Fiches de métiers

   

 

                                                                                                       

Educateur spécialisé

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°121

ROME : K1207K1203 CITP-08 : 3412 INSEE : 434d

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Assistant socio-éducatif, assistant territorial socio-éducatif, éducateur technique spécialisé, éducateur de jeunes enfants, moniteur-éducateur

2. DEFINITION

L'éducateur spécialisé a pour mission d'aider les personnes, les familles ou les groupes qui connaissent des difficultés sociales, des déficiences physiques ou psychiques à retrouver leur autonomie et de faciliter leur insertion.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Il existe de très nombreuses filières : écoles spécialisées, universités. La formation peut également se faire en cours d'emploi. Il est possible de faire une VAE.
  • Les niveaux de formation son variables - Au niveau du RNCN (Répertoire national des certifications professionnelles) il existe :
    • Formation de niveau 4 (Bac ou équivalent) :
      • DE de Moniteur éducateur (DEME) RNCP492
      • Educateur en internat pour adolescents et jeunes adultes RNCP35573
      • CQP Educateur de vie scolaire RNCP35431
    • Formation de niveau 6 (licence ou équivalent) :
      • DE - Educateur spécialisé RNCP34825 
      • DE - Educateur technique spécialisé  RNCP34828
      • DE - Educateur de jeunes enfants RNCP34827
      • Educateur jeunes enfants RNCP29442
  • Dans la fonction publique les éducateurs spécialisés sont des agents de catégorie B.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'emploi peut s'exercer 
    • dans le secteur public
    • dans le secteur associatif
    • dans le secteur privé
  • L'activité peut se faire en milieu ouvert ou en établissements et concerne des publics très différents 
    • Centres de protection maternelle et infantile (PMI)
    • Maison d’enfants à caractère social (Mecs),
    • Foyers de l'enfance
    • Etablissements scolaires,
    • Instituts d'éducation motrice (IEM),
    • Instituts médico-éducatifs (IME),
    • Aide éducative en milieu ouvert (AEMO)
    • Centres médico-psycho-pédagogiques (CMPP)
    • Foyer de jeunes travailleurs, centres maternels 
    • Etablissements d'aide par le travail (Esat)
    • Etablissements d'hospitalisation et de soins
    • Etablissements de séjour et de garde, foyers d'accueil pour enfants et jeunes inadaptés
    • Etablissements de cure et de remise en forme
    • Etablissements pour handicapés
    • Centres de prévention spécialisée
    • Centre d’hébergement et de réinsertion sociale (CHRS)
    • Unités d'hébergement diversifiées,
    • Services d'éducation spéciale et de soins à domicile (Sessad), hôpitaux, etc

4.2.DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à travailler au sein d'une équipe pour :

  • Effectuer des bilans d'évaluation afin de mettre en évidence les besoins et les acquis
  • Assurer l'accompagnement individuel et collectif de personnes accueillies.
  • Privilégier la participation active et permanente des résidents dans l'expression de leurs besoins, leurs attentes, l'émergence de leurs potentialités.
  • Participer à la prise en charge des personnes à l'aide de méthodes pédagogiques en tenant compte de la singularité de la personne accompagnée, de ses goûts et ses possibilités
  • Intervenir de façon individuelle et collective auprès des personnes et à ce titre assurer des temps de prise en charge la journée, le soir, le week-end.
  • Assurer le lien avec la famille et les intervenants sociaux et professionnels auprès de la personne
  • Assurer des actions de conseil, d'information, d'orientation, d'animation, de formation.
  • Construire des partenariats d'actions avec l'ensemble des opérateurs externes impliqués dans les projets des personnes
  • Conduire le soin prescrit par le médecin (de type en entretien individuel ou en groupe thérapeutique) et en rendre compte régulièrement à celui-ci en collaboration avec l'ensemble de l'équipe pluridisciplinaire
  • Participer à la prise en charge des personnes à l'aide de méthodes pédagogiques en tenant compte de la singularité de la personne accompagnée, de ses goûts et ses possibilités
  • Garantir le secret médical de la personne et de sa famille (sauf situation de non-assistance à personne en danger)
  • Participer à :
    • des interventions éducatives ou de prévention dans les écoles, les crèches, les institutions
    • des actions de formation et d'encadrement
    • diverses réunions et commissions (CCPE, CDES...)
  • Garantir le secret médical du patient et de sa famille (sauf situation de non-assistance à personne en danger)
  • Assurer le lien avec la famille et les intervenants sociaux et professionnels auprès du patient
  • Réaliser des actes techniques :
    • Contribuer par des techniques d'approches pédagogiques, à la prise d'autonomie malgré les déficiences intellectuelles, les troubles caractériels ou de la personnalité, les troubles des régulations émotionnelles et relationnelles
    • Ces techniques contribuent à développer les capacités orales (se présenter, s'exprimer, téléphoner) , écrites (courrier à la main, informatique), techniques (bon usage d'un outil), relationnelles, de la vie quotidienne, des loisirs

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Informatique éventuellement
  • Véhicules
  • Matériels technique spécifique au handicap (fauteuils, siège coque, Appareil de transfert et de verticalisation (releveur)).
  • Lits médicalisés
  • Lève personne

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Tous ceux de la vie quotidienne (argent, titres de transport, documents administratifs, documents médicaux)
  • Et parfois certains plus spécialisés (travaux agricoles ou manuels)

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

Les relations sociales sont très nombreuses :

  • Clientèle : enfants, adolescents, adultes, personnes âgées ou handicapées
  • Liaisons diverses : parents, PMI, écoles, services sociaux, centres de loisirs, justice, médecins généralistes, employeurs
  • Déplacements fréquents, en véhicule personnel ou de fonction

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir les vaccinations réglementaires à jour
  • Avoir le permis de conduire pour les affectations en extérieur
  • Avoir une bonne condition physique
  • Posséder un bon équilibre psychologique
  • Savoir faire preuve de compréhension, de disponibilité et de patience
  • Avoir le sens de l'observation et de l'intuition dans le suivi des patients
  • Pouvoir suivre plusieurs personnes en même temps
  • Etre respectueux des personnes confiées
  • Savoir s’organiser dans l’espace et dans le temps
  • Travailler  avec autonomie dans le cadre d'une équipe
  • Respecter les protocoles de soins
  • Prendre des initiatives à bon escient

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : maladies chroniques et cancers, handicap moteur léger (selon les postes)
  • Emploi peu compatible avec la cécité, la surdi-mutité, certains troubles moteurs importants, les pathologies psychiatriques

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Cumul d'activités dans des structures différentes
  • Exercice libéral et salarié

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Lombalgies
  • Accidents de circulation si fatigue, horaires irréguliers
  • Agression physique : griffures, morsures, coups, projections d'objets

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Agression par les patients
  • Nombreux déplacements en cas d'exercice sur des lieux multiples ou pour des rencontres
  • Manutention du matériel
  • Contraintes posturales : station debout, assise, penchée, accroupie

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Pas à priori, sauf activités pédagogiques particulières

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Toutes les contaminations hospitalières (mais la profession a peu de risques)
  • Hépatite B : peut être à l'origine d'un carcinome hépato-cellulaire (TMP 45)

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Charge mentale pouvant être importante et nécessitant de :
    • Savoir organiser son temps pour gérer plusieurs malades en même temps, recevoir des consignes de plusieurs personnes à la fois
    • Savoir s'adapter régulièrement à de nouveaux malades en cas de rotation périodique
    • Gérer les difficultés de communication avec la personne en souffrance et son entourage
    • Supporter le contact avec la maladie, le handicap, la souffrance
    • Savoir supporter le manque de considération de la personne aidée, de sa famille ou de la structure d'encadrement
    • Gérer le stress lié au risque imprévu à gérer en urgence
    • Savoir concilier patience et fermeté vis à vis du patient et de son entourage
  • Souffrance mentale liée aux difficultés à concilier les exigences déontologiques (apporter la meilleure prise en charge possible le plus précocement possible), les exigences administratives (toujours plus, toujours plus vite, avec moins de moyens) et les réticences du milieu du patient (manque de tolérance au handicap, difficultés ou refus de coopération)
  • Horaire de journée mais une ne certaine souplesse est nécessaire pour tenir compte des besoins des patients (amplitude horaire, réunions, rencontres)
  • Mobilité entre les diverses structures institutionnelles souvent nécessaire
  • Déplacements nécessitant le permis de conduire VL
  • Agression verbale
  • Contraintes institutionnelles : poids des hiérarchies différentes et pas forcement convergentes

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

Risque infectieux : potentiellement celui du milieu hospitalier

  • Tableau n°40 RG : Maladies dues aux bacilles tuberculeux et à certaines mycobactéries atypiques : Mycobacterium avium/intracellulaire, Mycobacterium kansasii, Mycobacterium xenopi, Mycobacterium marinum, Mycobacterium fortuitum
  • Tableau n°45 RG : Infections d'origine professionnelle par les virus des hépatites A, B, C, D et E
  • Tableau n°46 : RG : Mycose cutanée
  • Tableau n°54 RG : Poliomyélite
  • Tableau n°76 RG : Maladies liées à des agents infectieux ou parasitaires contractées en milieu d'hospitalisation et d'hospitalisation à domicile
  • Tableau n°80 RG : Kératoconjonctivites virales
  • Tableau n°100 RG : Infection SARS-CoV2

Risque physique :

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Surmenage en cas d'activités multiples

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. REGLEMENTATION

8.2. CONTENU 

  • 8.2.1. Visite médicale : 
    • Surveillance ostéoarticulaire, état veineux, maladies contagieuses, état psychique, respiratoire et cutané
    • En cas de déplacement au domicile des clients l'état de santé doit être compatible avec l'arrêté du 21 décembre 2005 fixant la liste des affections médicales incompatibles avec l'obtention ou le maintien du permis de conduire ou pouvant donner lieu à la délivrance de permis de conduire de durée de validité limitée.
    • par prudence écarter du poste les femmes enceintes non immunisées contre la toxoplasmose
  • 8.2.2. Examens complémentaires 
    • Radiographie pulmonaire, intradermo réaction tuberculinique
    • Dosage d'anticorps antiHbS pour les personnes vaccinées contre l'hépatite B après 25 ans
    • Contrôles sérologiques de la rubéole, de la toxoplasmose, de l'infection au cytomégalovirus à l'embauche pour les femmes en âge de procréer conseillés
  • 8.2.3. Vaccinations en fonction des recommandations de l'OMS
    • Tétanos
    • Poliomyélite
    • Diphtérie
    • Hépatite B
    • Grippe
    • Covid 19
    • Rubéole conseillée, sous contraception, en cas de sérologie négative chez les femmes en âge de procréer
  • 8.2.4. Suivi post professionnel : Pas à priori
  • 8.2.5. Dossier médical
    • Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.
    • A intégrer éventuellement dans le DMP

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Actes d'incivilités de la population suivie

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Etude du poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

TECHNIQUE

  • Locaux adaptés aux personnes suivies et aux objectifs envisagés
  • Mise en place d'un cadre réglementaire national pour l'exercice de ces métiers

ORGANISATIONNELLE

  • Reconnaissance administrative du travail (embauche, titularisation, nombre d'heures suffisant)
  • Organisation correcte des plannings
  • Gestion participative du personnel par l'encadrement
  • Enrichissement choisi des tâches et des lieux d'intervention pour éviter la monotonie
  • Travail d'équipe pour permettre l'expression et la prise en compte des difficultés rencontrées

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Relaxation, gestion du stress

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation à l'accompagnement des personnes suivies et de leur famille et à la relation d'aide
  • Formation gestes et postures

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

11.2. RECOMMANDATIONS

11.3. NORMES

  • Néant

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

Sur le métier

  • ROME Les fichiers métiers. K1207 Intervention socioéducative - K1203 Encadrement technique en insertion professionnelle. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 3412 Professions intermédiaires du travail social. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 434d Educateur spécialisé. (INSEE) (2003)
  • Educateur spécialisé. Fiche de poste n°41. Catherine Vollet, Béatrice Muller et Dominica Feron (Médecine du travail Durance Luberon) (2004)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 434d Educateur spécialisé. (INSEE) (2003)
  • Carrières publiques : Educateur spécialisé.

Sur les risques et les préventions

13. ADRESSES UTILES

  •  

REDACTION

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).