la peau, les yeux, le nez : poussières de laine, de coton, de fibres synthétiques), produits d'entretien des machines (huiles, dégrippants, nettoyants...)
  • Avoir une vision correcte
  • Effectuer des gestes fins et répétitifs
  • Travailler à cadence rapide

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : certaines maladies chroniques et cancers, surdi-mutité
  • Emploi peu compatible avec la cécité, la plupart des pathologies ostéo-articulaires (rachis, membres), les atteintes cutanées des mains (hypersudation, eczéma...)

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Néant

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Piqûres par aiguilles des métiers (mains, pieds)
  • Chutes sur sols rendus glissants par les huiles ou la paraffine 
  • chutes d'escabeaux
  • Coupures avec les ciseaux
  • Ecrasements des doigts
  • poussières dans l'oeil

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail en ambiance chaude et humide le plus souvent
  • Inhalation de poussières textiles
  • Contraintes visuelles : travail minutieux et travail sur écran
  • Bruit : en particulier métiers chaussants et Cotton
  • Contraintes posturales :travail debout, souvent les bras levés (mise en place des bobines, rattachage des fils),dos penché en avant ,parfois accroupi
  • Manutention : matières premières  / produits finis (rouleaux de tissu tricoté de 15 à 100 kg,sacs de chaussettes,..)

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Lubrifiants : contact cutané, inhalation de brouillards d'huile

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Néant

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Travail minutieux nécessitant une attention soutenue
  • Nécessité de s'adapter aux nouvelles technologies des métiers (électronique)
  • Contraintes horaires +++
  • Travail à la journée
  • Travail posté en 2 X 8 ou en 3 X 8
  • Travail de nuit à poste fixe
  • Travail de fin de semaine
  • Modulation annuelle (période haute, période basse)

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Plus exceptionnellement :
  • Tableau n°36 RG : Affections provoquées par les huiles et graisses d'origine minérale ou de synthèse
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail.
  • Tableau n°65 RG : Lésions eczématiformes de mécanisme allergique
  • Tableau n°66 RG : Rhinite et asthmes professionnels

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Lombalgies
  • Troubles digestifs et troubles du sommeil liés aux contraintes du travail posté

8. SURVEILLANCE MEDICALE

  • Les salariés travaillant de nuit et ceux exposés au bruit sont soumis à une surveillance médicale renforcée.

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche (préalable à l'affectation en cas d'exposition au bruit ou de travail de nuit) puis visites au moins tous les deux ans (SMR bruit) (ou tous les 6 mois en cas de travail de nuit)
  • Examen standard avec une attention toute particulière portée à l'appareil locomoteur

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audiogramme en cas d'exposition au bruit (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail)
  • Epreuves fonctionnelles respiratoires (EFR) selon empoussièrement

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 20 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel. Conservation du dossier médical au moins 15 ans en cas d'exposition au bruit.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Bruit des machines

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ambiance thermique (température, hygrométrie) : mesurages à l'aide d'un thermomètre, d'un thermohygromètre...
  • Bruit :
    • Mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
    • Valeurs limites d'exposition :
      • niveau d'exposition quotidienne au bruit de 87 db(A)
      • ou niveau de pression acoustique de crête de 140 dB(C)
  • Eclairage : mesurages effectués à l'aide d'un luxmètre, d'un luminancemètre...
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail (poids des charges et fréquence)

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Lutte contre le bruit :
    • Aménagement, insonorisation des locaux (correction acoustique)
    • Capotage des machines
    • Silencieux sur les échappements d'air comprimé et blocs antivibratiles
    • Limiter ou remplacer les soufflettes
  • Lutte contre l'empoussièrement :
    • Systèmes d'aspiration générale ou intégrée au niveau de la machine
    • Nettoyages réguliers
    • armoires ventilées pour les bobines de fils avec bacs de récupération des poussières
    • Remplacement des soufflettes par des aspirateurs lors du ménage
  • Sol adapté antidérapant et nettoyé régulièrement
  • Utilisation de collecteurs d'aiguilles usagées
  • lutte contre l'encombrement
  • chariots ,bacs à roulettes pour le déplacement des articles fini

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Port de protections auditives (bouchons moulés en particulier
  • Lavage des mains et utilisation éventuelle de crèmes barrière
  • Port de chaussures adaptées (fermées et antidérapantes)
  • Etui de protection pour le petit matériel

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Sensibilisation au port des équipements de protection individuelle (EPI) (durée, entretien...)
  • mise en place de pictogrammes concernant le port des EPI dans l'atelier 
  • Education sanitaire, hygiène de vie : alimentation adaptée aux contraintes du travail posté, sommeil

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Travail de nuit :
  • Bruit :
    • Articles R4435-1 à R4435-5 du Code du travail : Surveillance médicale pour l'exposition au bruit
    • Arrêté du 31 janvier 1989 pris en application de l'article R.232-8-4 du code du Travail portant recommandations et instructions techniques que doivent respecter les médecins du travail assurant la surveillance médicale des travailleurs exposés au bruit
    • Décret n°88-405 du 21 avril 1988 relatif à la protection des travailleurs contre le bruit

11.2. RECOMMANDATIONS

Néant

11.3.  NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF EN 13819-2. Mai 2003. Protecteurs individuels contre le bruit - Essais - Partie 1 : méthode d'essai acoustique.
  • NF EN 13819-1. Mai 2003. Protecteurs individuels contre le bruit - Essais - Partie 1 : méthode d'essai physique.
  • NF EN ISO 3747. Décembre 2000. Acoustique - Détermination des niveaux de puissance acoustique émis par les sources de bruit à partir de la pression acoustique - Méthode de comparaison in situ.
  • NF EN ISO 11111. Décembre 1995. Exigences de sécurité pour le matériel textile.

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. H2403 Conduite de machine de fabrication de produits textiles. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 8152 Conducteurs de métiers mécaniques à tisser et à tricoter. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 627a Opérateur qualifié, ouvrier de production qualifié du textile et de la confection, de la tannerie-mégisserie et du travail du cuir - 675a Ouvrier de production non qualifié du textile et de la confection, de la tannerie-mégisserie et du travail du cuir. (INSEE) (2003)
  • Hygiène et sécurité dans l'industrie textile. 5 - Le tricotage - ED 642 (épuisé). (INRS)
  • la prévention des risques dans les industries textiles ( www.officiel-prevention.com/formation/fiches métier ) 

AUTEURS : Florence Tallandier, Arlette Delort, Nathalie Lechevanton, Françoise Grudzien, Isabelle Jean-Lapierre (médecins du travail) (GISMA) (10)
DATE DE CREATION : Juillet 2004
DERNIERE MISE A JOUR : avril 2014

Commentaires

Réagir à cette fiche:/

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).