Fiches de métiers

Monteur en agencement de magasin

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°104

ROME : F1604 CITP-08 : 7115 INSEE : 632d - 632j - 681b

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Installateur de magasin, monteur-poseur en agencement, menuisier en agencement, monteur en magasin, plaquiste.

2. DEFINITION

  • L'installateur de magasin procède aux aménagements intérieurs des surfaces de vente à la demande des clients.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est accessible avec une formation de niveau V dans le secteur de la menuiserie.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • En clientèle extérieure sur toute la France ; il peut s'agir d'un client occasionnel ou de chaînes de magasins qui font installer de nouveaux points de vente ou qui modifient tout ou partie de leurs magasins.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • Contrôler le matériel et le décharger si nécessaire
  • Lire et interpréter le plan d'installation
  • Tracer les emplacements
  • Adapter les éléments reçus aux dimensions souhaitées
  • Procéder aux montages et assemblages nécessaires : cloisons, racks, étagères, présentoirs, faux plafonds, selon les normes définies par le client
  • Procéder à la fixation des éléments
  • Effectuer éventuellement de petites retouches
  • Nettoyer le chantier en fin d'activité

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Perceuses, scies, ponceuses, tourne-vis, fer à souder (rare)
  • Equerre, niveau, fil à plomb
  • Chariots de manutention

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Panneaux préfabriqués (agglomérés, stratifiés, placoplâtre), PVC, verre, aluminium et métaux divers pour étagères et supports
  • Colles, peintures (retouches), solvants

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail dans le cadre d'une petite équipe qui se déplace ; le travail est parfois réalisé dans des magasins pendant la période d'ouverture au public

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Permis de conduire et CACES souhaitables
  • Connaissance des risques des produits manipulés (poussières de bois, produits de traitement, colles, peintures...) et des contraintes physiques (bruit, gestes répétitifs, port de charges, vibrations..) et utilisation des protections adaptées

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations et des protections adaptées. A discuter selon le poste en cas de maladie chronique ou de cancer, de troubles moteurs légers,  d'une surdi-mutité
  • Emploi incompatible avec la cécité, les troubles moteurs importants, les pathologies psychiatriques lourdes

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Conduite de véhicule léger pour se rendre sur le chantier
  • Conduite de chariot de manutention
  • D'autres travaux du second oeuvre du BTP peuvent être réalisés : carrelage, peinture, électricité, plomberie
  • Encadrement d'équipe pour les plus anciens et/ou les titulaires d'un BT ou BP

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Poussières de bois (pouvant être responsable de cancers primitifs de l'ethmoïde et des sinus de la face)
  • Vibrations
  • Travail en hauteur
  • Contraintes visuelles : travail en lumière artificielle le plus souvent
  • Bruit des machines portatives, bruit de la circulation, bruit d'ambiance
  • Manutention de charges lourdes et/ou volumineuses pour le chargement/déchargement des matériaux ; port des outils portatifs
  • Gestes répétitifs
  • Contraintes posturales

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Produits de traitement des bois
  • Colles
  • Peintures, solvants

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Pas à priori

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Adaptation permanente aux changements de chantier (trouver le magasin, s'organiser pour la livraison, s'entendre avec le client local pour travailler dans de bonnes conditions pour tous, se loger)
  • Pression du temps pour terminer dans les délais
  • Déplacements pour la semaine et parfois plus, avec découcher
  • Dépassements d'horaires pour finir les chantiers
  • Travail de nuit et/ou de week-end
  • Conduite nocturne (début et fin de chantier)
  • Travail en contact avec le public (problème de sécurité)

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau n°14 RG : Affections provoquées par les dérivés nitrés du phénol (dinitrophénols, dinitro-orthocrésols, dinoseb), par le pentachlorophénol, les pentachlorophénates et par les dérivés halogénés de l'hydroxybenzonitrile (bromoxynil, ioxynil). (Exceptionnellement, pour les bois traités))
  • Tableau n°42 RG : Atteinte auditive provoquée par les bruits lésionnels
  • Tableau n°47 RG : Affections professionnelles provoquées par les bois
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°65 RG : Lésions eczématiformes de mécanisme allergique
  • Tableau n°66 RG : Rhinite et asthmes professionnels. (Colles au cyanoacrylate, polychorure de vinyle)
  • Tableau n°69 RG : Affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes
  • Tableau n°84 RG : Affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnel : hydrocarbures liquides aliphatiques, alicycliques, hétérocycliques et aromatiques, et leurs mélanges (white spirit, essences spéciales) ; dérivés nitrés des hydrocarbures aliphatiques ; acétonitrile ; alcools, aldéhydes, cétone, esters, éthers dont le tétrahydrofurane, glycols et leurs éthers ; diméthylformamide, diméthylsulfoxyde
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Néant

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche puis visites annuelles
  • Examen standard avec contrôle visuel, audition, cardio-vasculaire et veineux , ostéo-articulaire, neurologique en cas de travail en hauteur
  • Vérifier l'aptitude médicale à la conduite

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audiogramme si exposition au bruit (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail)
  • Pour l'exposition aux poussières de bois : épreuves fonctionnelles respiratoires (EFR) de référence à l'embauche
  • Aux visites ultérieures : EFR, radiographie pulmonaire, rhinoscopie, radiographie des sinus pourront être pratiqués en cas d'apparition de symptômes

8.3. VACCINATIONS

  • Rappel DTPolio tous les 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL : pour l'exposition aux poussières de bois

  • Une attestation d'exposition aux agents cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction dont le modèle est fixé par arrêté est remplie par l'employeur et le médecin du travail et remise au travailleur à son départ de l'établissement.
  • Le suivi post professionnel comporte :
    • un examen médical par un médecin spécialiste en otorhinolaryngologie (ORL) tous les deux ans
    • des examens radiologiques pulmonaires et des sinus de la face, complétés éventuellement par 5 ou 6 coupes frontales d'un scanner des sinus tous les deux ans

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Conservation du dossier médical pendant au moins 50 ans après la fin de la période d'exposition aux poussières de bois et aux agents chimiques dangereux.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Bruit
  • Poussières de bois
  • Accident de circulation

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Poussières de bois : prélèvements d'atmosphère ;  VLEP 1 mg/m3 sur 8 heures
  • Bruit :
    • Mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
    • Valeurs limites d'exposition :
      • niveau d'exposition quotidienne au bruit de 87 db(A)
      • ou niveau de pression acoustique de crête de 140 dB(C)
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail
  • Vibrations transmises aux bras et aux mains :
    • Mesures de vibrations transmises aux bras et aux mains
    • Valeur limite d'exposition journalière rapportée à une période de référence de 8 heures : 5 m/s2 pour les vibrations transmises aux mains et aux bras

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Respecter la réglementation concernant les temps de travail, y compris les temps de trajet, et de repos
  • Prévoir des délais suffisants pour l'exécution des travaux
  • Utiliser du matériel aux normes : échelle, échafaudage
  • Contrôler régulièrement le matériel électrique et pneumatique

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Port de chaussure de sécurité, casque, protection auditive, gants de manutention, gants en cas de manipulation de produits chimiques
  • Sport de décontraction

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Arrêté du 15 juillet 2004 relatif au titre professionnel de menuisier(ère) d'agencement
  • Arrêté du 8 septembre 2003 relatif au titre professionnel de chef d'équipe aménagement-finitions
  • Arrêté du 8 septembre 2003 relatif au titre professionnel de poseur de menuiseries et d'aménagements intérieurs
  • Décret n°2001-97 du 1er février 2001 établissant les règles particulières de prévention des risques cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction et modifiant le code du travail (deuxième partie : décrets du Conseil d'Etat).
  • Arrêté du 18 septembre 2000 complétant l'arrêté du 5 janvier 1993 fixant la liste des substances, préparations et procédés cancérogènes au sens du deuxième alinéa de l'article R. 231-56 du code du travail. Travaux exposant aux poussières de bois inhalables.
  • Arrêté du 28 février 1995 pris en application de l'article D. 461-25 du code de la Sécurité sociale fixant le modèle type d'attestation d'exposition et les modalités d'examen dans le cadre du suivi post-professionnel des salariés ayant été exposés à des agents ou procédés cancérogènes. Annexe II (Modalités d'examen dans le cadre du suivi post-professionnel).
  • Circulaire DRT n°93-18 du 12 juillet 1993 modifiant et complétant la circulaire du 19 juillet 1982 modifiée relative aux valeurs admises pour les concentrations de certaines substances dangereuses dans l'atmosphère des lieux de travail : Poussières de bois V.M.E. : 1 mg/m3
  • Arrêté du 31 janvier 1989 pris en application de l'article R.232-8-4 du code du Travail portant recommandations et instructions techniques que doivent respecter les médecins du travail assurant la surveillance médicale des travailleurs exposés au bruit
  • Circulaire n°10 du 29 avril 1980 relative à l'application de l'arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance médicale spéciale
  • Arrêté du 11 juillet 1977 fixant la liste des travaux nécessitant une surveillance spéciale.

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • R 269 Utilisation des produits de traitement du bois et travail des bois traités
  • R281 Installations et équipements électriques. Travaux et interventions des entreprises non spécialisées
  • R361 Vêtements de protection utilisés dans le bâtiment et les travaux publics

11.3. NORMES

Néant

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. F1604 Montage d'agencements. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 7115 Charpentiers en bois et menuisiers du bâtiment. (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 632d Menuisiers qualifiés du bâtiment - 632j Monteurs ualifiés du bâtment - 681bOuvriers non qualifiés du second oeuvre du bâtiment. (INSEE) (2003)

AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail) (SMT d'Amboise, Bléré, Loches) (37)
DATE DE CREATION : Novembre 2003
DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche