Fiches de métiers

Ouvrier d'atelier de charpentes métalliques

see http://www.mycoldprairie.com/pizdboluy/5182 FICHE METIER BOSSONS FUTE N°180

ROME : H2911 CITP-08 : 7214 - 8189 INSEE : 624d - 673c - 682a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Charpentier métallier, préparateur de charpentes métalliques, ouvrier métallurgiste.

2. DEFINITION

  • L'ouvrier en charpente métallique assure la préparation au sol des différents éléments constitutifs des charpentes avant expédition sur les chantiers.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi peut être accessible sans qualification mais il est généralement occupé par des ouvriers de niveau V (titulaires d'un CAP ou d'un BEP dans le secteur de la métallurgie).

4. ACTIVITE PRINCIPALE

  • L'activité est souvent polyvalente, les ouvriers réalisant selon les jours l'une des tâches décrites ci-après.

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'activité s'exerce en atelier.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

http://prettytallstyle.com/birkof/5995 L'activité consiste à :

  • Décharger les pièces métalliques brutes à la grue ou au pont roulant
  • Etudier les consignes de fabrication
  • Réaliser les diverses opérations nécessaires pour passer d'une ferraille brute à un élément de charpente (poutres, poutrelles, fermes, pannes...) et pour cela :
    • tracer les repères sur les éléments métalliques de base
    • régler sa machine qu'il s'agisse de débit, oxycoupage, perçage, poinçonnage
    • engager la pièce métallique
    • contrôler la qualité du travail
    • dégager la pièce
    • la stocker
  • Assurer le pré-montage au sol des charpentes en suivant le plan de montage et en procédant ou ajustement si nécessaires
  • Démonter les éléments et le maintenir ensemble par cerclage pour constituer des lots de charpente
  • Identifier le lot
  • Procéder à la trempe dans des bacs de brai de pétrole pour assurer la protection des surfaces métalliques puis au séchage
  • Charger pour l'expédition à la grue ou au pont roulant

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Débiteuse, plieuse, perceuse, poste de soudure, visseuse, cercleuse
  • Chariots automoteurs, palans, ponts roulants, grues
  • Racks de rangements des matières premières et des produits débités
  • Cuve de trempage

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Bordereaux de réception, de fabrication, d'expédition
  • Huile d'usinage
  • Bains de trempe : solvants, brais de pétrole

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail seul ou à deux sur machine ou au sol dans des ateliers bruyants du fait de la présence de plusieurs machines

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir une résistance physique suffisante pour supporter les contraintes du poste (manutention, contraintes posturales, travail au bruit...)
  • Pouvoir tenir le rythme de production
  • Avoir le sens de la sécurité pour soi et pour autrui
  • Porter un équipement de protection individuelle

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : surdité, troubles du langage
  • Emploi peu compatible avec des troubles rachidiens et/ou ostéo-articulaires

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Conduite de chariots automoteurs et d'engins de levage (grues, pont roulant)

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Brûlures electriques ou chimiques
  • Contusions ou traumatisme par chutes ou par heurt d'objet
  • Blessures par outils (plaies, perforation, sections tendineuses)
  • Lumbagos
  • Projections oculaires de poussières

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail en atelier soumis aux variations climatiques extérieures avec exposition à la chaleur en été et au froid en hiver
  • Rayonnements thermiques : soudure
  • Expositions aux poussières, fumées, aérosols :
    • Fumée de soudure
    • Aérosols d'huiles de coupe
    • Poussières de fer
    • Vapeurs de solvants (trempage)
  • Vibrations :
    • Vibrations de basses fréquences, transmises à l'ensemble du corps par les chariots automoteurs
    • Vibrations de fréquences moyennes transmises aux membres supérieurs : pistolets à aiguilles, machines-outils avec présentation de la pièce à la main, machines-outils portatives
  • Froid ou chaleur selon les saisons
  • Bruit : découpe de barres, martelage, presse, cisailles, façonnage ; piquage des soudures manuel et mécanique par aiguillage
  • Eclairage variable
  • Contraintes physiques pour approvisionner et travailler sur le poste de travail :

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Bains de traitement de surface
  • Solvants
  • Plomb des peintures
  • Nickel (aciers spéciaux)
  • Chrome (aciers spéciaux)
  • Poussières de fer de zinc
  • Huiles de coupe : huiles usagées riches en HAP (risque cancérogène)
  • Soudure, traitement de surface utilisé : risque CMR

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Tétanos
  • Boutons d'huile (staphylocoques)

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Charge opérationnelle, fonction de la charge de travail et du rythme de la machine
  • Charge émotionnelle, fonction des relations de travail
  • Charge cognitive, relative à l'adaptation au travail en fonction des horaires 2 X 8 et de la polyvalence
  • Travail en équipes alternantes
  • Risques inhérents à l'emploi d'intérimaires
  • Turn over, absentéisme

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°1 RG : Affections dûes au plomb et à ses composés
  • Tableau n°4 bis RG : Affections gastro-intestinales provoquées par le benzène, le toluène, les xylènes et tous les produits en renfermant
  • Tableau n°10 RG : Ulcérations et dermites provoquées par l'acide chromique, les chromates et bichromates alcalins, le chromate de zinc et le sulfate de chrome
  • Tableau n°12 RG : Affections professionnelles provoquées par les dérivés halogénés suivants des hydrocarbures aliphatiques : dichlorométhane (chlorure de méthylène), trichlorométhane (chloroforme), tribromométhane (bromoforme), dichloro-1-2-éthane, dibromo-1-2-éthane, trichloro-1-1-1-éthane (méthylchloroforme), dichloro-1-1-éthylène (dichloréthylène asymétrique), dichloro-1-2-éthylène (dichloréthylène asymétrique), dichloro-1-2-éthylène (dichloréthylène symétrique), trichloréthylène, tétrachloréthylène (perchloréthylène), dichloro-1-2-propane, chloropropylène (chlorure d'allyle), chloro-2-butadiène-1-3 (chloroprène)
  • Tableau n°36 RG : Affections provoquées par les huiles et graisses d'origine minérale ou de synthèse
  • Tableau n°37 RG : Affections cutanées professionnelles causées par les oxydes et les sels de nickel
  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°44 RG : Affections consécutives à l'inhalation de poussières minérales ou de fumées, contenant des particules de fer ou d'oxyde de fer
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°69 RG : Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes
  • Tableau n°71 RG : Affections oculaires dues au rayonnement thermique
  • Tableau n°84 RG : Affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnel : hydrocarbures liquides aliphatiques, alicycliques, hétérocycliques et aromatiques, et leurs mélanges (white spirit, essences spéciales) ; dérivés nitrés des hydrocarbures aliphatiques ; acétonitrile ; alcools, aldéhydes, cétone, esters, éthers dont le tétrahydrofurane, glycols et leurs éthers ; diméthylformamide, diméthylsulfoxyde
  • Tableau n°97 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Maladies pulmonaires à type de broncho-pneumopathies chroniques en rapport avec les fumées de soudure et pouvant être majorées par une intoxication tabagique

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche puis visites périodiques annuelles en cas de surveillance médicale renforcée
  • Examen clinique avec contrôle neurologique, cutané, ostéoarticulaire, hépatique, urinaire
  • Indication de la nature et de la durée de l'exposition aux différents risques et des anomalies éventuelles constatées (accident et incidents)

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audiogramme si exposition au bruit (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail)
  • En fonction des résultats des examens cliniques et des expositions :
    • Epreuve fonctionnelle respiratoire (spirométrie)
    • Electrocardiogramme d'effort selon l'âge, les antécédents et l'examen clinique
    • Tests dermatologiques

8.3. VACCINATIONS

  • Rappel DTPolio tous les 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Les contacts avec certains produits peuvent nécessiter une surveillance médicale post post-professionnelle obligatoire : amines aromatiques, arsenic, benzène, chrome, nickel, plomb.

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Conservation du dossier médical au moins 50 ans en cas d'exposition à des agents chimiques dangereux et/ou cancérogènes, 15 ans en cas d'exposition au bruit.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Bruit

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Agents chimiques : prélèvements d'atmosphère et analyses des vapeurs, gaz, poussières ; voir VLEP (article R4412-149 du code du travail)
  • Bruit : mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail
  • Ventilation : contrôle de l'efficacité
  • Vibrations transmises aux bras et aux mains :
    • Mesures de vibrations transmises aux bras et aux mains
    • Valeur limite d'exposition journalière rapportée à une période de référence de 8 heures : 5 m/s2 pour les vibrations transmises aux mains et aux bras
  • Vibrations transmises au corps entier :
    • Mesures de vibrations transmises au corps entier
    • Valeur limite d'exposition journalière rapportée à une période de référence de 8 heures : 1,15 m/s2 pour les vibrations transmises à l'ensemble du corps

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Isolement des postes à risques : soudure, trempage
  • Cabine de trempage isolée et ventilée
  • Conformité des machines, des appareils de levage, avec respect des contrôles périodiques obligatoires
  • Marquage au sol des allées de circulation et maintien de celles-ci libres
  • Isolation des machines bruyantes
  • Poste de soudure : aspiration des fumées de soudage à la source, captage mobile incorporé à la torche, tables aspirantes, écrans de soudage opaques de longueur suffisante pour la séparation des postes de travail
  • Nettoyage, rangement régulier des postes de travail
  • Etablissements de consignes en cas d'accident : n° d'appel d'urgence, conduite à tenir

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Vêtements de travail (ensemble pantalon, veste) en coton ; ces vêtements devraient être en coton ignifugé, bien ajustés, dépourvus de plis, revers ou poches non dotées de rabats
  • Chaussures de sécurité recouvertes par le pantalon, à semelles isolantes
  • Gants de protection des mains contre l'action coupante des tôles, contre la chaleur et la conduction électrique ; gants à manchettes
  • Tablier de cuir
  • Protection antibruit en fonction du niveau de bruit par casque léger ou bouchons d'oreilles moulé
  • Lunettes de protection avec filtre adapté au type de travail
  • Protection respiratoire : masques à écran LCD (Speedglass) ; des masques à cartouche sont importables sous les écrans faciaux ou protection totale de la face par masque à soudage avec obscurcissement automatique, cagoule et ventilation assistée par air filtré

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Connaissance des fiches de procédures
  • Formation à l'embauche et régulièrement rappelée : ne pas fumer, ni boire, ni manger en travaillant ; ne pas enlever les sécurités sur les machines ; porter les équipements de protection individuelle
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Formation de sauveteur secouriste du travail (SST)

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Arrêté du 24 juin 2008 modifiant l'arrêté du 21 octobre 2003 relatif au titre professionnel de métallier-serrurier option pose d'ouvrage, option métallerie-ferronnerie, option menuiserie acier
  • Arrêté du 4 février 2008 portant révision de l'arrêté du 31 juillet 2003 relatif au titre professionnel d'agent de fabrication industrielle
  • Décret n° 2003-1254 du 23 décembre 2003 relatif à la prévention du risque chimique et modifiant le code du travail.
  • Arrêté du 31 janvier 1989 pris en application de l'article R.232-8-4 du code du Travail portant recommandations et instructions techniques que doivent respecter les médecins du travail assurant la surveillance médicale des travailleurs exposés au bruit
  • Circulaire du 6 mai 1988 relative à l'application du décret n°88-405 du 21 avril 1988 relatif à la protection des travailleurs contre le bruit
  • Circulaire n°10 du 29 avril 1980 relative à l'application de l'arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance médicale spéciale
  • Arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance spéciale.

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 360 Soudage à l'arc, prévention des risques professionnels

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF EN ISO 14738. Mai 2003. Sécurité des machines - Prescriptions anthropométriques relatives à la conception des postes de travail sur les machines
  • NF EN 352-7. Mai 2003. Protecteurs individuels contre le bruit - Exigences de sécurité et essais - Partie 7 : bouchons d'oreilles à atténuation dépendante du niveau.
  • NF EN 352-6. Mai 2003. Protecteurs individuels contre le bruit - Exigences de sécurité et essais - Partie 6 : serre-tête avec entrée audio-électrique.

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. H2911 Réalisation de structures métalliques. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 7214 Charpentiers métalliers et monteurs de charpentes métalliques - 8189 Conducteurs de machines et d'installations fixes non classés ailleurs. (O.I.T.) (2008)
  • Fiche d'entreprise Métallurgie (2005)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 624d Monteurs qualifiés en structures métalliques - 673c Ouvriers non qualifiés de montage, contrôle en mécanique et travail des métaux. (INSEE) (2003)

follow link http://tjez.gob.mx/perdakosis/537 AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail) (SMT d'Amboise, Bléré, Loches) (37), Aline Thuaire (ingénieur ETP) (75)
click DATE DE CREATION : Mai 2005
conjugaison rencontrer en espagnol DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2010

Commentaires

http://thingstodoinphils.com/?mioslies=we-rencontre-celibataire&9f6=30 Réagir à cette fiche

buscar mujeres solteras en huanuco Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).