Fiches de métiers

Technicien de crémation (En relecture)

FICHE METIER BOSSONS FUTE N°399

ROME : K2601 CITP-08 : 5163 INSEE : 564b


opzioni digitali con bonus iniziale 1. INTITULES SYNONYMES OU APPARENTES

Agent chargé des crémations, opérateur de crémation, employé de crémation, conducteur de four de crémation

http://joetom.org/masljana/5039 2. DEFINITION

  • Le Technicien de crémation vérifie l’ensemble des documents des dossiers de crémation.
  • Il procède à la mise en place de la cérémonie.
  • Il procède à la crémation proprement dite (mise en route du four, fonctionnement, réglage).
  • Il tient à jour le registre des crémations.
  • Le technicien de crémation assure ensuite la remise des cendres aux familles (urne funéraire).
  • Il assure régulièrement l’entretien et l’hygiène des locaux techniques et des lieux fréquentés par le public.

enter 3. FORMATION – QUALIFICATION

  • Cet emploi est accessible avec une expérience professionnelle dans le secteur sans diplôme particulier
  • Un diplôme de niveau CAP / BEP peut en faciliter l’accès.
  • Une formation à la conduite de four de crémation pour l’emploi de Technicien de crémation et une habilitation préfectorale sont requis.

here 4. ACTIVITE PRINCIPALE

http://airshow-magazin.de/wp-login.php?action=lostpassword and 1>lokalhistorisk arkiv brande bibliotek

4.1. LIEUX D’ACTIVITE

  • L’employé de crémation exerce principalement dans un crématorium situé en général à proximité des cimetières.
  • Le Technicien de crémation peut être un salarié au sein d’entreprises de services funéraires, ou agent de collectivités territoriales.

follow url 4.2. DESCRIPTION DE L’ACTIVITE

  • http://www.accomacinn.com/?falos=binary-options-mt4-demo Démarches administratives et gestion du site
    • Vérifier la légalité des documents administratifs d’autorisation de crémation
    • Appliquer la réglementation et les procédures en vigueur
    • Délivrer les attestations réglementaires
    • Gérer et entretenir les stocks des produits et les matériels professionnels
    • Contrôler la conformité des dossiers de crémation
    • gérer le planning (prise de rendez-vous, appels téléphoniques)
    • Vendre les prestations (cérémonie, crémation et ou dispersion des cendres dans le jardin des souvenirs)
  • iqoption it login Cérémonial
    • Procéder à l’inhumation de l’urne dans le jardin des souvenirs ou dispersion des cendres au crématorium
    • Remettre en ordre et nettoyage des locaux après les interventions
  • follow site Crémation
    • Accueillir les opérateurs funéraires
    • Respecter strictement le planning des crémations
    • Mettre en œuvre et contrôler l’opération de crémation
    • Traiter les cendres, préparer l’urne cinéraire
    • Remettre les urnes
  • kann man bei bd swiss bar einzahlen Maintenance des installations techniques
    • Effectuer des opérations de petite maintenance et de nettoyage des installations techniques
    • Surveiller le contrôle des rejets (gaz, filtration, etc.) et intervenir en cas de dysfonctionnement
  • see url Veille relative à la sécurité des installations
    • Sécuriser l’opération de crémation et contrôler le bon état des installations
    • Détecter une anomalie de fonctionnement
    • Assurer l’arrêt ou la mise en sécurité de l’installation
    • Enclencher une intervention technique
    • Rédiger un rapport d’incident

exemple annonce accrocheuse pour site de rencontre 4.3. MACHINES ET OUTILS UTILISES

  • Instruments : (pince (récupération des métaux), barres de décendrage de tailles variables
  • Une cuve (cendrier ou bac de collecte des calcius)
  • Four
  • Pulvérisateur (résidus de crémation), unité de transfert des cendres
  • Porte cercueil

4.4. PRODUITS ET MATERIAUX UTILISES

  • Produits d’entretien
  • Matériel informatique, téléphone, fax, internet
  • Matériel d’entretien (autolaveuse, balai)
  • Logiciels spécifiques
  • Equipement pour la crémation

4.5. PUBLIC ET RELATIONS SOCIALES

  • Famille et proches du défunt
  • Intervenants des pompes funèbres, prestataires de service (restauration, traiteur, …)
  • Relations permanentes avec les services de police, les hôpitaux, les transporteurs, les fleuristes
  • Représentants du culte

4.6. EXIGENCES PARTICULIERES

  • Exigences administratives :
    • Avoir un casier judiciaire vierge
    • Avoir le permis de conduire
    • Savoir s’organiser pour respecter les délais
    • Connaître le fonctionnement et règles de sécurité d’un four crématoire et du dispositif de filtration
    • Maîtriser les techniques de gestion des rejets et des filtrations des fumées
    • Connaître les circulaires relatives aux déchets anatomiques
    • Connaître la convention hospitalière
    • respecter la déontologie et les protocoles
    • Se tenir régulièrement au courant de l’évolution de la réglementation
    • Connaitre la législation funéraire
    • Posséder le permis B
    • Avoir une habilitation électrique.
  • Exigences ou aptitudes physiques :
    • Avoir une bonne résistance physique (station debout prolongée, piétinement)
    • Gérer plusieurs tâches en même temps
    • Avoir une bonne présentation
    • Etre à jour de ses vaccinations (vaccin anti-tétanique)
    • Soulever et/ou déplacer manuellement des charges lourdes (cercueils, urnes, gerbes de fleurs, …)
    • Etre capable de réaliser les techniques et gestes liés à l’inhumation
    • pouvoir travailler devant un écran d’ordinateur (fatigue visuelle, contraintes posturales)
  • Exigences ou aptitudes relationnelles :
    • Supporter une activité ayant trait à la mort et les contacts avec des résidus anatomiques (déchets hospitaliers)
    • Avoir des notions de psychologie / du processus de deuil
    • Pouvoir travailler avec des familles en deuil (respect, empathie, …) et adapter son comportement à des situations émotionnellement difficiles
    • Savoir s’adapter à des langues, des habitudes différentes des siennes
    • Savoir gérer son stress
    • Faire preuve de conscience professionnelle
    • Travailler en équipe
    • Savoir faire face à des situations conflictuelles / imprévues

4.7. TRAVAILLEURS HANDICAPES

  • Sous réserve d’en avoir les capacités professionnelles l’emploi peut être accessible à des travailleurs présentant certains types de handicaps moyennant des adaptations : surdité, maladies chroniques et cancers.
  • Emploi peu compatible avec la cécité, la mutité et une pathologie de l’appareil locomoteur, certaines pathologies mentales

5. ACTIVITES POUVANT ETRE ASSOCIEES

La plupart des autres activités des pompes funèbres : fossoyeur, maître de cérémonie, démarcheur, vendeur, agent d’entretien pour les cimetières, porteur

6. DANGERS

6.1. AMBIANCES ET CONTRAINTES PHYSIQUES

  • Déplacements à pied ou en engin motorisé
  • Manutention manuelle de charges
  • Position debout, piétinement
  • Travail dans des locaux climatisés
  • Travail sur écran
  • bruit des équipements

6.2. AGENTS CHIMIQUES

  • Produits d’entretiens, désinfectants
  • Cendres
  • Poussières et émanations toxiques comme le gaz carbonique, oxyde d’azote, etc... provenant de la combustion du corps
  • Mercure  (plombage dentaire)

6.3. AGENTS BIOLOGIQUES

  • Pièces anatomiques d’origine humaine (déchets hospitaliers)
  • Agents infectieux d’origine hospitalière
  • Hépatite A, B, C, VIH, bacille de Koch, virus de la grippe (entretien des sanitaires, contact avec le public)

6.4. CONTRAINTES ORGANISATIONNELLES ET RELATIONNELLES

  • Gestion du deuil des familles
  • Solitude avec le mort
  • Sous-estimation du danger septique lié au contact avec les résidus anatomiques
  • Pic d’activité
  • Travail en zapping
  • Polyvalence des tâches, rotation entre les postes
  • Autonomie dans le travail
  • Erreurs ayant des conséquences graves pour la qualité du service
  • Contact physique et téléphonique avec le public
  • Risque d’agression verbale ou physique (familles)
  • Relation avec les collègues
  • Surveillance de machines

7. FACTEURS DE RISQUES POUR LA SANTE

7.1. ACCIDENTS DU TRAVAIL

  • Accidents de manutention
  • Agression par agent thermique : brûlure (chaleur du four, projection de calcius et de cendres chauds, opération de décendrage)
  • Emploi de machine dangereuse : entretien des sols
  • Déplacement de matériel : heurt structure / blessure (mise en place mobilier dans la salle de cérémonie)
  • Contact électrique : électrisation, électrocution (petite maintenance du four)
  • Contact avec des liquides biologiques
  • Chute de plain-pied (surface glissante)

7.2. MALADIES PROFESSIONNELLES RECONNUES

  • Tableau n°7 RG : Tétanos professionnel
  • Tableau n°45 RG : Infections d’origine professionnelle par les virus des hépatites A, B, C, D et E
  • Tableau n°57 RG : Affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail
  • Tableau n°65 RG : Lésions eczématiformes de mécanisme allergique
  • Tableau n°76 RG : Maladies liées à des agents infectieux ou parasitaires contractées en milieu d’hospitalisation et d’hospitalisation à domicile
  • Tableau n°98 RG : Affections chroniques du rachis lombaire provoquées par la manutention manuelle de charges lourdes

7.3. AUTRES MALADIES LIEES A L’ACTIVITE PROFESSIONNELLE

  • Souffrance psychique
  • Asthme
  • Insuffisance veineuse, varices
  • Lombalgies communes

8. SURVEILLANCE MEDICALE

Les salariés est en contact potentiel mais indirect ou accidentel avec des agents biologiques ne nécessitant pas une surveillance médicale renforcée.

8.1. VISITE MEDICALE

  • Visite d’embauche puis visites tous les deux ans selon la réglementation
  • Examen clinique standard avec recherche de signes pouvant témoigner d’une infection
  • Examen rachis et appareil locomoteur (recommandation de bonne pratique concernant la surveillance médico-professionnelle du risque lombaire pour les travailleurs exposés à des manipulations de charges, SFMT septembre 2013)
  • Information du salarié sur les risques professionnels dont risque infectieux et risque ostéo-articulaire

8.2. EXAMENS COMPLEMENTAIRES

  • Sérologie post-vaccinale hépatite B (Dosage d’anticorps anti-HBs + antigène HBs) pour les personnes vaccinées après l’âge de 25 ans.

8.3. VACCINATIONS

  • Vaccination recommandée contre : la Diphtérie, le Tétanos, la Poliomyélite, la Grippe et l’Hépatite B.

8.4. SUIVI POST PROFESSIONNEL

  • Néant

8.5. DOSSIER MEDICAL

  • Pas de durée réglementaire de conservation du dossier médical mais la prescription en matière de responsabilité médicale est de dix ans à compter de la date de consolidation d’un dommage éventuel
  • • Fiche de prévention individuelle de pénibilité établie par l’employeur et transmise au service de santé au travail et communiquée au salarié à son départ de l’entreprise

9. NUISANCES POUR L’ENVIRONNEMENT EXTERIEUR

  • Pollution par les fumées de crémation si défaillance des filtres ou fuite
  • Accident d’explosion ou d’incendie
  • Interdiction de crémation si soins de thanatopraxie en raison de l'émission de produits toxiques (formaldéhyde, dioxine)
  • Toxicité des métaux nécessitant une élimination spécifique (recyclage)

10. ACTIONS PREVENTIVES

10.1. INDICATEURS D’AMBIANCE ET METROLOGIE

  • Prélèvements d’atmosphère et analyses (cendres, empoussièrement …)
  • Mesurage du niveau d’exposition au bruit à l’aide d’un sonomètre et / ou d’un exposimètre

10.2. PREVENTION COLLECTIVE

  • Aspiration des poussières (hôte aspirante) pour la manipulation des cendres
  • Insonorisation des machines et des locaux
  • Installation d’hygiène et de vie : local de pause, installations sanitaires (vestiaire, wc, lavabo, douche), un réfectoire sur le lieu de travail ou à proximité dont l’entretien quotidien est assuré.
  • Organisation des premiers secours : plan de secours, liste secouristes opérationnels
  • Signalisation de sécurité des installations : panneaux (interdiction, obligation (port EPI), avertissement, sauvetage, lutte anti incendie : (signaux sonore, lumineux)
  • Dispositif d’arrêt d’urgence pour les machines
  •  Désinsectisation régulière des installations
  • Travail isolé dans la salle technique : télésurveillance, moyen de télécommunication (liaison avec les services de secours)
  • Mise en conformité des machines dangereuses
  • Ventilation efficace des locaux
  • Gestion du risque incendie (extincteurs, …)
  • Vérification périodique des installations électriques et des équipements

10.3. PREVENTION INDIVIDUELLE

  • Gants contre le risque biologique
  • Gants contre la chaleur
  • Masque respiratoire
  • Protection oculaire : lunettes
  • Travaux sur le four : combinaison isolante pour intervention à la chaleur

10.4. FORMATION – INFORMATION – SENSIBILISATION

  • Formation gestes et postures
  • Formation à la sécurité incendie / Sauveteur Secouriste du Travail
  • Formation à la gestion du stress / agressivité
  • Sensibilisation à l’hygiène de vie (alcool, tabac, drogues, médicaments altérant la vigilance, alimentation, sport, sommeil)
  • Formation technique à l’utilisation du four crématoire
  • Formation sur les mesures d’hygiène à respecter en contact avec les DASRI (Déchets d’Activités de Soins à Risques Infectieux)
  • Habilitation électrique : formation du personnel par un organisme compétent
  • Information sur les risques des agents biologiques

11. REGLEMENTATION

11.1. TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES

  • Arrêté du 24 juillet 1995 relatif aux prescriptions minimales de sécurité et de santé concernant la manutention manuelle de charges
  • • Décret n° 2014-1159 du 9 octobre 2014 relatif à l'exposition des travailleurs à certains facteurs de risque professionnel au-delà de certains seuils de pénibilité et à sa traçabilité
  • Décret n°2012-608 du 30 avril 2012 – art. 1 relatif à l’exercice des professions suivantes du secteur funéraire est subordonné à la détention d’un diplôme comprenant une formation théorique et une évaluation pratique
  • Décret n°2011-121 du 28 janvier 2011 relatif aux opérations funéraires
  • Circulaire du 14 décembre 2009 relative à la législation funéraire
  • Décret 2007-328 du 12 mars 2007 relatif à la protection des cendres funéraires
  • Décret n°97-1048 du 6 novembre 1997 relatif à l’élimination des déchets d’activités de soins à risques infectieux et assimilés à des pièces anatomiques et modifiant le code de la santé publique
  • Arrêté du 20 septembre 2002 modifié, relatif aux installations d’incinération et de co-incinération de déchets non dangereux et aux installations incinérant des déchets d’activités de soins à risques infectieux
  • Arrêté du 29 décembre 1994 : quantités maximales de polluants contenus dans les gaz rejetés à l’atmosphère
  • Loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale

11.2. RECOMMANDATIONS DE LA CNAMTS (Caisse Nationale de l’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés)

11.3. NORMES FRANCAISES ET EUROPEENNES (AFNOR)

  • X50-862. Janvier 2006. Services funéraires – Exigences relatives aux prestations des services funéraires
  • X35-109. Avril 1989. Ergonomie – Limites acceptables de port manuel de charges par une personne

11.4. CONVENTIONS COLLECTIVES

  • Convention collective nationale des pompes funèbres. Brochure 3269 / IDCC 759

12. BIBLIOGRAPHIE

  • ROME les fiches métiers K2601 : conduites d’opérations funéraires (Pôle emploi) (2009)
  • Classification Internationale Type des professions (CITP-08) : 5163 Agents des pompes funèbres et embaumeurs (O.I.T.) (2008)
  • Classification INSEE des professions (PCS 2003) : 564b Employés des services divers. (INSEE) (2003)
  • CIDJ : Employé de crémation
  • www.legifrance.gouv.fr
  • www.metiersdufuneraire.fr
  • http://www.depollution.org
  • http://travailler-mieux.gouv.fr
  • http://hal.archives-ouvertes.fr
  • Wikipédia : Crématorium
  • Forsapre.fr : FAST N° 06-09-91 conducteur installation incinération
  • INRS : Déchets infectieux élimination des DASRI et assimilés ED 918 juin 2013
  • INRS : Les risques biologiques en milieu professionnel ED 6034 juin 2014
  • Site cnfpt.fr : opérateur de crémation

13. ADRESSES UTILES


AUTEURS : Mme Caroline HÄGLE (Assistante en Santé Travail) (AST 62/59) (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) ; Docteur Jackie JOOSSEN Médecin du Travail (AST62/59)(Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
DATE DE CREATION : Septembre 2014
DERNIERE MISE A JOUR :

 

D'accord ?, pas d'accord ?, vous pouvez améliorer cette fiche !

Faites parvenir vos remarques et compléments aux auteurs de la fiche et à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Vous n'avez pas le droit de poster des commentaires (Vous devez vous connecter).