Fiches de métiers

Chef d'équipe – SSIAP 2 – ERP - IGH

enter site FICHE METIER BOSSONS FUTE N°435

ROME : K2502

CITP-08 : 5414

INSEE : 534a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

2. DEFINITION

  • Le chef d’équipe des services de sécurité incendie (SSIAP 2) mon copain flirt avec d'autres filles assure la prévention et la sécurité incendie dans les établissements recevant du public (ERP) et les immeubles de enter site grande hauteur (IGH).
  • Ses missions s’exercent dans le cadre des textes législatifs et réglementaires en vigueur concernant les établissements recevant du public et les immeubles de grande hauteur (notamment sur les conditions à remplir).

3. FORMATION – QUALIFICATION

  • Pour exercer comme chef d’équipe de http://www.lahdentaiteilijaseura.fi/?siftifkar=bin%C3%A4ra-optioner-svenska-m%C3%A4klare&fdc=38 Sécurité Incendie et d’Assistance aux Personnes il faut se trouver dans l’une des situations suivantes :
    • Être titulaire de la qualification de chef d'équipe de service de sécurité incendie et d'assistance à personnes (SSIAP 2)
    • être ou avoir été, pendant un an, au minimum sous-officier des sapeurs-pompiers professionnels ou volontaires, des pompiers militaires de l'armée de terre, des pompiers militaires de l'armée de l'air, des marins-pompiers de la marine nationale et titulaire du PRV 1 ou de l'AP 1 ou du certificat de prévention délivré par le ministère de l'intérieur et avoir suivi le module complémentaire. Ces dispositions doivent entraîner la remise du diplôme de SSIAP 2 par équivalence.
    • être ou avoir été, au minimum adjudant, des sapeurs-pompiers professionnels ou volontaires, des pompiers militaires de l'armée de terre, des pompiers militaires de l'armée de l'air, des marins-pompiers de la marine nationale et titulaire de l'unité de valeur des sapeurs-pompiers PRV 2 ou de l'AP 2 ou du brevet de prévention délivré par le ministre de l'intérieur
    • Être titulaire du bac professionnel spécialité " sécurité prévention " et avoir exercé l'emploi d'agent de sécurité pendant 1 607 heures durant les vingt-quatre derniers mois ;
    • Être titulaire du brevet professionnel d'agent technique de prévention et de sécurité et avoir exercé l'emploi d'agent de sécurité pendant 1 607 heures durant les vingt-quatre derniers mois
    • Justifier de la décision du ministère de l'intérieur
  • Un recyclage est obligatoire tous les 3 ans pour les agents en poste (codifié par l’Arrêté du 2/5/2005)
  • En outre il faut être titulaire de l’AFPS ou PSC1 acquis depuis moins de 2 ans ou du CFAPSE, PSE1 ou SST en cours de validité.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

opcje binarne narzedzia 4.1. LIEUX D'ACTIVITE – STATUT

go to site 4.2. ACTIVITE PRINCIPALE :

La mission du chef d’équipe consiste à assurer la sécurité des personnes et la sécurité incendie des biens en assurant un certain nombre de tâches

  • http://blossomjar.com/pacinity/2378 Technique
    • Entretien et vérification élémentaire de l’installation de sécurité et suivi du plan de contrôle réglementaire
    • Lecture et manipulation des tableaux de signalisation et suivi de l’entretien et de la vérification
    • Rondes complémentaires de sécurité : éclairage, clés, moyens de communication …
    • Délivrance des permis feux :
      • Analyse du  risque généré par les travaux
      • Consignes de sécurité
    • Gestion des incidents ascenseurs
      • Veiller aux conséquences en matière de sécurité de l'arrêt d'un ascenseur
      • Proposer des mesures visant à ne pas remettre en cause le niveau de sécurité
    • Hygiène et sécurité du travail en matière de sécurité incendie
      • Réception et transmission des informations pour danger graves et imminents (droit de retrait)
      • Droit d’arrêt des travaux
  • site de rencontre gratuite et sУЉrieuse Administrative
    • Compte-rendu aux autorités hiérarchiques : élaboration des comptes rendus oraux et écrits
    • Application des consignes de sécurité
      • Connaissance des consignes et mise en oeuvre
      • Suivi de la main courante
      • Gestion des incidents
    • Accompagnement de la commission de sécurité et d’accessibilité : présentation du registre de sécurité et réponse aux questions
  • D'encadrement du personnel
    • Accueil et intégration des nouveaux arrivants
    • Management de l'équipe de sécurité
      • Elaboration des plannings de son équipe
      • Etablissement du planning des rondes
      • Programmation des activités de surveillance et d’entretien
      • Vérification des acquis
      • Contrôle des activités
      • Passation des consignes
    • Formation
      • Instruction des agents de niveau 1
      • Contrôle des connaissances et vérification des acquis
      • Formation des services locaux de sécurité
  • Gestion des situations de crise
    • Assistance à personnes au sein des établissements où il exerce
    • Surveillance des installations du PCS
    • Direction ou assistance au commandant des opérations de secours (COS) en situation de crise ou lors des sinistres
    • Communications avec les équipes d’intervention et coordination des secours

Elle nécessite

  • Des connaissances réglementaires
    • Connaitre la réglementation
    • Connaitre les principes généraux de sécurité incendie et la réglementation concernant
      • Implantation, desserte et voirie, isolement
      • Matériaux de construction
      • Cloisonnement
      • Dégagement
      • Désenfumage
      • Eclairage normal de sécurité
      • Installations techniques
      • Moyens de secours et alarme
  • Des connaissances techniques
    • Méthode de protection individuelle
    • Connaissance des causes des incendies des moyens d’extinction
    • Méthode d’extinction d’un début d’incendie
    • Principes d’accessibilité et de mise en service des moyens de secours
    • Evacuation des occupants
  • Des savoir-faire
    • Savoir accueillir et intégrer un nouvel agent
    • Savoir organiser une formation
    • Motiver son équipe et organiser des exercices
    • Gérer les conflits
    • Gérer une alarme
    • Gérer une évacuation
    • Gérer les documents administratifs
  • Des savoir être
    • Réactivité
    • Rigueur et respect des procédures
    • Bonne expression écrite et orale
    • Adaptabilité
    • Esprit d’analyse.

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Informatique et bureautique dans le poste de sécurité
  • Matériel de lutte contre l’incendie : extincteurs, RIA, sprinklers, etc.
  • Tableaux et armoires électriques
  • Centrale de désenfumage
  • Moyens de communication mobile
  • Défibrillateur

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Documents
    • Code du travail
    • Code de la construction et de l’habitat  (Art R 123-4 et R 122-9,  etc…)
    • Consignes de sécurité, registre de main courante, fiches actions
    • Notices et documents divers concernant les tableaux de signalisation
    • Référentiel du lieu d’exercice
    • Fiches feux
    • Registre de sécurité
  • Matériel
    • Matériel de premier secours
    • Masque de protection respiratoire
    • Agents externes : poudre, neige carbonique, sable, eau (avec ou sans additif)

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Tout public et personnels des établissements en fonction des sites
  • Chef d'équipe et collègues
  • Service départemental de sécurité et d'incendie
  • Commission de sécurité
  • Police secours
  • Fournisseurs et contrôleurs de matériel
  • Responsables Sûreté et Sécurité des sites d’accueil

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Remplir les conditions administratives requises (formation et Maintiens des acquis, autorisation préfectorale)
  • Avoir suivi la formation SSIAP et ses remises à niveau
  • Etre titulaire de l'AFPS ou du PSC1 ou du SST en cours de validité
  • Avoir l'aptitude physique à exécuter les tâches requises (selon les postes : travail assis, travail debout, rondes, travail de nuit, horaires atypiques, travail sur écran ...)
  • Avoir une bonne vision diurne et nocturne
  • Etre capable de retranscrire des anomalies sur la main courante
  • Avoir un bon contact avec le public (selon les postes)
  • Faire preuve de sang froid
  • Connaître, respecter et faire respecter les consignes de sécurité spécifiques
  • Respecter les procédures

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles et d'en remplir les conditions administratives l’emploi peut être accessible sur certains postes à des travailleurs présentant des handicaps moyennant des adaptations : certaines maladies chroniques et cancers, certains troubles moteurs mineurs
  • Emploi peu compatible avec la surdi-mutité, les pathologies ostéo-articulaires et rachidiennes lourdes, certaines pathologies psychiatriques, l'alcoolisme et l'usage de produits altérant la vigilance
  • Emploi incompatible avec la cécité

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

Responsable de maintenance

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Risques liés à un accident sur les lieux de travail :
    • de graves intoxications (monoxyde ou au dioxyde de carbone .. )
    • des brulures
    • des blessures par projection
    • soit en raison du risque spécifique à l'activité du lieu surveillé (usine chimique, site SEVESO, dépôt pétrolier, parkings souterrains, métros) : les explosions, les incendies peuvent causer
    • soit en raison d'actes de malveillance : attentat, sabotage
  • Risque non spécifique de chute de plain pied ou de hauteur notamment au moment des rondes à pied, nécessitant une vigilance accrue lors des rondes effectuées de nuit.

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Ronde à pied
  • Travail assis devant les écrans de vidéosurveillance avec contraintes posturales pour les visualiser tous
  • Fatigue visuelle en cas de surveillance de plusieurs écrans en continu
  • Fatigue visuelle en cas de circulation dans des zones avec des éclairages très variables
  • Bruit des alarmes
  • Gestes répétitifs : ouverture/fermeture des portes
  • Port de matériel : clés, cartes magnétiques, dispositifs de communication interne et externe …

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Gaz toxiques dans les parkings souterrains (CO, NO2 ...)
  • Exposition aux fumées (avec présence de CO provenant de la combustion incomplète de matières organiques, et de CO2 présent dans les installations d'extincteurs fixes), aux particules fines ....
  • Expositions aux dangers des lieux spécifiques

6.5. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Expositions aux dangers des lieux spécifiques

6.4. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Travail isolé le plus souvent
  • Travail en équipe alternante : 2X8, 3X8, 5X8
  • Travail de nuit
  • Travail en vacation de 12 heures
  • Travail en horaires décalés pour couvrir les horaires d'ouverture du site
  • Travail le week-end et les jours fériés
  • Port d'un uniforme possible

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°64 RG : Intoxication professionnelle par l'oxyde de carbone
  • Tableaux en rapport avec des pollutions particulières

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Exposition aux polluants, rayonnements ionisants (surveillance dans le cadre d’activité nucléaire), aux particules fines...
  • Stress

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. REGLEMENTATION

Cas général

  • Une visite d’information et de prévention assurée par un professionnel de santé doit être effectuée dans les 3 mois qui suivent l’embauche
    • La visite d’information donne lieu à la délivrance d’une attestation de suivi remise au salarié et à l’employeur
    • La VIP reste valable en cas de changement d’entreprise si l’emploi occupé présente des risques équivalents.
  • Des visites périodiques tous les 5 ans et des examens à la demande sont également prévus pour les salariés

Cas particuliers

  • La visite d’information et de prévention doit être effectuée avant l'embauche pour les travailleurs de nuit
  • La périodicité des visites ne doit pas dépasser 3 ans pour ces mêmes expositions

Visite de suivi individuel renforcé

  • Une visite de suivi individuel renforcé réalisée par un médecin est obligatoire pour les travailleurs occupant des postes à risque, exposés aux rayonnements ionisants ...
  • La périodicité des visites ne doit pas dépasser 2 ans

8.2. CONTENU

  • Clinique
    • Recherche d'antécédents allergiques, de pathologies chroniques, d’addictions
    • Surveillance de l’état cutané, ostéo-articulaire et cardiovasculaire et respiratoire
    • Bilan du stress
    • En cas de conduite, contrôle de l’aptitude en fonction de l’arrêté du 18 décembre 2015
  • Examens complémentaires
    • Selon la clinique
  • Vaccinations
    • Mise à jours de la vaccination DTP puis rappel tous les 20 ans entre 25 et 65 ans
  • Suivi post professionnel
    • Néant, sauf en cas d'exposition à des risques spécifiques
  • Dossier médical
    • Sauf expositions particulières, pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • L'activité n'engendre pas en elle-même des risques pour l'environnement mais une défaillance de l'agent (malaise, agression, erreur professionnelle..) peut entraîner des risques graves pour l'environnement en fonction du type d'établissement surveillé.

10. ACTIONS PREVENTIVES

Les activités de chef d’équipe sécurité incendie peuvent entrer dans le champ d'application des textes sur la pénibilité en raison des contraintes suivantes : bruit, travail de nuit, travail en équipes successives alternantes

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Variable selon les lieux de travail :
    • Luxmétrie en cas de travail sur écran
    • Analyse de l'air en cas de travail dans les parkings ou dans des lieux à pollution spécifique
    • Podométrie en cas de rondes fréquentes,
    • Etude du planning,
    • Questionnaire de dépistage du stress
    • etc....

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Implantation ergonomique du poste de sécurité avec des écrans bien réglés, de taille suffisante, bien installés par rapport à l'éclairage du bureau et à l'emplacement de l'opérateur
  • Siège ergonomique de bureau
  • Procédures en cas d'urgence bien établies et régulièrement mises à jour
  • Respect des règles de sécurité pour les activités spécifiques
  • G.P.S. sur les véhicules
  • Etablissement d'un plan de prévention régulièrement mis à jour selon la nature du site surveillé
  • Respect de la mise à jour réglementaire professionnelle régulière

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • DATI : Dispositif d'Alarme/Alerte Travailleur Isolé.
  • Lampe de poche personnelle
  • Hygiène de vie (café, tabac, alcool, alimentation, sport), surtout en cas d'horaires de nuit ou d'horaires atypiques

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Le feu
  • Premiers secours
  • Formation à la gestion des urgences
  • Formation à la gestion des conflits
  • Formation à la sécurité et aux risques spécifiques en cas d'intervenant extérieur
  • Remise à jour des connaissances (électricité, IGH, ERP, nucléaire)
  • Manœuvre mensuelle
  • Secourisme
  • Remise à niveau et recyclage triennal
  • Pour les sites équipés d'ascenseurs et de nacelles : formation ascenseurs et/ou nacelles

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

LES CODES

  • Code de la construction et de l'habitation
    • Classification des matériaux R 121-1 à 13
    • Dispositions de sécurité relatives aux immeubles de grande hauteur Art R 122-1 à 29
    • Protection contre les risques d’incendie et de panique dans les immeubles recevant du public Art R 123-1 à 56
    • Adaptation des constructions pour le temps de guerre Art R 124-1
    • Sécurité et protection contre l’incendie
  • Code général des collectivités territoriales
  • Code du travail
    • Articles R4512-6 à R4512-10 du Code du travail : Plan de prévention
    • Art R 4624-10 à 45 : Suivi individuel de l’état de santé du travailleur

LES TEXTES

  • Sur la formation et l’exercice professionnel
    • Arrêté du 27 juin 2017 portant cahier des charges applicable à la formation initiale aux activités privées de sécurité
    • Arrêté du 27 février 2017 relatif à la formation continue des agents privés de sécurité
    • Arrêté du 24 décembre 2009 imposant aux organisateurs de salons de désigner un chargé de sécurité pour les ERP Type T, pour les types L non obligatoire.
  • Sur la sécurité incendie
    • Arrêté du 30 décembre 2011 portant règlement de sécurité pour la construction des immeubles de grande hauteur et leur protection contre les risques d'incendie et de panique
    • Arrêté du 22 juin 1990 modifié portant approbation des dispositions générales du règlement de sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP). (voir code de la construction sur les ERP)
    • Arrêté du 25 juin 1980 modifié portant approbation des dispositions générales du règlement de sécurité contre les risques d'incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP).
    • Arrêté du 18 octobre 1977 modifié portant règlement de sécurité pour la construction des immeubles de grande hauteur et leur protection contre les risques d'incendie et de panique (voir code de la construction sur les IGH)
  • Autre
    • Arrêté du 4 juillet 2017 portant création du label « sécurité civile française »
    • Statut particulier pour les agents de certaines entreprises : CEA, RATP, SNCF

11.2. RECOMMANDATIONS

  • Recommandations de la CNAMTS
    • R252 Postes de travail isolés et dangereux ou essentiels pour la sécurité
  • Recommandations et référentiels du Ministère de l’intérieur
  • Guide d’organisation des événements rassemblant du public (SDIS de l’Ain – Les maires ruraux de l’Ain – préfecture de l’Ain)
  • Guide des procédures à l’usage des maires – Dossier n° 6 : Etablissements recevant du public (Préfecture du Pas-de-Calais)

11.3. NORMES

  • AFNOR : 5 normes phares
    • Partie 1 : robinets d'incendie armés équipés de tuyaux semi-rigides La nouvelle édition de ce recueil majeur inclut tous les textes révisés et publiés depuis 2011. Elle se structure de la façon suivante : - La première partie, dédiée à la normalisation, rassemble les textes généraux et ceux consacrés aux extincteurs d'incendie, aux systèmes de sécurité incendie (SSI), de détection, d'alarme d'incendie et de désenfumage. Elle contient également les normes relatives aux installations de lutte contre l'incendie, à l'ingénierie de la sécurité et à l'amélioration de la protection incendie des bâtiments d'habitation existants.
    • La deuxième partie réunit les informations réglementaires concernant les produits de construction et la sécurité incendie dans les ERP, les bâtiments d'habitation et les lieux de travail.
    • La troisième partie, centrée sur la certification, fait le point sur les diverses marques NF existantes. Avec Sécurité incendie sur CD-ROM, les fabricants de matériel, les responsables sécurité mais aussi les assureurs et les sociétés de maintenance, disposeront d'une information complète pour mener à bien leurs missions au quotidien.
    • NF X08-070 (juin 2013) Informations et instructions de sécurité - Consignes et instructions, plans d'évacuation, plans d'intervention, plans et documentation technique de sécurité
    • NF S61-936 (mai 2013) Systèmes de sécurité incendie (SSI) - Équipements d'alarme pour l'évacuation (EA) - Règles de conception
    • NF S61-970 (février 2013) Règles d'installation des Systèmes de Détection Incendie (SDI)
    • NF EN 62034 (décembre 2012) Systèmes automatiques d'essai pour éclairage de sécurité sur batteries
    • NF EN 671-1 (juin 2012) Installations fixes de lutte contre l'incendie - Systèmes équipés de tuyaux
  • AFNOR autres normes
    • NF S32-001 : signal sonore d’évacuation d’urgence
    • NF ISO 23932 : Ingénierie de la sécurité incendie – Principes généraux
    • NF ISO 29904 : Chimie de la combustion – production et mesurage des aérosols

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

Classifications

  • ROME Les fiches métiers. K2502 Management de sécurité privée (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 5414 Agents de sécurité. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 534a Agents civils de sécurité et de surveillance. (INSEE) (2003)

Formations

Autre

13. ADRESSES UTILES

REDACTION

  • AUTEURS : Dominik GUITTARD, Consultant IPRP-SSIAP3 / Formateur & Ingénieur en Formation, (www.spf-conseil.fr) - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Pierrette TRILHE (médecin du travail retraitée) (37) Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ;
  • DATE DE CREATION : Janvier 2018
  • RELECTEURS :
  • DERNIERE MISE A JOUR :

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).