Fiches de métiers

Ouvrier de travaux publics spécialisé en marquage de chaussée

see http://www.mycoldprairie.com/pizdboluy/5182 FICHE METIER BOSSONS FUTE N°122

site de rencontres usa
ROME : F1702 CITP-08 : 9312 INSEE : 621e - 621f

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Ouvrier de travaux publics, ouvrier de génie civil.

2. DEFINITION

  • L'ouvrier de travaux publics spécialisé en marquage de chaussée procède au traçage des bandes de circulation , lignes blanches, passages piétons, définition des places de parking, à l'aide de pulvérisateurs sur engins motorisés ou par marquage manuel au pochoir, au sabot, à la raclette avec un rouleau ou au pistolet.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est accessible sans formation ou avec un diplôme dans le secteur du BTP.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

  • L'activité s'exerce en continuité de chantier de construction de route, autoroute et de parking après pose de l'enrobé, ou à l'occasion de réfection ou de restauration de marquage au sol de route, autoroute, parking, en ville en extérieur.

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Chantier de plein air (route, autoroute, parking).

4.2.DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • L'ouvrier prépare le produit en mélangeant des composants de marquage manuellement ou par cuve.
  • Il trace au sol les repères avec un engin adapté.
  • Puis, à l'aide d'un engin pulvérisateur, il marque les bandes au sol.
  • Le travail peut aussi s'effectuer manuellement, l'ouvrier étant souvent accroupi et travaillant auprès d'un fondoir alimenté au gaz pour malaxer les produits, ou en faisant fondre l'enrobé pour appliquer les bandes de résines thermoplastiques. Il n'effectue le balisage que sur de petits chantiers.

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Cuve, pulvérisateur sur engin motorisé, fondoir, pochoir, sabot, raclette avec un rouleau, pistolet

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Résines thermoplastiques durcissables, gaz alimentant le fondoir

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail en équipe avec un camion spécialisé

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir la résistance physique nécessaire pour exercer le métier (manutention et port de charges, gestes répétitifs, vibrations, travail en extérieur...)

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : troubles du langage
  • Emploi peu compatible avec la mal-voyance importante, les troubles rachidiens et/ou ostéo-articulaires, certaines maladies chroniques et cancers, lzes allergies respiratoires et/ou cutanées (aux produits manipulés)

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Conduite d'engins

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Accidents de circulation
  • Brûlures par manipulation de produits et matériaux chauds
  • Chutes de plain-pied
  • Projection de corps étrangers dans les yeux
  • Lombalgies d'effort

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Vibrations de machines
  • Travail en extérieur avec exposition aux UV (pouvant être responsable de cancers de la peau) et aux intempéries
  • Poussières
  • Fatigue visuelle
  • Bruit du chantier et de la circulation
  • Odeurs des produits utilisés
  • Manutention manuelle de charges lourdes
  • Contraintes posturales : station debout prolongée, position penchée en avant
  • Gestes répétitifs

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Gaz, fumées des machines et de la circulation (monoxyde de carbone)
  • Solvants organiques : toluène, xylènes, chlorure de méthylène
  • Amines aromatiques, amines aliphatiques
  • Isocyanates, résines thermoplastiques, peroxyde de benzoyle (accélérateur), acrylate méthacrylate
  • Ethers de glycol dont certains sont cancérogènes

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Surinfection de plaies
  • Conjonctivites

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Adaptation aux horaires
  • Adaptation aux lieux, attention importante au milieu de la circulation
  • Travail de nuit
  • Eloignement du domicile
  • Repas précaires

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°4 bis RG : Affections gastro-intestinales provoquées par le benzène, le toluène, les xylènes et tous les produits en renfermant
  • Tableau n°12 RG : Affections professionnelles provoquées par les dérivés halogénés suivants des hydrocarbures aliphatiques : dichlorométhane (chlorure de méthylène), trichlorométhane (chloroforme), tribromométhane (bromoforme), dichloro-1-2-éthane, dibromo-1-2-éthane, trichloro-1-1-1-éthane (méthylchloroforme), dichloro-1-1-éthylène (dichloréthylène asymétrique), dichloro-1-2-éthylène (dichloréthylène asymétrique), dichloro-1-2-éthylène (dichloréthylène symétrique), trichloréthylène, tétrachloréthylène (perchloréthylène), dichloro-1-2-propane, chloropropylène (chlorure d'allyle), chloro-2-butadiène-1-3 (chloroprène)
  • Tableau n°15 RG : Affections provoquées par les amines aromatiques, leurs sels et leurs dérivés notamment hydroxylés, halogénés, nitrés, nitrosés et sulfonés
  • Tableau n°15 bis RG : Affections de mécanisme allergique provoquées par les amines aromatiques, leurs sels, leurs dérivés notamment hydroxylés, halogénés, nitrés, nitrosés et sulfonés et les produits qui en contiennent à l'état libre
  • Tableau n°49 RG : Affections cutanées provoquées par les amines aliphatiques, alicycliques ou les éthanolamines
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°62 RG : Affections professionnelles provoquées par les isocyanates organiques
  • Tableau n°84 RG : Affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnel : hydrocarbures liquides aliphatiques, alicycliques, hétérocycliques et aromatiques, et leurs mélanges (white spirit, essences spéciales) ; dérivés nitrés des hydrocarbures aliphatiques ; acétonitrile ; alcools, aldéhydes, cétone, esters, éthers dont le tétrahydrofurane, glycols et leurs éthers ; diméthylformamide, diméthylsulfoxyde
  • Tableau n°97 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par les vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Néant

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche préalable à l'affectation pour la peinture par pulvérisation et pour le travail de nuit
  • Visites périodiques : examen clinique un mois après l'affectation (peinture par pulvérisation) puis tous les 6 mois (peinture par pulvérisation et travail de nuit)
  • Visite d'embauche puis visites tous les deux ans dans les autres cas
  • Contrôle de la vue (acuité visuelle, champ visuel, vision des couleurs) et de l'audition
  • Surveillance dermatologique et ostéo-articulaire
  • Etat cardio-pulmonaire

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audiogramme en cas d'exposition au bruit (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail)
  • Numération formule sanguine (NFS) et numération des plaquettes, transaminases (ASAT, ALAT), créatinine, gamma GT
  • Examen urinaire à la bandelette (recherche d'une protéinurie, d'une hématurie)
  • Epreuves fonctionnelles respiratoires (EFR) à l'embauche ou dans l'année qui suit l'affectation au poste puis tous les 3 ans

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Selon la nature des expositions

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • En cas d'exposition à des agents chimiques dangereux, le dossier médical doit être conservé au moins 50 ans après la fin de la période d'exposition.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Bruit des machines
  • Odeurs des produits
  • Dispersion des solvants dans la nature
  • Accidents possibles en cas de modification de la circulation en raison des travaux

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Agents chimiques : prélèvements d'atmosphère et analyses des vapeurs, gaz, poussières ; voir VLEP (article R4412-149 du code du travail)
  • Bruit :
    • Mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
    • Valeurs limites d'exposition :
      • niveau d'exposition quotidienne au bruit de 87 db(A)
      • ou niveau de pression acoustique de crête de 140 dB(C)
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail
  • Vibrations transmises au corps entier :
    • Mesures de vibrations transmises au corps entier
    • Valeur limite d'exposition journalière rapportée à une période de référence de 8 heures : 1,15 m/s2 pour les vibrations transmises à l'ensemble du corps

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Balisage de la zone
  • Limitation des zones d'accès
  • Choix des produits les moins toxiques
  • Mécanisation des opérations
  • Engins de chantiers entretenus
  • Organisation des secours avant le début des travaux (procédures, secourisme, dispositif d'alerte, matériel de secours)
  • Interdiction de fumer

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Casque de chantier
  • Chaussures ou bottes de sécurité
  • Lunettes de protection
  • Gants
  • Protections auditives antibruit
  • Vêtements de protection, réfléchissants si nécessaire
  • Masques à cartouche
  • Genouillères

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation à la sécurité
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Formation à l'hygiène corporelle
  • Hygiène alimentaire, tabac, alcool, sommeil
  • Formation et information sur le risque chimique des produits utilisés
  • Formation de sauveteur secouriste du travail (SST)

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Arrêté du 15 juin 1993 pris en application de l'article R.231-69 du code du Travail déterminant les recommandations que les médecins du travail doivent observer en matière d'évaluation des risques et d'organisation des postes de travail comportant le recours à la manutention manuelle de charges
  • Arrêté du 29 janvier 1993 portant application de l'article R.231-68 du code du Travail relatif aux éléments de référence et aux autres facteurs de risque à prendre en compte pou l'évaluation préalable des risques à prendre en compte pour l'évaluation préalable des risques et l'organisation des postes de travail lors des manutentions manuelles de charges comportant des risques, notamment dorso-lombaires

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R361 Vêtements de protection utilisés dans le bâtiment et les travaux publics

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF EN 397. Août 2002. Casques de protection pour l'industrie
  • NF EN 345. Juin 1997. Spécification des chaussures de sécurité à usage professionnel
  • NF EN 471. Août 1994. Vêtements de signalisation à haute visibilité

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. F1702 Construction de voies et routes. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 9312 Manoeuvres de chantier de travaux publics. ( O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 621e Autres ouvriers qualifiés des travaux publics - 621f Ouvriers qualifiés des travaux publics (salariés de l'Etat et des collectivités locales). (INSEE) (2003)
  • FAST (Fichier Actualisé des Situations de Travail) : 14-07-93 Marqueur de chaussée. (GNM-BTP) (2003)
  • Sécurité dans le bâtiment et les travaux publics. Guide pour l'analyse des risques et le choix des mesures de prévention. (Caisse régionale d'assurance maladie d'Ile-de-France) Service prévention des risques professionnels (2000)

http://prettytallstyle.com/birkof/5995 http://tjez.gob.mx/perdakosis/537 AUTEURS : Danièle Thuaire (médecin du travail) (CMIE) (75), Aline Thuaire (ingénieur ESTP) (75)
click DATE DE CREATION : Mars 2004
conjugaison rencontrer en espagnol DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2010

Commentaires

follow link Réagir à cette fiche

http://thingstodoinphils.com/?mioslies=we-rencontre-celibataire&9f6=30 Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).