Fiches de métiers

Aide à domicile

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°21

ROME : K1304 - K1302
CITP-08 : 9111 INSEE : 563b

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Aide familiale, aide ménagère, aide aux personnes âgées, assistante familiale, auxiliaire sociale, auxiliaire de vie, garde-malade, travailleuse familiale, famille d'accueil.

2. DEFINITION

  • L'aide à domicile aide au maintien à domicile d'une personne âgée, handicapée, malade, accidentée, en perte d'autonomie, en assurant un travail matériel, moral, social ou sanitaire et les tâches liées à cette fonction à l'exclusion de tout acte relevant d'une autre profession que la sienne.
  • L’aide à domicile peut être :
    • salarié directement par le particulier employeur notamment en chèque emploi-service
    • salarié par l’employeur qui se fait aider par une association intermédiaire qui assure la mise en contact entre employeur et salarié
    • salarié par l’employeur qui se fait aider par  une association mandataire : c’est l’association qui assure les démarches administratives liées à l’emploi
    • salarié d’une association prestataire : c’est l’association qui est l’employeur et gère le salarié : horaires, congés, employeurs. La prestation peut être financée en partie par des allocations diverses.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Les conditions d'accès à l'emploi sont variables. En emploi par un particulier l'accès sans qualification et avec une expérience professionnelle est possible. Dans le cadre d'un emploi institutionnel des qualifications de niveau V sont de plus en plus demandées. Les formations permettant d'acquérir ces qualifications de niveau V sont soit initiales, soit continues, soit par validation des acquis.

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'activité s'exerce le plus souvent au domicile d'un ou plusieurs particuliers.
  • Dans le cas d'un placement familial au contraire, c'est le particulier qui est hébergé au domicile de l'intervenant (personnes âgées ou patients psychiatriques).

4.2. DESCRIPTION DE L'ACTIVITE

L'activité consiste à :

  • Conseiller ou aider à la vie quotidienne :
    • entretien de l'habitat et de l'environnement de la personne : ménage, vitres, vaisselle, lessive, repassage, couture, rangement, petites réparations, bricolage
    • alimentation : courses, préparation et aide à la prise des repas
    • accompagnement : aide aux sorties, à la marche, aide au lever et au coucher (le cas échéant, sous contrôle des soignants)
    • hygiène et confort corporel (toilette, tenue vestimentaire, réfection du lit, entretien du bassin, urinal)
  • Soutenir la personne :
    • sur le plan moral, par une écoute attentive et une bonne communication
    • sur le plan intellectuel, par une stimulation de l'intérêt : jeux de société, lecture, chant, discussions
    • sur le plan social, par l'aide aux démarches administratives et les accompagnements divers (budget, courses, visites médicales, promenades, loisirs)
  • Prévenir ou diminuer la dépendance :
    • par la définition et la mise en oeuvre d'une organisation de vie
    • par des informations et des conseils réguliers sur l'hygiène (alimentaire, corporelle, du cadre de vie, des choix de vie) et la sécurité
    • par des liaisons avec les autres intervenants (famille, médecin traitant, autres prestataires : services sociaux, infirmier, portage de repas)

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Appareils ménagers ; parfois lit médicalisé, lève-malade, sanitaires adaptés

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Produits d'entretien, téléphone, médicaments

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • L'intervenant à domicile doit s'adapter à des personnes ayant des besoins spécifiques et des exigences particulières (personnes accidentées, handicapées, malades mentales, âgées) avec une demande à la fois d'aide psychique et psycho-affective.
  • Dans certains cas, le travail est encadré par une structure spécifique avec ses propres exigences (Conseil général, associations, prestataire, intermédiaire, mandataire).

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Avoir de l'empathie
  • Etre discret et respectueux des personnes confiées
  • Avoir la capacité physique d'exercer les tâches demandées
  • S’exprimer clairement et simplement
  • Savoir s’organiser dans l’espace et dans le temps
  • Travailler  seul
  • Gérer plusieurs situations en même temps
  • Prendre des initiatives

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations :
    • surdimutité-mutité selon les milieux
    • maladies chroniques et cancers
  • Emploi peu compatible avec :
    • les affections entrainant une gène à la communication non compensée
    • la cécité
    • certains troubles moteurs
    • certaines pathologies psychiatriques

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • S'occuper de nouveaux-nés ou d'enfants

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Accidents domestiques : brûlures thermiques ou chimiques
  • Lumbagos, chutes
  • Accidents de circulation

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Bruit des appareils électroménagers
  • Plaintes de la personne aidée
  • Nécessité de parler fort auprès de personnes âgées
  • Travail debout avec déplacement dans le logement ou piétinement, selon les tâches
  • Manutention manuelle de mobilier ou de personne (habillage, déshabillage, aide à la toilette, accompagnement aux sanitaires)
  • Gestes répétitifs (lavage, repassage)
  • Travail en hauteur occasionnel

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Produits de nettoyage
    • Produits nocifs et toxiques : vapeurs de solvants organiques, acide fluorhydrique
    • Produits irritants :
      • désinfectants : glutaraldéhyde, ammoniums quaternaires, hypochlorite, dichloroisocyanurate, oxyde d'amine, crésol
      • détergents alcalins : carbonate de sodium, silicate de sodium
      • tensioactifs cationiques, anioniques ou non anioniques
      • dégraissants : solvants
    • Produits corrosifs :
      • détergents fortement alcalins (hydroxyde de sodium, hydroxyde de potassium)
      • détergents fortement acides (acide fluorhydrique, acide sulfamique, acide phosphorique, acide chlorhydrique, acide acétique)
    • Produits inflammables : alcools, cétones, esters, propane, butane

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Déchets ménagers, produits biologiques (urines, selles, sperme)
  • Contamination ORL (tuberculose)

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Nécessité de savoir s'adapter aux habitudes des familles employeurs
  • Manque de considération de la personne aidée, de sa famille ou de la structure d'encadrement
  • Difficultés de communication avec la personne en souffrance
  • Stress lié au risque imprévu à gérer en urgence (accident de la personne aidée, fugue, malaise ou mort subite)
  • Déplacements chez plusieurs employeurs dans la journée
  • Amplitude horaire > 10 heures, voire 12 heures
  • Travail parfois le week-end et les jours fériés
  • Pression de la demande avec variabilité de l'activité en fonction des besoins (diminution du temps de travail en cas d'hospitalisation, augmentation en cas d'aggravation de la dépendance)

7. RISQUES POUR LA SANTE

7.1. MALADIES PROFESSIONNELLES

Risque physiques :

  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes. Travaux de manutention manuelle de charges lourdes effectués dans le cadre des soins médicaux et paramédicaux lors de la manutention des personnes.

Risques chimiques (produits d'entretien) :

  • Tableau n°4 bis RG : Affections gastro-intestinales provoquées par le benzène, le toluène, les xylènes et tous les produits en renfermant
  • Tableau n°9 RG : Affections provoquées par les dérivés halogénés des hydrocarbures aromatiques
  • Tableau n°12 RG : Affections professionnelles provoquées par les dérivés halogènes suivants des hydrocarbures aliphatiques : dichlorométhane (chlorure de méthylène), trichlorométhane (chloroforme), tribromométhane (bromoforme), dichloro-1-2-éthane, dibromo-1-2-éthane, trichloro-1-1-1-éthane (méthylchloroforme), dichloro-1-1-éthylène (dichloréthylène asymétrique), dichloro-1-2-éthylène (dichloréthylène asymétrique), dichloro-1-2-éthylène (dichloréthylène symétrique), trichloréthylène, tétrachloréthylène (perchloréthylène), dichloro-1-2-propane, chloropropylène (chlorure d'allyle), chloro-2-butadiène-1-3 (chloroprène)
  • Tableau n°49 RG : Affections cutanées provoquées par les amines aliphatiques, alicycliques ou les éthanolamines
  • Tableau n°49 bis RG : Affections respiratoires provoquées par les amines aliphatiques, les éthanolamines ou l'isophoronediamine
  • Tableau n°65 RG : Lésions eczématiformes de mécanisme allergique : hypochlorites alcalins
  • Tableau n°66 RG : Rhinite et asthmes professionnels
  • Tableau n°84 RG : Affections engendrées par les solvants organiques liquides à usage professionnel : hydrocarbures liquides aliphatiques, alicycliques, hétérocycliques et aromatiques, et leurs mélanges (white spirit, essences spéciales) ; dérivés nitrés des hydrocarbures aliphatiques ; acétonitrile ; alcools, aldéhydes, cétone, esters, éthers dont le tétrahydrofurane, glycols et leurs éthers ; diméthylformamide, diméthylsulfoxyde
  • Tableau n°95 RG : Affections professionnelles de mécanisme allergique provoquées par les protéines du latex (ou caoutchouc naturel)

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Risques alimentaires, risques infectieux en cas d'intervention au foyer d'une personne malade
  • Dépression, souffrance mentale

8. SURVEILLANCE MEDICALE

  • Salariées exerçant chez autrui :
    • Les salariées employées directement chez un particulier doivent bénéficier d'une visite médicale si elles travaillent à temps plein pour le même employeur.
    • Les salariées employées par une association prestataire ou intermédiaire doivent bénéficier d'une visite médicale d'aptitude à l'embauche et annuelle.
    • Les personnes gérées par une association mandataire sont salariées du particulier employeur et non de l'association.
  • Personnes exerçant comme famille d'accueil :
    • Elles doivent satisfaire à une visite médicale préalable à l'affectation auprès du médecin traitant.
    • Elles bénéficient d'une visite médicale annuelle comme les salariées de la structure dont elles dépendent si elles sont salariées d'une structure (le plus souvent un hôpital pour les familles d'accueil thérapeutique, le Conseil général pour les familles d'accueil pour personnes âgées).

8.1. VISITE MEDICALE

  • Examen clinique standard
  • Certificat d'aptitude et de dépistage de la tuberculose obligatoire pour les salariés relevant d'un hôpital ou travaillant dans le cadre d'un agrément du Conseil général
  • Examen clinique complet avec contrôle cutané, ostéo-articulaire et mental (équilibre affectif, dépistage du stress et de la souffrance mentale)

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Radiographie pulmonaire en cas d'obligation de dépistage de la tuberculose

8.3. VACCINATIONS

  • BCG, DTPolio, hépatite B pour les personnes intervenant auprès de malades

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Pas à priori

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel. Toutefois, pour l'exposition aux agents chimiques dangereux, le dossier médical

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Risque d'accident provoqué à autrui ou à l'environnement par la ou les personnes confiées.

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Ergonomie du poste de travail

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Prévoir des procédures d'appels téléphoniques pour les situations d'urgence
  • Définir clairement les tâches confiées et le rôle des autres intervenants (famille, infirmières, aide-soignantes, femme de ménage)
  • Utiliser du matériel aux normes dans des logements aux normes (notamment électriques)
  • Mécaniser la manutention chaque fois que possible
  • Utiliser des sacs jetables pour le ramassage des déchets
  • Appliquer les précautions universelles en cas de travail auprès de personnes malades
  • Prévoir un encadrement et une structure d'aide et d'écoute pour les personnes gérée par une institution

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Port de blouse, de gants en cas de travail auprès de malades, de chaussures de sécurité en cas de travail sur sol glissant

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation à la relation d'aide
  • Formation à l'organisation de son travail
  • Formation PRAP (Prévention des Risques liés à l'Activité Physique)
  • Formation à la lecture des étiquettes des produits ménagers
  • Formation aux premiers soins et aux gestes d'urgence

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

11.2. RECOMMANDATIONS

  • Néant

11.3. NORMES

  • Néant

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME Les fiches métiers. K1304 Services domestiques - K1302 Assistance auprès d'adultes. (Pôle emploi) (2009)
  • Evaluation et prévention des risques chez les aides à domicile. TC 102. (INRS) (2005)
  • Aide à domicile. Fiche de poste n°16. Catherine Vollet, Béatrice Muller et Dominica Feron (Médecine du travail Durance Luberon) (2003)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 563b Aides à domicile, aides ménagères, travailleuses familiales. (INSEE) (2003)
  • Une profession méconnue : aide-ménagère. Archives des maladies professionnelles, volume 61, n°6, octobre 2000. (Masson)
  • Etude des conditions de travail des aides-ménagères : l'exemple d'une association brestoise. Archives des maladies professionnelles, volume 60, mars 1999. (Masson)
  • Le travail d'aide aux personnes âgées. Conditions de travail et santé perçu chez les aides-soignants, agents de service, aides ménagères des maisons de retraite et des structures d'aide à domicile. (CISME) (1999)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 9111 Aides de ménage à domicile. (O.I.T.) (2008)

13. ADRESSES UTILES

AUTEURS : Pierrette Trilhe (médecin du travail) (CMIE) (75), Florence Lefevre (médecin du travail) (SMT d'Amboise, Bléré, Loches) (37)
DATE DE CREATION : Mars 2002
DERNIERE MISE A JOUR : Janvier 2010

Commentaires

Réagir à cette fiche