Fiches de métiers

Verrier presseur

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°223

ROME : B1602
CITP-08 : 7315 PCS 2003 : 626b - 674d

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Verrier.

2. DEFINITION

  • Le verrier presseur réalise des pièces de cristal moulées sous pression.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi s'exerce avec une formation de niveau V (CAP de verrier).

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'activité s'exerce dans un atelier de cristallerie "verre chaud".

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • Nettoyage du moule en fonte avec huile de démoulage graphitée qu'il brûle pour éliminer les résidus de chaque coulée de cristal pour préserver la pureté de chaque pièce
  • Réception du cristal apporté par le cueilleur (voir fiche verrier cueilleur)
  • Fermeture manuelle du moule et action manuelle de la presse
  • Ouverture manuelle du moule
  • Ebarbage de la pièce au chalumeau
  • Démoulage de la pièce
  • Transport de la pièce vers four de finition avec un chariot

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Moules
  • Presse
  • Chalumeau
  • Chariot de manutention

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Huile de démoulage
  • Eau
  • Gaz

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail indépendant au sein d'une équipe

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir une bonne résistance physique pour supporter les contraintes du poste (travail à la chaleur, travail debout, piétinement, contraintes posturales, port de charges, gestes répétitifs...)
  • Avoir une bonne vision de près pour détecter les défauts
  • Connaître les risques des produits utilisés et appliquer les méthodes de prévention adéquates
  • Aimer le travail artisanal

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d'en avoir les capacités professionnelles et le goût, ce travail artisanal peut être  accessible à des travailleurs motivés atteints de surdi-mutité.
  • Sous cette forme l'emploi est peu compatible avec de gros troubles ostéo-articulaires, des troubles de la motricité, des maladies organiques chroniques invalidantes. Ces contre-indications peuvent être levées en milieu industriel selon les postes.

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Tout moulage de pièces à chaud
  • Fabrication d'émaux

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chute de plain-pied par glissade
  • Contusions par contact avec des objets lourds
  • Fractures
  • Coupures
  • Brûlures de contact

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail à la chaleur
  • Rayonnement infrarouge
  • Bruit > 85 dBA
  • Gestes répétitifs et contraintes posturales : épaule coude poignet
  • Station debout constante
  • Manutention

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Produits de thermolyse des huiles de démoulage : CO2, CO, NO2, et et hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP)
  • Plomb : risque de saturnisme ; forme de plomb utilisée = tétraoxyde de plomb : Pb3O4 ou minium
  • Amiante (R45, R48/23) en post-exposition (jadis présent dans les joints des fours à moules, différents supports pour le cristal, outils de manutention du cristal)
  • Amiante remplacée par des tissus en fibres de céramique réfractaire (risques irritatifs et cancers - classés cancérogènes cat 2 - VME 0,6 fibres/cm3 - R49/R38)
  • Silice cristalline : cancer bronchopulmonaire (cancérogène cat 1)
  • Métaux : plomb, manganèse, chrome
  • Sélénium (R23/25, R33, R53) : conjonctivite, brûlure oculaire, cutanée, respiratoire (risque d'œdème lésionnel pulmonaire)
  • Graphite (présent dans les huiles minérales)
  • Bichromates : eczéma (dermites allergiques, ulcération ou dermite caustique, asthme) et cancer (broncho-pulmonaire, cavités nasales)
  • Dioxyde de nickel : dermite, rhinite, asthme ; cancer de l'ethmoïde, des sinus et bronchique (cancérogène cat 1 du CIRC)

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Surinfection de plaies

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Concentration nécessaire pour une bonne coordination de l'équipe
  • Cadence rapide, travail interdépendant

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°1 RG : Affections dues au plomb et à ses composés
  • Tableau n°10 RG : Ulcérations et dermites provoquées par l'acide chromique, les chromates et bichromates alcalins, le chromate de zinc et le sulfate de chrome
  • Tableau n°10 bis RG : Affections respiratoires provoquées par l'acide chromique, les chromates et bichromates alcalins
  • Tableau n°20 RG : Affections professionnelles provoquées par l'arsenic et ses composés minéraux
  • Tableau n°25 RG : Affections professionnelles consécutives à l'inhalation de poussières minérales renfermant de la silice cristalline (quartz, cristobalite, tridymite), des silicates cristallins (kaolin, talc), du graphite ou de la houille
  • Tableau n°36 RG : Affections provoquées par les huiles et graisses d'origine minérale ou de synthèse
  • Tableau n°37 RG : Affections cutanées professionnelles causées par les oxydes et les sels de nickel
  • Tableau n°39 RG : Maladies professionnelles engendrées par le bioxyde de manganèse
  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°65 RG : Lésions eczématiformes de mécanisme allergique
  • Tableau n°71 RG : Affections oculaires dues au rayonnement thermique
  • Tableau n°71 bis RG : Affections oculaires dues au rayonnement thermique associé aux poussières
  • Tableau n°75 RG : Affections professionnelles résultant de l'exposition au sélénium et ses dérivés minéraux
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE OROFESSIONNELLE

  • Troubles circulatoires, varices

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite médicale préalable à l'embauche ; exclusion des travailleurs de moins de 18 ans et des femmes enceintes
  • Puis visites médicales annuelles
  • Recherche par l'interrogatoire de troubles ORL (rhinite) et respiratoires
  • Surveillance cutanée, digestive, pulmonaire, neurologique, ORL, ophtalmologique ultérieurement
  • Indication de la nature et de la durée de l'exposition aux différents risques et des anomalies éventuelles constatées (accidents et incidents)

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • En fonction des métrologies d'ambiance
    • Audiogramme (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail)
    • Plombémie en cas d'exposition au plomb (articles R4412-152 et R4412-160 du code du travail) : la valeur limite biologique à ne pas dépasser est fixée à 400 microgrammes de plomb par litre de sang pour les hommes et 300 microgrammes de plomb par litre de sang pour les femmes
    • Examen cytologique urinaire et recherche d'hématurie microscopique
  • Numération formule sanguine et plaquettes, PPZ
  • Radiographie pulmonaire, épreuves fonctionnelles respiratoires (EFR)
  • Scanner thoracique en cas de signes radiologiques ou fonctionnels, pour préciser l'atteinte pulmonaire
  • Analyse du liquide de lavage alvéolaire pour confirmer l'exposition à la silice

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous le 10 ans tous les 10 ans

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Les contacts avec certains produits peuvent nécessiter une surveillance médicale post-professionnelle obligatoire : chrome, silice, plomb, fibres de céramiques réfractaires, amines aromatiques.
  • Une attestation d'exposition aux agents chimiques dangereux et/ou est remplie par l'employeur et le médecin du travail et remise au travailleur à son départ de l'établissement.
  • Pour l'exposition à la silice : surveillance médicale postprofessionnelle tous les cinq ans ou, après avis du médecin conseil, plus fréquemment
  • Pour l'exposition à l'arsenic :
    • Surveillance dermatologique tous les deux ans
    • Surveillance échographique abdominale de l'étage sus-mésocolique tous les deux ans
  • Pour l'exposition au chrome :
    • Examen clinique médical tous les 2 ans
    • Examen radiologique pulmonaire tous les 2 ans

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Le dossier médical devra être conservé 50 ans après l'arrêt de l'exposition à des agents chimiques dangereux ou cancérogènes.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Poussières de cristal contenant de la silice de plomb, des colorants à base d'oxyde de métaux lourds à éliminer dans un circuit spécialisé

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Agents chimiques : prélèvements d'atmosphère et analyses des vapeurs, gaz, poussières ; VLEP du plomb 0,1 mg/m3 sur 8 heures
  • Bruit : mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Aspiration au poste
  • Ventilation de l'atelier
  • Soufflettes avec buses silencieuses
  • Vestiaires séparés
  • Douches

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Chaussures de sécurité
  • Protections anti-bruit
  • Lunettes de protection
  • Gants de protection thermique

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation au poste de travail
  • Formation et information sur le risque chimique
  • Formation à l'hygiène
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Formation de sauveteur secouriste du travail (SST)

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Décret n° 2006-892 du 19 juillet 2006 relatif aux prescriptions de sécurité et de santé applicables en cas d'exposition des travailleurs aux risques dus au bruit et modifiant le code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d'Etat)
  • Circulaire DRT n°12 du 24 mai 2006 relative aux règles générales de prévention du risque chimique et aux règles particulières à prendre contre les risques d'exposition aux agents cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction (fichier pdf)
  • Décret n° 2004-725 du 22 juillet 2004 relatif aux substances et préparations chimiques et modifiant le code du travail et le code de la santé publique (deuxième partie : Décrets en Conseil d'Etat).
  • Décret n° 2003-1254 du 23 décembre 2003 relatif à la prévention du risque chimique et modifiant le code du travail.
  • Décret n°2001-1016 du 5 novembre 2001 portant création d'un document relatif à l'évaluation des risques pour la santé et la sécurité des travailleurs, prévue par l'article L.230-2 du code du travail et modifiant le code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d'Etat)
  • Décret n°2001-97 du 1er février 2001 établissant les règles particulières de prévention des risques cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction et modifiant le code du travail (deuxième partie : décrets du Conseil d'Etat).
  • Décret n°97-331 du 10 avril 1997 relatif à la protection de certains travailleurs exposés à l'inhalation de poussières siliceuses sur leurs lieux de travail
  • Arrêté du 28 février 1995 pris en application de l'article D. 461-25 du code de la Sécurité sociale fixant le modèle type d'attestation d'exposition et les modalités d'examen dans le cadre du suivi post-professionnel des salariés ayant été exposés à des agents ou procédés cancérogènes. Annexe II (Modalités d'examen dans le cadre du suivi post-professionnel).
  • Décret n°92-1261 du 3 décembre 1992 relatif à la prévention du risque chimique et modifiant la section V du chapitre Ier du titre III du livre II du Code du travail (deuxième partie : Décrets en Conseil d'Etat)
  • Arrêté du 31 janvier 1989 pris en application de l'article R.232-8-4 du code du Travail portant recommandations et instructions techniques que doivent respecter les médecins du travail assurant la surveillance médicale des travailleurs exposés au bruit
  • Circulaire du 6 mai 1988 relative à l'application du décret n°88-405 du 21 avril 1988 relatif à la protection des travailleurs contre le bruit
  • Circulaire n°10 du 29 avril 1980 relative à l'application de l'arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance médicale spéciale
  • Arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance spéciale
  • Article R231-58-6 du Code du travail. Surveillance médicale particulière pour l'exposition au plomb.

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 214 Risques spécifiques des verriers à la main
  • R 272 Verreries (mécanique ou à la main) protection contre les coulées accidentelles
  • R 288 Déchets industriels. Manutention, stockage, transport et traitement
  • R 409 Evaluation du risque chimique (2004)
  • R 425 Verreries : protection contre les coulées accidentelles
  • R 426 Le travail des verriers à la main : prévention des risques d'affections oculaires

11.3. NORMES

Néant

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

13. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Didier Damidot (médecin du travail) (MSA de Franche Comté) (25), Catherine Augé (médecin du travail) (MSA de Franche Comté) (25), Vincent Gassmann (médecin du travail) (AST67) (67)
DATE DE CREATION : Octobre 2006
DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).