Fiches de métiers

Ouvrier de travaux publics spécialisé en ferraillage

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°161

ROME : F1704 CITP-08 : 7114 INSEE : 621e - 621f - 671a - 671c

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Ouvrier ferrailleur, ouvrier du bâtiment, ouvrier des travaux publics, ouvrier du génie civil en béton armé, ouvrier de la maçonnnerie.

2. DEFINITION

  • L'ouvrier ferrailleur procède au découpage, au façonnage et à l'assemblage des barres ou des treillis d'acier pour armer le béton.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est accessible sans qualification ou avec une formation de niveau V.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'activité s'exerce sur un chantier ou préalablement en usine.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • Aménager son aire de travail
  • Réceptionner les barres ou treillis d'acier
  • Les stocker
  • Les préparer à l'aide de divers outils
  • Leur donner une forme
  • Les assembler en usine par soudure ou sur le chantier par ligature à l'aide de fils de fer
  • Installer les ferraillages réalisés

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Coupe-boulons, chalumeau, cintreuse manuelle ou électrique

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Barres de ferraille de 6 mètres de long, fils de fer, cisailles

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail en petites équipes

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir la résistance physique nécessaire pour exercer le métier (manutention et port de charges, gestes répétitifs, vibrations, travail en extérieur...)
  • Pour certaines activités posséder le CACES et /ou l'habilitation électrique C18-510

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : surdité, troubles du langage.
  • Emploi peu compatible avec un mal-voyance importante, des troubles rachidiens et/ou ostéo-articulaires, certaines maladies chroniques et cancers, les allergies respiratoires et/ou cutanées (aux produits manipulés).

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Conduite d'engins de transport
  • Coffreur-bancheur
  • Maçonnerie
  • Béton précontraint ou post-contraint

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Blessures des mains, plaies ou écrasements des membres
  • Chutes de hauteur ou de plain-pied, aggravées parfois selon le lieu de travail (eau, four) ; chutes dans les bouches d'égout, les regards
  • Lombalgies d'effort
  • Brûlures de la peau et des yeux par les ciments
  • Projections de corps étrangers dans les yeux

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail en hauteur
  • Déplacements fréquents sur le chantier
  • Travail en extérieur avec exposition  aux intempéries et au rayonnement ultraviolet (UV) solaire pouvant être responsable de cancers de la peau
  • Vibrations des machines outils portatives
  • Poussières
  • Bruit du chantier et des outils
  • Odeurs (utilisation de 2-butanone)
  • Manutention de charges lourdes
  • Contraintes posturales

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Ciment
  • Adjuvants du béton
  • Laines minérales (de verre, de roche, de laitier)
  • Gaz, fumées
  • Solvants dont le 2-Butanone (R11, R36/37)
  • Huiles minérales
  • Huiles de décoffrage dont certaines peuvent être cancérogènes

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Surinfections des plaies

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Adaptation aux horaires
  • Eloignement du domicile familial
  • Déplacements
  • Horaires (jour, nuit si nécessaire)
  • Polyvalence des tâches

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°4 bis RG : Affections gastro-intestinales provoquées par le benzène, le toluène, les xylènes et tous les produits en renfermant
  • Tableau n°8 RG : Affections causées par les ciments (alumino-silicates de calcium)
  • Tableau n°12 RG : Affections professionnelles provoquées par les dérivés halogénés suivants des hydrocarbures aliphatiques : dichlorométhane (chlorure de méthylène), trichlorométhane (chloroforme), tribromométhane (bromoforme), dichloro-1-2-éthane, dibromo-1-2-éthane, trichloro-1-1-1-éthane (méthylchloroforme), dichloro-1-1-éthylène (dichloréthylène asymétrique), dichloro-1-2-éthylène (dichloréthylène asymétrique), dichloro-1-2-éthylène (dichloréthylène symétrique), trichloréthylène, tétrachloréthylène (perchloréthylène), dichloro-1-2-propane, chloropropylène (chlorure d'allyle), chloro-2-butadiène-1-3 (chloroprène)
  • Tableau n°36 RG : Affections provoquées par les huiles et graisses d'origine minérale ou de synthèse
  • Tableau n°36 bis RG : Affections cutanées provoquées par les dérivés suivants du pétrole : extraits aromatiques, huiles minérales utilisées à haute température dans les opérations d'usinage et de traitement des métaux, suies de combustion des produits pétroliers
  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°69 RG : Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes
  • Tableau n°79 RG : Lésions chroniques du ménisque
  • Tableau n°84 RG : Affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnel : hydrocarbures liquides aliphatiques, alicycliques, hétérocycliques et aromatiques, et leurs mélanges (white spirit, essences spéciales) ; dérivés nitrés des hydrocarbures aliphatiques ; acétonitrile ; alcools, aldéhydes, cétone, esters, éthers dont le tétrahydrofurane, glycols et leurs éthers ; diméthylformamide, diméthylsulfoxyde
  • Tableau n°97 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par les vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Néant

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche préalable à l'affectation puis visite annuelle
  • Contrôle de la vue et de l'audition
  • Surveillance dermatologique et ostéo-articulaire
  • Etat cardio-pulmonaire

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audiogramme en cas d'exposition au bruit (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail)
  • Epreuves fonctionnelles respiratoires (EFR) à l'embauche ou dans l'année qui suit l'affectation au poste puis tous les 3 ans

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Huiles : consultation dermatologique tous les deux ans
  • En cas d'exposition à des substances ou préparations dangereuses, une attestation d'exposition aux agents chimiques dangereux est remplie par l'employeur et le médecin du travail et remise au travailleur à son départ de l'établissement.

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Conservation du dossier médical au moins 50 ans après la fin de l'exposition à des agents cancérogènes

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pollution par les poussières minérales
  • Pollution par les résidus des huiles de décoffrage
  • Bruit
  • Accidents toujours possible en raison de la coactivité : accidents de circulation, blessures par les matériaux...

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Agents chimiques : prélèvements d'atmosphère et analyses des vapeurs, gaz, poussières ; voir VLEP (article R4412-149 du code du travail)
  • Bruit :
    • Mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
    • Valeurs limites d'exposition :
      • niveau d'exposition quotidienne au bruit de 87 db(A)
      • ou niveau de pression acoustique de crête de 140 dB(C)
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Balisage de la zone
  • Limitation des zones d'accès
  • Choix des produits les moins toxiques
  • Mécanisation des opérations
  • Captage des poussières
  • Echafaudage conforme à la réglementation et régulièrement contrôlé
  • Machines vibrantes, outils aux normes
  • Engins de chantiers entretenus
  • Chantier équipé en eau courante, en vestiaires et en trousse de secours
  • Consignes de sécurité spécifiques à certains sites affichées et visibles

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Casque de chantier, casque intégral
  • Chaussures ou bottes de sécurité
  • Lunettes de protection
  • Gants, spécifiques en caoutchouc butyle pour le 2-butanone ou MEC
  • Protections auditives antibruit
  • Vêtements de protection, réfléchissants si nécessaire
  • Masques antipoussières
  • Genouillères

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Plan particulier de sécurité et de protection de la santé établi et communiqué
  • Formation à la sécurité
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Formation et information sur le risque chimique des produits
  • Formation  et sensibilisation à l'hygiène corporelle
  • Hygiène alimentaire, tabac, alcool, sommeil

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Arrêté du 31 août 2009 relatif au titre professionnel de chef d'équipe gros œuvre portant modification de l'arrêté du 2 septembre 2004 relatif au titre professionnel de chef d'équipe gros œuvre
  • Arrêté du 8 mars 2006 relatif au titre professionnel de coffreur bancheur option bâtiment, option génie civil
  • Arrêté du 9 février 2006 modifiant l'arrêté du 21 octobre 2003 relatif au titre professionnel de maçon
  • Arrêté du 2 septembre 2004 relatif au titre professionnel de chef d'équipe gros oeuvre
  • Arrêté du 8 septembre 2003 relatif au titre professionnel de chef d'équipe en maçonnerie générale
  • Arrêté du 15 juin 1993 pris en application de l'article R.231-69 du code du Travail déterminant les recommandations que les médecins du travail doivent observer en matière d'évaluation des risques et d'organisation des postes de travail comportant le recours à la manutention manuelle de charges
  • Arrêté du 29 janvier 1993 portant application de l'article R. 231-68 du code du travail relatif aux éléments de référence et aux autres facteurs de risque à prendre en compte pour l'évaluation préalable des risques et l'organisation des postes de travail lors des manutentions manuelles de charges comportant des risques, notamment dorso-lombaires

11.2. RECOMMANDATIONS

  • Statut de la fonction publique pour les ouvriers de l'état et des collectivités territoriales
  • Formation de la Chambre des Métiers de Paris (C.M.P.) obligatoire pour tout chantier public

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R279 Prévention des chutes depuis les échafaudages
  • R291 Chutes de hauteur. Filets montés sur consoles
  • R361 Vêtements de protection utilisés dans le bâtiment et les travaux publics

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF EN 361. Septembre 2002. Equipement de protection individuelle contre les chutes de hauteur - Harnais d'antichute
  • NF EN 397. Août 2002. Casques de protection pour l'industrie
  • NF EN 197-1. Février 2001. Ciment - Partie 1 : composition, spécifications et critères de conformité des ciments courants
  • NF EN 345. Juin 1997. Spécification des chaussures de sécurité à usage professionnel
  • NF EN 471. Août 1994. Vêtements de signalisation à haute visibilité

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. F1704 Préparation du gros oeuvre et des travaux publics. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 7114 Constructeurs en béton armé, maçons réagréeurs et assimilés. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 621e Autres ouvriers qualifiés des travaux publics - 621f Ouvriers qualifiés des travaux publics (salariés de l'état et des collectivités territoriales) - 671a Ouvriers non qualifiés des travaux publics de l'Etat et des collectivités locales - 671c Ouvriers non qualifiés des travaux publics et du travail du béton. (INSEE) (2003)
  • Les ciments. Editions INRS ED 5015. (INRS) (2002)
  • Sécurité dans le bâtiment et les travaux publics. Guide pour l'analyse des risques et le choix des mesures de prévention. (CRAMIF) Service prévention des risques professionnels (2000)
  • Recépage manuel de pieux en béton. Mémo-pratique D2 M 01 99. (OPPBTP) (1999)
  • Plates-formes de travail en encorbellement : supports d'accrochage. Mémo-pratique B5 M 08 99. (OPPBTP) (1999)
  • Fiche toxicologique FT 14. 2-Butanone (INRS) (1997)

13. ADRESSES UTILES

  • Chambre de Métiers de Paris 74 rue de Reuilly 75592 Paris cedex 12
    Tél : 01-53-33-53-09. Fax : 01-43-43-20-51. www.cm-paris.fr

AUTEURS : Danièle Thuaire (médecin du travail) (CMIE) (75), Guillaume Deroeux (ingénieur ETP)
DATE DE CREATION : Novembre 2004
DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche