Fiches de métiers

 Au travail !

Les fiches concernant la pénibilité sont sur le site

A vous de les relire !

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ambulancier

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°35

ROME : J1305 CITP-08 : 3258 INSEE : 217a - 526e

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Conducteur ambulancier, sapeur-pompier, marin-pompier, conducteur de véhicule sanitaire léger (V.S.L.), SAMU, SMUR, brancardier secouriste, auxiliaire ambulancier, transporteur sanitaire

2. DEFINITION

  • L’ambulancier et l'auxiliaire ambulancier ont pour rôle la prise en charge et le transport de patients (malade, blessé ou parturiente) dans des véhicules de transport sanitaire adaptés.
  • l'auxiliaire ambulancier
    • assurer seul, sur prescription médicale, le transport de malades dans un véhicule sanitaire léger (VSL)
    • il est l’équipier de l’ambulancier dans l’ambulance et participe avec lui à la prise en charge d’une urgence.
  • L'ambulancier peut assurer tous les transports sanitaires y compris le transport en ambulance
  • L’ambulancier est un professionnel de santé.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Exigence commune et préalable aux diplômes
    • une attestation en cours de validité de formation Prévention et secours civiques de niveau 1 (PSC1) ou d'une formation équivalente reconnue par le ministère chargé de la Santé,est requise.
    •  une l'attestation préfectorale d'aptitude à la conduite d'ambulance après examen médical effectué dans les conditions définies à l'article R 221-10 du code de la route,
    •  un certificat médical de non contre indications à la profession d'ambulancier (absence de problèmes locomoteurs, psychiques, d'un handicap incompatible avec la profession : visuel, auditif, amputation d'un membre...)
    •  un certificat de vaccinations conforme à la réglementation en vigueur.
    •  un permis de conduire depuis plus de 3 ans à compter du 1er mars 2004 (2 ans pour la conduite accompagnée) art L 223-1 du Code de la route
  • Auxiliaire ambulancier. L'emploi est accessible aux personnes titulaires
    • d'une attestation de formation d'auxiliaire ambulancier délivré par une école agréé après 70 h de formation validée
    • Au préalable un stage d'orientation de 140 heures dans une société d'ambulance est obligtoire
  • Ambulancier. L'emploi est accessible aux personnes titulaires
    • du diplôme d'état d'ambulancier délivré par une école agréée par le ministère de la santé.
    • ce diplôme n'est délivré qu'après une attestation validant un stage d'orientation professionnelle de 140 heures en service de transport hospitalier ou en entreprise de transport sanitaire. (sauf pour les candidats provenant de la voie d'apprentissage, pour les auxiliaires ayant exercés plus d'un mois, ou les sapeurs pompiers de Paris ou Marseille ayant exercés 3 ans).
  • Les ambulanciers doivent être inscrits à l'ARS de leur lieu d'exercice.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • Structure
    • l'activité peut s'exercer en libéral
    • ou comme salarié
      • d'une entreprise privée (statut de droit privé)
      • d'un hôpital public (statut de fonctionnaire ou de contractuel de la fonction publique hospitalière)
      • d'un SDIS (statut de fonctionnaire ou de contractuel de la fonction publique territoriale)
  • Lieu
    • Domicile ou local de permanence pour l'écoute des appels
    • Routes et voies publiques
    • Tout lieu susceptible de recevoir des patients, des malades ou des accidentés (hôpital public ou privé, clinique) ou d'être un lieu d'accident (domicile particulier, chantier, usine, plage, forêt, voie publique)

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • Ecouter la demande
  • Recueillir la prescription médicale de transport et le dossier du malade le cas échéant
  • Prendre connaissance des consignes particulières de transport auprès des médecins ou des infirmières
  • Participer au brancardage du malade ou du blessé, installer le malade dans le véhicule
  • Effectuer le transport des personnes en adaptant sa conduite aux circonstances et en tenant compte des personnes transportées
  • Choisir l'itinéraire permettant de réaliser le transport rapidement
  • Surveiller, pendant le transport la conscience, le pouls, la respiration, la position et, le cas échéant, la perfusion du patient
  • Remplir les bordereaux de prise en charge
  • Assister le client dans ses démarches administratives (formalités d'admission dans un hôpital...)
  • Rendre le dossier médical, le cas échéant, en fin de mission
  • Désinfecter et veiller à l'approvisionnement du matériel embarqué
  • Assurer l'entretien courant du véhicule (nettoyage, désinfection, niveaux, pression des pneus)
  • Effectuer les démarches réglementaires concernant l'agrément et l'entretien du véhicule, tenir à jour le carnet de bord du véhicule

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Véhicules
    • spécialement adaptés au transport sanitaire ressortissant des catégories suivantes :
      • catégorie A  (ASSU): ambulance de secours et de soins d'urgence
        • Type B : ambulance de soins d'urgence conçue et équipée pour le transport, les premiers soins et la surveillance du patient
        • Type C : ambulance de soins intensifs conçue et équipée pour le transport, les soins intensifs et la surveillance des patients
      • catégorie B : voiture de secours d'urgence aux asphyxiés et blessés (V.S.A.B.)
      • catégorie C : ambulance Type A : ambulance conçue et équipée pour le transport sanitaire de patients dont l’état de santé ne laisse pas présager qu’ils puissent devenir des patients en détresse.
    • ou autres véhicules :
      • catégorie D : véhicule sanitaire léger (V.S.L.)
  • Autres
    • Moyens de communication et de bureautique : téléphone, ordinateurs ...
    • Matériel médical et para-médical : défibrillateur, brancard ..;

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Produits de lavage, produits désinfectants,
  • Livre de bord, bordereaux
  • Production et manipulation de DASRI (Déchets d’Activité de Soins à Risques Infectieux)

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Travail souvent seul
  • Contact avec une clientèle pouvant être difficile (malades, familles en deuil, étrangers)
  • Tenue professionnelle obligatoire : un pantalon, un haut au choix de l’entreprise, un blouson. La couleur dominante de la tenue est blanche et/ou bleue.

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Remplir les conditions réglementaires requises
    • Être titulaire du permis de conduire B en cours de validité
    • Être titulaire de l'attestation préfectorale d'aptitude à la conduite d'ambulance
    • Être inscrit à l'ARS de sa région
    • Avoir les aptitudes physiques requises pour la conduite conformément à l’arrêté du 21 décembre 2005
  • Travailler en horaires variables
  • Etre à l'écoute du patient
  • Faire de la manutention de personne
  • Ne pas prendre de produits altérant la vigilance
  • Etre capable d’une attention soutenue
  • Être capable de réagir rapidement à un événement soudain
  • Connaître et respecter les consignes et les règles de sécurité (circulation, manutention…)
  • Supporter de travailler seul et en autonomie

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations permettant de respecter les critères indiqués par l'arrêté du 21 décembre 2005 fixant la liste des affections médicales incompatibles avec l'obtention ou le maintien du permis de conduire ou pouvant donner lieu à la délivrance de permis de conduire de durée de validité limitée.

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • Manutention : brancardage, portage de cercueil
  • Activités administratives : admission en centre de soins, comptabilité,
  • Transport de prélèvements de laboratoire lorsque l'ambulancier est salarié d'un établissement hospitalier
  • Gestion de l'entreprise pour les ambulanciers indépendants

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Accidents d'exposition au sang
  • Contaminations par les agents infectieux
  • Chutes de plain-pied
  • Tendinites des membres supérieurs
  •  Maux de dos (exemple : lumbago, lombalgies, sciatique, hernie discale etc…)
  •  Accidents liés à la manutention (des patients et du matériel)
  •  Accidents de circulation
  •  Agressions et violences externes
  •  Stress, ulcère de l'estomac, eczéma, maladies hypertensives (symptômes liés aux RPS)

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Légères expositions à des variations climatiques
  • Bruit, odeurs
  • Vibrations mécaniques
  • Contrainte visuelle (brouillard, conduite de nuit)
  • Vigilance permanente pour la conduite
  • Manutention manuelle de charges lourdes
  • Contraintes posturales (position assise prolongée)
  • Exiguïté des lieux d'intervention

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Pollution atmosphérique, gaz d'échappement
  • Produits de lavage ou d’entretien (lessive, détergents)
  • Produits désinfectants (généralement en aérosols)

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Contamination ORL, respiratoire, cutanée ou par le sang par des virus ou des bactéries par les patients transportés et les DASRI (déchets d’activité de soins à risques infectieux et assimilés)
  • Maladie infectieuse ou parasitaire contractée en milieu d'hospitalisation
  • Hépatite B : peut être à l'origine d'un carcinome hépatocellulaire (TMP 45)
  • Maladies dues au VIH et hépatite virale

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Contact avec la clientèle
  • Charge mentale liée à l’humeur des clients
  • Vigilance permanente pour la conduite en ville
  • Travail la nuit, le week-end, les jours fériés
  • Temps de travail élevé chez les artisans
  • Amplitudes horaires importantes et temps de repos irréguliers
  • Obligation de travail en équipage de deux personnes (sauf pour les véhicules de catégorie D)
  • Obligation de participer au service de garde
  • Objectifs contradictoires : être attentif aux patients/travailler vite
  • Travail dans l’urgence et la précipitation
  • Périodes d'attente indéterminée

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

  • Tableau 7 RG : Tétanos professionnel
  • Tableau n°40 RG : Maladies dues aux bacilles tuberculeux et à certaines mycobactéries atypiques : Mycobacterium avium/intracellulaire, Mycobacterium kansasii, Mycobacterium xenopi, Mycobacterium marinum, Mycobacterium fortuitum
  • Tableau n°45 RG : Infections d'origine professionnelle par les virus des hépatites A, B, C, D et E
  • Tableau n°54 RG : Poliomyélite
  • Tableau 57 RG : Affections péri articulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°76 RG : Maladies liées à des agents infectieux ou parasitaires contractées en milieu d'hospitalisation et d'hospitalisation à domicile
  • Tableau 79 RG : Lésions chroniques du ménisque
  • Tableau n°80 RG : Kératoconjonctivites virales
  • Tableau n°97 RG: Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes. Brancardage et transport de malades.

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Pathologie ORL et pulmonaire (pollution)
  • Allergie au latex ou à certains produits irritants

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d'embauche (Art R 4624-10 à 15) puis visites périodiques (Art R 4624-16) et/ou à la demande (Art R 4624-17), visite de surveillance médicale renforcée si nécessaire (Art R 4624-18 et 19),  visite de pré-reprise et de reprise si nécessaire (Art R 4624 -20 à 24) selon la réglementation en vigueur
  • Recherche par l'interrogatoire et par l'examen clinique d'une incapacité physique incompatible avec le maintien du permis de conduire ; demande d'avis spécialisé si nécessaire
  • Examen standard avec surveillance de l'état ostéo-articulaire et psychique

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES (Art 4624-25 à 27)

  • Dosage d'anticorps antiHbS après vaccination contre l'hépatite B pour les personnes vaccinées après l'âge de 25 ans, soumises à l'obligation vaccinale
  • Radiographie pulmonaire, intradermoréaction tuberculinique si nécessaire
  • Pratique d'examens complémentaires en cas de suspicion d'une affection incompatible avec le maintien du permis de conduire
  • Etude de la fonction visuelle : acuité visuelle de loin et de près, vision mésopique, résistance à l'éblouissement, champ visuel, vision des couleurs
  • Audiométrie
  • Volume globulaire moyen (VGM), gamma GT, cholestérolémie totale et HDL, glycémie et glycosurie si nécessaire

8.3. VACCINATIONS

  • Vaccinations obligatoires :
  •  Vaccinations conseillées : rubéole (pour les femmes en âge de procréer), hépatite A, typhoïde, selon le type de patients transportés

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Un suivi post professionnel est prévu par la législation pour l’exposition à certains risques
  • La demande doit être faite par le salarié qui doit joindre l’attestation d’exposition remplie par l'employeur et le médecin du travail. 
  • Le contenu de cette surveillance est fixé dans l'Annexe II de l'arrêté du 28 février 1995 modifié
  • Les ambulanciers, sauf circonstances exceptionnelles ne sont pas concernés par cette mesure

8.5. DOSSIER MEDICAL

En l’absence de réglementation il n’y a pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Transmission d'une pathologie d'un patient à un autre par les équipements
  • Accident de circulation

10. ACTIONS PREVENTIVES

L'activité d'ambulancier peut entrer dans le champ d'application des textes sur la pénibilité en raison des expositions suivantes possible : exposition aux vibrations, travail de nuit, exposition aux agents biologiques, manutention, postures pénibles, travail en équipes successives alternantes

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Manutention et contraintes posturales : Analyse ergonomique de l'activité au poste de travail
  • Conditions de travail : Etude des plannings ...
  • Vibrations :
    •  Mesures de vibrations transmises aux bras et aux mains et au corps entier
    • Valeur limite d'exposition journalière rapportée à une période de référence de 8 heures :
      • 2.5 m/s² pour les vibrations transmises aux mains et aux bras
      • 0.5 m/s² pour les vibrations transmises au corps entier
  • Analyse de données
    • Accidents du travail
    • Compte rendu visite médical médecine du travail
    • Enquêtes internes (audit, questionnaire... etc)

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

Technique

  • Véhicule équipé conformément à la réglementation

Organisationnelle

  • Entretien régulier du véhicule, désinfection journalière de la cellule sanitaire et avant chaque transport
  • Amélioration de l'organisation du travail

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Pantalon et veste ou blouse
  • Port de gants pour les manipulations de personnes
  • Vêtements appropriés et bottes pour le lavage du véhicule
  • KIT MAD pour la manutention des patients
  • Vaccinations à jour

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation PRAP 2S (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique sanitaire, social)
  • Formation MPMR (Manutention de Personne à Mobilité Réduite)
  • Informations sur les Règles hygiéno-diététiques (alcool, tabac, alimentation, activité physique d'entretien)
  • Information sur les Dangers de l'utilisation des médicaments et des drogues
  • Formation à l'écoute et à la relation d'aide
  • Sensibilisation sur les AES (accidents exposant au sang)
  • Sensibilisation au Risque routier

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

Conduite :

Vaccinations - accidents d'exposition au sang :

Agrément pour le transport sanitaire terrestre :

  • Arrêté du 21 décembre 1987 modifié (arrêté du 23 septembre 1988, décret du 9/2/2009 et arrêté du 7/7/2000) relatif à la composition du dossier d'agrément des personnes effectuant des transports sanitaires terrestres et au contrôle des véhicules affectés aux transports sanitaires

Formation - qualification des équipages :

  • Décret n° 2010-334 du 26 mars 2010 relatif à la reconnaissance des qualifications professionnelles requises des ressortissants des Etats membres de l’Union européenne ou des autres Etats parties à l’accord sur l’Espace économique européen pour l’exercice des professions médicales, pharmaceutiques et paramédicales et à la formation des aides-soignants, auxiliaires de puériculture et ambulanciers, publié au J.O. n°74 du 28 mars
  • Arrêté du 24 juillet 2007 modifié (16/11/2011, 16/1/2015) fixant le référentiel national de compétences de sécurité civile relatif à l’unitéd’enseignement " prévention et secours civiques de niveau 1 "
  • Arrêté du 26 janvier 2006 modifié (18/4/2007, 24/9/2007, 28/9/2011) relatif aux conditions de formation de l'auxiliaire ambulancier et au diplôme d'ambulancier
  • Décret n°97-48 du 20 janvier 1997 modifié portant diverses mesures relatives au secourisme.
  • Décret n°91-834 du 30 août 1991 modifié relatif à la formation aux premiers secours.

Fonction publique hospitalière (les ambulanciers appartiennent à la catégorie C) :

  • Décret n°91-155 du 6 février 1991. Décret relatif aux dispositions générales applicables aux agents contractuels des établissements mentionnés à l'article 2 de la loi n°86-33 du 9 janvier 1986 modifiée portant dispositions statuaires relatives à la fonction publique hospitalière.
  • Décret n°91-45 du 14 janvier 1991. Décret portant statuts particuliers des personnels ouvriers, des conducteurs automobiles, des conducteurs ambulanciers et des personnels d'entretien et de salubrité de la fonction publique hospitalière.
  • Loi n°86-33 du 9 janvier 1986 portant dispositions statuaires relatives à la fonction publique hospitalière.

Autres :

11.2. RECOMMANDATIONS ET BONNES PRATIQUES

  • Contrat de bonne pratique relatif à la norme ISO 9001

11.3.  NORMES

Internationales et européennes

  • DI 2006/42/CE 17/05/2006 Directive relative aux machines et modifiant la directive 95/16/CE (refonte)
  • Directive 89/686/CE 21/12/1989  concernant le rapprochement des législations des états membres relatives aux équipements de protection individuelle.
  • Directive 89/391/CEE du Conseil, du 12 juin 1989, concernant la mise en oeuvre de mesures visant à promouvoir l'amélioration de la sécurité et de la santé des travailleurs au travail
  • DI 93/42/CE 14/06/1993 Directive relative aux dispositifs médicaux.

Françaises

  • NF EN 1865-1 Août 2011 : Spécification d'équipements pour le transport de patient dans les ambulances routières - Partie 1 : systèmes généraux de brancards et équipement pour le transport de patients
  • NF EN 1865-2/IN1 Août 2016 : Spécifications d'équipements pour le transport de patient dans les ambulances routières - Partie 2 : Brancard motorisé
  • NF EN 1865-2+A1 Août 2016 : spécifications d'équipements pour le transport de patient dans les ambulances routières - Partie 2 : brancard motorisé
  • NF EN 1865-4 Avril 2016 : Équipement d'ambulances pour le transport de patients - Partie 4 : chaise de transfert pliante
  • NF EN 1865-5 Décembre 2014 : Équipement d'ambulances pour le transport de patients - Partie 5 : table support brancard
  • NF EN 1789/IN2 Novembre 2014
  • NF EN 1789+A2 Novembre 2014 : Véhicules de transport sanitaire et leurs équipements - Ambulances routières
  • NF EN 13718-1 Novembre 2008 : Véhicules sanitaires et leur équipement - Ambulances aériennes - Partie 1 : exigences pour les dispositifs médicaux utilisés dans les ambulances aériennes
  • NF EN 13718-2 Novembre 2008 : Véhicules sanitaires et leur équipement - Ambulances aériennes - Partie 2 : exigences opérationnelles et techniques pour les ambulances aériennes
  • GA S64-022 Mars 2008 : Véhicules de transport sanitaire et leurs équipements - Ambulances routières - Guide d'application de la NF EN 1789:2007
  • NF EN 14458 Décembre 2004 : Équipement de protection des yeux - Écran facial et visière des casques de sapeurs-pompiers et de protection à haute performance pour l'industrie, utilisés par des sapeurs-pompiers, les services d'ambulance et d'urgence
  • NF EN 13976-1 Décembre 2014 : Systèmes de sauvetage - Transport d'incubateurs - Partie 1 : conditions d'interface

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. DOCUMENTATION ET BIBLIOGRAPHIE

Classifications

  • ROME Les fiches métiers. J1305 Conduite de véhicules sanitaires. (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 3258 Ambulanciers. (O.I.T.) (2008)
  • Ambulancier. Fiche de poste n°17. Catherine Vollet, Béatrice Muller et Dominica Feron (Médecine du travail Durance Luberon) (2004)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 526e Ambulanciers. (INSEE) (2003)

Fiches métiers

Documents

  • INRS : professions paramédicales

13. ADRESSES UTILES

  • Chambre nationale des services d'ambulances : CNCS : http://www.cnsa-ambulances.com/
  • Fédération nationale des ambulanciers privés : FNAP : federationnationaledesambulanciersprives.fr
  • Union Nationale des Ambulanciers Hospitaliers (UNAH) : www.unahfrance.org

REDACTION

  • AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail) (CMIE) (75), Nicole Motsch (médecin du travail) (AMETIF) (95)
  • DATE DE CREATION : Juillet 2002
  • RELECTEURS : MASTER I QSE ESQESE (31) :  Dorian Mallet  Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ; Aline Monmarché alinemonmarché@hotmail.fr ; Sanous Claire Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Bernard Pelletier, Président de la FNAP Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • DERNIERE MISE A JOUR : Août 2016

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).