Fiches de métiers

La fiche du mois

 Chers utilisateurs, Bossons Futé est un site de partage d'informations animé par des bénévoles.
Régulièrement nous identifions des fiches qui ont besoin d'une mise à jour et nous comptons sur vous pour nous aider.
Relisez la fiche et ajoutez vos commentaires ! Merci d'avance. (Connectez vous pour pouvoir commenter)

La fiche du mois est celle du mécanicien automobile   

Viniculteur

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°144

ROME : A1413 CITP-08 : 8160 INSEE : 215d - 625e/f/g - 674c

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Ouvrier de chai, caviste, maître de chai, exploitant vinicole.

2. DEFINITION

  • Le viniculteur assure et/ou contrôle les opérations liées à la production de vin. Il en assure le conditionnement et aussi le plus souvent la commercialisation.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est accessible avec une formation de niveau III dans le domaine de la vini/viticulture.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Caves, chais.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

  • Assurer la vinification :
    • Collecte et pressage :
      • Sélectionner les cépages et raisins.
      • Collecter le raisin et/ou contrôler la qualité du raisin vendangé.
      • Séparer les grains des queues au moyen de différentes machines en inox ou à la main, sous contrôle visuel.
      • Presser le raisin en machines pour en extraire le jus.
      • Transférer le jus dans des cuves en bois, en céramique ou en inox.
      • Eliminer les déchets.
    • Première fermentation ou fermentation alcoolique :
      • Remplir les cuves en les maintenant à 15 degrés, 2 ou 3 jours pour éviter le démarrage trop précoce de la fermentation jusqu'à ce qu'elles soient pleines.
      • Amorcer la fermentation par apport de gaz carbonique.
      • Apporter les levures spécifiques et remonter la température à 20 degrés.
      • Tous les jours récupérer le jus en bas de la cuve et le remettre dans la cuve pour qu'il puisse s'imprégner des tannins qui surnagent dans la cuve.
      • La fermentation entraîne une augmentation de la température et quand celle-ci atteint 34/35 degrés les levures sont mortes et la fermentation s'arrête.
      • La fermentation s'accompagne d'une forte production de CO2 dont les bulles sont audibles. La suppression du bruit traduit la fin de la fermentation. Cette phase dure environ une semaine.
      • Le jus est alors refroidi à 28 degrés et adressé au laboratoire pour analyse et dosage des tannins. Si ceux -ci sont trop bas le vin va macérer quelques jours de plus. Si le vin est puissant (riche en tannin) il se conservera bien.
    • Deuxième fermentation ou fermentation maléo-lactique :
      • A l'issue de cette première opération le vin est transféré dans une nouvelle cuve : c'est le vin de goutte, et le moût est pressé (250 g au cm2) pour donner le vin de presse qui est conservé à part.
      • Cette fermentation a pour objectif de diminuer l'acidité du vin. Elle se fait à 20 degrés et dure entre 8 et 10 jours.
      • A l'issue de cette deuxième fermentation le vin des différentes cuves est testé puis le contenu des cuves est mélangé afin d'obtenir un goût homogène.
      • Le vin va reposer environ 10 jours.
    • Le vieillissement :
      • Le viniculteur avec l'aide éventuelle d'un oenologue peut procéder à l'assemblage des cépages.
      • Une fois les mélanges terminés le vin est peut être sous-tiré dans des barriques de bois de chêne de 225 litres soit 300 bouteilles ou de tonneaux de 900 litres.
      • Le vin va s'imprégner des tannins du chêne.
      • Tous les 3 mois le vin est changé de barrique et le volume de celle-ci est complété car le vin s'évapore de 1,5 litres l'hiver à 3 litres l'été (on estime à 14% la perte entre la sortie de la cuve et la mise en bouteilles). Le transfert se fait par air comprimé.
      • Les barriques vidées sont lavées et on y fait brûler une mèche de soufre de 2,5g en hiver à 5 g en été pour lutter contre les micro-organismes.
      • Au dernier passage en barrique on peut pratiquer le collage à l'aide de 6 blancs d'oeufs par barrique. Ce collage permet d'éliminer les déchets de peaux de raisins, de levures mortes et autres micro-organismes et de piéger les ions négatifs. Le vin peut aussi être filtré. C'est la clarification du vin qui se fait en 40 jours environ.
      • Après 1 an de vieillissement (4 transferts de barriques) le vin est remis en cuve pendant 3 mois d'où il sera mis en bouteilles.
    • La mise en bouteilles et en cave :
      • Elle s'effectue vers le 10 décembre pour le vin de l'année précédente.
      • Le vin est soutiré à l'aide d'un flexible.
      • Les bouteilles sont fermées par un bouchon de liège.
      • Puis on pose une capsule.
      • Les bouteilles sont ensuite entreposées en cave à température stable autour de 16 degrés.
    • L'expédition :
      • Au moment de l'expédition les étiquettes sont posées selon les normes demandées par le client et le pays destinataire.
  • Régler et entretenir les machines
  • Nettoyer, désinfecter le matériel et les locaux de travail :
    • Les cuves sont nettoyées au Karcher avec éventuellement décapage à l'acide à chaque vidange.
    • Les barriques sont soufrées et lavées au jet.
    • Les sols sont nettoyés au Karcher.

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • La profession s'équipe de plus en plus de machines et les cuves et pressoirs en bois laissent la place à des équipements plus lourds : centrale informatique de gestion des températures, remorque élévatrice et vibrante, vendangeuse, cylindre batteuse, fouloir-égrappoir, cuve en inox (Z6 riche en molibdène) de 230 hectolitres, presse pneumatique, tonneaux, soutireuse, embouchonneuse.

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • CO2, levures, bouteilles, bouchons, blancs d'oeuf en poudre

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail isolé en caves ou en chais dans les petites exploitations

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Connaître et respecter les règles techniques d'utilisation des machines
  • Connaître et respecter les procédures de sécurité du métier
  • Connaître et respecter les mesures d'hygiène concernant la manipulation des denrées alimentaires
  • Etre  bien organisé
  • Avoir une vision correcte, un bon odorat, une bonne santé (contraintes posturales, travail au froid et/ou au chaud avec humidité)

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : surdi-mutité, certains troubles visuels, certaines maladies chroniques et cancers
  • Emploi peu compatible avec de gros troubles ostéo-articulaires, des troubles de l'équilibre, des troubles intellectuels importants

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Viticulteur.

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chute de plain pied sur sol humide
  • Chute de hauteur (cuves, plate-formes, échelles...)
  • Blessures, coupures
  • Lumbago
  • Intoxication au dioxyde de carbone, intoxication alcoolique

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail en cave ou chai
  • Encombrement au sol
  • Travail en hauteur pour la pose et dépose des tuyaux en haut des cuves
  • Montées et descentes permanentes des échelles pour placer les tuyaux
  • Atmosphère fraîche en cave, chaleur humide pendant la fermentation (jusqu'à 40°)
  • Vapeurs d'alcool
  • Bruit de la fermentation
  • Odeurs
  • Lumière artificielle permanente
  • Port de charges lourdes : lourdes +++ : installation des tuyaux nécessaires au remplissage, au transvasement du vin à chaque étape (1ère et 2 ème fermentation, changement de cuve, mise en barrique...)

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Dioxyde de carbone+++, soufre
  • Risque CMR : 
    • Résidus de pesticides
    • Silice cristalline en cas de filtration sur terres de diatomées

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Surinfection de blessures

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Apprécier correctement les conditions de vinification
  • Travail en continu y compris de nuit à la période des fermentations
  • Périodes de calme alternant avec des périodes de très grande activité
  • Stress concernant la quantité et la qualité de la production

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Irritations cutanéo-muqueuses (soufre...)

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Pas de visite obligatoire prévue pour les travailleurs indépendants
  • Obligation d'une visite médicale d'aptitude à l'embauche puis visites tous les deux ans pour les salariés
  • Contrôle visuel, audition, surveillance cutanée, cardio-respiratoire, veineuse et ostéo-articulaire

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Examen de la vue, audiométrie de base

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Une attestation d'exposition aux agents chimiques dangereux et/ou aux agents cancérogènes doit être remplie par l'employeur et le médecin du travail et remise au travailleur à son départ de l'établissement.
  • Suivi post professionnel en cas d'exposition à la silice

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Selon l'évaluation des risques, la conservation du dossier médical sera d'au moins 50 ans en cas d'exposition à des agents chimiques dangereux et/ou cancérogènes.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pollution par les gaz de fermentation

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS  D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ambiance thermique (température, hygrométrie) : mesurages à l'aide d'un thermomètre, d'un thermohygromètre...
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Ventilation des locaux
  • Installation de passerelles et de plate-formes au niveau de la partie supérieure des cuves
  • Intégration des tuyauteries dès la conception des chais
  • Pilotage informatisé des procédures

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Vêtements adaptés : chaussures de sécurité anti-dérapantes, cottes, gants...
  • Masque

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Formation à l'hygiène et à la sécurité alimentaire

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R185 Protection de la main dans l'emploi de certains outils et appareils destinés à la préparation des produits alimentaires
  • R195 Machines à conditionner
  • R276 Cuves et réservoirs
  • R281 Installations et équipements électriques. Travaux et interventions des entreprises non spécialisées
  • R288 Déchets industriels. Manutention, stockage, transport et traitement
  • R355 Interventions sur machines

11.3.  NORMES

  • Néant

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. A1413 Fermentation de boissons alcoolisées. (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 8160 Conducteurs de machines pour la fabrication de denrées alimentaires et de produits connexes. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 215d Autres artisans de l'alimentation - 625e/f/g Autres opérateurs et ouvriers qualifiés - 674c Autres ouvriers de production non qualifiés. (INSEE) (2003)
  • Caves vinicoles. Conception de l'installation électrique. Comment assurer la sécurité ? (PROMOTELEC) (1998)
  • Exposition professionnelle à l'anhydride sulfureux en cave de vinification. Archives des maladies professionnelles, volume 59, n°5, septembre 1998. (Masson) (1998)
  • Alvéolite allergique extrinsèque dans une entreprise de négoce de vins : subérose ?. Archives des maladies professionnelles, volume 59, n°2, avril 1998. (Masson) (1998)
  • Vinification, intoxication et prévention du risque CO2. (Masson) (1998)
AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail) et Danièle Thuaire (médecins du travail) (CMIE) (75), Jean-Pierre Tessiereau (directeur général) (CMIE) (75)
DATE DE CREATION : Août 2004
DERNIERE MISE A JOUR : Décembre 2009

Commentaires


Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).