Fiches de métiers

   

 

                                                                                                       

Responsable d'élevage en production laitière sur grande exploitation

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°480

ROME : A1407 CITP-08 : 1311 INSEE : 131d

Mots clef : entreprise agricole

1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

  • Chef de grande exploitation agricole, éleveur en production laitière.

2. DEFINITION

L'éleveur sur grande exploitation est un chef d'entreprise qui en s'aidant de l'outil informatique optimise sa production dans le respect des règles d'hygiène, de  sécurité,  et de protection de l'environnement.

3. FORMATION - QUALIFICATION

  • Il existe plusieurs formations pour exercer le métier d’agriculteur :
    • Le Brevet d’Aptitude Professionnelle Agricole, ou BEPA, qui est un diplôme de niveau 3.
    • Le CAP ou un Certificat d’Aptitude Professionnel Agricole (CAPA). Il se fait en deux années, et peut être dispensé par un lycée agricole ou une Maison Familiale et Rurale (MFR).
    • Le Bac Professionnel Agricole (CGEA, Horticole, ou encore agro-équipement) Pour ceux qui auraient préparé un CAP, ils peuvent préparer ce bac en deux ans, mais sous certaines conditions. Cette formation se fait sous apprentissage, dans certains établissements, ou pour être réalisée en lycée agricole, en centre de formation, en MFR
    • Le Bac Technologique (Sciences et Technologies de l’Agronomie et du Vivant – STAV, ou Sciences et Technologies de l’Agronomie et de l’Environnement STAE)
    • Enfin, il est possible d’effectuer une formation de cinq ans après le bac en École d’agriculture ou d’agronomie, afin de devenir ingénieur agricole ou agronome. 
  • Les formations peuvent être initiales ou en formation continue

4. ACTIVITE PRINCIPALE

4.1. LIEUX D'ACTIVITE

  • L'activité s'exerce le plus souvent dans le cadre d'une société civile agricole
    • Société civile d'exploitation agricole (SCEA)
    • Groupement agricole d'exploitation en commun (GAEC)
    • Exploitation agricole à responsabilité limitée (EARL)
    • Société de fait / Société en participation (SEP)
  • L'activité s'exerce en zone rurale
  • L'activité s'exerce
    • dans les différents locaux technique de la ferme (salle de stabulation, laiterie, grange, salle de traite ...). 
    • dans une pièce plus ou moins dédiée pour le travail administratif

4.2. DESCRIPTION DE L’ACTIVITE (pour plus de détail voir la fiche 235)

4.2.1. Assurer ou participer à la gestion de l'exploitation agricole

  • Etablir et suivre le budget, passer les commandes, régler les fournisseurs
  • Négocier les prix de vente de la production
  • Recruter, former, encadrer le personnel
  • Organiser le travail quotidien dans le respect des règles de sécurité et de protection de l'environnement
  • Assurer une bonne communication extérieure : qualité des produits, mesures de sécurité environnementale…
  • Connaitre et appliquer la règlementation

4.2.2. Assurer la production laitière et la traite

  • Gérer l'alimentation des animaux en fonction des besoins et du cycle
    • aliments concentrés ou « croquettes » à base de céréales et autres composants (blé, maïs, orge, soja, betterave, mélasse de canne à sucre etc+ luzerne déshydratée) pour l'apport d'énergie
    • tourteau de soja (apport de protéines)
    • compléments minéraux
    • fourrage sous forme de foin, ou d'ensilage (fourrage fermenté en milieu humide)
    • eau (50 à 100 litres)
  • Surveiller au quotidien de l'état de santé des vaches
  • Contrôler le passage des animaux sur le robot de traite
  • Contrôler le tank et la qualité du lait
  • Contrôler le stockage du lait, le ramassage et le respect de la chaine du froid
  • Participer à la vigilance sanitaire et à la prophylaxie réglementée :
    • Dépistage de la tuberculose, de la brucellose
    •  Dépistage et vaccination contre l'IBR (Rhinotrachéïte Infectieuse Bovine) depuis 2006
  • Organiser la visite annuelle obligatoire pour le cheptel par le vétérinaire

4.2.3. Effectuer tous les travaux nécessaires à la production de fourrages en respectant l’environnement

  • Respecter le cahier des charges de AOC
  • Faire pousser et récolter tout ou partie des 60 à 80 k de fourrage quotidien nécessaire à l'alimentation de chaque vache  

4.2.4. maintenir les locaux, le matériel, les terrains en bon état

  • Nettoyer l'étable 2 fois par jour le plus souvent en automatique avec récupération du purin comme engrais ou pour la méthanisation 
  • Nettoyer la salle de traite
  • Nettoyer le matériel
  • Entretenir les bâtiments
  • Assurer les petites réparations sur le matériel d'exploitation

4.2.5. Gérer la reproduction du troupeau de l’insémination à la mise bas

  • Surveiller les chaleurs des vaches, et des génisses (à partir de 18 mois)
  • Assurer les inséminations après 10 mois de lactation et 2 mois de tarissement au moment des deuxièmes chaleur
  • Suivre les gestations
  • Surveiller les velages
  • Surveiller les veaux et les marquer (boucle d'identification)
  • Nourrir les veaux jusqu'à la vente

4.2.6. Enregistrer les données techniques et économiques des productions de l’exploitation

  • Surveiller la qualité du lait
  • Etudier la qualité du lait et  des veaux en fonction du donneur pour l'amélioration du cheptel
  • Déclarer les naissances et les ventes 
  • Tenir à jour les registres
  • Assurer une veille sanitaire et réglementaire

 4.2.7. Assurer les opérations de méthanisation en sécurité

  • La méthanisation et un traitement naturel des déchets organiques qui conduit à une production combinée de gaz convertible en énergie (biogaz), provenant de la décomposition biologique des matières organiques dans un milieu en raréfaction d’air (appelée « fermentation anaérobie » car sans oxygène) et d’un digestat (les déchets « digérés »), utilisable brut ou après traitement (déshydratation et compostage, hygiénisation) comme compost.
  • Le matin : Chargement (durée de 30 min -1 heure) dans le Wilfras à l’aide d’un tracteur de
    • 15 tonnes de fumier,
    • 2 tonnes d’ensilage d’herbe ainsi que du maïs
    • 0.500 tonnes de sucres déclassé.
  • Le soir 
    • Enregistrement des paramètres  (durée de 15 min) 
    • Vérification la température du digestat ainsi que le post dige.
    • Relevé des heures du moteur ainsi que celles du ICW, afin d’évaluer son rendement
    • Relevé les différents pourcentages des gaz produit de façon continue (méthane et le souffre).

4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

Administration

  • Ordinateur pour la gestion administrative qui peut être faite en ligne pour certaines tâches : cet outil est devenu aussi indispensable que le tracteur.
  • Bureau, imprimante, téléphone..

Elevage

  • Tracteurs, containers
  • Seaux, bidons, biberons
  • Balai, fourche
  • Trayeuse, griffe, seaux à lait, compresseur, système de réfrigération
  • Cuve réfrigérée pour le recueil du lait
  • Vêleuse
  • Racleurs électriques afin de nettoyer les allées des vaches
  • Silos de maïs
  • Silos d’herbe

Agriculture

  • La charrue
  • Le déchaumeur,
  • Le semoir,
  • Le pulvérisateur,
  • Moissonneuse batteuse,
  • Faneuse,
  • Pirouette
  • Tonne à lisier
  • Épandeur à fumier
  • Faucheuse,
  • Presse
  • Distributive
  • Charriots
  • Équipements du tracteur (godets, masse…)

Entretien et méthanisation

  • Soudeuse à l'arc pour l'entretien du matériel
  • Cuve de gasoil rouge ou fuel
  • Epandeur à fumier
  • Tracteur
  • Chargeurs
    • Des équipements de séparation des impuretés en tête d’unité selon les matières traitées,
    • Le mélangeur/malaxeur qui permette l'introduction homogène de la matière organique dans le digesteur,
    • Le digesteur,
    • Un système de brassage mécanique (simple ou multiple), pneumatique par injection de biogaz, hydraulique
  • Système de recirculation des matières,
    • Les systèmes d'extraction et de pressage (et éventuellement de pasteurisation) du digestat,
    • Le système de traitement, stockage et valorisation du biogaz : déshumidification, production d’électricité, etc.
    • Le traitement d’épuration des excédents hydriques,
    • Des équipements de maturation par compostage et des équipements d’affinage du digestat

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

Administration

  • Textes législatifs, circulaires
  • Contrats de maintenance pour le robot de traite et la méthanisation

Elevage

  • Sacs d'aliments pour bétail (luzerne, maïs, paille, sels minéraux...)
  • Bottes ou rouleaux de paille pour la litière
  • Produits vétérinaires

Agriculture

  • Semences
  • Produits phytosanitaires

Entretien et méthanisation

  • Produits de nettoyage et de désinfection
  • Lubrifiants pour les engins agricoles
  • Gasoil agricole
  • Huile moteur
  • Fumier
  • Sucres déclassés

4.5.  PUBLIC ET RELATION SOCIALE

  • Contact régulier avec le vétérinaire pour le suivi des animaux et la détermination du traitement de stimulation ou de la date d'insémination, sous forme d'un contrat de suivi mensuel ou selon l'état des animaux
  • Contact régulier avec le ramasseur de lait et le contrôleur
  • Contact régulier avec l'inséminateur pour la réalisation de l'insémination et l'achat de choix du type de paillette dont le prix varie selon la qualité, et l'insémination
  • Contact avec l'équarisseur pour l'évacuation des animaux morts
  • Contact avec le marchand de bétail pour l'achat de vaches laitières ou la vente de vaches non productives ou de veaux mâles ou de veaux femelles en surnombre
  • Contact avec le marchand de céréales (travail à façon)
  • Contact avec les coopératives agricoles
  • Contact avec la chambre d'agriculture (législation, aide au remplacement en cas de congé maternité...)
  • Contact avec les syndicats professionnels : Jeunes Agriculteurs, FDSEA fédération des exploitations agricoles, FNSEA...

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Disposer d’une bonne résistance physique
  • Supporter des amplitudes horaires très importantes
  • S’adapter aux impératifs saisonniers
  • Avoir un contact adapté avec les animaux
  • Respecter les règles d’hygiène concernant la manipulation des denrées alimentaires
  • Avoir le sens de l’observation
  • Avoir une bonne vision en cas de conduite
  • Être vacciné

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : surdité, troubles du langage, maladies chroniques et cancers (à discuter selon le poste), certains petits troubles moteurs.
  • Emploi peu compatible avec des pathologies ostéo-articulaires lourdes, des allergies respiratoires et/ou cutanées, des dermatoses, une cécité.

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

  • L'activité de culture est indissociable de l'exercice de la profession
  • Activité politique ou syndicale

6. DANGERS

6.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Chute sur sol glissant
  • Blessure par outil
  • Traumatisme par animal (morsure, coup de sabot)
  • Lumbago
  • Brûlures caustiques par les produits de nettoyage
  • Accident de la circulation lors de la conduite d'engins agricoles (chemins, routes)
  • Electrocution
  • Ecrasements

6.2. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Travail pouvant exposer aux intempéries (travail en plein champ...)
  • Travail exposant aux poussières végétales (paille, aliments pour bétail)
  • Exposition aux UV (Soudure à l'arc effectué lors des réparations)
  • Risque électrique lié à l'installation et aux matériels utilisés en cas de mauvais entretien
  • Vibrations transmises au corps entier par la conduite d'engins agricoles sur tout terrain
  • Travail en éclairage peu intense dans les bâtiments ou à l'extérieur
  • Bruit des trayeuses (robot de traite émet beaucoup de bruits)
  • Manutention, port de charges, TMS
  • Contraintes posturales
  • Gestes répétitifs
  • Risques d’incendie, explosion, pollution pour l’activité de la méthanisation
  • Risques psychosociaux (exposition aux écrans)

6.3. AGENTS CHIMIQUES

  • Produits d'entretien, de nettoyage et de désinfection
  • Produits phytosanitaires dont certains sont CMR
  • Produits vétérinaires
  • Fumées de soudure

6.4. AGENTS BIOLOGIQUES

Contamination possible à l'occasion des soins aux animaux

  • Transmises au contact d’animaux d’élevage, domestiques ou de la faune sauvage et de leur environnement (sols ou eaux contaminées…), elles atteignent les travailleurs par contact direct (manipulation, soins, traite…) ou indirect (nettoyage, gestion des fumiers…).
  • Mal évaluées, sous-estimées et sous-déclarées par les exploitants agricoles, elles provoquent :
  • Infections (leptospirose, borréliose de Lyme, encéphalite à tiques, fièvre Q, teignes),
  • Maladies immun o-allergiques (asthme),
  • Crises sanitaires (grippe aviaire, TB bovine, fièvre catarrhale).

6.5. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Ce travail nécessite de gérer plusieurs tâches en parallèle et des compétences multiples : génétique et reproduction, agriculture, gestion des stocks de fourrages et rotation des parcelles de pâturages, nutrition animale, santé animale, et comptabilité, fiscalité, gestion de trésorerie, des achats et investissements, et informatique.
  • Travail quotidien sans jour de repos
  • Travail isolé pour de nombreuses tâches

7. RISQUES POUR LA SANTE

REGIME AGRICOLE

  • Tableau n°1 RA : Tétanos professionnel
  • Tableau n°5 RA : Leptospiroses
  • Tableau n°5 bis RA : Maladie de Lyme
  • Tableau n°6 RA : Brucelloses
  • Tableau n°11 RA : Affections provoquées par les phosphates, pyrophosphates et thiophosphates d'alcoyle, d'aryle ou d'alcoylaryle et autres organophosphorés anticholinestérasiques, ainsi que par les phosphoramides anticholinestérasiques et les carbamates anticholinestérasiques
  • Tableau n°15 RA : Mycoses cutanées, périonyxis et onyxis d'origine professionnelle
  • Tableau n°16 RA : Affections professionnelles dues aux bacilles tuberculeux
  • Tableau n°25 RA : Affections provoquées par les huiles et graisses d'origine minérale ou de synthèse
  • Tableau n°30 RA : Rage professionnelle
  • Tableau n°39 RA : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°40 RA : Intoxication professionnelle par l'oxyde de carbone
  • Tableau n°44 RA : Affections cutanées et muqueuses professionnelles de mécanisme allergique
  • Tableau n°45 RA : Affections respiratoires professionnelles de mécanisme allergique
  • Tableau n°48 RA : Maladies engendrées par les solvants organiques liquides
  • Tableau n°49 RA : Affections dues aux rickettsies
  • Tableau n°50 RA : Pasteurelloses
  • Tableau n°57 RA : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par des vibrations de basses et moyennes fréquences transmises au corps entier
  • Tableau n°57 bis RA : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle habituelle de charges lourdes

7.2. AUTRES MALADIES LIEES A L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Autres zoonoses : teigne...
  • Burnt out, syndrome dépressif

8. SURVEILLANCE MEDICALE

8.1. REGLEMENTATION

8.2. CONTENU 

  • 8.2.1. Visite médicale :
    • En cas de conduite l'état de santé doit être compatible avec l'arrêté du 21 décembre 2005 fixant la liste des affections médicales incompatibles avec l'obtention ou le maintien du permis de conduire ou pouvant donner lieu à la délivrance de permis de conduire de durée de validité limitée.
    • En cas de travail sur écran, examen approprié des yeux et de la vue : acuité visuelle, phories, vision stéréoscopique, vision des couleurs
    • Examen standard en insistant sur la vision, l'audition, l'état veineux, l'équilibre psychologique
  • 8.2.2. Examens complémentaires 
    • Audiométrie en cas de travail au bruit
    • Selon les résultats de l'examen clinique, en particulier :
      • Radiographie pulmonaire en début d'activité et en cas de signes respiratoires
      • Explorations fonctionnelles respiratoires ou spirométrie à l'embauche et régulièrement
      • ECG de référence
  • 8.2.3. Vaccinations en fonction des recommandations de l'OMS
    • Tétanos
    • Grippe
    • Leptospirose
    • Covid 19
  • 8.2.4. Suivi post professionnel : A envisager en raison de l'utilisation de produits phytosanitaires
  • 8.2.5. Dossier médical
    • Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d'un dommage éventuel.
    • A intégrer éventuellement dans le DMP

9. NUISANCES POUR L'ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pollution possible de l'environnement par les animaux malades ou les litières souillées,
  • Pollution par les produits phytosanitaires
  • Risque potentiel d'incendie du fourrage par acte de malveillance, orage
  • Risque d'incendie lié au stockage de gasoil
  • Risque d'incendie ou d'explosion lié à la soudure, à l'installation électrique

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D'AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Identification des produits utilisés
  • Qualité de l'éclairage, de la température, de l'humidité, de la ventilation
  • Niveau de bruit dans les différentes parties de l'exploitation
  • Vibrations transmises au corps entier :
    • Mesures de vibrations transmises au corps entier
    • Valeur limite d'exposition journalière rapportée à une période de référence de 8 heures : 1,15 m/s2 pour les vibrations transmises à l'ensemble du corps

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

Technique

  • Normes à respecter pour la construction du bâtiment et du type d'élevage
  • Eclairage suffisant et homogène
  • Aménagement des salles de traite
  • Installation de couloir de contention
  • Aide mécanique à la manutention
  • Insonorisation des machines et/ou des locaux
  • Sols entretenus (secs, sans trous ou fissures)
  • Locaux maintenus propres et aérés
  • Respect de la réglementation sur la prévention sanitaire : dépistage annuel obligatoire de la brucellose animale selon les régions, recherche éventuelle de la fièvre Q (non obligatoire), dépistage de l'IBR

Organisationnelle

  • Etablir et tenir à jour le DUERP
  • Alterner les tâches 

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Vaccination antitétanique ; vaccination contre la leptospirose ; vaccination contre la rage selon la région
  • Bottes ou chaussures antidérapantes
  • Gants et tablier pour la mise basse
  • Protections auditives si nécessaires
  • Protection adaptée en cas de manipulation de produits phytosanitaires
  • Soins adaptés en cas de pathologie

10.4. FORMATION - INFORMATION - SENSIBILISATION

  • Formation à l'hygiène des locaux, des animaux et des personnes en contact
  • Formation à la manutention des animaux
  • Formation aux risques liés aux zoonoses
  • Formation aux risques liés aux produits phytosanitaires et aux produits d'entretien
  • Formation de sauveteur secouriste du travail (SST)

11.REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

Textes internationaux et européens (Transposés en droit français dans le code rural et de la pêche maritime)

Code rural et de la pêche maritime

Code du travail : Livre troisième et quatrième 

  • Equipements de travail et moyens de protection
    • Art L4211-1 et 2 et R 4211-1 à R 4217-2
    • Art L 4321-1 à 5 et R 4321-1 à R 4324-45
  • Risques chimiques : Art L 4411-1 à L 4451-2 et R 4411-1 à R4412-164
  • Prévention des risques biologiques : L 4421-1 et R4421-1 à R 4427-5
  • Prévention des risques d'exposition au bruit : Art L 4431-1 et Art R 4431-1 à R 4437-4
  • Prevention des risques d'exposition aux vibrations mécaniques : Art L 4441-1 et R 4441-1 et r 4447-1

11.2. RECOMMANDATIONS

11.3. NORMES

  • ISO 14001 management environnemental
  • iso 26000-2010 : Lignes directrices relatives à la responsabilité sociétale.
  • Voir aussi
    • Les normes en matière de traitements des cultures contre les parasites
    • Les travaux et aménagements sur les infrastructures hydrauliques : un régime d'autorisation complexe
    • L'irrigation et la gestion quantitative de l’eau : des normes très restrictives
    • La lutte contre les pollutions d'origine agricole : la question des nitrates
    • L'agriculture sous le régime des installations classées
    • Les normes de protection animale
    • Les espèces protégées
    • Le bien-être animal
    • La multiplication des zonages environnementaux
    • Les normes sur l'urbanisme

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

  1. DOCUMENTATION ET BIBLIOGRAPHIE
  • Sur les métiers
    • ROME Les fiches métiers. A1407 Élevage bovin ou équin. (2009)
    • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 1311 Directeurs et cadres de direction, agriculture et sylviculture (O.I.T.) (2008)
    • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 131d Eleveurs d'herbivores, sur grande exploitation (INSEE) (2003)
    • Onisep : Agriculteur 
    • Répertoire national des certifications professionnelles : Francecompétences.fr
      • CS - Conduite d'un élevage bovin lait - RNCP 34275
      • Eleveur - RNCP 5316
    • Guide d'alimentation des vaches laitières - omafra - Ontario - 2016

13. ADRESSES UTILES

REDACTION

  • AUTEURS : Prost Juliette et Mélanie Rapin Etudiante IUT HSE de Vesoul
  • DATE DE CREATION : Décembre 2021
  • RELECTEURS :
  • DERNIERE MISE A JOUR :

Pour toute remarque et proposition de corrections, joindre : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).