Fiches de métiers

La fiche du mois

 Chers utilisateurs, Bossons Futé est un site de partage d'informations animé par des bénévoles.
Régulièrement nous identifions des fiches qui ont besoin d'une mise à jour et nous comptons sur vous pour nous aider.
Relisez la fiche et ajoutez vos commentaires ! Merci d'avance. (Connectez vous pour pouvoir commenter)

La fiche du mois est celle du mécanicien automobile   

Potier de cristallerie

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°224

ROME : B1201
CITP-08 : 7314 PCS 2003 : 637a - 685a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Potier, metteur en forme, modeleur-mouliste.

2. DEFINITION

  • Le potier en cristallerie assure la réalisation des pots en terre destinés à recevoir les composants du cristal (silice, minium, adjuvants, colorants...) qui seront portés en fusion dans des fours pour pouvoir être transformés en objets de table ou de décoration.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'accès à l’emploi est variable : apprentissage en interne dans l'entreprise, CAP de menuisier...Une formation complémentaire au poste est nécessaire en entreprise.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'activité s'exerce dans ou pour une cristallerie artisanale qui n’utilise pas la méthode de la coulée continue mais celle des fours à pots. La capacité et le poids des pots sont variables en fonction de la production envisagée.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L’activité consiste à :

  • Réceptionner, contrôler, ranger la terre glaise
  • Assurer la réalisation des pots qui comprend plusieurs étapes :
    • installer le gabarit en bois sur l’espace de travail
    • malaxer la terre glaise à la main jusqu'à l’obtention d’une pâte homogène à la consistance souhaitée
    • appliquer à la main sur quelques centimètres la terre glaise sur le gabarit en commençant par la base
    • lisser les deux faces
    • laisser sécher
    • recommencer tous les jours la même opération en montant petit à petit le pot
  • La réalisation d’un pot prend environ 1 mois.
  • Après confection les pots suit un cycle de séchage qui consiste à :
    • transporter les pots dans des salles de séchage d’abord à 35 degrés pendant 4 mois
    • puis dans des salles de plus en plus chaudes pendant 4 mois encore
  • Un séchage complémentaire peut être mis en place au centre du pot par apport d’air chaud au moyen d’un flexible par un générateur de chaleur.
  • Le dernier séchage/émaillage s’effectue a l’occasion de la mise en place du pot dans le four à la première cuisson.
  • La durée de vie d’un pot est de 4 mois.
  • Le potier peut éventuellement réaliser des portes de four, des anneaux d’homogénéisation à mettre sur le cristal en fusion.

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Système de chauffage
  • Moules de bois en plusieurs éléments
  • Grattoirs, truelles, broches, scies à bloc de terre, racloirs, couteaux, tenailles
  • Chariot automoteur

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Terre glaise, sable
  • Eau
  • Palettes

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail autonome

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Savoir apprécier différents paramètres (épaisseur, séchage...)
  • Savoir s’organiser pour assurer le suivi des différentes phases de la maturation des pots
  • Avoir une bonne résistance physique (ORL et ostéoarticulaire notamment)

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d'en avoir les capacités professionnelles et le goût, ce travail artisanal peut être  accessible à des travailleurs motivés atteints de surdi-mutité, de certaines maladies chroniques et de cancers.
  • L'emploi est peu compatible avec des troubles de la motricité.

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Participer à la mise en place des pots avec les gaziers

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Coupures
  • Contusions
  • Glissades
  • Chutes de plain-pied
  • Pathologies aiguës liées à la manutention (rachis, épaules, genoux...)

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail à température variable
  • Bruit des moteurs éventuellement
  • Contraintes posturales : travail penché ou accroupi
  • Contraintes articulaires : sollicitation des épaules, coudes et poignets pour le lissage
  • Manutention, port de charge lourde avec le déplacement des pots

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Non documenté

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Surinfection de plaies

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Polyvalence éventuellement
  • Travail en horaire normal

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Syndrome de Raynaud
  • Aggravation des pathologies rhumatismales en raison de l’alternance des activités en ambiance chaude prés des four et du travail au froid dans le reste de l’atelier
  • Affections ORL pour les même raisons
  • Panaris des doigts par blessure septique

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite médicale tous les deux ans sauf risque particulier (polyvalence avec travail de nuit et/ou exposition au bruit et/ou travail en atelier)
  • Surveillance de l'état ORL, articulaire, musculo-tendineux et lombaire

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Si nécessaire en raison des postes de voisinage
  • Epreuve d'effort en fonction du terrain
  • Analyse d'urine à la bandelette

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous le 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant sauf polyvalence.

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Le dossier médical devra être conservé 10 ans, plus si polyvalence avec risques spécifiques.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pas à priori.

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ambiance thermique (température, hygrométrie) : mesurages à l'aide d'un thermomètre, d'un thermohygromètre...
  • Bruit :
    • Mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
    • Valeurs limites d'exposition :
      • niveau d'exposition quotidienne au bruit de 87 db(A)
      • ou niveau de pression acoustique de crête de 140 dB(C)
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Matérialisation et liberté des voies de circulation
  • Chariot de manutention
  • Maintien du sol propre, sec et en bon état
  • Rangement du poste et mise à portée des outils de travail

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Tenue de travail fournie et entretenue par l'entreprise
  • Tabliers, gants
  • Chaussures de sécurité

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation au poste de travail
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Formation à l'hygiène et à la sécurité
  • Formation de sauveteur secouriste du travail (SST)

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Décret n°2001-1016 du 5 novembre 2001 portant création d'un document relatif à l'évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs, prévue par l'article L.230-2 du code du travail et modifiant le code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d'Etat)
  • Arrêté du 24 juillet 1995 relatif aux prescriptions minimales de sécurité et de santé concernant la manutention manuelle de charges.
  • Arrêté du 15 juin 1993 pris en application de l'article R.231-69 du code du Travail déterminant les recommandations que les médecins du travail doivent observer en matière d'évaluation des risques et d'organisation des postes de travail comportant le recours à la manutention manuelle de charges

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 259 Etablissement d'un plan de circulation sur les lieux de travail
  • R 269 Utilisation des produits de traitement du bois et travail des bois traités
  • R 298 Risques liés à l’utilisation de palettes. Confection, manutention, stockage
  • R 366 Moyens de manutentions électriques à conducteur accompagnant
  • R 367 Moyens de manutention à poussée et/ou à traction manuelle
  • R 389 Utilisation de chariots automoteurs de manutention à conducteur porté
  • R 409 Evaluation du risque chimique (2004)

11.3.  NORMES

NORMES FRANCAISES ET EUROPEENNES  (AFNOR)

  • ISO 11228-1:2003. Mai 2003. Ergonomie - Manutention manuelle - Partie 1 : manutention verticale et manutention horizontale
  • X35-109. Avril 1989. Ergonomie - Limites acceptables de port manuel de charges par une personne

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. B1201 Réalisation d'objets décoratifs et utilitaires en céramique et matériaux de synthèse. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 7314 Potiers et assimilés (produits céramiques et abrasifs). (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 637a Modeleurs (sauf modeleurs de métal), mouleurs-noyauteurs à la main, ouvriers qualifiés du travail du verre ou de la céramique à la main - 685a Ouvriers non qualifiés divers de type artisanal. (INSEE) (2003)

13. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Damien Michel (médecin du travail) ((AST67) (67), Pierrette Trilhe (médecin du travail) (CMIE) (75)
DATE DE CREATION : Octobre 2006
DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).