Fiches de métiers

Potier de cristallerie

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°224

ROME : B1201
CITP-08 : 7314 PCS 2003 : 637a - 685a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Potier, metteur en forme, modeleur-mouliste.

2. DEFINITION

  • Le potier en cristallerie assure la réalisation des pots en terre destinés à recevoir les composants du cristal (silice, minium, adjuvants, colorants...) qui seront portés en fusion dans des fours pour pouvoir être transformés en objets de table ou de décoration.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'accès à l’emploi est variable : apprentissage en interne dans l'entreprise, CAP de menuisier...Une formation complémentaire au poste est nécessaire en entreprise.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'activité s'exerce dans ou pour une cristallerie artisanale qui n’utilise pas la méthode de la coulée continue mais celle des fours à pots. La capacité et le poids des pots sont variables en fonction de la production envisagée.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L’activité consiste à :

  • Réceptionner, contrôler, ranger la terre glaise
  • Assurer la réalisation des pots qui comprend plusieurs étapes :
    • installer le gabarit en bois sur l’espace de travail
    • malaxer la terre glaise à la main jusqu'à l’obtention d’une pâte homogène à la consistance souhaitée
    • appliquer à la main sur quelques centimètres la terre glaise sur le gabarit en commençant par la base
    • lisser les deux faces
    • laisser sécher
    • recommencer tous les jours la même opération en montant petit à petit le pot
  • La réalisation d’un pot prend environ 1 mois.
  • Après confection les pots suit un cycle de séchage qui consiste à :
    • transporter les pots dans des salles de séchage d’abord à 35 degrés pendant 4 mois
    • puis dans des salles de plus en plus chaudes pendant 4 mois encore
  • Un séchage complémentaire peut être mis en place au centre du pot par apport d’air chaud au moyen d’un flexible par un générateur de chaleur.
  • Le dernier séchage/émaillage s’effectue a l’occasion de la mise en place du pot dans le four à la première cuisson.
  • La durée de vie d’un pot est de 4 mois.
  • Le potier peut éventuellement réaliser des portes de four, des anneaux d’homogénéisation à mettre sur le cristal en fusion.

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Système de chauffage
  • Moules de bois en plusieurs éléments
  • Grattoirs, truelles, broches, scies à bloc de terre, racloirs, couteaux, tenailles
  • Chariot automoteur

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Terre glaise, sable
  • Eau
  • Palettes

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail autonome

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Savoir apprécier différents paramètres (épaisseur, séchage...)
  • Savoir s’organiser pour assurer le suivi des différentes phases de la maturation des pots
  • Avoir une bonne résistance physique (ORL et ostéoarticulaire notamment)

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d'en avoir les capacités professionnelles et le goût, ce travail artisanal peut être  accessible à des travailleurs motivés atteints de surdi-mutité, de certaines maladies chroniques et de cancers.
  • L'emploi est peu compatible avec des troubles de la motricité.

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Participer à la mise en place des pots avec les gaziers

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Coupures
  • Contusions
  • Glissades
  • Chutes de plain-pied
  • Pathologies aiguës liées à la manutention (rachis, épaules, genoux...)

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail à température variable
  • Bruit des moteurs éventuellement
  • Contraintes posturales : travail penché ou accroupi
  • Contraintes articulaires : sollicitation des épaules, coudes et poignets pour le lissage
  • Manutention, port de charge lourde avec le déplacement des pots

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Non documenté

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Surinfection de plaies

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Polyvalence éventuellement
  • Travail en horaire normal

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Syndrome de Raynaud
  • Aggravation des pathologies rhumatismales en raison de l’alternance des activités en ambiance chaude prés des four et du travail au froid dans le reste de l’atelier
  • Affections ORL pour les même raisons
  • Panaris des doigts par blessure septique

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite médicale tous les deux ans sauf risque particulier (polyvalence avec travail de nuit et/ou exposition au bruit et/ou travail en atelier)
  • Surveillance de l'état ORL, articulaire, musculo-tendineux et lombaire

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Si nécessaire en raison des postes de voisinage
  • Epreuve d'effort en fonction du terrain
  • Analyse d'urine à la bandelette

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous le 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant sauf polyvalence.

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Le dossier médical devra être conservé 10 ans, plus si polyvalence avec risques spécifiques.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pas à priori.

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ambiance thermique (température, hygrométrie) : mesurages à l'aide d'un thermomètre, d'un thermohygromètre...
  • Bruit :
    • Mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
    • Valeurs limites d'exposition :
      • niveau d'exposition quotidienne au bruit de 87 db(A)
      • ou niveau de pression acoustique de crête de 140 dB(C)
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Matérialisation et liberté des voies de circulation
  • Chariot de manutention
  • Maintien du sol propre, sec et en bon état
  • Rangement du poste et mise à portée des outils de travail

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Tenue de travail fournie et entretenue par l'entreprise
  • Tabliers, gants
  • Chaussures de sécurité

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation au poste de travail
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Formation à l'hygiène et à la sécurité
  • Formation de sauveteur secouriste du travail (SST)

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Décret n°2001-1016 du 5 novembre 2001 portant création d'un document relatif à l'évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs, prévue par l'article L.230-2 du code du travail et modifiant le code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d'Etat)
  • Arrêté du 24 juillet 1995 relatif aux prescriptions minimales de sécurité et de santé concernant la manutention manuelle de charges.
  • Arrêté du 15 juin 1993 pris en application de l'article R.231-69 du code du Travail déterminant les recommandations que les médecins du travail doivent observer en matière d'évaluation des risques et d'organisation des postes de travail comportant le recours à la manutention manuelle de charges

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 259 Etablissement d'un plan de circulation sur les lieux de travail
  • R 269 Utilisation des produits de traitement du bois et travail des bois traités
  • R 298 Risques liés à l’utilisation de palettes. Confection, manutention, stockage
  • R 366 Moyens de manutentions électriques à conducteur accompagnant
  • R 367 Moyens de manutention à poussée et/ou à traction manuelle
  • R 389 Utilisation de chariots automoteurs de manutention à conducteur porté
  • R 409 Evaluation du risque chimique (2004)

11.3.  NORMES

NORMES FRANCAISES ET EUROPEENNES  (AFNOR)

  • ISO 11228-1:2003. Mai 2003. Ergonomie - Manutention manuelle - Partie 1 : manutention verticale et manutention horizontale
  • X35-109. Avril 1989. Ergonomie - Limites acceptables de port manuel de charges par une personne

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. B1201 Réalisation d'objets décoratifs et utilitaires en céramique et matériaux de synthèse. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 7314 Potiers et assimilés (produits céramiques et abrasifs). (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 637a Modeleurs (sauf modeleurs de métal), mouleurs-noyauteurs à la main, ouvriers qualifiés du travail du verre ou de la céramique à la main - 685a Ouvriers non qualifiés divers de type artisanal. (INSEE) (2003)

13. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Damien Michel (médecin du travail) ((AST67) (67), Pierrette Trilhe (médecin du travail) (CMIE) (75)
DATE DE CREATION : Octobre 2006
DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche