Fiches de métiers

Coordinateur d'édition

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°378

ROME : E1105
CITP-08 : 2434 INSEE : 353a ; 464a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

Assistant d’édition, secrétaire d’édition, éditeur, directeur éditorial, conseiller littéraire…

2. DEFINITION

L’éditeur assure, seul ou équipe, la conceptualisation et la réalisation de publications, sur supports papier ou numérique. Il pilote éventuellement la promotion, la diffusion et la distribution de ces produits.

3. FORMATION - QUALIFICATION

L’emploi est accessible avec une formation de niveau III ou II (type IUT, BTS ou MASTER).

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Statut :
    • Salarié à temps complet le plus souvent.
    • Des éditeurs indépendants (à domicile) commencent à voir le jour, mais c’est encore très marginal.
  • Entreprise : le plus souvent en poste fixe dans une maison d’édition, une agence de presse, une entreprise ou une association publiant elle-même des rapports/newsletter.
  • Locaux : dans les bureaux de l’entreprise.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • L'éditeur s'occupe de  :
    • prospecter pour trouver de nouveaux projets
    • faire des études de marché
    • établir les contrats avec les auteurs et les prestataires extérieurs
    • lire, sélectionner, préparer, corriger et valider les manuscrits et/ou les illustrations
    • concevoir la maquette, la mise en pages, l’intégration des textes et/ou des illustrations (le « pré-presse »)
    • vérifier le façonnage, l’impression et la livraison des ouvrages, ou d’être en lien avec le service fabrication
    • coordonner les équipes autour d’un projet éditorial
    • vérifier le respect du planning
    • gérer le budget
    • assurer la promotion des nouveautés auprès des représentants commerciaux
    • aller à la rencontre de publics spécifiques (salons, foires, librairies, écoles, etc.)
  • L’éditeur peut avoir des missions très variées selon qu’il travaille seul ou en équipe, dans une petite ou grande structure, spécialisée ou non : il peut par exemple travailler pour les secteurs classiques de librairies (littérature, beaux-arts, livres pratiques, guides de voyages, langues, etc.), mais aussi pour des musées, des magazines, des agences de presse (presse spécialisée pour des entreprises)… L’élément commun sera toujours la naissance d’un ouvrage, sa conceptualisation et sa réalisation.

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

Ordinateur, matériel de bureau, téléphone, imprimante, fax, scanner, massicot.

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

Presse spécialisée, livres, cartes, illustrations, logiciels de Publication Assistée par Ordinateur (PAO).

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

Hiérarchie (éditeur junior, éditeur senior, directeur de secteur, directeur de collection, etc.) et occasionnellement public direct (auteurs, maquettistes, fabricants, représentants commerciaux, libraires, clients dans les salons…)

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Être polyvalent et curieux
  • Être rigoureux et très organisé
  • Avoir un bon sens du relationnel et de la diplomatie
  • Connaître les logiciels de mise en pages, la bureautique et le code ortho/typographique

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

La surdi-mutité n’est pas un obstacle moyennant des adaptations, tout comme les troubles moteurs et les maladies chroniques, si la capacité de travail sur écran est conservée.

En revanche, le poste est peu compatible avec la cécité, sauf travail pour les aveugles et les malvoyants.

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

Directeur de collection (il est responsable d’une équipe d’éditeurs), assistant de rédaction (il travaille souvent dans les agences de presse, et concentre son activité sur la gestion du texte – relecture, préparation, correction –).

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DE TRAVAIL

  • Plaie, coupures, voir amputation, par outils : notamment en cas d’utilisation du massicot
  • Lumbago : port de charge (manuscrits, ouvrages et documents pour les études de marché, encyclopédies pour les recherches) ou manutention en cas de mise en place dans les salons ou les foires...

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Troubles musculo-squelettiques en cas d'ergonomie inadaptée du poste de travail ou de contraintes posturales (penché sur des documents)
  • Fatigue visuelle en fonction de l'éclairage artificiel ou naturel et ergonomique du poste de travail
  • Bruit des réunions éventuellement

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Ozone des photocopieurs
  • Encres de fax et d’imprimantes

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

Risque éventuel lié au contact occasionnel avec le public

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Charge mentale importante
  • Nécessité de suivre plusieurs dossiers en même temps
  • Amplitudes horaires supérieures à 12h en période de bouclage
  • Possibilité de relations conflictuelles dans l’équipe ou avec la hiérarchie
  • Respect des délais pour "livraison"
  • Capacités de coordination

7. FACTEURS DE RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

Tableau n°57 RG : affections péri-articulaires provoquées par certains gestes et postures de travail

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Cervicalgies en raison des mauvaises positions au poste de travail sur écran
  • Fatigue, Stress

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITES MEDICALES

  • Visite d’embauche puis visite périodique en fonction de la réglementation (tous les deux ans)
  • En raison du travail sur écran, examen approprié des yeux et de la vue : acuité visuelle, phories, vision stéréoscopique, vision des couleurs
  • Examen clinique standard avec test d’évaluation de la charge mentale et de la souffrance mentale

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audiométrie de base si nécessaire
  • Examen ophtalmologique par un spécialiste si nécessaire

8.3. VACCINATIONS

  • DTP tous les 10 ans conseillés
  • Vaccinations spécifique en cas de déplacement à l'international

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

Néant

8.5. DOSSIER MEDICAL

Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Aucune nuisance directe, car la mise au pilon des stocks a un impact faible : la plupart des ouvrages pilonnés sont transformés en pâte à papier réutilisable.
  • En revanche, l’impact écologique est conséquent avec les encres d’imprimerie (impossibles de les recycler en raison de la forte concentration d’huile), même si des encres végétales commencent à voir le jour.

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Etude de l’aménagement de l’espace de travail : dimensions, implantation de l'écran...
  • Qualité de l'éclairage : luxmétrie, luminancemétrie
  • Ambiance thermique (température, hygrométrie, climatisation)

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Massicot avec protection de la lame
  • Poste de travail bien aménagé
  • Calendrier établi à l’avance afin d’éviter les surcharges de travail et le stress

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Correction des amétropies et des hétérophories
  • Formation professionnelle (nouvelles technologies, marketing, gestion de projets, etc.)

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation à l'usage des outils informatiques
  • Gestion du stress
  • Gestion des conflits
  • Techniques de communication

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

11.2. RECOMMANDATIONS

11.3. NORMES

- NF EN ISO 9241-1. Mai 2001. Exigences ergonomiques pour le travail de bureau avec terminaux à écrans de visualisation (TEV). Partie 1 : Introduction générale

- NF EN 527-1. Mai 2000. Mobilier de bureau - Tables de travail de bureau

- NF EN 1335. Juin 2000. Mobilier de bureau - Sièges de travail de bureau

- NF X 35-102. Décembre 1998. Conception ergonomique des espaces de travail en bureaux

- NF EN ISO 9241-11. Juin 1998. Exigences ergonomiques pour le travail de bureau avec terminaux à écrans de visualisation (TEV). Partie 11 : lignes directrices concernant l'utilisabilité

- NF EN ISO 941-10. Septembre 1996. Exigences ergonomiques pour le travail de bureau avec terminaux à écrans de visualisation (TEV). Partie 10 : principes de dialogue

- NF X 35-103. Octobre 1990. Ergonomie - Principes d'ergonomie visuelle applicables à l'éclairage des lieux de travail

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers : E 1105 Coordination d'édition (Pôle emploi) (2009)
  • Classification internationale type des professions (CITP-08) : 2434 Spécialistes des ventes, technologies de l'information et des communications ((O.I.T.)(2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003)
    • 353a Directeurs de journaux, administrateurs de presse, directeurs d'éditions (littéraire, musicale, audiovisuelle, multimédia)
    • 464a Assistants de la publicité, des relations publiques (indépendants ou salariés)

12. ADRESSES UTILES

  • Syndicat national de l'édition : www.sne.fr
  • Legirance.gouv.fr

AUTEURS : Anne LAGARDE (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)(Editrice)((75) ; Florence TALLANDIER (médecin du travail)(GISMA)(10) ; Pierrette TRILHE (Médecin du travail retraitée)(37) 
DATE DE CREATION : Mars 2013
DERNIERE MISE A JOUR :

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).