Fiches de métiers

Agent de prévention et sécurité - Agent de sureté et de sécurité privé

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°73

ROME : K2503 - K2502 CITP-08 : 5414 INSEE : 533c

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Agent de sécurité et de surveillance, vigile, gardien d'usine, gardien de musée, gardien de magasin, gardien en zone contrôlée, îlotier, rondier, surveillant de parking, veilleur de nuit.

2. DEFINITION

  • L'agent de sécurité et de surveillance assure pour le compte de son employeur (entreprise, particulier, administration sauf la gendarmerie, la police, l'administration pénitentiaire, l'Office national des eaux et forêts qui ont des statuts spéciaux) :
    • la protection des biens et des personnes contre les vols, les actes de malveillance, les accidents, les intrusions
    • la sécurité et l'ordre des lieux publics (magasins, lieux de loisirs...).
  • Il peut aussi assurer des missions de sécurité incendie s'il est être titulaire de la qualification SSIAP 1 à jour.

3. FORMATION - QUALIFICATION

Diplômes de base

  • L'emploi est accessible à partir de diverses formations
    • formation de niveau V : le CAP d'agent de sécurité.
    • Brevet Professionnel agent technique de prévention
    • Bac Pro : Sécurité Prévention
  • L'agent de sûreté et de sécurité privé doit être titulaire du certificat de qualification professionnelle Agent de prévention et sécurité (CQP APS).
  • Sous certaines conditions de service une équivalence permettant l'exercice de l'activité d'agent de sécurité est acquise pour les fonctionnaires de la police nationale, les militaires ou les gendarmes, les agents de police judiciaire et  certains fonctionnaires civils de catégorie A ou B. (Art R612-41 du code de sécurité intérieure)

Exigences administratives :

  • La carte professionnelle : L'activité d’agent de sécurité nécessite l'attribution d'une carte professionnelle
    • Elle est délivrée par le CNAPS. Elle est valable 5 ans et doit être renouveler 3 mois avant la fin de la période de validité.
    • A compter du 1er janvier 2018 des stage de maintien et d'actualisation des compétences sont obligatoires dans les 24 mois avant l'échéance de validité de la carte professionnelle.
  • l'obtention d'une carte professionnelle
    • Elle se fait auprès de la préfecture de la résidence 
    • elle se fait sur un imprimé "demande de carte professionnelle" complété
    • La demande doit être accompagnée
      • d'une copie recto-verso en cours de validité du titre d'identité
      • du bulletin n°3 du casier judiciaire du pays d’origine traduit en français pour les ressortissants étrangers en recherche d’emploi ;
      • De l’attestation d'aptitude professionnelle remplie par l’employeur ;
      • De l'l’attestation d'emploi remplie par l’employeur ; 
      • ou de tout autre justificatif relatif à l’aptitude professionnelle 

Diplômes associés

  • Pour assurer des missions de sécurité incendie il faut être titulaire du SSIAP 1 à jour.
  • L'une des formations de secourisme suivante : SST, PSC1 ou PSE1 ou PSE2 à jour peuvent être un plus 

4.1. CADRE D'ACTIVITE

  • Structure :
    • L'activité s'exerce en général dans le cadre d'une entreprise de sécurité privée qui met les salariés à la disposition de ses clients 
  • Statut : 
    • L'agent de sécurité peut être salarié en CDI, CDD, en contrat d'apprentissage, en stage, en vacation ..;  
  • Les lieux d'activités sont très variables  
    • En extérieur ou à l'intérieur 
    • dans des lieux très variés 
      • Magasins, bâtiments, ensembles d'habitations,
      • Zones industrielles, usines, entrepôts, , 
      • Transports en commun...
      • Hôpitaux
      • Casinos,
      • Salle de concert, discothèque, parc d’attraction, salles de spectacle, musées
      • Evènements sportifs/culturels
  • Secteur géographique
    • L'activité se fait généralement dans un secteur géographique donné
    • Des missions nécessitant des déplacements sont possibles

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • Assurer une présence dissuasive en alternance avec ses équipiers sur un lieu précis ; le port d'un uniforme peut être obligatoire
  • Surveiller les accès, vérifier les ouvertures ou fermetures
  • Contrôler les allées et venues, vérifier les badges, les entrées et sorties de matériel
  • Effectuer le filtrage des entrées avec vérification visuelle ou palpation de sécurité.
  • Dans le secteur nucléaire, peut gérer et distribuer les tenues
  • Effectuer des rondes régulières ou aléatoires, à pied ou en voiture
  • Contrôler le fonctionnement des équipements techniques
  • Contrôler le fonctionnement des dispositifs de sécurité
  • Intervenir sur appel ou en cas d'incident
  • Tenir à jour le cahier de transmission en notant les actions réalisées et les différents incidents

Et nécessite de

  • connaitre les gestes élémentaires de premiers secours
  • Connaître le cadre juridique de son intervention
  • Avoir des compétences opérationnelles générales
    • Gérer les conflits
    • Maitriser les mesures d'inspection-filtrage
  • Avoir des compétences opérationnelles sur la prévention des risques terroristes
    • Définir les risques terroristes et connaitre les différentes menaces terroristes
    • Connaitre les niveaux de risque associés
    • Connaitre les différents matériels terroristes
    • Savoir développer ses réflexes en matière de prévention et de sécurité face aux menaces terroristes
    • Détecter et prévenir : les bons réflexes face aux menaces terroristes
    • Savoir entretenir sa culture de la sécurité
    • Se protéger soi-même
    • Protéger
    • Alerter les forces de l'ordre et faciliter leur intervention
    • Faciliter l'intervention des forces de l'ordre
    • Sécuriser une zone
    • Identifier le risque de blessures en rapport avec le danger
    • Notions de secourisme « tactique »
    • Alerter les secours
  • Avoir des capacités comportementales particulières
    • Faire preuve de vigilance permanente
    • Maintenir un niveau de politesse dans toute situation
    • Faire preuve de fermeté
    • Faire intervenir une autorité en cas de limite d'intervention
    • Reconnaitre des visages
    • Déceler des comportements anormaux ou hostiles

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Ecran de vidéo-surveillance, téléphone, talkie walkie, cahier de surveillance et de transmission, extincteurs, système "homme mort"(DATI : Déclenchement automatique d’une alerte en cas de situation qualifié d’anormale pour les personnes qui travaillent seules) ; parfois voiture, G.P.S. ; le port d'arme est généralement non autorisé
  • Portique de détection, détecteurs de métaux 

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • En principe aucun ; 

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail parfois seul, souvent en équipe ; contact ou non avec le public

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Remplir les conditions administratives requises (carte professionnelle, autorisation préfectorale)
  • Avoir l'aptitude physique à exécuter les tâches requises (selon les postes : travail assis, travail debout, rondes, travail de nuit, horaires atypiques...)
  • Avoir une bonne vision
  • Avoir un bon contact avec le public (selon les postes)
  • Faire preuve de sang froid
  • Connaître, respecter et faire respecter les consignes de sécurité spécifiques
  • Respecter les procédures
  • Un acteur de la sécurité privée qui appréhende l'auteur d'un crime ou d'un délit flagrant puni d'une peine d'emprisonnement en application de l'article 73 du code de procédure pénale ne peut retenir la personne mise en cause sans en aviser sans délai les services de police ou de gendarmerie territorialement compétents.

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles et d'en  remplir les conditions administratives l’emploi peut être accessible sur certains postes à des travailleurs présentant des handicaps moyennant des adaptations : certaines maladies chroniques et cancers, certains petits troubles moteurs
  • Emploi peu compatible avec la surdimutité, les pathologies ostéo-articulaires et rachidiennes lourdes, certaines pathologies psychiatriques, l'alcoolisme et l'usage de produits altérant la vigilance
  • Emploi incompatible avec la cécité

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Pompier volontaire
  • Deuxième travail ou poursuivre ses études
  • Agent de sécurité aéroportuaire (CQP ASA)
  • Agent cynophile (CQP ASC) si possession du certificat d'aptitude professionnelle correspondant 
  • Télésurveillance
  • Vidéoprotection

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Risques liés à un accident sur les lieux de travail :
    • soit en raison du risque spécifique à l'activité du lieu surveillé (usine chimique, dépôt pétrolier) : explosion, incendie, intoxication au monoxyde ou au dioxyde de carbone
    • soit en raison d'actes de malveillance : attentat, sabotage
    • soit en raison de la météo pour le travail en extérieur
  • Agression par la foule, verbale et/ou physique : jet d'objet, bousculade, blessures
  • Risque non spécifique de chute de plain pied ou de hauteur au moment des rondes de nuit

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail permanent en sous-sol : parkings
  • Confinement pour le secteur nucléaire
  • travail de nuit pour les gardiens de nuit
  • Travail en extérieur avec expositions au chaud, au froid, aux intempéries...
  • Fatigue visuelle en cas de surveillance de plusieurs écrans en continu
  • Bruit dans les boîtes de nuit et les discothèques
  • Travail assis devant les écrans de vidéo-surveillance avec contraintes posturales pour les visualiser tous
  • Station debout prolongée souvent en extérieur pour la surveillance des magasins

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Eventuellement, en cas d'intervention sur un site à risque spécifique (secteur nucléaire)
  • Pollution atmosphérique de certains sites (parkings, usines, )

6.5. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Infection ORL en cas de travail en extérieur ou en contact avec les foules

6.4. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Travail isolé
  • Travail en équipe cependant lorsqu'il faut gérer des foules importantes : grandes surfaces, transports publics
  • Travail de nuit, travail en vacation de 12 heures
  • Travail en horaires décalés pour couvrir les horaires d'ouverture du site
  • Travail le week-end et les jours fériés
  • Certains agents peuvent être logés sur place et effectuer des astreintes de nuit
  • Port d'un uniforme fréquent obligatoire avec insignes distinctifs 

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°6 RG : Affections provoquées par les rayonnements ionisants
  • Tableau n°64 RG : Intoxication professionnelle par l'oxyde de carbone
  • Tableaux en rapport avec des pollutions particulières

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Exposition aux polluants, aux particules fines...
  • Stress

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. REGLEMENTATION DE LA SURVEILLANCE DE LA SANTE AU TRAVAIL  (Code du travail R 4624-10 et suivants)

8.1.0. Généralités

  • La surveillance médicale des salariés en France est obligatoire avec des modalités variables
  • Depuis le 1er janvier 2017, en fonction de l’analyse des risques et de sa situation personnelle le salarié relève :
    • Soit d’une visite d’information et de prévention (VIP) assurée par un professionnel de santé
    • Soit d'un suivi individuel adapté (SIA)
    • Soit d’un suivi individuel renforcé (SIR) assurée par le médecin du travail. 
  • sauf cas particulier (apprenti de moins de 18 ans, personne handicapée, exposition à des risques spécifiques, travail de nuit ..) l'agent de sécurité relève d'une visite d'information et de prévention. 

8.1.1. Les salariés doivent bénéficier

  • d'une étude de poste
  • d'une visite d'embauche, de visites de suivi systématique, de visites à leur demande si nécessaire
  • d'examens complémentaires si nécessaire

8.2. CONTENU DE LA SURVEILLANCE MEDICALE (Voir Art R 4542-17 à 19 du code du travail)

  • Clinique: Visite d'information et de prévention (VIP) assurée par un professionnel de santé et comportant
    • un interrogatoire sur les conditions de travail, le mode de vie ; 
    • la recherche d'antécédents allergiques, de pathologies chroniques, d’addictions ; d'infections digestives ou ORL
    • un examen clinique avec la surveillance de l'indice corporel (IMC = P/T²), de l'audition, de la vision, de l’état cutané, ostéo-articulaire (recherche de TMS et/ou de troubles de la statique), de l'état cardiovasculaire, de l'état veineux, de l'état respiratoire, 
    • un bilan du stress, éventuellement
    • des conseils de santé et sécurité, etc....
  • Examens complémentaires
    • Examen approfondi de la vision en cas de travail de nuit ou sur écran
    • bilan psychologique
  • Vaccinations
    • Rappel antitétanique conseillé tous les 20 ans entre 25 et 65 ans et tous les 10 ans avant ou après ces âges.
    • Grippe, Covid
  • Suivi post-professionnel: néant sauf expositions particulières
  • Dossier médical
    • La tenue d'un dossier médical est obligatoire. Ce dossier peut être consulté par le salarié.
    • Il doit contenir les informations :
      • Sur les postes occupés et les risques liés à ces postes
      • Le résultat des visites médicales et des examens complémentaires
    • Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

L'activité n'engendre pas en elle-même des risques pour l'environnement mais une défaillance de l'agent (malaise, agression, erreur professionnelle ..) peut entraîner des risques graves pour l'environnement en fonction du type d'établissement surveillé.

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Variable selon les lieux de travail :
    • Luxmétrie en cas de travail sur écran
    • Analyse de l'air pour le travail dans les parking, les sites pollués
    • Podométrie en cas de rondes fréquentes,
    • Etude du planning, etc....

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

Technique

  • Implantation ergonomique du poste de vidéo-surveillance avec des écrans bien réglés, de taille suffisante, bien installés par rapport à l'éclairage du bureau et à l'emplacement de l'opérateur
  • Siège ergonomique de bureau
  • Procédures en cas d'urgence bien établies et régulièrement mises à jour
  • Respect des règles de sécurité pour les activités spécifiques
  • G.P.S. sur les véhicules
  • Etablissement d'un plan de prévention selon la nature du site surveillé
  • Port d'arme de défense personnelle à discuter : bombe lacrymogène

Organisationnelle

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Vêtements adaptés aux conditions climatiques et à la nécessité des déplacements
  • Système de Protection du Travailleur Isolé (PTI) pour les gardiens de nuit isolés
  • Lampe de poche personnelle
  • Hygiène de vie (café, tabac, alcool, alimentation, sport), surtout en cas d'horaires de nuit ou d'horaires atypiques
  • Equipement approprié pour éviter nuisance sonore
  • EPI adapté en fonction des sites : gants , uniforme, chaussures de sécurité, casques ….

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Premiers secours
  • Formation à la gestion des urgences
  • Formation à la gestion des conflits
  • Formation à la sécurité et aux risques spécifiques en cas d'intervenant extérieur
  • Remise à jour des connaissances (électricité, IGH, ERP, nucléaire)

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

LES CODES

LA FORMATION

AUTRES TEXTES

  • Statut particulier pour les agents de certaines entreprises : CEA, RATP, SNCF

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R252 Postes de travail isolés et dangereux ou essentiels pour la sécurité

11.3. NORMES

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

13. ADRESSES UTILES

REDACTION

  • AUTEURS : Pierrette TRILHE (médecin du travail) (SMT d'Amboise, Bléré, Loches) (37)
  • DATE DE CREATION : Janvier 2003
  • RELECTEURS : Dominik GUITTARD, Consultant IPRP-SSIAP3 / Formateur & Ingénieur en Formation, (www.spf-conseil.fr) - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Jean-Marc VOSGIEN, médiateur, formateur CSE Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Philippe Ruton Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Etudiants HSE IUT Thionville-Yutz : LALLEMAND Julia, MAKLOUFI Théo, MAVAETAU Malia-Anna, DESINDES Elisa, GUERIN clémentine
  • DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2021

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).