Fiches de métiers

Agent de service hospitalier en psychiatrie

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°83

ROME : J1301 CITP-08 : 9112 INSEE : 525d - 526d

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Agent auxiliaire de service.

2. DEFINITION

  • L'agent de service hospitalier en psychiatrie est partie prenante du soin dans la mesure où il est en contact quasi permanent avec les patients. Il exerce des fonctions de ménage, de restauration, de gestion du linge, de soins élémentaires aux personnes au sein d'une unité d'hospitalisation psychiatrique. Il s'agit habituellement d'un emploi de personnel titulaire, mais il est parfois exercé par des agents non titulaires sur des contrats plus ou moins précaires.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Le poste est accessible sans qualification mais en fonction du profil et de l'expérience du candidat. Une formation interne est le plus souvent réalisée.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Service de psychiatrie public ou privé auprès de patients en placement volontaire ou d'office

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • Assurer le ménage et l'entretien des locaux :
    • faire le ménage des escaliers, des sanitaires avant les toilettes des patients
    • voir les nettoyages urgents à faire (bureaux, accueil)
    • nettoyer les chambres des malades en suivant les consignes des soignants (respecter le désordre de certaines chambres par exemple) et en prenant les précautions prévues selon la pathologie du patient
    • intervenir dans les chambres de sécurité à la demande des infirmiers et en sa présence
    • entretenir certains locaux du service ou de ses annexes
    • participer à la collecte des déchets
  • Aider à l'activité de restauration en assurant :
    • la liaison avec le service des cuisines
    • la préparation et la mise en plat des repas
    • la mise en température des repas
    • le service du petit déjeuner et des repas
    • la vaisselle et le nettoyage de la salle (sol, tables...)
  • S'occuper du linge des malades en participant au rangement, à la gestion et à la distribution du linge hospitalier livré par la blanchisserie
  • Participer à la gestion des produits d'entretien et alimentaires (approvisionnement, stockage, utilisation)
  • Participer à la vie du service, c'est à dire :
    • prendre connaissance quotidiennement, en intégrant son poste, des consignes sur le cahier de rapport, s'informer sur les entrants et les sortants
    • participer aux réunions de synthèses
    • aider à la maîtrise de certains patients agités en cas de besoin
    • participer aux temps de relève de l'équipe pour le recueil et la transmission des informations utiles à l'exercice de la fonction ASH

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Aspirateurs, balais, raclette à vitres, fer à repasser, aiguilles, ciseaux

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Matériel de cuisine (couteaux, casseroles) ; matériel de ménage (chiffons, serpillières)
  • Produits d'entretien ménager, produits de lessive : détachants, désinfectants

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail au sein d'une équipe en contact avec des personnes malades mentales souvent déficitaires et/ou susceptibles d'actes d'agressifs

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir la capacité physique d'effectuer les tâches demandées
  • Être respectueux des personnes hospitalisées
  • Connaître sa place dans le projet thérapeutique
  • Participer au travail de l'équipe thérapeutique avec discrétion et bon sens
  • Savoir s’adapter à des situations imprévues
  • Connaître et respecter les protocoles et règles de sécurité
  • Supporter le port d’équipement de protection individuelle : gants, chaussures antidérapantes, tenue de travail …
  • Utiliser des produits pouvant être irritants ou allergisants pour les poumons, la peau, les yeux, le nez (solvants, nettoyants, décapants …)

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : certaines maladies chroniques et cancers (avec adaptations)
  • Emploi peu compatible avec la cécité, la surdi-mutité, la plupart des pathologies ostéo-articulaires, les maladies psychiatriques

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Parfois les activités d'aides-soignants (change, aide à la toilette)

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Blessure par agression
  • Chutes, coupures, contusions
  • Lumbagos
  • Brûlures par les produits chimiques : détergents alcalins, détartrants acides
  • Intoxication par le chlore en cas de mélange d'eau de Javel avec un acide (acide chlorhydrique, acide sulfurique), notamment lors du nettoyage des WC

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail debout avec déplacement ou avec piétinement, selon les tâches
  • Risque d'agression physique ou verbale
  • Bruit des restaurants de collectivité
  • Cris de certains patients
  • Odeurs (urines, désinfectants) dans les milieux hospitaliers
  • Manutention manuelle
  • Gestes répétitifs
  • Contraintes posturales pour la réfection des lits

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Produits nocifs et toxiques : vapeurs de solvants organiques, acide fluorhydrique
  • Produits irritants :
    • désinfectants : glutaraldéhyde, ammoniums quaternaires, hypochlorite, dichloroisocyanurate, oxyde d'amine, crésol
    • détergents alcalins : carbonate de sodium, silicate de sodium
    • tensioactifs cationiques, anioniques ou non anioniques
    • dégraissants : solvants
  • Produits corrosifs :
    • détergents fortement alcalins (hydroxyde de sodium, hydroxyde de potassium)
    • détergents fortement acides (acide fluorhydrique, acide sulfamique, acide phosphorique, acide chlorhydrique, acide acétique)
  • Produits inflammables : alcools, cétones, esters, propane, butane
  • Ethers de glycol : ceux qui sont toxiques pour la reproduction (éthylglycol, méthylglycol, acétate d'éthylglycol, acétate de méthylglycol) sont interdits dans les produits grand public mais pas en milieu de travail

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Déchets ménagers
  • Produits biologiques (urines, selles, sperme)
  • Hépatite B : peut être à l'origine d'un carcinome hépato-cellulaire

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Obligation de respecter le secret professionnel
  • Nécessité d'avoir une tenue et un langage adaptés face aux demandes des patients
  • Respect des consignes de l'encadrement
  • Nécessité de s'adapter, de se remettre en question, de se former
  • Travail de nuit
  • Travail en 2X8
  • Travail parfois le week-end et les jours fériés
  • Nécessité de respecter les protocoles mis en place pour le respect de l'hygiène alimentaire dans la restauration collective

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Risque infectieux :
    • Tableau n°40 RG : Maladies dues aux bacilles tuberculeux et à certaines mycobactéries atypiques : Mycobacterium avium/intracellulaire, Mycobacterium kansasii, Mycobacterium xenopi, Mycobacterium marinum, Mycobacterium fortuitum
    • Tableau n°45 RG : Infections d'origine professionnelle par les virus des hépatites A, B, C, D et E
    • Tableau n°54 RG : Poliomyélite
    • Tableau n°55 RG : Affections professionnelles dues aux amibes
    • Tableau n°76 RG : Maladies liées à des agents infectieux ou parasitaires contractées en milieu d'hospitalisation et d'hospitalisation à domicile
    • Tableau n°80 RG : Kératoconjonctivites virales
  • Risque chimique :
    • Tableau n°38 RG : Maladies professionnelles engendrées par la chlorpromazine (Largactyl)
    • Tableau n°65 RG : Lésions eczématiformes de mécanisme allergique
    • Tableau n°66 RG : Rhinite et asthmes professionnels
    • Tableau n°95 RG : Affections professionnelles de mécanisme allergique provoquées par les protéines du latex (ou caoutchouc naturel)
  • Risque physique :
    • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
    • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Dorsalgies, lombalgies
  • Irritation cutanée
  • Irritations des voies aériennes supérieures par les vapeurs des produits de nettoyage
  • Déformation des orteils, hallux valgus, varices
  • Alcoolisation, syndrome dépressif

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Dans le secteur public :
    • Visite médicale d'embauche puis visites médicales annuelles réalisées par le service de santé au travail
    • Visite médicale de titularisation réalisée par un médecin assermenté
  • Dans le secteur privé : visite médicale d'embauche puis annuelle par le service de santé au travail
  • Surveillance médicale spéciale à l'appréciation du médecin du travail pour les salariés employant du dichlorométhane, du dichlorobenzène, du fluorure d'hydrogène, du white spirit
  • Interdiction d'emploi des jeunes de moins de 18 ans et des intérimaires pour la manipulation du fluorure d'hydrogène et de ses solutions aqueuses
  • Examen clinique complet avec recherche de pathologies dermatologiques, de troubles musculo-squelettiques, de maladies contagieuses, de l'état veineux, cardiaque et respiratoire, digestif. Appréciation de l'état mental : équilibre affectif, dépistage du stress et de la souffrance mentale.

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Radiographie pulmonaire, intradermo réaction tuberculinique
  • Dosage d'anticorps antiHbS pour les personnes vaccinées contre l'hépatite B après 25 ans
  • Contrôle sérologique de la rubéole, de la toxoplasmose, de l'infection au cytomégalovirus à l'embauche pour les femmes en âge de procréer

8.3. VACCINATIONS

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Conservation de 10 ans minimum

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • L'absence de personnel pour assurer l'encadrement des patients psychiatriques fait courir potentiel à la collectivité (suicide, agression...).

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Préciser les responsabilités ainsi que les rôles respectifs de chacun
  • Définir clairement les tâches confiées et les jours de présence
  • Organiser le travail quotidien pour permettre une rotation des tâches qui évitent les hypersollicitations tendineuses
  • Organiser le travail pour permettre une vie familiale et/ou l'exercice d'une activité complémentaire
  • Utiliser du matériel aux normes dans des locaux aux normes (notamment électriques)
  • Garder les produits chimiques dans leur emballage d'origine et hors de portée des enfants
  • Utiliser des sacs jetables pour le ramassage des déchets

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Port de gants, de blouse

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Aux relations avec les malades mentaux
  • A l'organisation de son travail : préparation du travail (zone de travail, produits et matériels, équipement)
  • Formation de sauveteur secouriste du travail (SST)
  • Au respect des normes d'hygiène et de sécurité en matière d'hygiène des locaux et d'hygiène alimentaire
  • A la lecture des étiquettes, aux règles de manipulation des produits chimiques (ne pas transvaser dans un récipient à usage alimentaire, ne pas faire de mélanges de produits, absorber les liquides répandus avec une poudre inerte)
  • Aux risques électriques
  • A la gestion du stress

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Arrêté du 11 juin 2008 portant modification de l'arrêté du 31 juillet 2003 relatif au titre professionnel d'agent(e) de propreté et d'hygiène
  • Arrêté du 19 avril 2001 modifiant l'arrêté du 7 août 1997 relatif aux limitations de mise sur le marché et d'emploi de certains produits contenant des substances dangereuses
  • Décret n°2001-97 du 1er février 2001 établissant les règles particulières de prévention des risques cancérogènes, mutagènes ou toxiques pour la reproduction et modifiant le code du travail (deuxième partie : décrets du Conseil d'Etat).
  • Articles R4412-1 à R4412-11 du Code du travail : Prévention du risque chimique
  • Article L4141-2 du Code du travail : Obligation du chef d'établissement d'organiser une formation pratique et appropriée en matière de sécurité, au bénéfice des travailleurs qu'il emploie
  • Fonction publique de l'état. Ouvrage n°315710000 du J.O. : Statut général des fonctionnaires de l'état
  • Fonction publique hospitalière. Tome 7. Ouvrage n° 310540007 du J.O : Personnels techniques - Personnels ouvriers - Conducteurs d'automobile - Conducteurs ambulanciers - Personnels d'entretien et de salubrité - Personnels des catégories C - Assistance publique - Hôpitaux de Paris
  • Fonction publique territoriale. Ouvrage n° 31 6700000 : Fonction publique territoriale - Personnel des services sociaux, médicaux sociaux et médico-techniques
  • Vaccinations :

11.2. RECOMMANDATIONS

  • Néant

11.3. NORMES

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. J1301 Personnel polyvalent des services hospitaliers. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 9112 Agents d'entretien dans les bureaux, les hôtels et autres établissements. (O.I.T.) (2008)
  • Agent de service hospitalier en psychiatrie. Fiche de poste n°13. Catherine Vollet, Béatrice Muller et Dominica Feron (Médecine du travail Durance Luberon) (2003)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 525d Agents des services hospitaliers - 526d Aides médico-psychologiques. (INSEE) (2003)
  • Risque chimique pendant les travaux de nettoyage. Fiche pratique de sécurité ED 59. Tiré à part de Travail et sécurité, n°547, avril 1996. (INRS)
  • Intoxications par les produits ménagers. Encyclopédie médico-chirurgicale. Toxicologie professionnelle 16538 B50. (Editions scientifiques et médicales Elsevier) (1992)

AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail) (CMIE) (75), Service de psychiatrie du Centre hospitalier Intercommunal d'Amboise-Château-Renault (37)
DATE DE CREATION : Avril 2003
DERNIERE MISE A JOUR : Juin 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche