Fiches de métiers

Monteur électricien

opzioni digitali con bonus iniziale FICHE METIER BOSSONS FUTE N°317

ROME : F1602 - F1605 CITP-08 : 7411 INSEE : 211e - 633a

http://joetom.org/masljana/5039 1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Electricien monteur, électricien d'équipement, électricien, artisan électricien, électricien-serrurier.

enter 2. DEFINITIONS

follow site 3. FORMATION - QUALIFICATION

kann man bei bd swiss bar einzahlen 3.1. FORMATION

  • L'emploi est accessible à partir d'une formation de niveau V minimum en électrotechnique (distribution et utilisation de l'énergie électrique. Toutefois, l'évolution actuelle de la profession l'oblige à avoir également des compétences en automatismes, en "réseaux domotiques", en systèmes de communication (téléphonie, circuits vidéo...) ou encore en instrumentation.
  • Exemples de diplômes
    • Niveau V
      • CAP électrotechnique,
      • CAP installations en équipements électriques,
      • BEP électrotechnique
    • Niveau IV
      • BAC STI,
      • Bac PRO équipements et installations électriques (EIE),
      • BAC PRO maintenance des appareils et équipements ménagers et de collectivités (MAEMC),
      • BAC PRO maintenance des systèmes mécaniques automatisés (MSMA),
      • BAC PRO électrotechnique
      • BTS installations et équipements.
      • BTS électronique
    • Autres : De nombreux stages d'actualisation de connaissances ou de perfectionnement sont proposés aux électriciens. Il convient de s'adresser, selon les cas, à son employeur, à l'ANPE, à l'AFPA, aux GRETA, ou encore aux fédérations professionnelles.

see url 3.2. PERSPECTIVES D’EVOLUTION

  • Chef d’équipe/ de chantier
  • Agent technique travaux
  • Coordonnateur travaux
  • Création / Reprise d’entreprise
  • Bureaux d’études (chargé d’étude)

source url 4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'électricien d'équipement peut travailler dans différents secteurs d'activités :
    •    entreprise du bâtiment et des travaux publics ;
    •    entreprise spécialisée en installation électrique ou dans la pose de matériels tels que les ascenseurs, les appareils de climatisation ;
    •    entreprise de maintenance électrique.
  • Les entreprises qui l'emploient peuvent être d'importance variable :
    • établissements de type artisanal
    • PME (petites et moyennes entreprises) prenant en charge des chantiers plus complexes : câblage du réseau électrique d'un immeuble de bureaux, mise en place de l'installation électrique d'une usine
    • grandes entreprises d'ingénierie électrique qui conçoivent et réalisent des systèmes automatisés "sur mesure"
  • Avec de l'expérience il peut même être installé à son compte comme artisan.
  • Ses lieux d'intervention sont variés :
    • le plus souvent en intérieur : domiciles de particuliers, bureaux, commerces, hôpitaux, salles de spectacle, ateliers, usines, sites spécifiques comportant des conditions de travail particulières
    • exceptionnellement à l'extérieur : chantiers d’éclairage public, spectacles de plein air, illuminations

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • L'activité comporte plusieurs niveaux d'intervention de plus en plus qualifié :
    • Premier niveau :
      • Prendre connaissance des plans, des schémas de câblage, des consignes d’hygiène et de sécurité…
      • Préparer le matériel et vérifier les EPI (équipements de protection individuels)
      • Identifier les axes chantier et son environnement
      • Réaliser et installe des supports de cheminement de câble
      • Réaliser des opérations de serrurerie (perçage) et des supports de coffret
      • Exécuter la maintenance des circuits électriques et des équipements : remplacement de la pièce défectueuse, remise en état de fonctionnement
      • Procéder à l’installation des équipements et des réseaux électriques
      • Effectuer l’installation de systèmes de communication (téléphonie intérieure), de surveillance (circuit vidéo) ou de signalisation (télé-affichage)
      • Identifier le risque, comprend et respecte scrupuleusement les règles, procédures, normes et consignes de sécurité
      • Détecter et faire remonter les informations techniques et dysfonctionnements au chef d’équipe
      • Gérer l'outillage qui lui est confié et le conserve en bon état
      • Accomplir occasionnellement certaines tâches administratives : bons de livraison, fiches des anomalies
    • Deuxième niveau (les tâches du niveau précédent sont acquises) :
      • Réaliser le montage et les raccordements des différents matériels (branchement au réseau EDF...)
      • Entreprendre les réparations qui s’imposent en tenant compte de l’évolution de la réglementation : pose, passage et remplacement de différents organes (câbles), d’appareillages et de matériel (disjoncteur) sur demande du N+1
      • Procéder à la mise en service ou à la mise hors tension du matériel en fonction des habilitations obtenues en liaison avec le chef d’équipe
      • Rechercher et localiser l’origine des pannes
      • Effectuer les essais (mesures, tests)
      • Préparer et gérer le matériel ou l’outillage en lien avec le magasinier ou le chef d'équipe
      • Ecouter et transmettre au N+1 les demandes de l’utilisateur et toute information nécessaire
    • Troisième niveau (les tâches des niveaux précédents sont acquises) :
      • Appliquer et faire respecter les normes et reglementation
      • Vérifier régulièrement l’état des équipements du réseau de distribution électrique
      • Effectuer et contrôle les réglages
      • Contrôler l’installation avant la mise sous tension
      • Assister à la réception des travaux avec le N+1
      • Effectuer les auto-contrôles
      • Proposer éventuellement au N+1 des améliorations
      • Réceptionner éventuellement le matériel

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Véhicule de transport
  • Matériel d’échafaudage
  • Plateformes individuelles roulantes légères
  • Nacelles
  • Pince ampèremètrique
  • Multimètre, mégohmmètre
  • Outils isolants : tourne-vis, jokari à lame, pince coupante isolée, pince à dénuder
  • Perceuse équipée d’une butée de profondeur
  • EPI d’électricien : casque de protection, gants de manutention, gants isolants, lunettes protectrice, masque si besoin, bouchons d'oreilles ..;
  • Vérificateur d’absence de tension
  • Tapis de sol isolant ou tabouret isolant
  • Cadenas de consignation
  • Dévidoirs, dérouleurs à câbles

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Câbles, tourets de câble
  • Chemin de câbles
  • Colles
  • Electricité
  • Dégrippants, solvants diélectriques
  • Peintures en aérosol
  • Produits chimiques particuliers dans certains cas de figure : pâtes de nettoyage et gel de silice lors de maintenance de postes HT

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Salariés des lieux d'intervention
  • Particuliers à domicile ou dans les lieux publics
  • Hiérarchie et services administratifs ou techniques de son entreprise
  • Travail en co-activité sur les chantiers

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

4.6.1. Qualités - Compétences

Le monteur électricien travaille essentiellement dans le domaine de la basse tension mais peut aussi, notamment en milieu industriel, être amené à intervenir sur des équipements du domaine de la haute tension. Pour ce faire il doit :

  • Connaître et respecter les règles de l'art, avoir une bonne maitrise des procédures
  • Connaitre les normes et le matériel électrique et avoir les habilitations nécessaires
  • Avoir une bonne habileté manuelle et être en bonne condition physique
  • Etre capable de  travailler sur différents matériaux bois, plâtre, ciment, métal...)
  • Etre rigoureux
  • Savoir s'organiser et faire preuve d'initiative
  • Avoir de l'ingéniosité
  • Avoir le sens de la sécurité
  • Savoir conduire un véhicule lorsque les chantiers sont éloignés et qu'il faille transporter le matériel
  • Pouvoir travailler en hauteur
  • Avoir l'esprit d'équipe
  • Avoir un bon contact avec la clientèle
  • La connaissance de l'outil bureautique est un plus

4.6.2. Habilitations nécessaires

  • Domaine de tension sur lequel le titulaire de l’habilitation peut intervenir
    • B : BT (Basse Tension) / TBT (Très Basse Tension) : 0 ≤ U ≤ 1000 V
    • H : HT (Haute Tension) : 1000 V ≤ U
  • Type d’opérations
    • 0 : travaux d’ordre non électrique (non électricien)
    • 1 : exécutant opération d’ordre électrique
    • 2 : chargé de travaux
    • S : intervention BT élémentaire
    • R : intervention BT générale
    • C : consignation
    • E : opérations spécifiques
    • P : opérations sur les installations photovoltaïques
  • Nature des opérations pouvant être réalisées
    • T : travail sous tension
    • V : travail au voisinage
    • N : nettoyage sous tension
    • X : spéciale
  • Exemple d’habilitation : B (Basse tension) 2 (Chargé de travaux) N (Nettoyage sous tension)
  • L’habilitation se réalise par l’employeur après le déroulement de la formation et le recyclage s’effectue généralement tous les 3 ans.

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Le poste pourrait être occupé par des personnes mal-entendantes ou sourdes, ainsi que par des personnes atteintes d’un handicap moteur léger sous réserve d'adaptations.
  • Les principales contre-indications sont liées :
    • aux affections provoquant le vertige mais il peut être envisagé des postes au sol
    • aux anomalies de la vision des couleurs (en raison des risques de confusion de fils lors des branchements) mais certaines peuvent être compatibles avec certains postes.

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Le monteur électricien peut assurer essentiellement la maintenance des équipements et la tenue des registres et faire le compte-rendu régulier à l’encadrement de son activité
  • Mais il peut aussi
    • Faire du conseil technique auprès des services de l’établissement
    • Participation éventuelle aux travaux de rénovation des services
    • Suivre l’évolution des techniques et normes du domaine électrique et maintenir à jour la documentation technique spécialisé
    • Assurer les visites réglementaires de surveillance et de sécurité
    • Participer à la formation de stagiaires
  • L'électricien peut, avec de l'expérience,
    • devenir chef d'équipe, et même chef de chantier. Son rôle consistera alors à organiser le travail sur le chantier, à veiller à l'avancement des travaux et à la conformité du projet dont il est le responsable.
    • travailler en bureau d'études (réalisation des plans ou des schémas d'une installation), mais cette activité est accessible essentiellement aux titulaires de bac professionnel.
    • avec une formation complémentaire, se spécialiser dans un produit particulier : ascenseurs, télécommunications, électroménager, froid et climatisation...
  • Lorsque l'activité s'exerce sous forme artisanale, le monteur électricien doit alors savoir gérer son entreprise.

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Brûlures électriques
  • Electrisation
  • Electrocution
  • Chute de hauteur et de plain-pied
  • Coupure avec des outils coupants (cutteur...)
  • Lumbago d'effort
  • Projection de corps étrangers dans les yeux
  • Risque lié au travail isolé
  • Exposition aux intempéries
  • Risques de chute d’objets et de heurt
  • Risques routiers

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Bruit ambiant éventuellement supérieur à 80 dB
  • Vibrations au niveau des membres supérieurs
  • Chaleur
  • Travail en hauteur
  • Manutention
  • Contraintes posturales
  • Gestes répétitifs
  • Risques électriques
  • Radioactivité
  • Nuisances spécifiques à l’entreprise utilisatrice

6.3. RISQUES CHIMIQUES

  • Produits irritants ou toxiques pour la peau ou les voies respiratoires : nettoyants, décapants, solvants, etc...
  • Empoussiérage
  • Fumées de soudage
  • gaz
  • Silice : perforation béton
  • Amiante
  • Gaz, vapeurs et fumées de soudage
  • Ciments
  • Décapants caustiques
  • Solvants organiques
  • Résines époxydiques
  • Colophane
  • Silicones
  • Dioxines (intervention sur des transformateurs aux PCB - Polybichlorobiphényles après incendie)

6.4. RISQUES BIOLOGIQUES

  • Infection de plaies en cas de coupures

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Travail isolé ou au contraire co-activité importante
  • Pression liée à la nécessité de remettre rapidement les équipements en fonction
  • Horaires variables liés aux imprévus
  • Déplacements fréquents selon les postes
  • Risques psychosociaux liés à l’organisation du travail

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau 42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau 51 RG : Maladies professionnelles provoquées par les résines époxydiques et leurs constituants
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau 69 RG : Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes
  • Tableau 97 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Pathologies liées aux champs électromagnétiques (peu de documents sur le sujet)

8. SUIVI MEDICAL

8.1. ORGANISATION :

  • Les travailleurs exposés aux risques électriques sous tension sont soumis à un suivi individuel renforcé avec
    • Une visite préalable à l’affectation sur le poste obligatoire donnant lieu à la délivrance d’un avis d’aptitude ou d’inaptitude remise au salarié et à l’employeur
    • Une périodicité des visites de suivi individuel renforcé qui ne doit pas excéder 4 ans avec une entretien infirmier intermédiaire qui doit être réalisée dans les 2 ans
  • Les salariés exposés au bruit sont également soumis à une suivi individuel renforcée.

8.2. CONTENU

  • Clinique
    • Contrôle de la vue avec évaluation de la dyschromatopsie, et de l'audition
    • Surveillance dermatologique, ostéo-articulaire, cardio-pulmonaire
    • Aptitude au travail en hauteur si nécessaire
  • Examens complémentaires
    • Audiogramme en cas d'exposition au bruit (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail)
  • Vaccinations
    • Rappel DTPolio tous les vingt ans conseillé entre 25 et 65 ans
  • Suivi post professionnel
    • Selon les expositions particulières
  • Dossier médical
    • En cas d'exposition au bruit, conservation du dossier médical pendant au moins 15 ans après la fin de la période d'exposition.
    • En cas d'exposition aux agents chimiques dangereux, conservation du dossier médical pendant au moins 50 ans après la fin de la période d'exposition.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Risque d'incendie, d'explosion

10. ACTIONS PREVENTIVES

Selon l'exposition professionnelle une dossier de pénibilité peut être envisager en fonction des expositions suivantes : bruit, agents chimiques dangereux, travail de nuit, contraintes posturales, vibrations, hyperbarie

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Mesurage du champ électrique et électromagnétique
  • Bruit : mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Respecter les zones de consignation
  • Mettre en place de procédures écrites pour certaines interventions
  • Afficher les consignes
  • Baliser la zone
  • Organiser les manutentions des matériels et matériaux
  • Utiliser de machines-outils aux normes
  • Utiliser des nappes ou tapis isolants
  • Utiliser des échafaudages et de systèmes antichutes conformes à la réglementation

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Dans tous les cas :
    • Chaussures de sécurité
    • Lunettes de protection
    • Gants : pour la manutention, travail BT, spéciaux HT
  • Selon les postes :
    • Casque de chantier (avec visière pour certaines opérations : « casques à bulle »)
    • Protections auditives antibruit
    • Masque antipoussières
    • Dispositif antichute et harnais de sécurité

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Préparations aux habilitations électriques selon recueil de prescriptions UTE C18-510
  • Habilitations pour intervenir en milieu ATEX : IsmAtex, SaqrAtex
  • Autorisation de conduite (nacelle, ponts-roulants) si nécessaire
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Connaissance de l’étiquetage des produits chimiques sur les récipients

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Textes sur la sécurité :
    • Code du travail :
      • Article L4141-1 : Information, formation à la sécurité, formation renforcée à la sécurité pour certains risques
      • Article R4411-6 : Substances et préparations dangereuses
      • Article R4412-40 : Exposition aux risques chimiques
      • Article R4412-149 : Valeurs limites d'exposition professionnelle
      • Articles R 4435-2 à R 4435-5: Surveillance médicale des travailleurs exposés au bruit
    • Code de la sécurité sociale : Article D461-25 : Exposition aux agents cancérogènes durant l'activité salariée
  • Textes sur l'exercice professionnel :

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 291 Chutes de hauteur. Filets montés sur consoles
  • R 372m Utilisation des engins de chantier (voir CACES pour l'utilisation de nacelles)
  • R 386 Utilisation des plates-formes élévatrices mobiles de personnes (PEMP)
  • R401  Sécurité des interventions sur machines, appareils et installations
  • R 467 Pose, maintenance et dépose des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en sécurité

Résumé des limites d'exposition recommandées par la CIPRNI dans le cas des lignes électriques (source OMS)

  Fréquence du courant européen Fréquence des bases de téléphones portables Fréquence des fours à micro-ondes
Fréquence 50 Hz 50 Hz 900MHz 1.8 >GHz 2.45 GHz
  Champ électrique (V/m) Champ magnétique (µT) Densité du courant (W/m2) Densité du courant (W/m2) Densité du courant (W/m2)
Limites d'exposition du public 5000 100 4.5 9 10
Limites d'exposition professionnelle 10000 500 22.5 45  

ICNIRP, EMF guidelines , Health Physics , 74, 494-522 ( 1998 )

11.3. NORMES

  • La NF C 15-100 est le référentiel qui permet d'assurer la sécurité, le bon fonctionnement des installations électriques basses tension et les besoins normaux des usagers.
  • En France la norme C 18-510 regroupe un ensemble de prescriptions relatives à la sécurité concernant les manœuvres et actions sur ou à proximité des installations électriques.
  • Le recueil UTE C18-510 est le document technique de référence pour la maîtrise des opérations à proximité d’un risque électrique. Elle définie les obligations et responsabilités des maîtres d'ouvrage, des chefs d'établissement et des intervenants. Elle décrit les titres d'habilitations nécessaires pour chaque type d'intervention selon les domaines de tension.
  • Tous les personnels, qui dans le cadre de leur travail ont accès ou s'approchent des circuits électriques, doivent suivre une formation spécifique. Cette formation est destinée à leur faire connaître les dangers de l'électricité ainsi qu'à leur apprendre à s'en prémunir. Les électriciens sont bien sûr les premiers concernés, mais aussi tous ceux que leur travail amène à côtoyer de près les installations électriques.
  • Cette formation est sanctionnée par la délivrance d'une proposition d'habilitation. Avec cette proposition d'habilitation l'employeur peut délivrer une habilitation au personnel qui doit intervenir ou travailler sur ou à proximité des installations électriques sous tension ou effectuer des manœuvres sur les circuits électriques.
  • Cette habilitation n'est en aucun cas un ordre de travail, les personnels n'ont pas à prendre l'initiative d'une intervention.
  • Ce recueil est approuvé comme recueil d'instructions générales de sécurité d'ordre électrique par l'arrêté du 17 janvier 1989 (JO 26 janvier 1989). Il peut donc être utilisé comme recueil d'instructions générales de sécurité d'ordre électrique de conformément à l'article 4 du Décret n°82-167 du 16 février 1982 relatif aux mesures particulières destinées à assurer la sécurité des travailleurs contre les dangers d'origine électrique lors des travaux de construction, d'exploitation et d'entretien des ouvrages de distribution d'énergie électrique.
  • Normes électriques pour les autres pays :
    • Allemagne VDE, DIN
    • Autriche ÖNORM, ÖVE
    • Belgique NBN
    • Canada CSA
    • Chine CESI, GB
    • Espagne UNE, UNESA
    • Etats-Unis ANSI, EIA, IEEE, IPC, MIL, NEMA, NFPA, UL...
    • Italie CEI, UNI
    • Japon EIAJ, JEMA, JIS, RCR
    • Pays-Bas NEN
    • Portugal NP
    • Royaume-Uni BS, ERA, EA
    • Scandinavie DS, NS,SS, SFS
    • Suisse ASE, SNV, SICC...
    • Taïwan CNS
    • Tous les autres pays non mentionnés AS, NBR, NT, NZS, SASO...
  • Autres normes :
    • NF EN 345. Juin 1997. Spécification des chaussures de sécurité à usage professionnel

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

  • Celles du bâtiment :
    • Convention collective nationale des employés, techniciens et agents de maîtrise du bâtiment. Brochure 3002.
    • Convention collective nationale des ouvriers des travaux publics. Brochure 3005
    • Convention collective régionale des ouvriers du bâtiment de la région parisienne en vigueur le 1er janvier 1994. Brochure 3032.
    • Convention collective nationale des ouvriers employés par les entreprises du bâtiment visées par le décret du 1er mars 1962 (c'est-à-dire occupant jusqu'à dix salariés) en vigueur le 1er mars 1991). Brochure 3193.
    • Convention collective nationale des ouvriers employés par les entreprises du bâtiment non visées par le décret du 1er mars 1962 (c'est-à-dire occupant plus de dix salariés). Brochure 3258.
  • Autres conventions :
  • Convention collective de l'entreprise industrielle où travaille le salarié
  • entreprise de fabrication de matériel électrique
  • entreprise de bricolage

12. BIBLIOGRAPHIE

13. ADRESSES UTILES

REDACTION

  • AUTEURS : Maxime Lomme (Animateur Prévention sécurité) (SPIE) (59), Pierrette Trilhe (médecin du travail retraité) (BF) (37)
  • DATE DE CREATION : Août 2010
  • RELECTEURS : ESQESE (31) 2017 - Etudiants en Master A1 : COLLET ; DURVIN ; MAZARD ;
  • DERNIERE MISE A JOUR : Mai 2017

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).