Fiches de métiers

Equarrisseur

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°374

ROME : H2102
CITP-08 : 7511, 9212
INSEE : 625d - 674b

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Découpeur, écorcheur, ramasseur de carcasses,
  • Conducteur de machine de préparation de farines animales
  • Opérateur sur machine à incinération.

2. DEFINITION

  • L'équarrisseur récupère les animaux morts dans les élevages, les services vétérinaires, les accidents de la route.
  • Le produit de cette collecte est trié puis traité pour devenir des farines animales, des combustibles ...
  • La loi du 31 décembre 1975 oblige les équarrisseurs à accepter et à traiter tous les cadavres animaux de plus de 40 kg dans un certain périmètre (y compris celui des cachalots, baleines ou autres mammifères échoués et morts). En contrepartie ils sont autorisés à collecter les sous-produits des abattoirs situés dans cette zone, et à les valoriser afin d'en tirer une rémunération.

3. FORMATION - QUALIFICATION

L'emploi est généralement accessible sans qualification pour les activités de base.

Un diplôme professionnel peut être requis pour la conduite des machines.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Abattoirs, ateliers de produits carnés, cliniques vétérinaires, fermes ou zones industrielles d’élevage d’animaux,, routes et autoroutes...
  • IPCE (Installation classée pour la protection de l'environnement) : Entreprises de recyclage des déchets animaux agréées ou enregistrées par le préfet sur la base des règles sanitaires fixées par arrêté du ministre chargé de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

4.2.1. Le ramassage

  • La collecte
    • L'équarrisseur assure le ramassage dans les différents lieux de présence d'animaux morts.
    • Il peut être amené à stocker les cadavres dans des dépôts secondaires en attendant le transport vers des usines de traitement
  • le Tri : L'équarrisseur doit récupérer et trier les déchets animaux selon deux catégories :
    • Les matières à haut risque
      • ce sont les déchets animaux qui sont suspectés de présenter des risques sérieux pour la santé des personnes ou des animaux ;
        • tous les animaux morts détenus à des fins de production agricole,
        • les produit non contrôlés par les services vétérinaires,
        • les produits avariés,
      • ces matières doivent être acheminées vers des usines de transformation de matière à haut risque = une usine dans laquelle les déchets animaux sont soumis à traitement ou transformation en vue de la destruction des agents pathogènes. Ces farines peuvent ensuite être livrées aux cimentiers ou enfouies.
    • Les matières à faible risque
      • ce sont les déchets animaux qui ne présentent pas de risques de propagation de maladies transmissibles ou biologiques aux animaux ou à l'homme ;
      • ces matières sont transformées dans des usines de transformation à faible risque produisant des aliments pour animaux ou des usines de préparation de produits techniques ou pharmaceutiques = une usine dans laquelle les matières à faible risque sont transformées en ingrédients à inclure dans les aliments pour animaux ou en farine de poisson.

4.2.2. Le traitement des produits à haut risque dans les centres d'équarrissage

 

  • La réception des cadavres sur des aires de déchargement

  • La dépouille pour récupérer la peau, les cornes ...afin de les valoriser
  • Le broyage des dépouilles
  • L'incinération dans le respect de la réglementation
    • Déshydratation et récupération de l'eau
    • Cuisson Stérilisation à 133°, sous 3 bars de pression, pendant 20 minutes
    • Pressage pour extraire les graisses utilisées comme combustible
    • Stockage des farines en silo et des graisses en silo chauffé

  • Le nettoyage des locaux, du matériel et des camions
    • les eaux usées doivent être traitées avant rejet dans la nature
  • Le traitement des effluents
    • Déchets animaux
    • Liquides organiques, ammoniaque, nitrates
    • Gaz de fermentation
    • Boues de la station dépuration

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Remorque, véhicule tout-terrain ou pick-up
  • Poulie, trémie, tapie roulant
  • Broyeur
  • Four à incinération
  • Silos

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Source d'énergie et/ou combustible
  • Eau
  • Détergents

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Eleveurs
  • Vétérinaires
  • Bouchers
  • Services publics (pompiers ...)

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Travailler au froid ou au chaud selon les saisons
  • Supporter les odeurs
  • Avoir la résistance physique suffisante pour les manutentions
  • pouvoir supporter des contraintes posturales
  • Respecter des consignes d'hygiène strictes
  • Supporter psychologiquement le travail

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

Sous certaines conditions l'emploi peut être accessible à certaines catégories de travailleurs (déficit auditif, handicap intellectuel léger ....)

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • En raison de la variété des tâches le salarié peut être amené à occuper un ou plusieurs postes
  • Dans la filière à faible risque : ramassage, transport et livraison
  • Dans la filière à haut risque : ramassage, transport ou travail en usine

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DE TRAVAIL

  • Chute de plain pied ou de la charge
  • Blessure par outil
  • Infection secondaire d'une coupure, panaris
  • Lombalgie d'effort
  • Brûlures par jet de vapeur sous pression
  • Intoxication par les gaz

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Bruit des machines
  • Odeurs
  • Travail au froid ou à la chaleur
  • Manutention manuelle ou mécanique
  • Gestes répétitifs et contraintes posturales

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Contact potentiel avec des résidus d'antibiotiques, d'antiseptiques, des résidus de pesticides
  • Produits de nettoyage et de désinfection

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Germes variés liés : aux animaux malades et aux souillures des camions de collecte et des locaux
  • Tétanos, colibacilles, pasterelloses, tularémie ...

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Horaires irréguliers avec dépassements d'horaires aux périodes de ramassage intensif
  • Supporter psychologiquement ce type d'activité

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

7.1.1. REGIME GENERAL

Risque infectieux : les travaux d'équarrissage exposent à des agents biologiques ; certaines infections sont reconnues en maladie professionnelle

Risque allergique :

Risque physique :

  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes. Travaux effectués dans les abattoirs et les entreprises équarrissage

7.1.2. REGIME AGRICOLE

Risque infectieux :

Risque allergique :

  • Tableau n°44 RA : Affections cutanées et muqueuses professionnelles de mécanisme allergique

  • Tableau n°45 RA : Affections respiratoires professionnelles de mécanisme allergique

Risque physique :

  • Tableau n°39 RA : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail

  • Tableau n°57 bis RA : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle habituelle de charges lourdes. Travaux effectués dans les abattoirs et entreprises équarrissage

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Aggravation des pathologies rhumatismales en raison du travail au froid
  • Affections ORL en raison du travail au froid
  • Ampoules, durillons
  • Insuffisance veineuse
  • Panaris des doigts par piqûre septique
  • Syndrome de Raynaud
  • Verrues des doigts des mains et des paumes
  • Zoonoses ne figurant pas ans dans les tableaux de maladies professionnelles : salmonellose, listériose, campibactériose, certaines infections à Escherichia coli, encéphalopathie spongiforme bovine (ESB) responsable chez l'homme du nouveau variant de la maladie de Creutzfeldt-Jakob.

8. SURVEILLANCE MEDICALE

  • Les salariés exposés au bruit, ceux effectuant un travail de nuit ou en équipes alternantes de nuit en tout ou en partie sont soumis à une surveillance médicale renforcée.
  • Les travailleurs exposés aux risques biologiques, aux températures extrêmes aux gestes répétés, aux horaires de nuit doivent être intégrés dans la prévention des risques de la pénibilité, en particulier posséder une fiche d'expositions aux risques.

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite préalable à l'affectation
  • Puis visites périodiques en fonction de la réglementation concernant le niveau et le type d'exposition au danger  (travail de nuit ..)
  • Surveillance cutanée, circulatoire, ostéo-articulaire, respiratoire, à la recherche d'une pathologie professionnelle

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audiogrammes  périodiques en cas d'exposition au bruit : (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail)
  • Dépistage éventuel d'une infection

8.3. VACCINATIONS

  • Rappel DTPolio tous les dix ans
  • Vaccination contre l'hépatite B
  • Vaccination contre l'hépatite A des personnes séronégatives à discuter

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Pas à priori

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • En cas d'exposition au bruit, conservation du dossier médical pendant au moins 15 ans après la fin de la période d'exposition.
  • Dans les autres cas, pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCE POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Bruit
  • Gène occasionnée par la circulation des camions
  • Odeur des dépôts de carcasse, odeur de cuisson et des gaz froids
  • Présence d'azote dans les effluents
  • Pollution de l'air (poussière et carbone volatil)
  • Risque pour l'eau (interdiction d'épandage des boues provenant des établissements d'équarrissage)

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Analyse de la manutention manuelle au poste de travail
  • Qualité de l'éclairage
  • Mesurage du niveau d'exposition au bruit
  • Niveau de température et d'hygrométrie des zones de stockage et des locaux d'incinération
  • Recherche bactériologiques (aérobies, anaérobies) sur les farines à haut risque après la cuisson et en cours de stockage

10.2. PREVENTION COLLECTIVE Se reporter à l'arrêté du 30 décembre 1991 abrogé le 22 septembre 2005

  • Ventilation efficace des locaux
  • Oxydeur thermique pour traiter l'effluent liquide afin de supprimer les rejets nitrés
  • Captation des gaz froids : lavage acide puis neutre, biofiltration, biofiltre de tourbe
  • Extraction d'air sur certains postes
  • Sol antidérapant
  • Insonorisation des machines et/ou des locaux
  • Camion étanche avec bâchage de la charge
  • Aide mécanique à la manutention / Préhension automatisée
  • Respect de la réglementation concernant les méthodes de préparation des produits
  • Stockage au froid
  • Respect des normes d'élimination des déchets et des eaux résiduaires et de nettoyage
  • Penser à l'ergonomie du poste et/ou organisation du travail
  • Prévoir des pauses effectives dans la journée
  • Prévoir de boissons chaudes pour le personnel exposé au froid

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Pour le travail au froid, tenue de protection adaptée et gants
  • Chaussures/bottes antidérapantes
  • Tablier de protection
  • Gants anti-coupure pour la découpe, de taille adaptée à l'utilisateur, en renouvellement suffisant
  • Protections auditives
  • Calots, masques

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Premiers secours
  • Hygiène rigoureuse des salariés au travail (lavage des mains, calot, masque, gants)
  • Hygiène des locaux et du matériel
  • Protection contre le bruit
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Zoonoses

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Directive européenne CEE n° 90/667 du 27 novembre 1990 relative à l'élimination et à la transformation des déchets animaux
  • Arrêté du 30 décembre 1991 relatif à la transformation des déchets animaux et régissant la production d'aliments pour animaux d'origine animale abrogé le 22 septembre 2005
  • Loi n°96-1139 du 26 décembre 1996 relative à la collecte et à l'élimination des cadavres d'animaux et des déchets d'abattoirs et modifiant le code rural
  • Code rural et de la pêche maritime
    • Textes sur l'équarrissage : Art L 226-1 à 9 et R 226-1 à R 226-15
    • Un certain nombre d'arrêtés non codifiés ont été pris en application de ces textes
  • Code de l'Environnement : Art L 511 et L 512 relatif aux installations classées pour la protection de l'environnement
    • Classement 2730 soumis à autorisation (rayon d'affichage de 5 km) le traitement des cadavres, des déchets et des sous produits d'origine animale
    • Classement 2731 soumis à autorisation (rayon d'affichage de 3 km) le dépôt de chairs, cadavres, débris ou issues d'origine animale (sauf les peaux

11.2. RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 367 : Risques dus aux moyens de manutention à poussées et/ou à traction manuelle (1993)
  • R 393 : Manutention des quartiers ou carcasses de viandes de boucherie (CNAMTS) (2002)
  • R 419 : Manutention, manipulation et transfert des peaux dans les tanneries-mégisseries (CNAMTS) (2005)
  • R 462 : Bien choisir les revêtements de sol lors de la conception/rénovation/extension des locaux de fabrication de produits alimentaires (2012)

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF EN 1082-1. Janvier 1997. Vêtements de protection. Gants et protège-bras contre les coupures et les coups de couteaux à main. Partie 1 : Gants en cotte de mailles et protège-bras.

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • Agriculture.gouv
  • INERIS : AIDA La réglementation des activités à risques
  • SIFCO : Syndicat des industries françaises des coproduits animaux : encadrement des activités de la profession

AUTEURS : Morgane BELLIARD (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., étudiante HSE)(69) ; Maxime LOMME (spie) (59) ; Anne-Marie ROBERT (Médecin du travail (51) ;
Pierrette TRILHE (Médecin du travail retraitée) (37)

DATE DE CREATION : Décembre 2012

DERNIERE MISE A JOUR :

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).