Fiches de métiers

Opérateur de centre de traitement de l'alerte des sapeurs pompiers

http://emilymarchblog.com/maglayd/5790 Tastylia Online Without Prescription/ FICHE METIER BOSSONS FUTE N°253

ROME : K1705 CITP-08 : 5411 PCS 2003 : 533a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Opérateur d'appel d'urgence (CAU), permanencier.

2. DEFINITION

  • L'opérateur du centre de traitement de l'alerte (CTA) reçoit les appels du public qui compose le 18, à la différence du centre d'appel d'urgence (CAU) qui reçoit les appels du 18, du 15 et du 112. Il localise l'appel, analyse la demande et déclenche les moyens appropriés du SDIS. Il transfère si nécessaire l'appel au médecin régulateur du SAMU pour bénéficier d'une régulation médicale.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Le recrutement des sapeurs-pompiers professionnels se fait au niveau des SDIS (service départemental d'incendie et de secours). Les postes d'encadrement sont accessibles par concours.
  • Pour être opérateur de centre de traitement de l'alerte, le sapeur-pompier reçoit une formation spécifique pour pouvoir donner les premiers conseils médicaux et être capable d'orienter l'appel vers le SAMU si nécessaire.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'activité s'exerce dans un centre de traitement de l'alerte, structure qui est chargée de la réception, de la transmission, de la centralisation et du traitement de l'alerte et qui est dotée d'un numéro d'appel téléphonique d'urgence, le 18. Dans certains départements existent des centres d'appel d'urgence (CAU) où des pompiers et le service d'aide médicale d'urgence (SAMU) partagent les mêmes locaux et reçoivent les appels du 15 (SAMU), du 18 (pompiers) et du 112 (numéro européen des urgences) ; dans ce cas, la réception des appels peut être faite par un sapeur pompier ou par un membre du personnel hospitalier (personnel d'aide à la régulation médicale) qui a reçu une formation incendie. Parfois aussi le centre héberge le médecin généraliste libéral qui assure la permanence des soins la nuit et le week-end.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

safety tips for internet dating L'activité consiste à :

  • Recevoir l'appel téléphonique avec affichage de l'identité du détenteur de la ligne, de son adresse et de son numéro de téléphone
  • Vérifier l'authenticité de l'appel en demandant son adresse au correspondant
  • S'enquérir de la nature de la demande de secours : problème médical, accident de la voie publique, incendie, explosion, effondrement...
  • Réorienter en cas de difficulté l'appel vers le chef de salle
  • Réorienter si nécessaire sur le Centre SAMU (numéro d'appel 15) ou la police ou la gendarmerie (numéro d'appel 17)
  • Sélectionner sur l'écran dans une liste la nature de l'intervention, ce qui fait apparaître une liste des moyens appropriés à mettre en oeuvre (véhicules terrestres (cf PJ.en annexe), hélicoptères...)
  • Valider pour répercuter l'appel sur le Centre d’Incendie et de Secours territorialement compétent en vue de l’envoi des premiers secours
  • S'assurer que le centre de secours a reçu l'appel (validation informatique par le centre de secours)
  • Suivre en temps réel sur l'écran l'intervention, le véhicule envoyé
  • Alerter si nécessaire les services publics susceptibles d’être concernés par les appels reçus (préfecture, DDE, ONF...)

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Téléphones (et téléphones de secours) : les appels téléphoniques sont enregistrés et conservés au moins six mois
  • Ordinateur avec plusieurs écrans :
    • un écran pour la fiche d'alerte et le suivi de l'opération
    • un écran avec le synoptique des moyens disponibles (engins disponibles, sur intervention ou indisponibles) et la cartographie du département (visualisation des interventions en cours)
    • un écran pour la gestion administrative
    • un écran pour la gestion des appels radio
  • Réseau radio : les communications radio, comme les appels téléphoniques, sont enregistrées
  • Groupe électrogène, onduleurs, serveur principal et serveur secondaire

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Logiciels de gestion des appels, de suivi des interventions, de cartographie
  • Annuaire France Télécom inversé
  • Fiche d'appel papier en cas de défaillance du système informatique

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Le public
  • Le chef de salle
  • Le Service d'Aide Médicale d'Urgence (SAMU) : médecin régulateur, personnel d'aide à la régulation médicale
  • Le Centre Opérationnel Départemental d’Incendie et de Secours (CODIS)
  • Le Centre d'Information et de Commandement (CIC) de la Police nationale et le Centre Opérationnel de la Gendarmerie nationale (COG)

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir une bonne élocution
  • Garder son sang froid
  • Avoir de la méthode et le sens de l'organisation
  • Connaître les ressources locales et leurs évolutions

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Lorsque le poste est tenu par des pompiers volontaires ou professionnels il faut répondre aux critères requis pour le recrutement des pompiers.
  • Avec des adaptations le poste pourrait être tenu par des salariés handicapés physiques.
  • Le poste est peu compatible avec une surdité, des troubles du comportement.

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Dans certains départements, gestion des téléalarmes des personnes âgés.

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Non spécifiques

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Chaleur pouvant être excessive dans les locaux
  • Fatigue visuelle du travail sur écran
  • Contraintes posturales liées au travail sur écran

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Néant

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Néant

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Prise permanente d'informations
  • Vigilance
  • Contraintes psychologiques, stress
  • Prise de décision
  • Travail 12 heures d'affilée
  • Charge de travail variable

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail

7.2. AUTRES RISQUES

  • Stress

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite de recrutement : l'examen initial comprend
    • un entretien avec recherche des antécédents familiaux et personnels, appréciant les facteurs de risques, en particulier respiratoires, cardio-vasculaires et psychologique
    • un examen général avec biométrie dont les données cliniques orienteront le choix des examens biologiques
  • Visite de maintien en activité :
    • péridiocité annuelle mais pouvant être portée à deux ans pour les pompiers âgés de 18 à 38 ans
    • inaptitude opérationnelle temporaire aux fonctions de sapeur-pompier en cas de grossesse
    • contenu de la visite :
      • un entretien portant sur les événements médicaux familiaux et personnels de la période écoulée depuis le précédent contrôle
      • la vérification du carnet de vaccinations
      • consultation des résultats de la surveillance physique
      • examen clinique orienté sur la recherche de facteurs de risques cardio-vasculaires, qui comprend notamment une biométrie (taille, poids, appréciation de la masse graisseuse), un contrôle de l'acuité visuelle et auditive
  • Visite médicale préalable à l'affectation puis tous les six mois en cas de travail de nuit (salarié qui accomplit, au moins deux fois par semaine, selon son horaire habituel, au moins trois heures de son temps quotidien entre 21 heures et 6 heures ou qui accomplit au minimum 270 heures de travail de nuit pendant une période de 12 mois consécutifs).
  • L'examen médical permet la détermination d'un profil médical individuel qui doit être au minimum un profil B pour un premier emploi de sapeur-pompier professionnel ou un premier contrat de sapeur-pompier volontaire.

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Lors de la visite de recrutement doivent être pratiqués :
    • un examen de la vue par appareil destiné à l'exploration de la fonction visuelle de près et de loin
    • un examen de l'audition
    • des épreuves fonctionnelles respiratoires avec boucle débit-volume
    • une radiographie pulmonaire de face
    • selon les données de l'examen clinique, un audiogramme et un électrocardiogramme de repos peuvent être réalisés
    • des examens biologiques permettant d'apprécier l'existence de facteurs de risques et comprenant notamment :
      • glycémie, cholestérol, triglycérides, gamma-GT et transaminases
      • glycosurie, protéinurie et hématurie à la bandelette
  • Lors de la visite de maintien d'activité, on fera :
    • une spirométrie (CV, VEMS, Tiffeneau, DEP)
    • un contrôle radiologique pulmonaire dont la périodicité est laissée à l'initiative du médecin chargé de l'aptitude en fonction de l'emploi du sapeur-pompier, de l'examen clinique ou des antécédents
    • des examens biologiques, si les données de l'examen clinique les rendent nécessaires et à partir de quarante ans au moins tous les trois ans (glycémie, cholestérol, triglycérides, gamma-GT et transaminases, glycosurie, protéinurie et hématurie à la bandelette), ECG de repos voire d'effort
  • Dosage des anticorps antiHBs pour les personnes vaccinées contre l'hépatite B après 25 ans

8.3. VACCINATIONS

  • Des vaccinations adaptées aux risques de contamination encourus doivent être proposées mais n'ont pas de caractère obligatoire :
    • BCG
    • Hépatite B
    • Leptospirose
    • Hépatite A
    • Typhoïde et méningites A et C
    • Rage
    • Grippe

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Incendie possible

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ergonomie de l'aménagement du bureau de travail : dimensions, implantation de l'écran...

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Implantation ergonomique de l'écran
  • Siège ergonomique
  • Eclairage suffisant

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Correction des amétropies et des hétérophories
  • Casque mains libres
  • Adaptation du poste à la morphologie de l'opérateur

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation à l'utilisation des logiciels

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

go opzioni binarie bande di bollinger Textes concernant les premiers secours :

  • Loi n°86-11 du 6 janvier 1986. Loi relative à l'aide médicale urgente et aux transports sanitaires
  • Loi n°96-369 du 3 mai 1996. Loi relative aux services d'incendie et de secours
  • Décision du Conseil, du 29 juillet 1991, relative à la création d'un numéro d'appel d'urgence unique européen
  • Décision n°2002-1179 du 19 décembre 2002 établissant la liste des numéros d'urgence devant être acheminés gratuitement par les opérateurs de télécommunications autorisés au titre des articles L. 33-1 et L. 34-1 du code des postes et télécommunications

rencontres smartphone Textes généraux :

  • Circulaire DRT n°2002-09 du 5 mai 2002 relative au travail de nuit
  • Décret n°2002-792 du 3 mai 2002 pris pour l'application des articles L.213-2, L.213-3, L.213-4 et L.213-5 du code du travail : concerne le travail de nuit, y compris les modalités de la surveillance médicale spéciale.
  • Circulaire DRT 91-18 du 4 novembre 1991 relative à l'application du décret n°91-451 du 14 mai 1991 relatif à la prévention des risques liés au travail sur des équipements comportant des écrans de visualisation
  • Décret n°91-451 du 14 mai 1991 relatif à la prévention des risques liés au travail sur des équipements comportant des écrans de visualisation
  • Arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance médicale spéciale. Travail d'opérateur sur terminal à écran.

enter site Textes spécifiques aux sapeurs-pompiers :

see url Textes concernant la fonction publique territoriale :

  • Ouvrage n° 200430000 du J.O. : Code général des collectivités territoriales. Parties législative et réglementaire
  • Ouvrage n° 31 6650000 : Fonction publique territoriale - statut général
  • Ouvrage n° 31 6670000 : Fonction publique territoriale - personnel technique

11.2. RECOMMANDATIONS ET NORMES

11.2.1. RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

11.2.2. NORMES (AFNOR)

  • NF EN ISO 9241-1. Mai 2001. Exigences ergonomiques pour le travail de bureau avec terminaux à écrans de visualisation (TEV). Partie 1 : Introduction générale
  • NF EN 1335. Juin 2000. Mobilier de bureau - Sièges de travail de bureau
  • NF EN 527-1. Mai 2000. Mobilier de bureau - Tables de travail de bureau
  • X 35-102. Décembre 1998. Conception ergonomique des espaces de travail en bureaux
  • NF EN ISO 9241-11. Juin 1998. Exigences ergonomiques pour le travail de bureau avec terminaux à écrans de visualisation (TEV). Partie 11 : lignes directrices concernant l'utilisabilité
  • NF EN ISO 9241-10. Septembre 1996. Exigences ergonomiques pour le travail de bureau avec terminaux à écrans de visualisation (TEV). Partie 10 : principes de dialogue
  • NF X 35-103. Octobre 1990. Ergonomie - Principes d'ergonomie visuelle applicables à l'éclairage des lieux de travail

11.3. CONVENTION COLLECTIVE ET ACCORDS DE BRANCHE

  • Pas de convention collective.

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. K1705 Sécurité civile et secours. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 5411 Pompiers. (O.I.T.) (2008)
  • Urgencyclopédie, l'encyclopédie en ligne de Secourisme.info : Chapitre 4 - L'alerte (GNR FPSE 1)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 533a Pompiers (y compris pompiers militaires). (INSEE) (2003)
  • Encyclopédie de sécurité et de santé au travail. Volume III. Les branches d'activité et les professions. 95. Les services d'urgence et de sécurité (2002) (Bureau du B.I.T. à Paris)

13. ADRESSES UTILES

citas de amor de hombres ilustres AUTEURS : Nicole Motsch (médecin du travail retraité) (BF) (95), Jean-François Chaumelle (médecin-chef du SDIS) (09), Jean-Pascal Dolques (chef de salle du SDIS) (09)
source url DATE DE CREATION : Octobre 2007
binäre optionen banken DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).