Fiches de métiers

Sémaphoriste civil

buscar mujeres solteras en huanuco http://www.mycoldprairie.com/pizdboluy/5182 FICHE METIER BOSSONS FUTE N°149

ROME : K2503 CITP-08 : 5414 INSEE : 534a

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Guetteur sémaphorique.

2. DEFINITION

  • Le sémaphoriste guide les navires pour leur franchissement de la passe d'une rivière ou d'un port. Le guidage qui était à l'origine optique peut être aussi un guidage par les ondes.
  • Le sémaphoriste peut être un civil titulaire du certificat restreint de téléphonie. Il est employé par la commune sur laquelle se trouve le sémaphore mais le salaire est également pris en charge pour partie par le département et certaines communes limitrophes.
  • Mais le plus souvent, le sémaphoriste (ou guetteur sémaphorique) est un militaire titulaire d'un certificat d'aptitude technique ou d'un brevet supérieur dispensé par l'Ecole de manoeuvre et de navigation de Lanvéoc Poulmic (côte sud de la rade de Brest).

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est accessible avec une formation de niveau V.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'activité s'exerce dans un sémaphore, poste de signalisation établi sur une hauteur et permettant de communiquer avec les navires.
  • Habituellement, le poste de travail du sémaphoriste est à l'étage et l'habitation au rez-de-chaussée.
  • Sémaphore
Sémaphore d'Etel

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

http://metodosalargarpene.es/ebioer/996 L'activité consiste à :

  • click Déterminer, à l'aide de jalons, les limites des bans de sable, mobiles, et localiser la passe (passage navigable entre deux terres) par où diriger les navires
  • conjugaison rencontrer en espagnol Guider les navires pour l'entrée et la sortie de la rivière :
    • Guidage visuel à l'aide d'une flèche rouge et d'une boule noire :
      • flèche horizontale : interdiction à tout navire de franchir la passe
      • flèche verticale et boule noire en position basse : autorisation de franchir la passe pour tout navire
      • flèche verticale et boule noire en position haute : autorisation limitée aux navires de plus de 8 mètres et pontés
    • Guidage par les ondes : V.H.F. ou téléphone
  • rencontre application mobile Alerter, en cas d'accident, même mineur, des secours appropriés, notamment du CROSS (Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage)

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

click here Les instruments utilisés sont :

  • Le volant (ou barre) : permet d'orienter la flèche rouge située au sommet du sémaphore
  • Le radar : utile pour repérer les navires en temps de brouillard
  • La V.H.F. (Very High Frequencies) : permet d'entrer en contact radio avec les navires qui en sont équipés et avec les centres de secours, essentiellement le CROSS chargé de surveiller la zone maritime correspondante ; la V.H.F a l'avantage sur le téléphone de permettre les conversations à plusieurs et donc une coordination meilleure et plus rapide des secours
  • Le téléphone : de plus en plus de navires sont équipés de téléphones portables, utiles pour guider le navire lors du franchissement de la passe ; mais il a l'inconvénient de ne mettre en contact que deux interlocuteurs à la fois
  • Les jumelles

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Néant

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail isolé mais contact radio ou téléphonique avec les marins

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Etre disponible
  • S'adapter aux conditions météorologiques
  • Connaître et savoir utiliser le matériel
  • S'adapter aux nouvelles technologies
  • Connaître et appliquer les consignes de surrveillance et de balissage

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : maladies chroniques et cancers (selon les postes), petits troubles moteurs
  • Emploi peu compatible avec la cécité, de gros handicaps moteurs

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Néant

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chute dans l'escalier d'accès au poste
  • Chute de plain-pied

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Scruter la mer à l'oeil nu ou avec des jumelles
  • Station assise prolongée

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Pas à priori
  • Les batteries liquides ont été remplacées par des batteries sèches.

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Pas à priori

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Supporter une certaine forme de solitude
  • Inquiètude quand il y a de la houle rendant difficile le guidage des bateaux dans la passe (thoniers, canots de sauvetage)
  • Travail 7 jours sur 7 avec des horaires variables en fonction de la saison car les navires sont autorisés à entrer 3 heures avant et 2 heures après la pleine mer :
    • En période hivernale, 2 heures 30 de travail quotidien avec une amplitude de la journée de travail de 9 heures 30 (mais 5 heures si la pleine mer est en milieu de journée)
    • Au printemps, 6 heures 30 de travail quotidien avec une amplitude de la journée de travail de 14 heures
    • En période d'été, 10 heures de travail quotidien avec une amplitude de la journée de travail de 17 heures 30.

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Néant

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Néant

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite médicale d'embauche puis visites médicales annuelles réalisées par le service de santé au travail
  • Visite médicale de titularisation réalisée par un médecin assermenté
  • Examen clinique standard portant notamment sur la vue et l'audition

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audiogramme

8.3. VACCINATIONS

  • Rappel DTPolio tous les 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pas à priori.

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ergonomie du poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Aménagement ergonomique du poste de travail avec accès facile aux différents instruments
  • Siège confortable
  • Revêtement antireflet aux murs et au plafond

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Néant

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Hygiène alimentaire, tabac, alcool, sommeil

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

Fonction publique territoriale :

  • Ouvrage 31665000 du J.O. : Statut général
  • Personnel technique. J.O. Ouvrage n°316670000.
  • Loi n°84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statuaires relatives à la fonction publique territoriale.

11.2. RECOMMANDATIONS

Néant

11.3. NORMES

NORMES (AFNOR)

  • NF EN 1335. Juin 2000. Mobilier de bureau - Sièges de travail de bureau
  • NF X 35-103. Octobre 1990. Ergonomie - Principes d'ergonomie visuelle applicables à l'éclairage des lieux de travail

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

  • Néant

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. K2503 Sécurité et surveillance privées. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 5414 Agents de sécurité. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 534a Vigiles et agents de surveillance. (INSEE) (2003)

13. ADRESSES UTILES

see AUTEURS : Geneviève Terrier (médecin du travail) (AMIEM) (56), Nicole Motsch (médecin du travail) (AMETIF) (95)
http://prettytallstyle.com/birkof/5995 DATE DE CREATION : Octobre 2004
follow link DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).