Fiches de métiers

Conditionneur de volailles en abattoir

http://www.siai.it/?ityies=depositi-minimi-di-5-euro-su-trading-binario&9c1=f4 online dating while unemployed FICHE METIER BOSSONS FUTE N°43

ROME : H3302 CITP-08 : 9321 INSEE : 625d - 674b

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Conditionneur de volailles, emballeur de volailles.

2. DEFINITION

  • Prépare et conditionne sous différentes formes les volailles vidées et/ou transformées pour la mise en vente chez les commerçants, dans les grandes surfaces ou les collectivités.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est généralement accessible sans qualification ou avec des formations de niveau V.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Salle de conditionnement des abattoirs

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

site de rencontre amicale au cameroun L'activité consiste à :

  • Récupérer les morceaux en vrac en chambre froide
  • Conditionner les viandes (volailles entières, filets, abats, cuisses) après réception des pièces sur un chariot
    • soit en vrac : étiquetage du label et date de consommation par étiqueteuse manuelle, mise en caisse
    • soit sous film : pesée des pièces au poste d'étiquetage, emballage automatique par filmeuse
    • soit sous vide : réception des bacs de découpe sur palettes métalliques, passage du plastique sur le moule de presse pour mise en forme des sacs, remplissage d'un train de pochons, mise sous vide, fermeture des pochons, étiquetage, séparation des pochons, mise en bacs
  • Déposer les pièces ou les barquettes prêtes à la vente sur des chariots
  • Exécuter la préparation des commandes et l'expédition en fonction des bordereaux
  • Emballer et conditionner : déplier les cartons, mettre les volailles ou les barquettes, fermer, filmer et étiqueter les conditionnements, mettre les conditionnements sur un tapis roulant ou dans des bacs, fermer les cartons, les ranger
  • Expédier : réception des caisses pleines, empilage sur des palettes dans un ordre donné pour faciliter le chargement pour la tournée de livraison, filmage des palettes
  • Ranger des palettes au froid en attente de la tournée

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Tapis roulant, filmeuse, chariots de manutention et de rangement, transpalette

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Etiqueteuse, scotcheuse

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail isolé au sein d'une équipe

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir la capacité physique d'effectuer les tâches répétitives et à rythme rapide demandées
  • Travailler en lumière artificielle permanente
  • Travailler au froid
  • Porter des équipements de protection individuelle
  • Respecter des consignes d'hygiène strictes
  • Supporter psychologiquement le travail

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : surdité, troubles du langage, maladies chroniques et cancers, certains petits troubles moteurs.
  • Emploi peu compatible avec une cécité, des atteintes ostéo-articulaires, des dermatoses des mains.

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Action très souvent polyvalente en fonction des besoins de la production et du type de volaille

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chute de la charge, chute de plain-pied
  • Lumbago
  • Brûlures par les filmeuses
  • Blessure par cutter : main, abdomen
  • Accidents liés aux moyens de manutention

6.2.AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Rythme de travail contraint (travail à la chaîne à tous les postes)
  • Nuisances thermiques : travail au froid et à l'humidité dans les laboratoires
  • Bruit des machines
  • Odeurs
  • Lumière artificielle permanente dans les laboratoires
  • Station debout prolongée avec piétinement
  • Manutention et port de charges
  • Gestes répétitifs à cadence très rapide
  • Contraintes posturales pour exécuter le travail

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Contact potentiel avec des résidus d'antibiotiques, d'antiseptiques, de résidus de pesticides
  • Produits de nettoyage des locaux de travail

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Tétanos
  • Zoonoses : pasteurelloses, rouget du porc, ornithose-psittacose

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Travail à la chaîne, travail de nuit, travail posté
  • Horaires irréguliers avec dépassements d'horaires aux périodes de ramassage intensif pour réaliser le traitement de toutes les volailles ramenées qui doivent être tuées dans la journée
  • Rythme de travail imposé (normes de production, cadence de la machine, dépendance vis à vis d'un collègue, contrôles au moins quotidiens)

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

7.1.1. REGIME GENERAL

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°65 RG : Lésions eczématiformes de mécanisme allergique
  • Tableau n°66 RG : Rhinite et asthmes professionnels
  • Tableau n°77 RG : Périonyxis et onyxis
  • Tableau n°87 RG : Ornithose-psittacose
  • Tableau n°88 RG : Rouget du porc (Erysipéloïde de Baker-Rosenbach)
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.1.2. REGIME AGRICOLE

  • Tableau n°1 RA : Tétanos professionnel
  • Tableau n°39 RA : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°44 RA : Affections cutanées et muqueuses professionnelles de mécanisme allergique
  • Tableau n°45 RA : Affections respiratoires professionnelles de mécanisme allergique
  • Tableau n°50 RA : Pasteurelloses
  • Tableau n°51 RA : Rouget du porc (Erysipéloïde de Baker-Rosenbach)
  • Tableau n°52 RA : Ornithose-psittacose

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Verrues des doigts des mains et des paumes
  • Syndrome de Raynaud
  • Aggravation des pathologies rhumatismales en raison du travail au froid
  • Affections ORL en raison du travail au froid

8. SURVEILLANCE MEDICALE

  • Les salariés exposés au bruit, ceux effectuant un travail de nuit ou en équipes alternantes de nuit en tout ou en partie sont soumis à une surveillance médicale renforcée. Il en est de même pour ceux travaillant dans les abattoirs ou dans les chambres frigorifiques pour lesquels le contenu de cette surveillance est à l'appréciation du médecin du travail.

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche puis visites annuelles
  • Visite préalable à l'affectation puis 6 mois après et 1 an après en cas de travail de nuit
  • Recherche d'une affection dangereuse pour les autres travailleurs
  • Surveillance cutanée, circulatoire, ostéo-articulaire, respiratoire, à la recherche d'une pathologie professionnelle

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • La pratique des examens bactériologiques ou parasitologiques n'est pas systématique (circulaire du 8 mars 1995).

8.3. VACCINATIONS

  • Rappel DTPolio tous les dix ans conseillé
  • Vaccination contre l'hépatite A des personnes séronégatives à discuter

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Pas à priori

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • En cas d'exposition au bruit, conservation du dossier médical pendant au moins 15 ans après la fin de la période d'exposition.
  • Dans les autres cas, pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Risque potentiel de transmission d'une pathologie infectieuse aux consommateurs soit à partir des animaux contaminés, soit à partir des salariés malades ou porteurs sains en cas de manquement aux précautions d'hygiène

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ambiance thermique : mesurages à l'aide d'un thermomètre, d'un thermohygromètre...
  • Bruit :
    • Mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
    • Valeurs limites d'exposition :
      • niveau d'exposition quotidienne au bruit de 87 db(A)
      • ou niveau de pression acoustique de crête de 140 dB(C)
  • Eclairage : mesurages effectués à l'aide d'un luxmètre, d'un luminancemètre
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Ne traiter que des bêtes saines et respecter la réglementation concernant les méthodes de préparation des produits
  • Aide mécanique à la manutention
  • Ergonomie du poste et/ou organisation du travail
  • Insonorisation des machines et/ou des locaux
  • Sol antidérapant
  • Ventilation efficace des locaux
  • Prévoir quatre pauses effectives dans la journée
  • Prévoir un local correctement chauffé et des boissons chaudes pour le personnel exposé au froid
  • Respecter les normes d'élimination des déchets et des eaux résiduaires et de nettoyage

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Pour le travail au froid, tenue de protection adaptée et gants
  • Chaussures/bottes antidérapantes
  • Tablier de protection
  • Gants
  • Protections auditives

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation de sauveteur secouriste du travail (SST)
  • Hygiène rigoureuse des salariés au travail (lavage des mains, calot, masque, gants)
  • Hygiène des locaux et du matériel
  • Protection contre le bruit
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Zoonoses

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Arrêté du 30 avril 1996 modifiant l'arrêté du 29 mai 1995 fixant les conditions sanitaires auxquelles doivent satisfaire les ateliers de découpe de viandes de volailles
  • Circulaire DEPSE/SDTE/C 95-7011-DRT n°95-6 du 8 mars 1995 relative à la surveillance médicale des salariés procédant à la manipulation des denrées animales et d'origine animale
  • Arrêté du 14 janvier 1994 fixant les conditions sanitaires auxquelles doivent satisfaire les établissements d'abattage de volailles
  • Arrêté du 15 juin 1993 modifiant et complétant l'arrêté du 27 octobre 1975 relatif aux produits de nettoyage du matériel pouvant se trouver au contact des denrées alimentaires
  • Arrêté du 19 mars 1993 fixant, en application de l'article R.237-8 du Code du travail, la liste des travaux dangereux pour lesquels il est établi par écrit un plan de prévention markets world . Travaux de maintenance sur installations à très haute ou très basse température.
  • Circulaire n°10 du 29 avril 1980 relative à l'application de l'arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance médicale spéciale
  • Arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance médicale spéciale. Travaux effectués dans les abattoirs, travaux équarrissage Travaux effectués dans les chambres frigorifiques
  • Arrêté du 10 mars 1977 relatif à l'état de santé et l'hygiène du personnel appelé à manipuler les denrées animales ou d'origine animale
  • Décret n°71-636 du 21 juillet 1971 pris pour l'application des articles 258.259 et 262 du code rural et relatif à l'inspection sanitaire et qualitative des animaux vivants et des denrées animales ou d'origine animale
  • Circulaire n°13 SS du 20 janvier 1961 relative à l'application de l'arrêté du 22 juillet 1959 sur le port d'un tablier de protection dans le travail de la viande
  • Arrêté du 22 juillet 1959 relatif au port d'un tablier de protection dans le travail de la viande
  • Annexe à l'arrêté du 23 juillet 1947 modifié par les arrêtés des 1er février 1950, 15 octobre 1951, 13 décembre 1982, 30 juillet 1986, 28 décembre 1988, 22 novembre 1989, 22 octobre 1991 et 4 avril 1995 : Travaux salissants visés par les tableaux des maladies professionnelles annexés au décret n°46-2959 du 31 décembre 1946 codifié (Travaux d'abattage des animaux de boucherie, travaux d'abattage des volailles, travaux équarrissage, tueries particulières)

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 195 Machines à conditionner
  • R 259 Etablissement d'un plan de circulation sur les lieux de travail
  • R 307 Utilisation de roll-conteneurs dans la distribution
  • R 367 Moyens de manutention à poussées et/ou à traction manuelle

11.3.  NORMES

NORMES FRANCAISES ET EUROPEENNES  (AFNOR)

  • X35-109. Avril 1989. Limites acceptables de port manuel de charges par une personne

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Fiches de métiers. H3302 Opérations manuelles d'assemblage, tri ou emballage. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 9321 Emballeurs à la main et autres manoeuvres des industries manufacturières. (O.I.T.) (2008)
  • L'actualité des zoonoses. XXXe Symposium national de médecine agricole (Tours, le 25 avril 2003) symposium national de médecine agricole. DMT 96 TD 87 - 4ème trmestre 2003. (INRS)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 625d Opérateurs de la transformation des viandes - 674b Ouvriers de la production non qualifiés de la transformation des viandes. (INSEE) (2003)
  • Epidémies d'ornithose dans un abattoir de volailles. DMT 85 TF 99 - 1er trimestre 2001. (INRS)
  • Résultats de l'enquête "SUMER 94". Expositions aux contraintes et nuisances dans les industries agricoles et alimentaires. Ministère du travail 74 TE 58. Documents pour le médecin du travail, n°74, 2e trimestre 1998. (INRS)
  • Compréhension et prévention des troubles musculo-squelettiques : le cas d'une chaîne de découpe de dindes sur obus. Mémoire présenté en vue d'obtenir le diplôme d'ingénieur CNAM en ergonomie. (CNAM) (1997)
  • Hygiène et sécurité. Abattage des volailles en sourdine. Travail et sécurité, n°566, novembre 1997. (INRS)
  • NOSTRA secteur 760

binУЄre optionen paypal click here AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail) (SMT d'Amboise, Bléré, Loches) (37), Bernadette Berneron (médecin du travail) (SMT d'Amboise, Bléré, Loches) (37)
http://tc12bercy.fr/parazitu/2427 DATE DE CREATION : Septembre 2004
http://www.jsaspecialists.com/?niomas=How-i-trade-binary-options-youtube-strategies&4ec=60 DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2010

Commentaires

köpa sildenafil accord Réagir à cette fiche

go Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).