Fiches de métiers

Champignonniste

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°77

ROME : A1414 - A1402
CITP-08 : 6111 - 9211 INSEE : 111b - 121b - 131b - 691c

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Néant.

2. DEFINITION

  • L'ouvrier champignonniste réalise tout ou partie des opérations de culture intensive de champignons en vue de leur commercialisation.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • L'emploi est accessible sans qualification.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

  • La culture des champignons nécessite plusieurs opérations utilisant une main d'oeuvre peu ou pas qualifiée. En France c'est un secteur en crise et en pleine évolution, d'où une réorganisation de la filière. Il existe plusieurs étapes :
    • L'activité de préparation du compost où les tâches sont effectuées le plus souvent à distance de l'activité de cueille. Le compostage est la fermentation de la paille avec du fumier de cheval en 4 semaines, activité effectuée dans les formes à fumier, suivi d'une pasteurisation. Le compost est ensuite versé dans des containers puis est ensemencé par du mycélium (ligne mécanisée du lardage). Les containers sont stockés dans des chambres d'incubation pendant quelques semaines. Enfin, les containers sont dirigés vers la ligne mécanisée du gobetage, où l'on y rajoute une couche de différentes terres. Les containers peuvent être ensuite Les activités décrites peuvent être réalisées soit au sein d'une même société soit dans sociétés différentes. acheminés vers les caves. Les opérateurs conduisent des chargeuses (engins de chantier) pour le déplacement de la paille et du fumier. Ils arrosent ce mélange avec de l'eau associée avec purin. Un opérateur conduit un composteur pour mettre en forme le compost. Un tapis conduit ensuite ce compost vers des salles de pasteurisation. Les déplacements des containers sont effectués par des chariots élévateurs.
    • Le travail en cave : on distingue l'activité de cueille et la manutention. Les galeries sont préparées, par nettoyage, désinfection, mise en place des containers sur une à deux hauteurs. Selon la destination des champignons (vente comme produit frais ou en conserve) ils sont cueillis soit avec un couteau, soit détachés avec les doigts. Il existe différentes espèces de champignons ; généralement, c'est le champignon de Paris ou des hybrides qui sont cultivés. Le temps de culture est variable ; cette variation est liée à l'espèce de champignons, à la température, à l'hygrométrie, à la vitesse et à la qualité de l'air. La cueille est effectué par volée ; les différentes volées sont espacées d'une semaine. En cave les deux premières volées sont les plus abondantes.
    • Le conditionnement des champignons pour la commercialisation du produit frais est généralement effectué dans une autre structure. Pour les produits élaborés (conserves, surgelés) ils sont acheminés vers des conserveries, où ils seront nettoyés, coupés, parés...

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'activité s'exerce dans des caves, parfois en serres, en tunnels, en hangars, en étuves.

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à exercer une ou plusieurs des tâches suivantes :

  • Conduire les engins de chantier pour assurer l'approvisionnement en matériaux et la mise en place des containers, c'est à dire :
    • charger et/ou décharger les camions en fumier, compost
    • remplir les chargeuses à compost
    • remplir les chaînes de lardage
    • remplir les chaînes de gobetage
    • assurer le ramassage en conduisant les tracteurs ou les chariots pour récupérer les cagettes de champignons et les containers
  • Veiller au bon fonctionnement des différentes lignes de production et intervenir si nécessaire au compostage, arrosage, lardage, gobetage
  • Assurer la préparation des sols et des substrats, la croissance et le traitement des champignons en containers en :
    • arrosant le fumier et en le traitant
    • arrosant les containers (formaldéhyde ou eau de Javel diluée)
    • traitant les cultures sur containers avec des produits phytosanitaires
    • contrôlant les paramètres du processus biologique
    • désinfectant les galeries par du formol ou de l'eau de Javel diluée
  • Cueillir les produits en :
    • choisissant les champignons bons à cueillir et en nettoyant la surface de cueille
    • les déposant délicatement dans les paniers ou sur des goulottes
    • portant les paniers jusqu'au lieu de stockage
  • Préparer les produits en vue de la vente :
    • trier les différents éléments en les sélectionnant en fonction de leur destination : vente, congélation
    • calibrer
    • remplir les barquettes, les filmer, les étiqueter, les ranger
    • les filmer
  • Utiliser et entretenir le matériel et les installations
  • Tenir à jour les registres techniques

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Tracteurs, chariots, containers
  • Fourche, balai
  • Lampe frontale, paniers, couteaux
  • Machines de calibrage et d'emballage

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Fumier, compost, paille
  • Cagettes
  • Produits phytosanitaires, eau de Javel, formaldéhyde

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail en équipe pour certaines activités, travail isolé parfois

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Supporter le travail en position debout ou penché
  • Manipuler des charges
  • Travailler au bruit et à l'humidité
  • Effectuer des gestes fins et répétitifs des membres supérieurs
  • Avoir une vision suffisante pour le poste (vision de près pour la culture, vision de loin pour la conduite....)
  • Conduire des engins pour certains postes

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : maladies chroniques et cancers, certains troubles moteurs, surdimutité
  • Emploi peu compatible avec la cécité, les atteintes ostéo-articulaires, un terrain allergique important

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Encadrement d'une équipe (chef de cueille...), responsable de cave, contrôleur qualité, responsable pasteurisation
  • En outre, la filière du champignon intéresse différents métiers et, selon les entreprises, le personnel peut être amené à participer à l'activité administrative, la commercialisation, le transport, voire les activités de recherche et de fabrication du mycélium.

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chute de plain-pied
  • Lumbago d'effort
  • Plaies et coupures par outils
  • Traumatisme par machine
  • Accident par chariot automoteur : heurt, écrasement
  • Intoxication par les produits chimiques

6.2.AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Vibrations, travail assis pour les chauffeurs
  • Travail à l'humidité
  • Travail en milieu confiné en cas d'activité en caves ou galeries
  • Poussières végétales
  • Bruit
  • Odeur
  • Travail en lumière artificielle avec des éclairages faibles ou hétérogènes et/ou port d'une lampe frontale
  • Manutention, port de charges
  • Contraintes posturales : position courbée ou agenouillée pour les cueilleurs
  • Travail debout prolongé pour les conditionneurs

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Aldéhyde formique (formol) : utilisé en désinfection ; cancérogène de catégorie 3 étiqueté R40 (Effet cancérogène suspecté - preuves insuffisantes)
  • Eau de Javel
  • Produits phytosanitaires
  • Monoxyde de carbone si passage d'engins

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Tétanos

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Vigilance et rapidité d'exécution pour suivre le rythme imposé par la machine
  • Horaires atypiques
  • Travail souvent saisonnier et/ou à temps partiel pour les opérations non qualifiées

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

7.1.1. REGIME GENERAL

  • Sans objet

7.1.2. REGIME AGRICOLE

  • Tableau n°1 RA : Tétanos professionnel
  • Tableau n°11 RA : Affections provoquées par les phosphates, pyrophosphates et thiophosphates d'alcoyle, d'aryle ou d'alcoylaryle et autres organophosphorés anticholinestérasiques, ainsi que par les phosphoramides anticholinestérasiques et les carbamates anticholinestérasiques
  • Tableau n°25 RA : Affections provoquées par les huiles et graisses d'origine minérale ou de synthèse
  • Tableau n°28 RA : Affections provoquées par l'aldéhyde formique et ses polymères
  • Tableau n°28 bis RA : Affections cancéreuses provoquées par l'aldéhyde formique et ses polymères
  • Tableau n°39 RA : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°40 RA : Intoxication professionnelle par l'oxyde de carbone
  • Tableau n°44 RA : Affections cutanées et muqueuses professionnelles de mécanisme allergique
  • Tableau n°45 RA : Affections respiratoires professionnelles de mécanisme allergique
  • Tableau n°46 RA : Affections professionnelles provoquées par les bruits
  • Tableau n°48 RA : Maladies engendrées par les solvants organiques liquides
  • Tableau n°57 RA : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier
  • Tableau n°57 bis RA : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle habituelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Néant

8. SURVEILLANCE MEDICALE

  • La surveillance médicale des salariés du secteur agricole relève de la Mutualité Sociale Agricole. Les salariés exposés au bruit, ceux manipulants des substances et préparations dangereuses sont soumis à une surveillance médicale renforcée.

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche puis visites annuelles
  • Surveillance visuelle, ostéoarticulaire, respiratoire, veineuse, cutanée ; examen neurologique en cas de conduite

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Audiogramme en cas d'exposition au bruit (articles R4431-2 et R4435-2 du code du travail)
  • En cas de conduite, un contrôle sanguin pourrait se discuter

8.3. VACCINATIONS

  • DTPolio tous les 10 ans conseillé

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Nnéant

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Conservation de 10 ans minimum

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pas à priori.

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Agents chimiques : prélèvements d'atmosphère et analyses des vapeurs, gaz, poussières ; voir VLEP (article R4412-149 du code du travail)
  • Ambiance thermique (température, hygrométrie) : mesurages à l'aide d'un thermomètre, d'un thermohygromètre...
  • Bruit :
    • Mesurage du niveau d'exposition au bruit à l'aide d'un sonomètre et/ou d'un exposimètre
    • Valeurs limites d'exposition :
      • niveau d'exposition quotidienne au bruit de 87 db(A)
      • ou niveau de pression acoustique de crête de 140 dB(C)
  • Manutention : analyse de la manutention manuelle au poste de travail
  • Vibrations transmises au corps entier :
    • Mesures de vibrations transmises au corps entier
    • Valeur limite d'exposition journalière rapportée à une période de référence de 8 heures : 1,15 m/s2 pour les vibrations transmises à l'ensemble du corps

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Organisation rationnelle de la production
  • Ventilation efficace des locaux
  • Plan de circulation
  • Ergonomie des postes de travail
  • Aide mécanique à la manutention
  • Respect de la législation sur les engins de levage et sur le port de charge
  • Mise en conformité des machines dangereuses (bruit, accident)
  • Sol antidérapant si nécessaire
  • Véhicule de transport adapté
  • Traitements phytosanitaires : respect de la dose prescrite, rinçage des bidons usagés 3 fois, prévision de modalités de récupération des produits

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Protections adaptées aux produits chimiques ou phytosanitaires
  • Chaussures et bottes de sécurité, gants
  • Protections auditives si nécessaire

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Risque lié au bruit
  • Risques liés à l'utilisation de produits chimiques ou phytosanitaires
  • Premiers secours
  • Hygiène individuelle : alimentation, alcool, tabac
  • Vaccinations
  • CACES éventuellement en cas de conduite
  • Certificat d'application des produits phytosanitaires

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

11.2. RECOMMANDATIONS

RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS

  • D 177 Broyeurs, concasseurs, malaxeurs, mélangeurs et machines similaires
  • R 195 Machines à conditionner
  • R 223 Utilisation d'aires de transbordement et de matériels de manutention et de mise à niveau
  • R 259 Etablissement d'un plan de circulation sur les lieux de travail

11.3. NORMES

Néant

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. A1414 Horticulture et maraîchage - A1402 Aide agricole de production légumière ou végétale. (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 6111 Agriculteurs et ouvriers qualifiés, cultures de plein champ - 9211 Manoeuvres de l'agriculture. (O.I.T.) (2008)
  • Fiche toxicologique FT 7 Aldéhyde formique (INRS) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 691c Ouvriers du Maraîchage ou de l'horticulture. (INSEE) (2003)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP) : 6111 Agriculteurs et ouvriers qualifiés des cultures de plein champ et maraîchères - 9211 Aides et manoeuvres agricoles. (O.I.T.) (2008)
  • NOSTRA : Secteur 120

13. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Michel Duval (médecin du travail) (Mutualité Sociale Agricole) (49), Pierrette Trilhe (médecin du travail) (SMT d'Amboise, Bléré, Loches) (37)
DATE DE CREATION : Mars 2003
DERNIERE MISE A JOUR : Février 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche