Travail isolé (Archives)

trading opzioni binarie yahoo FICHE DE RISQUE BOSSONS FUTE N°16

1. INTRODUCTION

2. PROFESSIONS EXPOSEES

3. DESCRIPTION - EVALUATION DU RISQUE

4. RISQUES POUVANT ETRE ASSOCIES

5. RISQUES POUR LA SANTE

5.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

5.2. MALADIES PROFESSIONNELLES

5.3. AUTRES

6. SURVEILLANCE MEDICALE

6.1. REGLEMENTAIRE

Des obligations d'aptitude médicale sont exigées pour les postes de conduite qui sont considérés comme des postes essentiels pour la sécurité des autres :

6.1.1. VISITE MEDICALE : selon les textes réglementaires

6.1.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES : selon les textes réglementaires

6.1.3. VACCINATIONS : selon les textes réglementaires

6.2. CONSEILLEE

6.2.1. VISITE MEDICALE

Elle a pour but de connaître ou de dépister les états de santé susceptibles d'entraîner un malaise, des troubles de la concentration et de la vigilance, une limitation de la perception des informations, une diminution de la capacité de réaction. L'examen sera plus ou moins approfondi selon l'âge, l'état de santé et le poste. Il portera sur :

6.2.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

Selon l'état clinique.

6.2.3. VACCINATIONS

6.3. SUIVI POST PROFESSIONNEL

7. ACTIONS PREVENTIVES

7.1. PREVENTION TECHNIQUE ET ORGANISATIONELLE

7.1.1. Prévention primaire ou première car il s'agit d'agir directement sur les facteurs de risque avant d'avoir des problèmes

7.1.2. Prévention secondaire

7.1.3. Prévention tertiaire

7.2. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

7.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

8. REGLEMENTATION

8.1. MESURES GENERALES ABORDANT INDIRECTEMENT L'ISOLEMENT

Les substances explosives, comburantes, extrêmement inflammables, facilement inflammables, ou inflammables font l'objet d'une obligation d'étiquetage et de phrase de risque et de sécurité normalisés.

8.2. REGLEMENTATIONS PARTICULIERES CONCERNANT LES TRAVAUX DANGEREUX NECESSITANT LA PRESENCE D'UN SURVEILLANT

L'agent assurant la surveillance doit être une personne désignée, qualifiée, instruite sur les mesures à prendre en cas d'incident et d'accident et ayant à sa disposition les moyens nécessaires pour intervenir, donner l'alerte et apporter les premiers secours.

8.2.1. Accumulateurs de matières (Arrêté du 24 mai 1956)

8.2.2. Appareils de levage (Article R4323-41)

8.2.3. Ascenseurs et monte-charge (Décret du 10 juillet 1913 modifié, article 11 g)

8.2.4. Travaux de type BTP et tous travaux concernant les immeubles

8.2.5. Cuves de brasserie de tanneries (Arrêté 27 juin 1968)

8.2.6. Déroctage ou dragage (Arrêté du 28 septembre 1971, articles 13 et 14)

8.2.7. Electricité

8.2.8. Établissements pyrotechniques (Décret n° 79-846 du 28 septembre 1979 article 28)

8.2.9. Navires et bateaux (Arrêté du 21 septembre 1982, articles 8, 20, 28 et 30)

8.2.10. Tonneaux tournants dans les tanneries et les mégisseries (Arrêté du 3 avril 1981, article 9)

8.2.11. Travaux dans les puits, conduites de gaz, canaux de fumée, fosses d'aisances, cuves ou appareils quelconques pouvant contenir des gaz délétères : les ouvriers doivent être attachés par une ceinture ou protégés par un autre dispositif de sûreté (Article L.233-2 du Code du travail)

8.2.12. Travaux effectués dans un établissement par une entreprise extérieure (Article R4512-13 et R4512-14 du Code du travail)

8.2.13. Travaux effectués sur les ascenseurs, ascenseurs de charges, escaliers mécaniques, trottoirs roulants et installations de parcage automatique de véhicules (Décret no 95-826 du 30 juin 1995)

8.2.14. Voies ferrées d'établissements (Décret no 92-352 du 1er avril 1992 modifié, art. 17)

8.3. RECOMMANDATIONS - NORMES - ETIQUETAGE - SIGNALISATION

9. BIBLIOGRAPHIE

quiero conocer mujeres de guayaquil AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail) (SMT d'Amboise, Bléré, Loches) (37)
this link DATE DE CREATION : Juillet 2004
single tanzkurs schorndorf DERNIERE MISE A JOUR : Août 2008

Commentaires

Réagir à cette fiche