Fiches de métiers

   

Vous êtes professionnels de santé, universitaires,préventeurs ? Rejoignez la communauté Bossons Futé

         Un réseau pluridisciplinaire de rencontres et d’échanges

    Notre mission ? Renforcer la culture de la prévention

                                                                                                       

Toiletteur de chiens et de chats

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°64

ROME : A1503 CITP-08 : 5164 INSEE : 637d

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Toiletteur d'animaux, toiletteur pour chiens, tondeur d'animaux, technicien de l'entretien canin

2. DEFINITION

  • Le toiletteur canin est un professionnel qui s'occupe de l'hygiène et de l'entretien des animaux familiers. Il met en valeur les qualités morphologiques de l'animal en respectant les standards de toilette de chaque race. Il peut également gérer un salon de toilettage.
  • Il est capable d'intervenir aux différentes étapes de la toilette d'une race canine nécessitant démêlage, tonte et coupe aux ciseaux :
    • en respectant les consignes d'hygiène, de sécurité et d'environnement,
    • en faisant le lien entre la demande de la clientèle et les contraintes liées à la race canine et ses standards, les options technologiques qui lui sont offertes et les coûts engagés.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Il existe plusieurs formations permettant l'accès au métier
    • Niveau 3 Toiletteur canin RNCP 26742
    • Niveau 3 Brevet national de toiletteur canin
    • Niveau 3 CTM (Certificat technique des métiers) Toiletteur canin, félin et NAC RNCP 35883
    • Niveau 4 BTM (Brevet technique des métiers) Toiletteur canin et félin RNCP 34967
  • la formation se fait par l'apprentissage, le contrat de professionnalisation ou la VAE (validation des acquis de l'expérience)

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'activité peut être salarié ou autonome
  • Elle peut s'exerce
    • Au domicile des propriétaires d'animaux 
    • Dans des salons spécialisés
    • dans des cliniques vétérinaires
    • Dans des chaines de magasins d'animalerie
    • Eventuellement dans des chenils

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • Activité technique :
    • S'enquérir de la demande du client
    • Réceptionner l'animal et le mettre en confiance
    • Préparer le matériel et les accessoires nécessaires
    • Installer l'animal sur la table de tonte puis dans la baignoire
    • Réaliser les soins techniques : tonte, démêlage des nœuds, coupe des poils et des ongles, vidange des glandes anales, shampooing, rinçage, brossage, séchage, nettoyage des oreilles (parfois en fonction du client).
    • Nettoyer, désinfecter et ranger le matériel
  • Activité administrative :
    • Répondre au téléphone
    • Tenir le cahier de rendez-vous
    • Accueillir la clientèle
    • Préparer les fiches de soins
    • Préparer les factures
    • Vendre les produits d'hygiène, de cosmétique
    • Passer les commandes de fournitures
  • Nettoyage des locaux :
    • Tenir en ordre la salle d'attente
    • Faire le nettoyage des outils, des machines
    • Faire le nettoyage des sols et du mobilier
    • Eliminer les déchets dans les circuits spécifiques

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • fax, téléphone, matériel de bureautique
  • Enclos
  • Table montante, brosse, peigne, tondeuse, coupe-ongles, ciseaux, pulser, séchoir
  • stérilisateur,

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Shampooings, produits de nettoyage et/ou de désinfection

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Animaux, clients, représentants, stagiaires

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir une résistance physique suffisante pour effectuer les tâches requises
  • Être vacciné
  • Avoir un bon contact avec les animaux
  • Etre patient et bienveillant
  • Aimer le relationnel
  • Etre adroit

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : surdité, troubles du langage, maladies chroniques et cancers (à discuter selon le poste), certains petits troubles moteurs
  • Emploi peu compatible avec des allergies respiratoires et/ou cutanées, des dermatoses, une cécité

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Vente de produits pour animaux : corbeille de repos, panier de transport, collier, laisse, objets de jeux, produits d'hygiène, coupe ongle pour animaux, shampoing, produit d’esthétique.
  • Gestion d'un salon de toilettage

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Plaie par griffure ou morsure avec risque de transmission virale, bactérienne, parasitaire
  • Traumatisme par coups
  • Chutes sur sol glissant ou encombré

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Bruit, odeurs (animalières, produits biologiques)
  • Contraintes visuelles et posturales pour le travail sur écran avec station assise parfois inconfortable
  • Manutention des animaux
  • Contraintes posturales posturales pour le travail technique : station debout bras en l'air ou à l'horizontale pour la tonte, station penchée pour les shampooings, rotation du tronc, gestes répétitifs
  • contact avec les poils d'animaux 

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Produits capillaires ou de ménage pouvant provoquer des allergies

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Risque de contamination au contact des animaux

6.4.1. VIRUS

  • Rage : contamination par morsure dans les régions infectées

6.4.2. BACTERIES

  • Campylobacter jejuni : contamination digestive par les déjections
  • Colibacilles à vérotoxines (O 157:H7) : contamination digestive par les déjections des chiens
  • Hélicobacter pylori
  • Leptospirose : contamination cutanée et respiratoire par les déjections animales
  • Lymphoréticulose bénigne (maladie des griffes du chat) : contamination par morsures et griffures
  • Mycobactérium (tuberculose) : contamination respiratoire par aérosols biocontaminés
  • Pasteurellose : contamination transcutanée
  • Salmonellose : contamination digestive par les déjections, directe ou par des insectes vecteurs
  • Pseudotuberculose à yersina : contamination digestive, morsures
  • Capnocytophaga canimorsus : contamination par voie buccale

6.4.3. MALADIES PARASITAIRES

  • Transmission de puces ou de tiques et des maladies qu'elles véhiculent
  • Acariens : sarcopte de la gale (contamination cutanée)
  • Protozoaires
    • Toxoplasmose : contamination digestive à partir des déjections des chats
    • Neospora caninum : contamination digestive par le chien
  • Vers
    • Cestodes
      • Vers plats adultes
        • Taenia (dipylidium caninum) : la forme larvaire parasite la puce du chien et du chat ; contamination par ingestion de la puce
        • Botriocéphale : risque de contamination de l'eau douce par les oeufs présents dans les selles des chiens ou des chats ; contamination humaine par absorption de poissons contaminés
      • Vers plats larvaires
        • Kyste hydatique à échinococcus granulosus : contamination directe ou indirecte de l'homme par des embryophores qui vont migrer dans le foie
        • Echinococcose alvéolaire : contamination digestive directe, ou indirecte par portage par les mouches
        • Cénurose : tumeur sous cutanée ou cérébrale liée au développement de larves du ténia
    • Nématodes
      • Vers ronds adultes
        • Ankylostome : contamination transcutanée à partir des déjections contenant des larves
        • Nécator : contamination digestive à partir des déjections contenant des larves
        • Trichocéphalose : contamination digestive à partir des déjections de chiens contenant des oeufs
      • Vers ronds larvaires
        • Larva migrans cutanée : contamination cutanée avec des larves d'ankylostomes par contact avec un sol souillé par des déjections d'animal parasité
        • Larva migrans viscérale à toxocari cani et cati : contamination digestive par ingestion d'oeufs embryonnés de l'ascaris du chien ou plus rarement du chat présents dans les déjections
  • Champignons : mycoses à dermatophytes
    • Teigne à microsporum canis
    • Dermatophytie à peau glabre
    • Intertrigo, onyxis et périonyxis à tricophyton

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Gérer plusieurs activités en même temps : accueillir les clients, s'occuper d'un animal, tout en surveillant les autres
  • Travailler continu, travailler le samedi
  • Eventuellement se déplacer au domicile du client
  • Faire preuve de doigté pour conseiller les clients sur les soins à donner à son animal de comapgnie
  • Utiliser une stratégie marketing pour vendre des produits 
  • Prendre en compte les dangers pour l'environnement

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

7.1.1. REGIME GENERAL

  • Tableau n°7 RG : Tétanos professionnel
  • Tableau n°19 RG : Spirochétoses (à l'exception des tréponématoses)
  • Tableau n°28 RG : Ankylostomose professionnelle
  • Tableau n°40 RG : Maladies dues aux bacilles tuberculeux et à certaines mycobactéries atypiques : Mycobacterium avium/intracellulaire, Mycobacterium kansasii, Mycobacterium xenopi, Mycobacterium marinum, Mycobacterium fortuitum
  • Tableau n°46 RG : Mycoses cutanées
  • Tableau n°56 RG : Rage professionnelle
  • Tableau n°86 RG : Pasteurelloses

7.1.2. REGIME AGRICOLE

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Lombalgies par port de charge
  • Toutes les contaminations par l'animal non reconnues en maladies professionnelles

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. REGLEMENTATION

8.2. CONTENU 

  • 8.2.1. Visite médicale : 
    • En cas de déplacement au domicile des clients l'état de santé doit être compatible avec l'arrêté du 21 décembre 2005 fixant la liste des affections médicales incompatibles avec l'obtention ou le maintien du permis de conduire ou pouvant donner lieu à la délivrance de permis de conduire de durée de validité limitée.
    • par prudence écarter du poste les femmes enceintes non immunisées contre la toxoplasmose
  • 8.2.2. Examens complémentaires en cas de suspicion de contamination
  • 8.2.3. Vaccinations en fonction des recommandations de l'OMS
    • Tétanos
    • Grippe
    • Covid 19
  • 8.2.4. Suivi post professionnel : Pas à priori
  • 8.2.5. Dossier médical
    • Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.
    • A intégrer éventuellement dans le DMP

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Transmission d'une pathologie d'un animal à un autre ou à des humains par les mains souillées des opérateurs ou par du matériel souillé ou par des eaux contaminées par des déjections

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ergonomie du poste de travail
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail
  • Qualité de la ventilation et du renouvellement d'air 

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

Technique

  • Salle de soins d'entretien facile
  • Salle d'intervention avec des équipements à commande podale et du mobilier à roulettes, des plan de travail à bonne hauteur, d'entretien facile
  • Utilisation de shampooings doux (ce qui est la règle en raison de la sensibilité des animaux)
  • Utilisation de matériel à usage unique ou désinfection soigneuse
  • Stockage des produits sur des étagères avec préhension facile
  • Poste de secrétariat correctement installé : éclairage, orientation de l'écran, accès facile aux meubles de rangement, au téléphone

Organisationnelle

  • Appareillage électrique régulièrement contrôlé
  • Stockage des déchets et des déjections et élimination dans des containers spécialisés
  • Nettoyage des locaux en évitant la remise en suspension des poussières
  • Armoire à pharmacie régulièrement contrôlée

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Contention éventuelle des animaux et port d'une muselière
  • Gants pour la manipulation des animaux, des déjections, des litières
  • Blouse de protection 
  • Chaussures antidérapantes

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Mesures d'hygiène contre les risques biologiques
  • Gestes et postures : apprentissage de la manutention et de la gymnastique de pause
  • Conduite adaptée avec les animaux
  • Soins d'urgence : nettoyage et désinfection de toutes les plaies et excoriations

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES 

Code rural et de la pêche 

  • Art L214-6 à L214-8-2 sur les dispositions relatives aux animaux de compagnie 
    • Art L 214-6-1 IV.-L'activité de toilettage des chiens et des chats doit être exercée dans des installations conformes aux règles sanitaires et de protection animale applicables à ces animaux.
  • Art R 214-19-1 à R 214-34 sur les dispositions relatives aux animaux de compagnie 

Code de la santé publique

Code du travail

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

11.3. NORMES

  • Normes relatives aux ERP
  • INRS : Classement des agents biologiques TO 28 - 2018

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

Sur le métier

Sur les risques et les préventions

13. ADRESSES UTILES

  • Les chambres des métiers et de l'artisanat
  • Fédération française des artisans du toilettage animalier
  • Syndicat national des professions du chien et du chat (SNPCC)

REDACTION

  • AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail) (SMT d'Amboise, Bléré, Loches) (37)
  • DATE DE CREATION : Janvier 2003
  • RELECTEURS : Biaiteau Anton (IUT Besançon-Vesoul) 
  • DERNIERE MISE A JOUR : Décembre 2021

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).