Fiches de métiers

Infirmier coordinateur du service de soins infirmiers à domicile

Tastylia Online Without Prescription/ FICHE METIER BOSSONS FUTE N°82

ROME : J1502 CITP-08 : 2221 INSEE : 431a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Néant.

2. DEFINITION

  • L'infirmier coordinateur exerce ses fonctions sous l'autorité de la direction des services des soins infirmiers et celle de la direction des affaires médicales et gériatriques.
  • Il est responsable de :
    • la continuité, la sécurité, la qualité des soins ;
    • l'organisation et l'évaluation des soins ;
    • la mise en oeuvre de projet dans le sens du projet d'établissement ;
    • la gestion des ressources humaines ;
    • l'encadrement des étudiants ;
    • la gestion administrative du service ;
    • le maintien des relations professionnelles avec les tutelles (MSA, CPAM).

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est généralement proposé par promotion interne à des infirmiers diplômés d'état expérimentés.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'infirmier coordinateur travaille dans la structure où il est rattaché avec de nombreux déplacements au domicile des personnes suivies ou pour des réunions de concertation.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • opzioni binarie bande di bollinger Activités techniques :
    • Organisation des soins :
      • L'infirmier coordinateur, lors de la première visite de prise en charge, évalue la dépendance (grille AGGIR), formule le diagnostic infirmier et établit un plan d'aide personnalisé ;
      • Il planifie les interventions des aides-soignantes ;
      • Il prévoit le matériel adapté (lit médicalisé, fauteuil roulant, matelas) ;
      • Il coordonne au maximum les actions du SSIAD avec les autres intervenants ;
      • Il sollicite la participation de la personne soignée et de son entourage ;
      • Il évalue les besoins régulièrement et réajuste, si nécessaire, le plan d'aide personnalisé ;
      • Il garantit la qualité des soins effectués en collaboration avec les aides soignantes ;
      • Il concourt à la prévention et à l'éducation de toute personne prise en charge, dans une politique de santé publique ;
      • Il est responsable de la tenue du dossier Soins Infirmiers et de la qualité des transmissions écrites et orales.
  • rencontres smartphone Activités relationnelles :
    • Avec le personne âgée : La première prise de contact est souvent téléphonique ou au bureau. Elle permet de cerner le contexte dans lequel la personne âgée demanderesse de soins se situe. Lorsque le patient est hospitalisé, l'infirmière coordinatrice va à sa rencontre dans le service et établit une communication avec l'équipe. La deuxième prise de contact se fait généralement au domicile de la personne. Elle permet l'évaluation des besoins de la personne âgée et de son environnement familial et matériel. Puis une démarche de soins est élaborée ainsi qu'un plan de soins.
    • Avec la famille : L'infirmier coordinateur informe et accompagne la famille et/ou les aidants qui interviennent dans le maintien à domicile.
  • enter site Activités administratives et d'encadrement :
    • Management de l'équipe :
      • L'infirmier coordinateur élabore, met en place avec l'équipe, réajuste et fait respecter l'organisation du service ;
      • Il participe à la sélection à l'embauche ;
      • Il établit les plannings hebdomadaires et les roulements des aides-soignantes et de stagiaires ;
      • Il évalue (annuellement) les membres de l'équipe ;
      • Il impulse un projet de service.
  • Gestion administrative et financière :
    • L'infirmier coordinateur gère l'activité du service en fonction des places financées ;
    • Il élabore le rapport d'activité et les statistiques ;
    • Il assure la gestion du matériel (y compris des véhicules de service et des stocks) ;
    • Il assure le suivi et la facturation des soins infirmiers prescrits par le médecin et effectués par les infirmiers libéraux et vérifie leur cotation.
  • Encadrement :
    • des aides-soignants :
      • il organise et contrôle les soins effectués ;
      • il veille au respect du secret professionnel ;
      • il écoute et analyse les situations ;
      • il anime les réunions d'équipe ;
      • il impulse une dynamique d'action ;
      • il évalue les besoins en formation.
    • des étudiants : infirmier, aides-soignants
      • il veille à l'accueil et à l'encadrement des étudiants pendant leur stage ;
      • il participe aux évaluations.
  • see url Relation - communication :
    • L'infirmier coordinateur informe les familles et les personnes prises en charge de l'organisation du service et de ses limites ;
    • Il a un rôle d'écoute et de conseil dans le domaine médico-social ;
    • Il participe à la coordination gérontologique avec tous les partenaires médico-sociaux (infirmières, kinésithérapeutes, médecins, services d'aide à domicile...) ;
    • Il développe un climat de concertation en vue de transmissions, d'un suivi de la personne avec les hôpitaux, cliniques et maisons de retraite de secteur ;
    • Il transmet à la direction, les informations concernant la gestion du service et informe l'équipe de la politique de fonctionnement de l'établissement ;
    • Il participe aux réunions départementales et régionales des infirmiers coordinateurs ;
    • Il participe au projet d'établissement.
  • citas de amor de hombres ilustres Formation :
    • L'infirmier coordinateur collabore avec les instituts de formation ;
    • Il utilise les connaissances acquises et les partage avec l'équipe ;
    • Il participe aux entretiens d'admission en écoles d'aides-soignants ou d'infirmiers.
  • source url Recherche :
    • L'infirmier coordinateur participe à la recherche en soins infirmiers (qualité de soins, protocole de soins) ;
    • Il contribue à l'évaluation et à la reconnaissance de la profession.

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Questionnaires, téléphone, fax, outils de communication, ( rétroprojecteur), voiture de service

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Ordinateur, logiciels

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • En interne : travail avec la direction des affaires médicales et gériatriques (coordination gérontologique), la direction de la logistique et des affaires financières (véhicules, matériel, budget ..), la direction de la qualité et le personnel ;
  • En externe : travail avec les familles et tous les acteurs locaux.

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir le permis de conduire pour les visites des patients en extérieur
  • Posséder un bon équilibre psychologique
  • Avoir le sens de l'équité pour la répartitions des tâches et l'établissement des plannings
  • Maitriser l'environnement technique des tâches administratives (périodicité des comptes-rendus, utilisation de l'informatique...)
  • Avoir un minimum  d'autorité naturelle vis à vis de son équipe mais aussi de la direction
  • Établir et faire respecter (par son équipe et par les familles) les protocoles d'intervention chez les patients
  • Être disponible vis à vis de son équipe
  • Savoir prendre du recul, gérer son temps et sauvegarder une vie personnelle

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : maladies chroniques et cancers, handicap moteur léger (selon les postes)
  • Emploi peu compatible avec la cécité, certains troubles moteurs importants, les pathologies psychiatriques

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Polyvalence des tâches administratives
  • Poursuite d'une activité clinique partielle

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Accidents de circulation si fatigue, horaires irréguliers

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Nombreux déplacements en véhicule de fonction
  • Nécessité de parler fort auprès des personnes âgées éventuellement
  • Travail assis avec contraintes posturales pour l'ctivité administrative

6.3. AGENTS CHIMIQUES

Eventuellement, en cas de maintien d'une activité clinique

  • Médicaments
  • Antiseptiques
  • Désinfectants et détergents

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

Eventuellement, en cas de maintien d'une activité clinique

  • Produits biologiques (urines, selles, sperme)
  • Contamination ORL (tuberculose) et autres
  • Hépatite B : peut être à l'origine d'un carcinome hépato-cellulaire (TMP 45)

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Charge mentale pouvant être importante et nécessitant de :
    • Savoir organiser son temps pour hiérarchiser et gérer les priorités
    • Savoir s'adapter régulièrement aux besoins des familles et aux attentes du personnel
    • Savoir trouver sa place dans le cadre du partenariat
    • Gérer les difficultés de communication entre les membres du réseau
    • Gérer le stress lié au risque imprévu à gérer en urgence
  • Déplacements multiples dans la journée
  • Travail en horaires variables avec dépassements d'horaires
  • Travail le week-end éventuellement
  • Pression de la demande avec variabilité de l'activité en fonction des besoins (rapports urgents, budget, statistiques)
  • Nécessité d'être diplomate mais ferme
  • Autonomie, responsabilité, adaptabilité

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

binäre optionen banken Risque infectieux : potentiel

  • Tableau n°40 RG : Maladies dues aux bacilles tuberculeux et à certaines mycobactéries atypiques : Mycobacterium avium/intracellulaire, Mycobacterium kansasii, Mycobacterium xenopi, Mycobacterium marinum, Mycobacterium fortuitum
  • Tableau n°45 RG : Infections d'origine professionnelle par les virus des hépatites A, B, C, D et E
  • Tableau n°54 RG : Poliomyélite
  • Tableau n°55 RG : Affections professionnelles dues aux amibes
  • Tableau n°76 RG : Maladies liées à des agents infectieux ou parasitaires contractées en milieu d'hospitalisation et d'hospitalisation à domicile
  • Tableau n°80 RG : Kératoconjonctivites virales

click here Risque chimique : potentiel

  • Tableau n°31 RG : Maladies professionnelles engendrées par les aminoglycosides, notamment la streptomycine, par la néomycine et ses sels
  • Tableau n°38 RG : Maladies professionnelles engendrées par la chlorpromazine (Largactyl)
  • Tableau n°41 RG : Maladies engendrées par les bétalactamines (notamment pénicillines et leurs sels) et les céphalosporines
  • Tableau n°50 RG : Affections provoquées par la phénylhydrazine
  • Tableau n°65 RG : Lésions eczématiformes de mécanisme allergique
  • Tableau n°66 RG : Rhinite et asthmes professionnels
  • Tableau n°95 RG : Affections professionnelles de mécanisme allergique provoquées par les protéines du latex (ou caoutchouc naturel)

http://emilymarchblog.com/maglayd/5790 Risque physique :

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Stress, surmenage
  • Dépression nerveuse, stress, angoisse, culpabilisation, démotivation, variation de poids, alcoolisme, tabagisme, stupéfiants

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Dans le secteur public :
    • Visite médicale d'embauche puis visites médicales annuelles réalisées par le service de santé au travail
    • Visite médicale de titularisation réalisée par un médecin assermenté
  • Dans le secteur privé : visite médicale d'embauche puis annuelle par le service de santé au travail
  • Examen clinique complet avec contrôle cutané, ostéo-articulaire et mental (équilibre affectif, dépistage du stress et de la souffrance mentale)

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Radiographie pulmonaire, intradermo réaction tuberculinique
  • Dosage d'anticorps antiHbS pour les personnes vaccinées contre l'hépatite B après 25 ans
  • Contrôle sérologique de la rubéole, de la toxoplasmose, de l'infection au cytomégalovirus à l'embauche pour les femmes en âge de procréer

8.3. VACCINATIONS

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Conservation de 10 ans minimum

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pas à priori.

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Etude du poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Définir clairement les tâches confiées au service et le rôle des autres structures intervenantes
  • Etablir des procédures validées au sein du service
  • Organiser correctement les plannings
  • Prévoir des réunions de concertation régulières
  • Prévoir un encadrement et une structure d'aide et d'écoute pour le personnel ainsi que des groupes de parole pour la gestion du stress et des urgences
  • Prévoir la mise en place d'un soutien psychologique et administratif en cas d'agression du personnel

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Avoir et faire respecter sa vie personnelle

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation à la gestion du stress
  • Formation à l'accompagnement des malades et de leur famille
  • Formation à l'organisation de son travail
  • Formation à l'affirmation de soi

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Fonction d'infirmier :
    • Arrêté du 13 avril 2007 fixant la liste des dispositifs médicaux que les infirmiers sont autorisés à prescrire.
    • Décret n° 2005-1605 du 19 décembre 2005 relatif aux conditions d'exercice de la profession d'infirmier ou d'infirmière et modifiant le code de la santé publique (partie réglementaire)
    • Décret n° 88-1077 du 30 novembre 1988 portant statuts particuliers des personnels infirmiers de la fonction publique hospitalière.
    • Loi n° 78-615 du 31 mai 1978 modifiant les articles L. 473, L. 475 et L. 476 du code de la santé publique relatifs à la profession d'infirmier ou d'infirmière et l'article L. 372 de ce code, relatif à l'exercice illégal de la profession de médecin.
  • Prévention :
    • Circulaire DGS-DH n°98/249 du 20 avril 1998 sur la prévention de la transmission des agents infectieux véhiculés par le sang ou les autres liquides biologiques lors des soins. Bulletin épidémiologique hebdomadaire 25/98.
  • Vaccinations :
  • Fonction publique hospitalière :
    • Tome 1 : Statut général et textes communs. J.O. Ouvrage n°310540001
    • Tome 2 : Formation professionnelle continue - Primes et indemnités. J.O. Ouvrage n°310540002
    • Tome 5 : Statut des personnels médicaux - Psychologues - Personne d'encadrement des écoles de formation - Personnel congréganiste - Aumôniers. J.O. Ouvrage n°310540005
    • Tome 6 : Statut du personnel des établissements d'hospitalisation publics et de certains établissements à caractère social. J.O. Ouvrage n°310540006
    • Loi n°86-33 du 9 janvier 1986. Loi portant dispositions statuaires relatives à la fonction publique hospitalière.
    • Loi n°83-634 du 13 juillet 1983. Loi portant droits et obligations des fonctionnaires. Loi dite loi Le Pors.
  • Conduite :
    • Arrêté du 21 décembre 2005 fixant la liste des affections médicales incompatibles avec l'obtention ou le maintien du permis de conduire ou pouvant donner lieu à la délivrance de permis de conduire de durée de validité limitée

11.2. RECOMMANDATIONS

  • Néant

11.3. NORMES

  • Néant

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. J1502 Coordination de services médicaux ou paramédicaux. (Pôle empli) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 2221 Cadres infirmiers. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 431a Cadres infirmiers et assimilés. (INSEE) (2003)
  • Stress, souffrance et violence en milieu hospitalier. Manuel à l'usage des soignants (Mutuelle nationale des hospitaliers et des personnels de santé)
  • Grossesse et travail dans les établissements de soins privés. Médecine et travail, n°185, septembre 2000
  • Guide des matériels de sécurité (GERES, INRS, Ministère de la santé) (1999 - 2000)
  • Infections professionnelles par le VIH en France chez le personnel de santé. Le point au 30 juin 1998. Bulletin épidémiologique hebdomadaire, n°18, 4 mai 1999
  • Le travail d'aide aux personnes âgées. Conditions de travail et santé perçus chez les aides-soignants, agents de service, aides-ménagères des maisons de retraite et des structures d'aide à domicile. (CMIE) (1999).
  • Manutention des personnes malades et à mobilité réduite. Manuel de l'animateur. Editions INRS ED 823. (INRS)

13. ADRESSES UTILES

  • Infirmiers.com. Le site de la profession infirmière : www.infirmiers.com
  • ARESSAD (Association des responsables de services de soins infirmiers à domicile des Ardennes) : www.aressad.net
  • Ministère de la santé et des solidarités : Infirmier.

http://hosnaboen.no/?misoloie=dating-askim&5a9=55 AUTEURS : Groupe d'étude sur les profils de poste du Centre hospitalier Intercommunal d'Amboise-Château-Renault (37), Odile Véry (infirmière coordinatrice du SSIAD) (Centre hospitalier Intercommunal d'Amboise-Château-Renault) (37), Pierrette Trilhe (médecin du travail) (CMIE) (75)
mujer soltera busca hombre chile DATE DE CREATION : Avril 2003
DERNIERE MISE A JOUR : Juin 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).